Verdun/Black M, suite!

XVM860e09d4-1752-11e6-a38d-8a6c5a1589e5 (2)Enfin! Dans tout le foisonnement des commentaires, des écrits, des hurlements hystériques, des insultes, des vagues de haine, des récupérations idéologiques, de la lâcheté et du conformisme ambiant,  j’ai enfin trouvé une analyse courageuse et convenable. Courageuse: dans le climat totalitaire de la France actuelle, avec ses commissaires et ses procureurs de la pensée, sa ligne idéologique, il faut avoir un minimum de tempérament pour s’exprimer au risque de s’exposer à l’accusation de racisme ou d’être assimilé à l’épouvantail « extrême droite »  dont telle est la raison d’être fondamentale aux yeux du système politico-médiatique. Voici un article réfléchi et plein de bon sens du site Contrepoints de Jean-Baptiste Noe. 

« L’ère vide du pouvoir

Cette commémoration est le miroir qui nous montre le vide du pouvoir et de la réflexion politique. Incapable de donner de la grandeur, la commémoration s’échoue dans le néant. Elle devient une kermesse pour amuser le peuple, sauf que le peuple ne viendra pas et ne regardera pas un spectacle qui ne l’intéresse pas.

L’ensemble des Français aurait sûrement préféré une commémoration sobre, avec reconstitution historique et présentation d’objets de la bataille. Cette commémoration croit parler à l’ensemble de la population ; elle ne s’adressera en fait qu’à ceux qui l’ont commandé. Elle révèle la vacuité d’un pouvoir, la coupure des dirigeants et du peuple, l’inculture des organisateurs. Ce vide et ce néant sont bruissant de paroles : ils témoignent d’un pouvoir déculturé et coupé des réalités. »

A la suite de mon propre article sur Figaro Vox, je dois confesser m’être senti un peu seul à dire la vérité sur le malaise que ressentent beaucoup de Français. C’est effroyable cette espèce de terreur conformiste et de lâcheté ambiante qui pèse sur la France aujourd’hui, frappe de plein fouet les politiques et favorise toutes les formes d’extrémisme haineux. Il est quand même paradoxal que ce soit un haut fonctionnaire, en principe tenu au devoir de réserve, qui s’exprime sur un tel sujet, alors que des centaines d’élus politiques, dont c’est au contraire le devoir, le métier, au nom de leurs électeurs, de parler et de dire ce qu’ils pensent, se cachent et s’interdisent par calcul politicien de se prononcer sur une telle question qui touche à la France. Grâce à ce second article de Jean-Baptiste Noe, sur la toile, un article d’une extraordinaire intelligence et lucidité, que j’approuve à 100%, un article que je trouve meilleur que le mien, me voilà rassuré. « Non Jef, t’es pas tout seul! » comme dirait Jacques Brel

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour Verdun/Black M, suite!

  1. atoilhonneur2 dit :

    Vos deux billets étaient bons !
    Je suis tout de même surpris / dépité de n’avoir pas entendu de grandes voix de la droite républicaine s’opposer à la venue de BM à Verdun. Par contre, au FN, ils sont tous montés au créneau ce qui permet à Europe 1 de titrer: l’Extrême Droite contre la venue du chanteur Black M en clôture des commémorations !

    cdlt
    Corto

    J'aime

    • Corto, oui, c’est ce que j’ai ressenti et pour tout dire, j’ai multiplié les SMS à mes relations politiques de la droite républicaine y compris au plus haut niveau mais sans réponse…
      MT

      J'aime

    • PhD dit :

      Une exception : Nadine Morano, ce matin sur RMC avec Bourdin, mais ce n’est peut-être pas une grande voix de l’UMP.

      Dans ce cas, que les autres se taisent à jamais

      J'aime

    • Phd, il paraît Mariton, et Fillon aussi, mais je n’ai pas retrouvé trace.
      MT

      J'aime

    • François Martin dit :

      Et voilà: concert annulé. Je m’en réjouis, étant en tout point d’accord avec les billets publiés, mais qui peut crier victoire? le FN bien sûr. Les Juppé, Le Maire et compagnie ont eu trop peur de passer pour des ringards auprès des djeunes. Alors que même Marianne avait compris. De vrais chefs!

