La mode « ni droite ni gauche »

imagesCi-joint ma dernière contribution au Figaro Vox. La grande mode actuelle chez les socialistes est au « ni droite ni gauche ». La table rase et l’oubli sont la source de toutes les manipulations. Six mois auparavant, un peu avant les régionales, la mode était toute autre et les mêmes fustigeaient « le bloc réactionnaire de la droite et de l’extrême droite » qu’il fallait combattre à tout prix au nom des « valeurs ». La vérité? Ils n’y a plus rien qu’une bande de petits bonshommes mégalos, sans aucun intérêt qui ne pensent qu’à faire parler d’eux par tous les moyens possibles et ne vivent que dans l’ivresse du rêve élyséen.  Voyez les commentaires. Certains m’accusent de pessimisme et d’ajouter du dégoût au dégoût. Non, je ne fais qu’écrire ce que je pense et dénoncer la chose qui m’exaspère le plus au monde: le « foutage de gueule », et ceci  dans le vague espoir de susciter une prise de conscience et de contribuer à un nouveau départ de la vie politique française. Ce n’est pas si compliqué: cessez de jacasser et mettez vous au boulot!

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour La mode « ni droite ni gauche »

  1. François Carmignola dit :

    Le « ni droite ni gauche » est un vieux pet, issu de périodes anciennes bien connues, et consacre le désir des deux comme dénégation, je dirais « bien sur ». Il s’identifie au fascisme, comme l’histoire l’a consacré, et cela est bien connu: à la fois l’une et l’autre, pour le plus grand plaisir de la justice et de l’autorité dans les deux sens que ces concepts ont.
    Il se trouve qu’au passage, et c’est le signe, la liberté passe à l’as. Que soient maudits et méprisés les impuissants et les traitres qui ont transigé sur ces questions. Il y a de la droite et de la gauche dans tous les domaines et la gauche a toujours tort !

  2. souris grise dit :

    bonjour Maxime , bonjour à tous .

    chez moi c’est déjà fait …droite et gauche , même combat …j’avais déjà un doute et j’avais écrit un billet sur mon blog qui disait que bp d’élus cherchaient à fonder un seul et unique parti ….

    aux régionales j’ai bien écouté les débats dans ma région , et mon opinion allait bien dans ce sens …le soir des résultats tout était clair . c’était de la haute trahison …même si l’argument imparable évidemment de dire qu’il y a une politique des régions et une politique nationale , et que les élus doivent travailler avec tout le monde est tout à fait vraie …

    ce qui fait qu’on peut se poser bp de questions …devons nous continuer à avoir une politique nationale qui ne sert plus à rien , avec un pdt qui ne sert pas plus , ou bien devons nous avoir une autre optique politique régionale, locale ????

    une étude sur ce sujet serait certainement utile …on pourrait aussi y voir des avantages , car plus de courses vers le podium ( c’en est devenu lamentable) , ce serait local et moins facile à gérer pour les candidats , parce qu’on les connait …les finances seraient aussi indépendantes donc plus rigoureuses , peut-être verrait-on l’abandon des largesses données à certains , il y aurait des priorités différentes de ce qu’on voit actuellement …..alors bien sûr on retrouverait les mêmes rigolos , mais les lois seraient aussi différentes puisque les régions seraient indépendantes et il y aurait une loi qui serait formidable , l’obligation de résultat !!! si l’élu est incompétent il est viré ….

    vous connaissez ma région , mais je ne peux pas donner trop de renseignements , et je suis bien sûre que vous comprenez …

    excusez mon commentaire utopique …(sourires) .

    amitié à tous .
    Chris .

    • CHris, c’est une vraie question, sur la régionalisation comme réponse à la désintégration de la politique nationale, je me la pose aussi…
      MT

  3. noeletmoi dit :

    MERCI pour votre appréciation, je suis d’accord : Cessez de jacasser et mettez vous au boulot.

  4. PhD dit :

    Bonjour Maxime

    Je ne peux pas lire votre tribune : je refuse de supprimer mon bloqueur de pub.

    Vous écrivez : « Ce n’est pas si compliqué: cessez de jacasser et mettez vous au boulot! »
    Pour certains et certaines, euh, comment dire , au vu de leurs oeuvres passées, je préfère qu’ils continuent à jacasser : leur capacité de nuisance sera moindre.

