Liberté, liberté chérie

sans-titreHier soir, FR3, je tombe par hasard sur une émission rétrospective consacrée à Thierry le Luron. Tant de souvenirs qui remontent à la surface… Mais c’est incroyable, nous étions dans un autre monde! Celui de l’insolence et de la liberté d’expression. Il fallait voir, Thierry le Luron, 1984, en pleine émission les Champs Elysées de Drucker, chanter « l’emmerdant c’est la rose » (socialiste)  sur l’air de Gilbert Bécaud en imitant le président Mitterrand, puis tendre, le micro au public hilare qui entonne à son tour le refrain… Un tel spectacle est inconcevable aujourd’hui: scandale politique majeur; le Luron accusé d’être un agent de la réaction « populiste » et maurrassien par les médias radio et télé unanimes, offusqués, et la presse dite de gauche; Michel Drucker viré sur le champ, tout comme le directeur de France télévision!  D’ailleurs rien de tout cela ne se produirait, car l’autocensure aurait frappé avant et le même le Luron, étouffé dans l’œuf, n’aurait jamais eu accès à l’antenne d’une grande chaîne nationale. A l’époque, nous imaginions pas à quel point cette liberté était fragile et menacée.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Liberté, liberté chérie

  1. michel43 dit :

    LES talibans de la pensée , du respect de la constitutions, de nos lois ,sont MUET , sue ce scandale financier , que tout les cools blancs et autres SAVAIT , EN EUROPE , personne ne démissionne ,,pas même CAMERON.. Nos élites ,sont MUET. Pas touche a mes paradis, fiscaux ,cars il y a mille moyens de frauder, pour CERTAINS ,souvenez vous de L.AFFAIRE ELF des rétro-commissions ,des valises de la Franca – Afrique ,M.JUNCKER ne devais pas savoir CELA.. le couillon , le con-tribuable , qu » en pense le députer FILOCHE.il est MUET..comme beaucoup; pas vrais..Maxime

  2. souris grise dit :

    bonjour Maxime , bonjour à tous .

    j’ai regardé l’émission en replay hier soir …et je pense que si il était tjrs de ce monde , il serait pourchassé par une meute de rapaces ,la patrouille de la vertu ….
    vous savez ce que je me suis dit hier soir ??? c’est que déjà on avait affaire aux talibans de la pensée , c’est le même processus ….et aujourd’hui , la situation est bien pire …
    comme beaucoup d’entre vous j’ai ressenti une bouffée de nostalgie .
    notre pays est en perdition , et j’ai bien peur d’un non retour …

    amitié à tous .
    Chris .

  3. Freederic_N dit :

    mille excuses : c’était un compte rendu de la réunion du « sursaut « , pour tous les lecteurs de ce blog. il n’y a pas de sens caché mais un message qui a sauté alors que je croyais qu’il était parti

  4. ann dit :

    « A l’époque, nous imaginions pas à quel point cette liberté était fragile et menacée. »

    Je ne suis pas d’accord… Qui a vécu mai 68, même très jeune, a au contraire très bien perçu la menace derrière ces slogans vide de sens mais visant à désacraliser tout ce qui faisait office de pilier de la société brandis par nos bon « gauchos » de l’époque… Et surtout cette haine pathologique de la France, déjà très perceptible au contraire qui se manifestait ente autres par un antimilitarisme qui ouvrait la voie à l’interdiction de prétendre vouloir défendre la Patrie. Il suffit de se rappeler cette période où l’ancien combattant était le sujet de risée obligatoire (y compris ceux de la Seconde Guerre Mondiale) et ce bien avant que la lutte contre le Nationalisme tienne d’alpha et d’oméga à la morale officielle avant que les dirigeants ont jugé plus utile de re-sacraliser la Résistance, dans les années 80 pour les raisons que je vous laisse deviner.
    Une dictature violente se met en place d’un seul coup avec des interdits nettement formulés, celle que nous vivons n’ayant jamais été instituée par des lois mais par des préceptes implicites (à respecter pour ne pas se faire exclure socialement) il a fallu plus de temps pour qu’elle s’ancre dans les moeurs mais elle est aussi bien plus difficile à faire partir…. La preuve, impossible de faire figurer à un programme politique « suppression du politiquement correct » puisqu’il n’a jamais été officialisé…Il faudrait que durant des années des gens ayant une certaine audience se donnent le mot pour tous y aller de leurs provocations en tous genres pour détruire cette plaie (Trump durant 5 minutes c’est excellent, mais plus…ça ne le fait plus). . Et tout le reste est à l’avenant……
    Je suis étonnée que vous, monsieur Tandonnet, vous « découvriez »…