      J'aime

  2. goupil dit :

    Bonjour à toutes et tous,
    Le kuffar que je suis, adhérent au souvenir français, est preneur de toute pétition sur le sujet.
    Merci,

    J'aime

  3. Suzanne dit :

    Bonsoir,

    Lisez aussi H16 sur le sujet.

    Certains militaires commencent à donner leur position, contraire à la doxa hollandaise.

    Sur l’est républicain, voici ce qui est écrit:
    « Le concert vedette des commémorations
    Prévu le soir de la venue de François Hollande et Angela Merkel, le concert de Black M est annoncé comme le plus important des commémorations du centenaire de la Bataille, même s’il ne sera pas le seul. Sa première partie sera d’ailleurs assurée par un jeune rappeur verdunois, Youl. Deux jours plus tôt, le 27 mai, la cantatrice Nathalie Nicaud sera en concert au théâtre de Verdun. Le 28 mai, quatre fanfares militaires se produiront à Verdun, Thierville et Belleville. Le soir du 28, deux concerts seront proposés sur le quai de Londres à Verdun par « Toybloïd », un groupe de rock, et « Aloha Orchestra », qui fait de la pop électro. Le 30 mai, un concert de « chansons dans la guerre » sera donné au Mémorial de Verdun. Le 17 juin, le contre-ténor Philippe Jarrousky se produira au théâtre municipal. En juillet enfin, Verdun accueille pendant trois jours (les 15, 16 et 17) le Grand Festival, toujours dans le cadre des commémorations. Une vingtaine de groupes et de compagnies de théâtre et de cirque se produiront en ville, dont « Scarecrow » (blues/hip-hop), « Bigflo et Oli » (rap), ou encore « General Elektriks » (pop).

    Vous pouvez constater que ce concert ne sera pas la seule incongruité prévue à Verdun, puisqu’il est programmé, du 28 au 30 mai du rock, de la Pop électro, puis dans le courant de juin ( des compagnies de théâtres de rue et de cirques (!!!), du Blues/hip-hop, et de la Pop Music.

    Malgré les 4 fanfares militaires, la venue de la cantatrice N Nicaud, et un concert de chansons de la guerre, je pense que nombre d’entre nous, français de souche ou non, sommes outrés par la décadence romaine, pardon, Hollandaise.

    Eh bien, pendant que ce Monsieur Black M chantera (sic) nous, dans la petite École de Musique de notre petite ville de province, « La grande Guerre en chansons » De Debussy (« Noel des enfants qui n’ont plus de maison ») à Brassens en passant par « Heureux ceux qui sont morts », sur un poème de C peguy et Ravel (« 3 beaux oiseaux du Paradis »), en partenariat avec le Souvenir français.

    Finalement, dans la France profonde, nous commémorerons la Bataille de Verdun, « un symbole national, une bataille dans laquelle toutes les familles de France ont perdu un proche.  » comme l’écrit si joliment Koz, au lieu de festoyer.
    ( Notons au passage que nombre d’amis anglais et belges aussi)

    Espérons que la sauce (hollandaise) tournera.
    Mais qui, pour nous redonner l’honneur après une telle honte ?

    J'aime

  4. ADB dit :

    Est-il exact que de plus la venue de ce rappeur est facturée 150.000 euros, à la charge des contribuables ?

    J'aime

  5. Florence dit :

    Entièrement d’accord !
    Honte sur tous ces politiciens et leurs communicants.

    J'aime

  6. Georges dit :

    Si les anciens de la grande guerre revenaient sur terre ils leur botteraient le cul.

    J'aime

  7. Droopyx dit :

    Il ne faut pas être méchant avec ce pauvre Black M. Il a déclaré dans une interview que nous allions bien nous « amuser ». !!!
    Commémorer la mort de 700 000 français et allemands doit être un grand évènement festif !
    Pour faire encore mieux et célébrer l’amitié franco-allemande, le gvt; aurait dû aussi prévoir une fête de la bière avec les ballets du Moulin Rouge et du Lido.

