Dépersonnaliser le pouvoir politique

imagesEQQAFZJ6Il se compte déjà une quinzaine de candidats aux primaires de la droite et du centre et la liste s’allonge de jour en jour… M. Macron vient de créer son propre parti « En marche« . Tous sont convaincus de leur destin providentiel. Ils se pensent missionnés pour sauver  la  France. Ils annoncent la table rase, et une fois à présidence, vont tout chambouler, tout changer, tout transformer. A les entendre, plus rien ne sera pareil: avant eux, le déluge, et avec eux le salut. Ils n’ont rien fait de particulier, rien réussi, généralement peu étudié, peu ou pas travaillé. Mais quand même, ils se sentent guidés par la bonne étoile et se verraient bien sous les ors de l’Elysée. L’une des erreurs de notre culture politique est de confondre « culte de la personnalité » et « héroïsme ». Le premier est une construction factice, médiatique, idéologique, autour d’un individu médiatisé, présenté comme le sauveur dont l’image est sublimée. Le second, rarissime, est reconnaissance ex-post d’un acte exceptionnel, accompli, effectif, au service de la Nation. Le premier scintille dans les néons médiatiques de l’actualité et le second s’ancre dans l’histoire. Aujourd’hui la France politique se vautre dans une sorte de culte de la personnalité généralisé et auto-centré. L’admirateur et l’admiré se confondent: la plupart des politiciens, sans mérite ni bilan particulier, poussés par la médiatisation, sont persuadés de leur mission nationale. Au contraire, l’héroïsme est généralement modeste, spontané, imprévu, éphémère: un personnage des plus inattendus apporte sa lumière avant de disparaître. Le culte de la personnalité est lui toujours exécrable. Il suppose la domination de l’image sur l’action, du paraître sur le faire, de la communication sur la politique (au sens noble du terme). Tout dirigeant politique qui procède du culte de la personnalité – entraîné dans une logique d’idolâtrie – est voué à l’échec et à la déroute collective. Il choisira systématiquement, presque par nature, son ego, sa réputation, son image, « sa trace dans l’histoire », avant le bien commun. D’où la tragédie actuelle des dirigeants du monde occidental. C’est pourquoi l’exubérance de toute sorte de « candidats providentiels » à droite comme à gauche, ne m’inspire rien qui vaille… Ils se disent novateurs, révolutionnaires, mais reproduisent l’éternel modèle de l’auto glorification qui conduit à court terme au ridicule, et à long terme à l’abîme. La frime remplace la gloire. Nous devons réinventer une forme de la politique valorisant – dans toute la mesure du possible – une bonne dose de modestie, d’anonymat, de discrétion, d’impersonnel, avec pour seuls guides la volonté générale et le choix du bien commun. Les hommes et les femmes de l’avenir sont des héros du quotidien,  simples, issus de la majorité silencieuse, ancrés dans la vie de tous les jours. La priorité absolue de demain: en finir, une fois pour toute, avec la fracture entre la France dite d’en bas et la France dite d’en haut… Le discours que je tiens n’est pas absurde. Il était porté par les créateurs de la République dans les années 1870. Aujourd’hui, dans le capharnaüm  du présent et le grand éblouissement médiatique, il est inaudible. C’est différent… Et pourtant, il est la seule issue possible.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Dépersonnaliser le pouvoir politique

  1. Suzanne dit :

    @Nycthéméral
    Et oui… Ce « nouveau parti », va dans le sens de ce que j’ai dit dans l’un de vos précédents articles.. Ce parti sera peut être celui qui regroupera un « centre droit » et un « centre gauche ».. on y trouvera Mr Jupé, Fillon, Raffarin et Mr Macron, et autres « frondeurs » du PS…

    C’est sur qu’avec une clique de ce genre, le mur va ller encore plus vite à notre rencontre!