  5. Georges dit :

    Mais il n’empêche que son outrecuidance lui valu des contrôles fiscaux ou la punition par la bande.La liberté sous Mitterand me semble un peu légère ,les parents d’un jeune espagnol du « Rainbow Warrior »s’en souviennent amèrement .

  6. Danjou annick dit :

    « Freedom is always and exclusively freedom for the one who thinks differently » en anglais c’est encore plus fort. Nous avions écrit un article en anglais après les attentats de Charlie et il s’intitulait: liberté, liberté chérie.

  7. Koufra dit :

    Et pourtant… Ca n était déjà pas bien méchant.

    Il n y a que de petits hommes qui soient blessés par de petits écrits.

    Amitiés

    Koufra

  8. michel43 dit :

    OUI..je regarde cela, désormais en FRANCE , grâce a nos lâches politiciens de TOUT BORDS et leurs Associations ,subventionner ,et certains lobbys ,religieux , pour un mot de travers ;PLAINTE et TRIBUNAL qui va avoir le courage de faire le tris dans se MERDIER.. lorsque une associations , veut interdire ;BON BANANIA ,le CRAN qui fait un procès a un pâtissier a GRASSE ,et bientôt; plus de tète de NEGRE.. et bien , arrêter des VEAUX et faite des vagues, ,lorsque ,va arriver, la désignations ,de l’équipe de FOOT ,des Républicains qui on préférer laisser la place, volontairement a L. UNION de la GAUCHE ,et je rappelle que se GARCONS , était HOMOSEXCUELLE , une Honte a l’époque, comme d’autre d « ailleurs , ,Histoire VRAIS; un PAPA pleurant dans mes bras et OUI. Lorsque il a appris cela..drôle d’époque Quand a LIBERTE comme EGALITE et FRATERNITE , cela est une FUMISTERIE

  9. Fredi M. dit :

    @Timéli :
    il n’y a de liberté pour personne, s’il n’y en a pas pour celui qui pense autrement
    Magnifique citation !

  10. Emmanuel M dit :

    Pensons aussi à son époux, Coluche, mort dans des circonstances suspectes.

    Il y a deux conditions indispensables et très simple que la droite parlementaire devrait mettre en oeuvre si elle revenait au pouvoir en croyant un minimum à la liberté d’expression.

    * Abroger toute loi criminalisant l’expression d’idées, fussent-elles révisionnistes ou racistes. Ces lois ont trop souvent été utilisées pour intimider ou harceler ceux qui, par exemple, ont émis des opinions malpensantes sur la montée du fondamentalisme islamique. 140 morts plus tard, on en savoure les délices.
    * Supprimer tout financement public des médias. Les milliards d’euros consacrées au subventions à la presse, à Radio France, aux intermittents du spectacle ou à France Télévision, ce sont autant d’euros volés au contribuable pour financer la propagande socialiste. Cher conseiller ministériel de droite, si Sarkozy avait appliqué cette mesure, qui relève du plus élémentaire bon sens, ils serait aujourd’hui encore à l’Elysée. Lorsqu’il a été accueilli avec morgue avec France 3, pourquoi n’a t’il pas fait fermer cette chaîne ennemie ?

