Marteaux

sans-titreBon. L’actualité politique du jour n’est guère réjouissante. Une personnalité, célébrant Jeanne d’Arc, veut « prendre corps à corps le destin et réconcilier les deux France ». Pas moins! Dans la béatitude du monde médiatique. Il n’a rien vraiment prouvé, n’ayant pas d’autre bilan concret que 5 millions de chômeurs, 2000 milliards de dettes et 130 milliards de déficit public. Cela suffit-il pour récupérer cet emblème historique, et se présenter en « homme providentiel »? Un autre socialiste se déclare « prêt à prendre ses  responsabilités en vue de la présidentielle« . A droite une personnalité se proclame « dernière chance de la France« ! Le plus terrible est de penser que la dérive égotique de la politique française n’en est qu’à ses débuts… Faudra-t-il leur rappeler la personnalisation excessive des choses, le culte de la personnalité est le signe des pouvoirs totalitaires, considérée de toujours  par les Républicains comme un crime contre la République.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Marteaux

  1. Georges dit :

    Quand vont-ils arrêter de faire parler les morts ,d’attendre une quelconque résurrection ou apparition d’un messie héroïque .Aux vivants la possibilité d’agir en se référant aux illustres du passé si cela peut servir mais pitié arrêtons d’attendre les parachutages salvateurs.

  2. Kadoc Le Vannetais dit :

    Emmanuel Macron a désormais un surnom : Le Puceau d’Orléans.

  3. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Macron ? Un pet de mouche. Il parle, beaucoup, mais nous attendons des actes et nous n’avons pour l’instant que des moulins à vent.

    Je n’ai pas grand chose à rajouter sur ce que vous exprimez dans vos billets ; je partage et lis en silence, les contributeurs exprimant tellement bien aussi ce que nous ressentons et vivons.

    @ Koufra,

    Vous rectifiez : « Ce n est pas 2000 milliards de dette mais approximativement 2300 milliards de dette que nous avons… »

    Hé bien ! c’est beaucoup plus ! Il faut ajouter à cette « dette visible » ce qu’on appelle « les dettes hors bilan ». Hugues nous en parle très bien dans son post et m’évite ainsi de m’égosiller encore une fois comme je l’ai souvent fait ici.
    A propos des engagements de retraites, ils viennent de subir un sacré coup de hausse, avec des fonctionnaires en plus, qu’il faut aussi payer à vie. Comme dit Hollande, ça ne coûte rien, c’est l’État qui paye. Une honte ! A sa place je me cacherais dans un trou de souris.

    Idem pour les chômeurs ; le chiffre officiel est de 5 millions sans compter tous ceux qui ne sont pas comptabilisés parce que étant en stage (mais pourtant toujours payés par Pôle Emploi), ou travaillant à mi-temps. Les RSA pas comptabilisés non plus.

    Mais enfin, puisqu’on nous dit que ça va mieux… le tout-puissant a la science infuse et un autre sens de l’économie que le commun des mortels, pauvres sans-dents et sans cervelles que nous sommes.

    Amicalement,

  4. hugues dit :

    Précisions sur les « chiffres »:

    Le PIB de la France est d’environ 2200 Mds. Au sens de Maastricht, la dette est de 97% du PIB (plus de 2100 Mds) et le deficit annuel est de 3.5% (de l’ordre de 75 Mds).

    Mais la France ne comptabilise pas d’autres dettes telles que les engagements de retraites de l’état de l’ordre de 1500 Mds (68% du PIB) et les engagements de l’état vis à vis des entreprises nationalisées (SNCF/RFF, EDF/AREVA, etc.) et des banques (dont les fonds propres sont bien inférieurs au minimum requis): 42Mds pour RFF, 125Mds pour recapitaliser la BNP, 85 Mds pour recapitaliser SocGen etc…

    Avec plus de 57% de prélèvements obligatoires en France, il devient impossible d’augmenter les impôts pour espérer rendre pérenne la stratégie socialiste d’augmenter les impôts pour réduire le déficit et encore moins la dette. Les investisseurs étrangers se détournent déjà de la France à cause d’une trop forte imposition sur le capital. les Français inquiets augmentent leur épargne plutôt que de consommer ou d’investir et voit en même temps fondre la valeur de cette épargne avec la baisse de l’Euro et des taux d’intérêts: une politique économique sans queue ni tête !!