    J'aime

  8. Angst dit :

    Et les étrangers qui seront présents ? Ils seront piégés par ou complices de cette dégringolade ?
    Ils doivent avoir le programme de ces « festivités » dont un passé commun est à la source.
    La présence d’Angela sera une caution ?

    J'aime

  9. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Non, monsieur, vous n’êtes pas seul !

    J'aime

  10. Danjou annick dit :

    J’allais justement vous en faire part mais beaucoup ici ont les mêmes lectures apparemment. Votre article que j’ai lu hier est excellent. Merci encore de prendre tout ce temps d’écrire et d’expliquer. Par contre Mosco qui essaie de s’expliquer au sujet des racines chrétiennes de l’Europe, je n’ai pu lire que le 1er paragraphe car l’article est réservé aux abonnés et je ne le suis pas, je crois d’après ces premières lignes que plus il s’explique et plus il s’enfonce. Mais nous avons notre Hidalgo de service qui s’est empressée d’aller rencontrer le nouveau maire de Londres pour pouvoir ensuite nous faire sa leçon de morale.
    « Les socialistes nous ont tuer!!! « Vivement qu’ils dégagent définitivement de notre vie.

    J'aime

  11. PhD dit :

    Mais non Maxime vous n’êtes pas tout seul à vous insurger devant cette mascarade,
    cette version hollande de « J’irai cracher sur vos tombes » comme je l’ai écrit en réponse à koufra dans le billet précédent

     » il faut avoir un minimum de tempérament pour s’exprimer »
    Avoir un minimum de tempérament, ou de courage, c’est bien la moindre des choses que les citoyens sont en droit d’attendre de la part d’hommes et de femmes qui aspirent aux plus hautes fonctions.

    J'aime

  12. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Vous avez aussi un excellent article de Koztoujours. « Que fête-t-on monsieur le président ? » (http://www.koztoujours.fr/que-fete-t-on-monsieur-le-president) je me permets de vous le mettre ci-après

    « Que fête-t-on à Verdun, Monsieur le Président ? Ses 306.000 tués ? Ses 406.000 blessés ? Que fête-t-on, Monsieur le Président ? Ses 700.000 vies brisées ? Ses centaines de milliers d’enfants laissés orphelins par la guerre, Français et Allemands ? Que fête-t-on, Monsieur le Président ? Ses milliers de veuves ? Ces villages qui comptaient le nombre de leurs morts, ces femmes auxquelles on venait annoncer qu’il ne reviendrait pas ? Ces gars qui, blessés, hurlaient entre les lignes la nuit, à quelques mètres de leurs camarades ? Ces mois passées dans la boue, la peur au ventre, parfois pour ces quelques mètres perdus le lendemain ? Ces charges sous les tirs des mitrailleuses et sous les obus ? Qu’avez-vous donc encore trouvé à y fêter, Monsieur le Président ?! Est-ce que, Monsieur le Président, « sur la route » de nos pères, sur la route des tirailleurs sénégalais entre autres, « il y a eu du move, oui, de l’aventure dans l’movie, une vie de roots » ?!

    Que votre quinquennat s’enfonce dans la plus grande déroute que la Vème République ait peut-être connu, que tout l’or que vous touchiez se transforme en plomb, qu’il n’y ait pas eu en plus d’un demi-siècle de président plus impopulaire que vous, que votre légitimité populaire soit nulle à ce jour, que votre majorité s’abîme dans la division publique, que « vos ça va mieux » exaspèrent le peuple, c’est encore transitoire. Mais vous n’avez pas le droit d’emporter Verdun dans votre naufrage.

    Ainsi le rappeur Black M sera tête d’affiche du concert de commémoration de la bataille de Verdun le 29 mai prochain – la seule date officielle – comme l’a dévoilé le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants hier. Pourquoi un concert ? Pourquoi une fête ? Pourquoi Black M ? Pourquoi tête d’affiche ? Un concert, cela peut s’envisager. Certes. Il peut y en avoir de magnifiques et même improvisés. Personne n’a oublié Rostropovitch au pied du Mur de Berlin. Vous me direz que Rostropovitch, c’est élitiste et que, depuis que l’on a abandonné l’idée d’élever les hommes, d’élever les âmes, par l’art et par la beauté, cela ne se fait plus. Permettez-moi de penser tout de même qu’entre Rostropovitch et Black M, il y avait de la marge. Il y a des concerts dignes, il y a des concerts festifs : tout l’enjeu est de savoir discerner les circonstances appropriées. Ce discernement élémentaire vous manque-t-il, à vous, à vos conseillers, à votre ministre ?!