  11. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    C’est également en zappant que nous avons découvert l’émission. Un vrai régal.
    Les empêcheurs de tourner en rond n’existent plus aujourd’hui, hélas !
    Tout est corseté dans le politiquement correct et les intelligences se sont essoufflées ; manque de courage ou idéologie bien assimilée, cet esprit français frondeur et piquant disparaîtrait-il vraiment ? Alors, ils auraient bien changé les Français ces donneurs de leçons à cinq balles !

    Amitiés depuis la Corse,

  12. Timéli dit :

    J’ai également regardé hier soir l’émission sur Thierry Le Luron (France 3) et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’humoriste ne craignait pas d’aller au bout de sa raison. C’était sa façon d’exprimer sa liberté. Mais il agaçait le pouvoir (Mitterand, Fabius) avec certains sketchs ou chansons qui dépassaient cette liberté de parole qu’il chérissait tant.
    La vérité est sans doute à chercher dans ce propos de Rosa Luxembourg, qui osait prétendre « qu’il n’y a de liberté pour personne, s’il n’y en a pas pour celui qui pense autrement ».

  13. Annick Danjou dit :

    Merci pour ce rappel « l’emmerdant c’est la rose » qui nous avait fait tant rire et qui continue à me faire rire. J’avais oublié, comme quoi les rappels sont importants. Merci, Maxime. Imaginez une chanson du genre: » l’incompétent c’est hollande… » sur le même air, à une heure de grande écoute. Un doux rêve, bien sûr, mais ce serait si bon!!!!

  14. Freederic_N dit :

    suite et fin du message dont je pense qu’il a été envoyé (c’est un compte rendu de la réunion du Sursaut)
    … l’alliance avec Poutine a été plébiscitée. Mais la thèse de Lemaire qui fait de la Turquie un interlocuteur majeur ( ce qui est là encore le b a ba) se fait siffler. Comme quoi on n’a pas encore compris que nous ne sommes plus dans le monde où les occidentaux pouvaient faire la pluie et le beau temps ..
    Mais on était quand même dans l’incantation avec les sempiternelles références aux « valeurs de la république » quand il est facile de voir qu’elles ne recouvraient aucun fond véritable chez ceux qui en parlaient. Avec de plus l’etat d’esprit meeting – on est radical en parole , mais après qu’est ce qu’on fait ? ben j’sais pas ! . Noter enfin une grande sensibilité féministe sans doute issue de la partie « gauche  » de la salle , et une moins grande réticence qu’avant à nommer ses adversaires ( la très politiquement correcte C Autain s’est faite siffler, ce qui est le signe d’une levée du tabou )
    On retiendra sans doute que cette réunion traduit une évolution pour une partie de l’opinion. On ne s’excuse plus de ne pas être à gauche, on nomme l’adversaire. Et quand on est de gauche on ose faire alliance avec la droite contre les « siens » : une première depuis la SFIO. Et on est conscient que le combat sera très dur

  15. Bonjour Maxime,
    J’ai une petite question pour vous: sentez-vous censuré? Avez-vous eu des pressions pour modifier vos articles sur FigaroVox ou ici sur votre blog?

    Très cordialement,

    Jacques de Guise

  16. Mildred dit :

    Thierry Le Luron a fait bien mieux que de faire chanter le public d’une émission de télévision. Ce sont tous les publics de la France entière qui, au cours de ses spectacles, ont chanté avec lui « l’emmerdant c’est la rose » ! Je me souviens qu’à l’Esplanade de Saint-Etienne, ce soir-là, tout en chantant, nous nous regardions les uns les autres avec l’impression de participer à une sorte de catharsis.
    Aussi étrange que cela puisse paraître, j’ai toujours été persuadée que si Thierry Le Luron n’était pas mort entre temps, Mitterrand n’aurait jamais été réélu en 1988.