    La production industrielle française est au plus bas depuis 1 an et en recession (en recession comme la Grèce mais qui fait légèrement mieux que nous!!) alors que dans le même temps l’Europe dans sa globalité et la plupart de nos partenaires européens (l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, les Pays bas, l’Irlande) augmentent leurs exportations.

    La France est au pied du mur: dès que les taux d’intérêts augmenteront, la France sera asphyxiée. La politique de taux bas de la BCE est pourtant très avantageuse pour la France mais elle n’en profite pas pour régler ses problèmes structurels. La perspective d’un changement de politique économique en 2017 fait patienter nos partenaires. Mais leur patience a des limites et les allemands commencent vraiment à en avoir assez de voir leur épargne/capital se déprécier à cause de la baisse des taux d’intérêts et de la valeur de l’Euro.

    Les 10 années qui viennent vont être très difficiles pour les Français (quelle que soit le résultat des elections de 2017): soit la gauche nous conduira droit dans le mur et on finira à l’agonie comme la Grèce (ce que j’appelle la mort par overdose de dette) , soit on fait une vrai politique de l’offre pour adapter nos produits/services et leurs prix à la demande (en réduisant le coût du travail ET en investissant pour innover et/ou augmenter la productivité) tout en réduisant drastiquement nos dépense publiques (sevrage qui fait très mal mais qui permet d’espérer un nouveau départ).

    Pour en revenir à Macron, j’ai plutôt de la sympathie pour lui quand il veut rendre un peu plus libérale la gauche française mais il est pour moi le symbole de cette politique économique de l’entre deux pratiquée depuis 30 ans en France, qui ne permet que de gagner du temps: Macron arrive simplement trop tard dans le paysage de la gauche française: aucun risque qu’il ne concurrence les libéraux de droite (dont je fais parti) et il ne semble pas non plus faire fureur à la gauche de la gauche… Donc pour moi le phénomène Macron ne va pas mener très loin…

  5. lisa retter dit :

    Monsieur Tandonnet, il est bon que les Français voient jusqu’à quels ridicules sont prêts ceux qui briguent la présidence….
    Nous ne pouvez ignorer que Macron n’a ses chances que pour EuroRSCG qui croit qu’il suffit de le faire dire par des gens connus pour que ça marche. Attendons qu’il explique aux Français ce qu’ils veut faire contre le terrorisme, donne son point de vue sur les « migrants » et ce qu’il convient de faire, s’il entend que nous continuions à suivre les Américains au doigt à l’oeil au risque d’un affrontement avec la Russie sur le sol européen (projet que les « mauvaises » langues attribuent à Hillary Clinton), ou s’il trouve que notre « justice » (celle du mur des cons) est bonne ou à épurer, …bref sur tout ce que la gauche a mis en place depuis 40 ans, dont Hollande n’est que le dernier représentant de toute une chaîne de malfaisants, Quant à NKM, qu’elle se présente à la primaire et fasse ses petits 2%, cela remettra les pendules à l’heure…Quand j’entends cette mégère déclarer que le PS serait plus démocratique que le FN malgré toutes les atteintes aux libertés et exactions diverses commises par ce pouvoir contre certains opposants (et à contrario ce qu’il laisse faire actuellement à l’extrême gauche) il faut absolument qu’on ait l’occasion de lui mettre le « nez dedans » afin de nous en débarrasser…. Laissez le Maire, Coppé, Montebourg, se ridiculiser, avant d’arriver aux choses sérieuses, il y a du sale boulot à faire et tout cela est une étape obligée hélas.

  6. Mildred dit :

    « Marteaux », c’est assez bien vu ! Ils sont tous devenus marteaux d’eux-mêmes. Et personne n’est en mesure de leur rappeler quoi que ce soit. Il n’était que de les voir pendant ce long week-end, sur les différentes lucarnes : de quelque bord qu’ils soient, tous transpiraient l’autosatisfaction. Et personne, même à l’église, n’aurait l’idée saugrenue d’entonner le cantique demandant à Dieu de sauver la France, comme au temps de mon enfance. Et pourtant …

  7. Koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Il y a une erreur dans le bilan que vous dressez des finances publiques.

    Ce n est pas 2000 milliards de dette mais approximativement 2300 milliards de dette que nous avons…

    Sans compter les dettes des collectivités territoriales, sur qui l etat a repoussé une grosse partie de son déficit structurel en transferant des ”competences”.