    Ce n’est pas la Fête de la musique, Monsieur le Président, c’est la bataille de Verdun.

    Ce n’est pas la Fête de la musique, Monsieur le Président, c’est la bataille de Verdun, un symbole national, une bataille dans laquelle toutes les familles de France ont perdu un proche. Un sol dans lequel reposent encore des ossements non identifiés. Ils vibreront avec les basses. Black M n’a pas fait mystère de l’esprit dans lequel il se rend à ce concert. Oh, certes pas trop de mauvais esprit. Pas comme lorsqu’il chantait, avec Sexion d’Assaut – oui, comme les SA – que la France était un pays de « kuffars »1, même s’il laisse planer le mystère sur les titres de Sexion d’Assaut qu’il pourrait reprendre. Juste une absence d’esprit. Pourquoi a-t-il accepté de participer à cette commémoration ? « C’est de la scène, et c’est quelque chose que j’aime énormément alors je réponds présent. Tout simplement. » Pas le moindre mot sur l’objet de la commémoration. C’est un show comme un autre. C’est même l’occasion de faire la promo de son nouvel album. Et « si le public est chaud, on donnera tout. » Il faut juste espérer que l’on n’évoque pas trop le calvaire des centaines de milliers de combattants, et les 700.000 vies brisées, pour ne pas trop nuire à l’ambiance. A ses détracteurs, Black M répond : « Je les invite à venir me voir, qu’ils aiment ou pas ma musique, on va s’amuser. » On ne le lui reprochera pas nécessairement – quoiqu’il ne serait pas moins respectueux à son égard de ne pas désespérer de lui – c’est bien ceux qui l’ont choisi et ont choisi d’organiser un concert festif et Black M comme tête d’affiche qui sont responsables.

    Vous êtes président, et vous n’êtes qu’un symptôme. Parce que vous, parce que notre époque, parce que nous sommes englués dans un festivisme absurde, grotesque, même la commémoration centenaire de la bataille de Verdun doit conduire à « s’amuser« . Bien sûr, le ministre nous dit que ces commémorations sont orientées vers la jeunesse. C’est vrai que c’est pesant, le centenaire d’une bataille au cours de laquelle on penserait trop à ceux qui y sont morts. Alors nos commémorations s’orientent toujours « vers la jeunesse« . Mais elle n’est pas forcément ce que vous croyez, la jeunesse, elle n’est pas uniforme, Monsieur le Président. Elle est capable de dignité, elle est capable de grandeur, cette jeunesse et, dans la période actuelle, nous en avons un besoin vital. Ceci aussi est manifestement passé au-dessus de votre tête, de celle de vos conseillers et ministres. Vous insultez jusqu’à la jeunesse des quartiers en pensant qu’elle est incapable de comprendre que l’on ne danse pas sur des tombes. Et si d’aventure, elle ne le percevait pas spontanément, on aurait attendu de vous que vous le lui appreniez.

    Renoncez, il n’est pas trop tard. Pour le principe et pour l’honneur, évidemment, mais l’on hésite à en parler encore. Pour éviter le ridicule, au minimum. Parce que, fidèle à votre talent, vous êtes parvenus à faire d’une commémoration qui aurait dû rassembler, une nouvelle occasion de division du pays – décidément tout ce que vous aurez réussi dans ce quinquennat. Parce que de fait, il n’y a qu’un centenaire par siècle, il serait bon d’être à la hauteur.

    A défaut, que sur place les Français en général, que les Lorrains en particulier, eux qui gardent vive la mémoire de cette épreuve nationale, que la jeunesse, montrent qu’ils ont gardé vivant aussi le sens de la dignité, du respect des morts et de leur sacrifice, que si le pouvoir a perdu ce sens commun, le peuple l’a encore. Qu’il tourne le dos à ce concert, qu’il laisse la place vide.