  17. Via dit :

    Nos médiatiques bouffons du roi sont désormais lisses et prévisibles. La moindre parole un peu vive (pour ne pas dire vivante) prend des allures de pamphlet lorsqu’elle est relayée par les journalistes qui semblent à l’affût. Une soi-disant célébrité a taclé ou éreinté voire étrillé untel. Penchons nous un instant sur le tacle en question : déception…Tiens donc ? c’est ça tacler ? Quelle violence en effet ! Tout est de plus en plus gris et convenu pour ne pas heurter le fragile et sensible public que nous sommes devenu ni s’attirer les foudres des associations. C’est l’asphyxie.

  18. Fredi M. dit :

    A l’époque, nous imaginions pas à quel point cette liberté était fragile et menacée.

    Oui.

  19. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai également regardé cette émission hier soir pleine de souvenirs de ma jeunesse.
    Il est vrai qu’à l’époque l’insolence et l’affront étaient encore permis, à ce sujet je me souviens également de la chanson de Renaud « Miss Tchatcher » qui dépassait l’insolence et frôlait l’insulte. Sans parler de Mourousi assis sur le bureau lors d’une interview de Mitterrand à la limite de l’outrage et surtout de Coluche qui en plus de ne pas mâcher ses mots avait été jusqu’à se porter officiellement candidat à l’élection présidentielle.
    Aucun artiste actuel n’ose se livrer à ce point à ce genre d’exercice, certains quand même se risquent à quelques salves bien senties contre les politiques (Gerra, Canteloup, entre autres) mais aucun n’a l’envergure et le culot de T. le Luron et de son complice d’alors pourtant toujours bien là (Mabille).
    Comme le rappelait l’émission d’hier soir, T. le Luron n’avait pas été épargné par les pouvoirs en place, notamment par les socialistes mais cela ne l’a jamais fait plier. Je pense que les politiques, le pouvoir actuel et tous les « bien-pensants » ne pourraient pas grand-chose si un tel artiste apparaissait car ils seraient très vite accusés de vouloir bâillonner la culture et de plus seraient alors en parfaite contradiction avec le fameux « esprit Charlie » .
    De plus, les réseaux sociaux, qui n’existaient pas à l’époque de T. le Luron, auraient vite raison de toute velléité de nos pseudo- élites
    Non, le problème est que nous manquons d’artistes assez courageux pour aller se colleter à ces clowns et sans doute que la crainte des contrôles fiscaux, pressions de toutes sortes et même menaces à la personne font réfléchir ceux ou celles qui auraient bien envie de se livrer à ce « sport ».
    Dommage pour nous !

  20. Philippe dit :

    Bonjour Maxime,

    Ce fut avec un grand plaisir que je regardais hier soir cette émission sur Le Luron, imaginez un seul instant un comique se comportant de même aujourd’hui; il serait lynché sans autres formes de procès.
    Imaginez Coluche dire les même choses aujourd’hui notamment sur les étrangers! Le Luron et Coluche se retrouveraient avec toutes les associations bien pensantes, les bobos bien pensants sur le dos. Les magistrats se feraient un plaisir de les sacrifier sur la place publique.
    Le liberté d’expression est aujourd’hui un leurre, il faut être dans la bien pensance du moment.
    C’est une époque révolue et nos libertés s’amenuisent. Et les grands inquisiteurs de la bien pensance avec leurs émissions tel que ONPC et autres émissions de lynchage médiatique ont pignon sur rue.
    Si tu ne penses pas comme tout le monde « tu es un fasciste, un néo nazi » Schéma réducteur mais qui est monnaie courante.
    Il est clair que devant la culture générale extrêmement limitée de ces inquisiteurs, le débat d’idées tourne court et la violence verbale et le lynchage sont le recours ultime!
    Aujourd’hui on devrait se rendre compte que cette bien pensance, cette idéologie à deux balles ne peut qu’attiser les haines et favoriser les extrêmes.

    En regardant Le Luron je pensais à une citation de Ghandi:  » Un individu conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que dix mille individus endormis et soumis »
    Le Luron était un insoumis

    Hier soir, j’avoue que j’éprouvais une certaine nostalgie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s