La désintégration politique

XVMb2022bc0-08a1-11e6-b095-c30b7cf76a63L’un des phénomènes marquant de notre époque est la désintégration de la vie politique, l’anéantissement de l’idée d’un destin commun et d’un gouvernement collectif capable de prendre des décisions, de choisir, de donner une direction au pays. En France, comme je l’ai écrit dans Figaro Vox, il s’exprime par la prolifération des candidatures à l’élection présidentielle de 2017. Disons le tout net, je trouve détestable le concert d’ironie qui a suivi l’annonce de la candidature de Mme Rama Yade avant hier, comme si le droit de solliciter les suffrages des Français était le monopole d’une coterie de politiciens établis. Pour autant, il me semble que l’obsession présidentialiste qui s’est emparée de la société française, au détriment de toutes les autres fonctions politiques, en particulier gouvernementales, ministérielles, marque le triomphe de la folie narcissique au détriment du sens du bien commun, de l’intérêt général, du dévouement à la cause publique, à la res publica.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour La désintégration politique

  1. carine005 dit :

    Maxime
    Qu’a fait Boris Le Lay ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s