  2. Walter dit :

    « Curmudgeon « c’est le rêve français que je veux réenchanter », une phrase pareille devrait mener directement à l’hôpital psychiatrique, je le dis comme je le pense… »
    MT »
    Merci Maxime, j’ai bien ri!
    Dites moi si l’ hypothèse suivante est recevable s’il vous plait. Je suppose que si tant de petits partis, mouvements etc… naissent c’est pour obtenir le financement public, tout simplement.
    Walter.

  3. Nycthéméral ("Nyco" pour vous, Maxime..) dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Et oui… Ce « nouveau parti », va dans le sens de ce que j’ai dit dans l’un de vos précédents articles.. Ce parti sera peut être celui qui regroupera un « centre droit » et un « centre gauche ».. on y trouvera Mr Jupé, Fillon, Raffarin et Mr Macron, et autres « frondeurs » du PS…
    Les électeurs persuadés qu’enfin, la droite et la gauche s’entendent, pour le bien du pays, iront votés pour ce parti qui fera ainsi « barrage » au FN, (et du même coup à la « droite » enfin… elle n’en a plus que le nom.. Mr Sarkozy et autre Copé..).
    Bonne affaire que ce « nouveau Centre », sauveur de la France face au « péril » du FN… (qui permettra peut être même à certains, un superbe échappatoire, si les résultats des « primaires » (droite ou gauche) décevants pour eux… de ne plus être écartés des prochaines Présidentielles..)
    En attendant, s’il fait suffisamment de voix aux prochaines élections ou aux suivantes, la V ème République aura vécue, et enfin, les « élites », les gens « d’en hauts » auront enfin leur VI ème République… et termineront de saccager nos institutions… à leurs profits.. bien entendu..
    Je souhaite avoir tord…. l’avenir nous le dira… mais dans tout ceci, je vous rejoins Mr Tandonnet… Il ni a point de « FRANCE » dans tout ceci…

  4. michel43 dit :

    L.EUROPE a exploser, une fois de plus.. VIVE LA HOLLANDE Tout les gens, préfère, parler, d’une chose , sans importance ;MACRON et voila comment, on occupe le terrain, pour oublier L.ESSENSIELLE , Tout les radios télé journalistes le scandale financier , que TOUT LE MONDE SAVAIT ;CHUT ,sur L.INVASION de L.EUROPE ,du CHOMAGE , de la pauvreté des petits FRANCAIS, des SDF ,du scandale de la CMU AME ,on approche des deux milliards ,et une quinzaines de CLOWNS vont en découdre , pendant ce temps LA.. L.ESPAGNE n « a toujours pas de gouvernement , PAS GRAVE , les BELGES se fut pendant 18 MOIS , une fois de plus ,ceux qui sont INDISPENSABLES , les forces vives du PRIVER ,qui EUX , remplisses les caisses , AU trains ,ou l » imbécilité augmente ,chez nos élites, de la nation; en 2017 ,vous aller redescendre sur terre , avec une forte femme PRESIDENTE

  5. Sergio dit :

    Bonsoir tout le monde.

    Macron est un mirage,une illusion,un leurre.
    La Droite,ou ce qu’il en reste,s »apprete a tomber a nouveau dans le piege(apres Valls).
    Raffarin le considere compatible avec Juppé..!! Pour repeupler nos campagnes avec
    des migrants peut-etre? Pauvre de lui..
    FH avance son dernier pion:le cheval de troie.Bien vu Machiavel!!
    Putain encore un an…

    Sergio

  6. Suzanne dit :

    Bonsoir,

    J’en suis arrivée à un point où, dès que les médias veulent me vendre quelqu’un, je l’inscris sur une liste de « personnalités » pour lesquelles je ne voterai pas, partant du principe que si ces médias font de la pub pour ce personnage, c’est que :

    1/ il est de gauche (donc, c’est rédhibitoire pour moi)

    2/ il est véreux et/ou a un défaut de fabrique qui fait qu’on en fait de la promo, comme pour les soldes!