    Par ailleurs, le clivage gauche droite me semble effectivement dépassé, même s’il recoupe encore une partie des nouvelles séparations entre
    – souverainistes vs européistes (au sens bouzin bruxellois) et atlantiste
    – populistes vs « raisonnables » = restant dans les limites du politiquement correct
    – conservateurs vs progressistes ou libertaires (moeurs)
    – étatistes vs libéraux (bien que ce mot soit parfaitement galvaudé et employé à tort et à travers)
    – « républicanistes » laÏques vs multiculturalistes

    Remarquons qu’on peut être populiste sur certains thèmes économiques par exemple et très « raisonnables » sur d’autres comme l’immigration, ce qui est les cas de Mélenchon.

    En ce qui concerne le terme de libéral, il ne faut pas y inclure les partisan du capitalisme de connivence, représentés par le MEDEF et on peut souhaiter un état stratège, qui définit des priorités en fonction de l’intérêt de la nation, et qui laisse les entrepreneurs travailler en paix et profiter du fruit de leur travail (ce qui était le cas du temps du général de Gaulle).

    C’est vrai aussi que l’on peut souhaiter que toutes les personnes de bonne volonté apportent leurs compétences au service de la France, au delà de ce clivage droite/gauche, mais j’ai toujours un doute avec les gens qui se revendiquent de gauche : leur idéologie finit le plus souvent par reprendre du poil de la bête.

    Quant aux socialistes et leurs complices actuellement au pouvoir, vous pouvez vous attendre au pire, vous serez comblés au delà de vos espérances.

  5. Droopyx dit :

    Bonjour Maxime,
    Sur la fiche Wikipedia de Eugene Rougon :
     » Rougon revient au gouvernement comme ministre sans portefeuille. L’acharné partisan d’un Empire autoritaire s’est transformé en défenseur de la politique libérale que promeut Napoléon III. Adaptant son opinion aux circonstances, il revient avec succès dans les sphères du pouvoir. »

    Ce roman est plus que jamais d’actualité; il ne s’agit pas d’avoir des convictions mais d’avoir des pouvoirs, et pour beaucoup ce ne doit malheureusement pas être dans l’idée de servir le bien commun.

  6. JBLynx dit :

    Juste deux reflexions…
    En Marche d »Emanuel Macron n’aurait-il pas comme but d’oeuvrer au sauvetage de François Hollande ?
    Nuit Debout, Comme le disait ma grand mère : « Quelqu’un qui passe sa nuit debout ne fout rien de sa journée ».
    Bonne journée et à nouveau merci pour vos commentaires pleins de bon sens. Il est regrettable que nos élites politiques ne s’en inspirent pas.

  7. Mildred dit :

    Monisieur Tandonnet,
    En cette fin de quinquennat catastrophique pour le pays, ne serait-ce pas de la responsabilité de la haute administration – dont chacun sait bien que c’est elle qui, sous la Vème République, contrôle le pouvoir politique – de faire pression sur un président démonétisé et rejeté, afin de le pousser à la démission avant que l’ État ne sombre dans l’impuissance et les citoyens brutalisés dans la révolte ?

    • Mildred, la haute administration en est bien incapable! Elle est à l’image du pays, ni plus ni moins, et la haute administration en 1940, où était-elle?
      MT

  8. François dit :

    Maxime,

    Vous avez parfaitement raison : mais qu’a donc fait de si particulier notre ministre de l’économie ? La loi qui porte son nom est un galimatias de mesurettes incapables à elles seules de redresser la barre du navire France. La seule chose à porter à son actif a été de libéraliser le transport par autocar ! La belle affaire ! Fallait-il vraiment un 49.3 pour obtenir ce résultat ?

    Cerise sur la gâteau, comment se fait-il qu’un type de son « envergure », qui prône le « ni – ni » tant décrié, n’ait pas encore démissionné d’un gouvernement qui se réclame de gôôôche ». Faut-il y voir là une forme de renoncement avant l’heure ?

    Je dois vous avouer que, parfois, j’ai des envies de meurtre ! Je m’imagine rafalant dans le tas, ivre de haine devant tous ces politichiens qui s’amusent de notre crédulité. La seule chose qui m’empêche, pour l’instant, de passer à l’acte, est une parole du Christ en croix : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font ! ». C’est mon dernier verrou, mais jusqu’à quand ?