    1* terme dépréciatif utilisé pour désigner les non-croyants, les mécréants, les infidèles »

    J'aime

  13. Pierre Huet dit :

    IOn trouve aussi, ce matin, une autre réaction digne, alors ne désespérons pas, ça va venir:

    http://www.koztoujours.fr/que-fete-t-on-monsieur-le-president

    J'aime

  14. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    L’article de Jean-Baptiste Noe, comme le vôtre sont parfaits mais il faut donner très vite une plus forte résonnance nationale à ce constat de la médiocrité crasse de nos gouvernants, et comme nous ne pouvons pas compter sur les médias plus intéressés actuellement par nos députés et le tapis rouge du festival de Cannes, il conviendrait peut-être d’utiliser le système de la pétition en ligne.
    Pourquoi le Figaro et peut-être d’autres sites internet ne seraient-ils pas capables d’organiser très vite ce contre-feu salutaire ? Au moins, nos édiles qui sont souvent pratiquement tous abonnés à ce média ne pourraient pas dire : on ne savait pas !
    Je pense que N. Beytout et Y. Thréard pour ne citer qu’eux, ne seraient pas hostile à une telle initiative.

    J'aime

    • Gérard Bayon, le Figaro Vox a joué un rôle décisif dans la prise de conscience, l’étape suivante, c’est le passage du numérique au « papier  » qui traduit quelque chose d’important, une sorte d’officialisation, sortie de la marginalité, ou de la clandestinité…
      MT

      J'aime

  15. berdepas dit :

    A reblogué ceci sur Tempus Fugit….et a ajouté:
    « Le conformisme et la lâcheté ambiante » sont en train d’atteindre des sommets dans ce pauvre pays. En même temps que l’indigence des arguments du « Parti du Bien » qui n’ont plus qu’un mot pour qualifier ceux qui ne pensent pas comme eux : « Fachos » !!! Comme si cette attitude même n’était pas la marque du totalitarisme le plus haineux !!!

    J'aime

  16. Via dit :

    Merci de nous avoir informés et alertés. J’ai assisté à de nombreuses cérémonies du souvenir le 11 novembre ne pouvant contenir mes larmes dans le silence étreignant qui suit les sonneries aux morts. Je connais encore des personnes qui ont vu leur père, rentré vivant mais meurtri dans son âme, se consumer rapidement, laissant une veuve nourrir seule ses enfants avec son courage et sa seule force de travail et s’épuiser pour accomplir les travaux agricoles à la ferme. Ce rassemblement festif est écoeurant. Ne pourrait-on organiser un requiem ou une messe ? Ce serait autrement plus édifiant et solennel pour contrer cette mascarade catastrophique ? Comment faire ? Une pétition circulerait sur le net pour protester mais est-ce suffisant ?

    J'aime

  17. berdepas dit :

    Ayant éprouvé les mêmes sentiments que les vôtres, et apprécié comme vous le texte auquel vous faites référence, je me permets de rebloguer votre article, sauf si vous y voyez un inconvénient …

    J'aime

  18. carine005 dit :

    C’est vraiment l’application du fameux « j’irai cracher sur vos tombes ».
    Cracher et  » faire la fête ».
    Je suis quand même heureuse des réactions.
    Merci à vous !
    Remarque: cela fait des lustres que certains grands élèves divers que l’on insiste à traîner en visite scolaire à Douaumont prennent un plaisir pervers à pisser sur l’ossuaire de nos morts.
    Quelqu’un en a entendu parler ?
    Non, ce ne sont que nos morts, tombés pour notre patrie. Enfin, ils le croyaient et je l’ai longtemps cru aussi. Depuis, j’ai compris.
    Donc ce rappeur n’est que le représentant officiel de cette lie.

    J'aime

    • carine005, j’essaye de ne pas trop réfléchir, la pensée des souffrances qu’ils ont endurées, de leurs vies qu’ils ont données à 20 ans, pour en arriver là, cela donne une sorte de vertige insoutenable…MT

      J'aime

  19. Cyril45 dit :

    Je l’ai effectivement lu ce matin sur le site. Entièrement d’accord.
    Cordialement.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.