    De plus, comme ce monsieur a sans doute co-écrit la loi El Khonery, avec l’aide du « Senior » Badinter (88 ans, c’est fou comme les français adorent les humains en âge d’être à la retraite, eux qui veulent partir à 60 ans, voire avant..), avec ses stupidités telles le statut de la religion dans les entreprises (je vous ferai grâce de mon couplet habituel sur les astreintes, et gardes… Ouf, enlevées de cette stupidité de 150 pages de plus, signe évident de simplification), et ce, semble t-il, avec la bénédiction du Machin qui nous gouverne,

    Il me semble qu’il est:
    1/ Incompétent mais opportuniste
    2/ Mais doué en enfumage, puisqu’il a tellement bien fait vendre cet amas de « simplifications » supplémentaires, que, même notre droite la plus bête du monde l’admire!

    Donc à rayer des éventuels candidats, avant que ses dents ne rayent le parquet, tant elles poussent vite!.

    Quant aux autres « candidats », j’avoue que je n’en vois pas un seul susceptible de nous sortir de l’ornière.

    Ah, un point sur le FN
    Si je me fiche totalement des scandales de Panama papers, tant il me semble logique, lorsqu’on est riche (ce que je ne suis pas) de vouloir protéger ses revenus face à des voleurs comme ceux qui nous gouvernent, je ne supporte pas que ce parti puisse se dire de droite, avec un programme économique semblable à celui de Mélenchon et certains points « sociétaux » semblables, décidément, à celui de l’extrême gauche (mais oui, le FN est d’extrême gauche, sauf sur la question des immigrés, en encore, je me demande ce qu’il ferait s’il était au pouvoir : sans doute comme les autres.) me rebute. je n’ai pas encore aperçu le panache de Marine (par contre, arion me plaît davantage. on verra lorsqu’elle aura un peu plus d’âge et d’expérience, sans attendre qu’elle ait 75 ans, comme un certain candidat qui joue le jeunot aux Antilles)

    Nous devons réinventer une forme de la politique valorisant – dans toute la mesure du possible – une bonne dose de modestie, d’anonymat, de discrétion, d’impersonnel, avec pour seuls guides la volonté générale et le choix du bien commun Ecrivez vous.

    Hélas : êtes vous sur que cet homme là (ou cette femme) soit né? Et qu’il puisse échapper à l’éducation/torpillage/ nivellement par le bas/endoctrinement de Mme Najat Vallaud Belcassine?

    Cordialement et bonne soirée à tous

  7. Philippe dit :

    Bonjour Maxime ,

    Le problème aujourd’hui; c’est que tous je dis bien tous pensent aux élections suivantes et non à l’avenir de nos enfants!
    Il suffit d’écouter leurs discours, c’est vide, le néant, ils mentent, ils affabulent seuls les naïfs et les incultes peuvent les croire. Les français oublient une chose « les promesses de la chenille n’engagent jamais le papillon »
    @PhD Vous employez un mot obsolète et totalement inconnu de nos politiques, c’est le mot conviction, ils n’ont pas de convictions. C’est le propre des carriéristes, conviction est un mot inconnu chez eux.
    L’homme de conviction ira droit devant jusqu’au bout peut importe si il n’est pas réélu, ce n’est pas sa priorité. La sobriété du discours caractérise l’homme de conviction, il ne se reniera pas en fonction des sondages et des échéances électorales.
    L’homme de conviction domine les événements, y imprime sa marque et assume les conséquences de ses actes sans dire « c’est de la faute du gouvernement précédent » Phrase qui est dite par les faibles d’esprit et les incompétents.

    Pas un politicards à gauche ou à droite à cette capacité, ils sont prêts à tout pour les ors de l’Elysée. La France ne connait des grands hommes que tous les 100 à 150 ans donc 2060 ou 2070 verra un homme au-dessus de la mêlée. D’ici là les Français auront souffert la France est dans le déclin.
    De plus l’éducation nationale se presse de rendre les gens ignares afin que l’on puisse les dominer et leur faire avaler des couleuvres.