  9. Via dit :

    Le ni droite-ni gauche serait un moyen de mettre à terre l’idéologie et les idéologues de gauche et de revenir à une analyse factuelle de la situation de la France. Je crois que c’est dans ce sens qu’il faut le voir et non pas dans le sens de la récupération par la gauche.

  10. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le gouvernement de « gauche » est aux abois et la situation semble bien cette fois est désespérée pour lui. Il n’était que d’entendre ce week-end encore les déclarations contradictoires de S. Royal, M. Valls, J. Dray etc. notamment sur le mouvement « Nuit debout », toléré parce qu’impossible à empêcher alors que nous sommes toujours en état d’urgence. Le garde des sceaux qui dénonce publiquement le manque de moyens de la justice, NVB dite « la voix de son maître » devenue muette face aux attaques des syndicats de gauche contre les dysfonctionnements de l’Education Nationale, les forces de l’ordre qui commencent eux aussi à donner de la voix face aux manques d’effectifs et de moyens, la pseudo organisation d’une primaire à gauche qui divise le PS et qui est impossible à mettre en place de l’avis de tous les experts, les dernières tentatives de marchandage indécent pour essayer de sauver la « loi travail » dont le retrait conclura dans quelques jours la déroute du gouvernement ; bref tout part à vau-l’eau !
    Le mouvement lancé par le jeune Macron, très certainement avec l’aval d’Hollande, n’est après tout cela qu’un épiphénomène qui ne trompe pas grand monde et qui est destiné à essayer de gagner du temps et récupérer quelques voix qui n’en finissent pas d’échapper au PS.
    J’ai l’impression que nous sommes en train d’assister au commencement de ce que plusieurs d’entre nous prévoyions sur ce blog depuis des mois : la fin de règne avancée de Hollande face à la chienlit qui cette fois ne pourra pas être arrêtée par une grande manifestation de la gauche atomisée…

  11. Jean dit :

    Evitez surtout de comparer les commentaires des lecteurs qu’ont trouve en général dans la presse et les commentaires sur votre blog qui sont certes moins nombreux mais d’un autre niveaux !

  12. Florence dit :

    Très bonne contribution Maxime.
    Ils sont grotesques.

  13. Timéli dit :

    Les Français sont, aujourd’hui, dégoûtés de la politique par les excès qu’elle génère et, surtout, par ce qu’elle n’est pas et devrait être. Les politiciens en place font tout pour garder le pouvoir dans le but de servir d’abord leurs intérêts. Ils tiennent alors des discours nouveaux (« ni droite, ni gauche ») avec des phrases-chocs ou des mots forts, parce qu’ils savent qu’au fond les électeurs sont comme les lapins : on les attrape par les oreilles !!!

  14. michel43 dit :

    Soyons sans langue de bois ;LA gauche a compris ,que le FN..a toute ses chances , certains de la DROITE – SOCIALISTE ,on compris , qu’il faut des alliances , cars Hollande est CUIT..et SARKOZY ,est talonner, pars JUPPE , enfin ,dans les sondages ,ON a déjà vu , une alliance , droite – gauche ,ailleurs, Mais en FRANCE ,cela ne peu pas fonctionner ,cars nous somme toujours, un pays a la soviétique , ou L.ETAT et son administrations, ses syndicats ,ses Associations, sa presse, télévisions et les lobbys , on le pouvoir ,,je crains que la CHIENLIT. Empire de jours en jours

  15. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous écrivez, vous dénoncez, vous vous exaspérez, mais à part cela, que faites-vous d’autre que jacasser aussi ? Nous serions heureux de l’apprendre !

    • Mildred, que fais-je d’autre que jacasser? Bonne question! Je fais le boulot pour lequel je suis payé, 9 heures par jour et 5 jours et demi par semaine. Vous êtes donc heureuse de l’apprendre et je suis heureux de vous avoir apporté cette raison d’être heureuse.
      MT

    • michel43 dit :

      MILFRED ; tenir un blog ,sérieusement, c’est énormément de temps passer a répondre a TOUS.. au détriment , de votre famille , de vos AMIS , et souvent ,pour avoir , beaucoup D..EEMMERDEMENT et de critiques injuste ,Heureusement, nos épouses sont formidables,

  16. Michel Bont dit :

    Vous lire tous les jours est un bonheur, merci Maxime Tandonnet Sent from my WIKO PULP 4G

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s