    A l heure où l on choisit de faire des ”super régions” concurrentes de l etat et concurrentes entre elles, on peut s interroger sur la solidité de la nation a force de l avoir affaiblit par l Europe, par les régions et de l intérieur…

    http://www.atlantico.fr/decryptage/et-pendant-temps-dette-france-atteignait-2200-milliards-euros-pourquoi-systeme-ne-devrait-plus-resister-longtemps-2507171.html

    Amitiés

    Koufra

  8. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Macron : Ne le sous-estimez pas, cet homme SANS HONNEUR est dangereux car en plus de n’avoir rien fait si ce n’est que d’avoir donné de mauvais conseils à son Président lorsqu’il n’était pas encore ministre et donc d’être pour partie responsable de l’état actuel de la France, il est capable de se démarquer très vite et complètement et sans état d’âme de ses « amis » politiques en affirmant qu’il n’aura pas eu le soutien et l’aide nécessaire du gouvernement pour mettre en place ses « bonnes réformes ». De plus il présente son parti croupion comme « ni de droite ni de gauche » ce qui volontairement perturbe la compréhension du bon peuple en faisant croire qu’il se démarque déjà de ses collègues du gouvernement, bien que cela constitue pour moi un acte de haute trahison que notre « Président normal » aurait dû sanctionner immédiatement. Ceci prouve à mon avis et s’il en est besoin que cette initiative n’est pas dénuée d’arrières pensés de la part de ces deux rigolos. Plus il a de candidats de ce genre, plus les chances de réélection de FH augmentent.
    Etrangement, mais sans doute par réaction au bilan calamiteux du PS depuis 4 ans, il est devenu l’icône de toute une bande de journalistes et de commentateurs qui ne voient pas plus loin que le buz du jour mais qui placent ce jeune homme dans une position de jeune candidat charismatique ni de droite ni de gauche capable d’être « LR/PS compatible ».
    On entend d’ailleurs, pas plus tard qu’aujourd’hui, une ex leader de LR dire qu’elle est prête à discuter avec lui ! Comme quoi même en étant sorti de Polytechnique, on en est pas pour le moins naïf et stupide.
    Macron est un vrai nuisible, il conviendrait que les candidats de droite un peu censés, s’attachent très vite à contrer ses arguments et à le ramener là où il n’aurait jamais dû sortir : d’une banque privée.

  9. Anonyme dit :

    M’enfin ?
    Et Montebourg qui prépare son retour sur la scène politique, France 2 lui a consacré pas moins de 15 minutes à midi !

    cdlt
    Corto

    • Emmanuel M dit :

      Montebourg est certes une merde puante, mais il a joué le jeu : il a accepté de participer à une entreprise privée (sur la base de son carnet d’adresses il est vrai). Cela le place un cran au dessus de ses ennemis socialauds, Jupette inclus.

      Si touts les politocards avaient l’expérience de l’entreprise qu’à acquise l’intrépide Arnaud, la France ne serait pas aujourd’hui dans une telle merde !

  10. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Si ce n’était si dramatique, votre billet serait risible à souhait. Cependant, qu’aurons nous en 2017 si ce n’est des imbus qui ne connaissent rien aux vrais problèmes. C’est la même chose qu’avec la nuit debout (sauf pour ceux qui bossent vraiment). Ils veulent refaire le monde, imposer des solutions miracles comme les 40 économistes qui en 2012 voulaient réinventer l’économie avec leur champion. On connait le résultat. C’est pareil qu’au Venezuela, à Cuba, Corée du Nord, Chine, URSS, Allemagne nazi( National Socialiste des Travailleurs), Italie fasciste. Là ou passe le socialisme s’installe le désarroi, la pénurie, la haine des autres, la jalousie et au final la guerre quelle soit économique, frontale ou des autres (classes)

    Pour 2017, je rêve d’une personne les mettant face à leurs erreurs et contradictions, qui libère la France de cet Etat impotent en lui faisant subir une énorme cure d’amaigrissement, qui fasse prendre à chacun d’entre nous ses responsabilités en libérant l’économie et le poids sur les entreprises, qui redonne espoir avec des solutions qui ont déjà fait leurs preuves et non pas avec du socialisme réel ou déguisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s