    Si l’on connait son histoire on peut forger le futur, sinon on est condamné à la revivre!

  8. Curmudgeon dit :

    Dans le monde politique, plus que le poids des énarques (dont la visibilité médiatique est grande), c’est le poids des fonctionnaires qui caractérise la France.

    http://www.ifrap.org/fonction-publique-et-administration/parlement-le-secteur-public-sur-represente

  9. Curmudgeon dit :

    Quand un homme politique français s’adresse à ses compatriotes, il dit par exemple ceci en 2011 : « C’est le rêve français que je veux réenchanter, celui qui a permis à des générations, durant toute la République, de croire à l’égalité et au progrès. »

    Est-ce que ce genre de propos (votez pour moi, je vais vous faire rêver) est aussi courant en Suisse ? Il est vrai que je ne connais même pas le nom de l’actuel président tournant de la Confédération helvétique. Ce qui prouve bien que ce malheureux pays (coucous, chocolat, accent traînant, lenteur d’esprit) ne compte pas beaucoup de Merlin le Réenchanteur.

    • Curmudgeon « c’est le rêve français que je veux réenchanter », une phrase pareille devrait mener directement à l’hôpital psychiatrique, je le dis comme je le pense. Pour le reste, entièrement d’accord, moi non plus je ne connais pas le nom du président suisse.
      MT

  10. François dit :

    Maxime,
    Vous n’avez pas, j’ai la faiblesse de le penser, la prétention de m’apprendre ce qu’est la vie ! Loin de moi l’idée selon laquelle tous les énarques (et assimilés) seraient à mettre dans le même panier. J’ai pour habitude de dire que, quelle que soit la profession considérée, la proportion de cons est la même partout. La seule différence réside dans leur capacité de nuisance : plus on grimpe, plus ils sont dangereux, car ce qui se ressemble finit toujours par se rassembler !

  11. PhD dit :

    Pour changer la politique, il faut être en mesure de le faire et donc il faut arriver au pouvoir
    Or dans notre démocratie, le pouvoir politique passe encore par l’élection, qui est un face à face entre une personne qui se déclare candidat à tel poste et des citoyens dont elle brigue les suffrages.

    Mais la personne, quels que soient ses mérites, ses aptitudes et ses convictions, se demande si elle va franchir le pas, puis décide de se présenter.

    Il arrive donc un moment ou le (la) candidat(e) à la présidence dira à ses électeurs potentiels :
    « Votez pour moi, car je suis le (la) meilleur(e) ».

    Il faut comprendre meilleur dans le sens, non pas, je suis le plus beau, mais je suis le plus apte à redresser le pays, car mes propositions et mon expérience…et l’équipe avec laquelle je vais travailler

    Mais même celui ou celle qui sera dévoué au bien commun aura bien cette ambition et surtout cette conviction que « C’est moi qui incarne devant les électeurs cette perspective de redressement »

    Après, les médias feront hélas le reste : travail de montée en mayonnaise ou travail de démolition
    Par exemple, quelle serait l’attitude des journalistes de tout bord devant un candidat proposant de supprimer toutes les subventions à la presse ?

    • PHD, oui, c’est pour cela que j’ai pris soin d’ajouter « dans toute la mesure du possible », car enfin, la démocratie peut fonctionner avec un minimum de pudeur, ou de modestie…
      MT

  12. François dit :

    Bonjour Maxime,

    Ce Monsieur Macron, qu’a-t-il donc fait de particulier ? L’ENA, puis du pantouflage dans une grande banque d’affaire. Prise de risque ? Zéro ! Que connaît-il de l’économie réelle, celle des artisans, des TPE ou PME ? Pas grand-chose, hélas ! Il n’entraperçoit le réel qu’à travers le prisme des fiches qu’on lui adresse, fiches rédigées par d’autres énarques, qui, s’ils veulent progresser (du moins le pensent-ils), sont d’un conformisme affligeant. Et c’est ce monsieur que l’on nous présente comme le « sauveur de la France » ! Laissez-moi pleurer tout mon soûl !

    • François, seuls 0,5% des énarques sont en politique et c’est d’eux seuls qu’on parle… Vous ne pouvez pas savoir tous les énarques profondément anti-conformistes qui n’en pleuvent plus du spectacle affligeant de la vie publique.
      MT

  13. Mildred dit :

    Tous les politiques, de gauche comme de droite, nous l’ont dit, et monsieur Tandonnet nous le redit tant que faire se peut, leur seul ennemi est le Front National ! Sera-ce suffisant pour ramener tous ces électeurs du FN dans le droit ou le gauche chemin ? On peut en douter !

    • Mildred, c’est terrible qu’on ne puisse parler de rien dans ce pays, sans que la conversation ne soit ramenée au front national auquel je ne songeais même pas en écrivant ce billet. Une sorte de « point Godwin » français…
      MT

  14. damien lepage dit :

    Pas besoin de plus de technocrates pour en finir avec la personalisation il faut un parlement et des partis qui servent a quelque chose.Il n’y aura pas de changement tant que l’ignominie du cumul de mandats continuera a rendre la democratie parlementaire caduque.

    Il faut interdir tout cumul de mandat quelqu’il soit et rendre la presence au parlement obligatoire

  15. Freederic_N dit :

    Votre discours n’est pas inaudible, Maxime.
    On en entend les échos depuis pas mal de temps. Beaucoup de gens remarquent qu’il y a une vraie dynamique pour « faire  » quelque chose, notamment dans la jeunesse. Il y a même cette sensibilité impersonnelle – collaborative.
    C’est même ce courant que veut récupérer Macron..

    PS :
    Mille excuses pour mon mail tronqué d’hier ( mais dès qu’on fait une fausse manip, le logiciel vous met « dans le noir »). Il ne s’agissait que de rendre compte de la réunion du Sursaut pour les lecteurs de ce blog qui n’y sont sans doute pas allés.
    L’idée générale de ce compte rendu est quand même l’émergence d’une sensibilité politique assez forte, interpartis sur le thème d’une vraie résistance à l’islamisme. Y compris des gens de gauche.

  16. Timéli dit :

    Macron me donne l’impression d’être un remarquable opportuniste. Les médias le portent aux nues (on dirait une opération de marketing pour le lancement d’une savonnette) pour l’installer confortablement aux nues. Ce qui est gênant, c’est qu’il n’a l’appui d’aucun grand parti politique – du moins, pour le moment – et qu’il reste ministre dans un gouvernement qui n’a plus aucune crédibilité et qui risque de ternir sensiblement son image. Il ferait mieux de démissionner et, ainsi, on apprécierait et louerait son courage.

  17. René de Sévérac dit :

    Maxime,
    je comprends votre angoisse.
    Nous sommes entrés dans une ère dont il sera difficile de sortir.
    La politique est une sphère particulière du monde de la Télé-Réalité !
    Voter pour Macron (ou les autres de l’UMPS), plutôt que Nabilla. Et encore …
    L’idée de l’URSS (pardon URUE) les dégage des problèmes de décision. reste la jouissance.
    Avec Marine, on peut se planter … mais avec panache (je sais vous n’aimez pas).

  18. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    La faute à qui ? Encore une fois les médias et les instituts de sondages ont fait enfler la tête de ce jeune homme à l’énorme égo, peut-être brillant mais qui n’a encore rien prouvé à 38 ans si ce n’est que d’avoir « fermé sa g… » lorsque ses idées et ses projets faisaient de l’ombre à son chef.
    Courage…on en revient toujours à cette qualité qui manque tant à nos politiques.
    A moins qu’il ne s’agisse d’une nouvelle manœuvre d’Audacieux 1er pour torpiller l’envie de primaire à gauche et diluer les voix au 1er tour de la présidentielle pour qu’Hollande puisse plus facilement accéder au 2ème tour !
    Je ne suis pas loin de penser que cette idée n’est peut-être pas si idiote que cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s