La terreur à Bruxelles

3fe8f737d21fc682f1de560040d0a0b8-1458669145Le nouveau massacre survenu à Bruxelles nous laisse sans voix, transis d’horreur, effondrés. Le réflexe normal, officiel, consensuel, européen, est d’y voir le fruit d’une fatalité: c’est arrivé, chacun s’y attendait. Nul n’y peut rien. Tel est discours général, celui de la normalité. Mais il est une autre approche. L’apocalypse n’en est qu’à ses débuts. Elle est le résultat de décennies d’erreurs, de renoncements, de lâchetés. Comment les Etats européens ont-ils pu laisser au fil des années se développer sur leur territoire des enclaves où prolifère l’islamisme radical? Pourquoi, depuis si longtemps l’Europe s’est-elle donnée le communautarisme comme idéologie dominante? Pourquoi a-t-elle mis en place l’espace de libre circulation Schengen en l’absence de toutes les précautions élémentaires sur l’efficacité de la coopération policière et le contrôle de la frontière extérieure? Comment, par quel miracle de l’impuissance et de l’aveuglement a-t-elle laissé se mettre en place un Etat terroriste et génocidaire à ses portes, sans bouger, sans réagir. Pourquoi et sous l’effet de quelle paralysie mentale n’a-t-elle même pas essayé de s’unir et de s’organiser en coalition militaire européenne pour défendre ses intérêts vitaux? Elle a laissé faire l’un épouvantable génocide sous ses yeux, à ses portes, sans intervenir. Maintenant, la terreur est entrée dans ses murs et gagne inexorablement.  Le terrorisme est aussi le fruit du repli sur soi et du triomphe des égoïsmes nationaux à l’heure où l’union sacrée des Européens, des gouvernements et des peuples européens, une union politique et militaire, s’imposait comme une condition de survie. L’histoire bégaye. Les années 1930, les années 2010, même passivité devant la montée des périls, même dictature de la lâcheté et de l’irrésolution, même frilosité, même impuissance. Où sont les responsables de cette démission européenne, les Chamberlain et Daladier des temps modernes, qui n’ont rien vu venir, rien compris, rien anticipé, ceux qui n’ont pas voulu agir, ni décider, ni gouverner, se contentant de surfer sur les émotions contradictoires du continent et de fanfaronner plutôt que de prendre leurs responsabilités. Oui, hélas, ce n’est qu’un début et le sang n’a pas fini de couler sur le grand corps malade de l’Europe. Le réveil se produira peut-être un jour, mais quand, après combien de malheur, de larmes et de souffrance?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

64 commentaires pour La terreur à Bruxelles

  1. Georges dit :

    Tout comme la RATP et la STIB(transports bruxellois ) ,Brussels Airport est plombé par la diversité islamique.Peut-on encore se déplacer en toute confiance?Que nenni….

  2. Florian Cherré dit :

    L’Europe fait ce qu’elle peut avec ce qu’il lui reste. Elle cumule tous les handicaps, faible natalité, manque de matières premières, faible budget militaire, déclin des liens et des repères sociaux ( révolutions des mœurs depuis les années 60), perte de confiance en l’avenir, perte du savoir faire technique ( délocalisations, informatisation, dégradation dans les secteurs de pointe = nucléaire), perte de la responsabilité en société ( abétisation des masses, valorisation du plaisir immédiat et des comportements individuels )
    L’Europe ne fait rien face au flux migratoire et à la radicalisation de sa communauté musulmane car elle s’est résignée au destin funeste qui l’attend, les élites européennes préfèrent l’islam radical aux soits-disants parties populistes ( populaires = population) de droite et de gauche. L’Europe est sur le point d’être complètement vassalisée par ses cousins américains ( TAFTA) . Alors que depuis Maastricht, on nous vend le projet européen comme un contrepoids face aux grands pays ( Etats-Unis, Russie, Chine, Japon), elle n’est même pas capable de peser à 28 face à la Turquie.
    Après la chute du mur de Berlin et la fin du bloc soviétique, les européens ont cru naïvement à la fin de l’histoire de Francis Fukuyama, à la liberté et la prospérité éternelle…Quel erreur… l’histoire est jalonnée de période de paix et de guerre depuis 6000 ans, des empires qui se font et qui se défont, l’histoire ne se termine jamais. Plus dure sera la chute.

  3. michel43 dit :

    SVP ,arrêter avec vos SI…..Personne n’ose parler ,d’un pays qui LUI……OSE L.AUSTRALIE..M.COPE a été le SEUL…et bien NON .il y a Mme LEPEN. vous n’osez pas l » écrire de peur de déplaire a Maxime ? et notre Maxime , ose répondre ceci ; il a essayer ,,Mais c’était plus dur que prévu. Pauvre FRANCE ,avec se genre d’individu ,je sais que cela sera censurer ;tant pis , puisque je le pense VRAIMENT.. Respect ,au Maire de FREJUS, pour son combat , contre la Mosquée ; Pendant des Années il s’est BATTUE ,,Droite et Gauche ,on tout fait pour le faire passer ,pour un Fichiste Raciste , c’était pourtant, plus DUR que prévu.. Mais LUI..il a réussie ,. LA justice lui a donner RAISON.et condamner le Maire UMP . et voila que Bertrand , s’augmente , SILENCE. de Maxime qui Hurlait ,quand ,c’était le FN Nous avons la TERREUR, parce que, nos politiciens sont des LACHES , qu’il aille voir en AUSTRALIE. on va devoir gouverner avec le PEUPLE ,pars référendum , en respectant les URNES. Bien sur

  4. Danjou annick dit :

    Il y en avait bien un qui avait promis de nettoyer au karcher les banlieues où sévissaient les voyous. Lorsqu’il a obtenu le pouvoir suprême, il a dû oublier sa promesse et il a préféré regarder ailleurs, c’est tellement plus facile!

  5. Robert Marchenoir dit :

    Gérard Bayon,

    Evitez de me donner du Monsieur si c’est pour qualifier ensuite mes commentaires de loghorrée. Cela me paraît légèrement hypocrite.

    Je n’ai pas de solution miracle. C’est vous qui en avez une (le coup d’Etat militaire), et c’est moi qui viens de vous expliquer, dans ma « loghorrée », que ce n’est qu’un fantasme qui ne nous conduira nulle part. Merci de ne pas faire de projection.

    Dans ma « loghorrée », je vous ai expliqué que les attentats, et plus généralement les maux sociaux dûs à l’immigration et plus particulièrement à l’immigration musulmane, sont très largement antérieurs à la naissance de l’Etat islamique.

    En fait, les morts provoqués par des attentats en Europe dans les années 70 étaient très largement plus nombreux que ceux que nous connaissons ces dernières années.

    J’ai expliqué que le vrai, le gros, l’énorme problème est celui d’une importante population immigrée et musulmane en notre sein en Europe. A côté de cela, l’existence de l’Etat islamique est un détail de l’histoire du djihad mondial. Le Japon, qui n’a pas d’immigration, n’a pas non plus d’attentats musulmans sur son sol. Cela, c’est une solution miracle, mais il est trop tard pour nous.

    C’est pourquoi notre problème est défensif avant d’être offensif. Nous devons avant tout protéger nos frontières, celles de l’Europe et celles de chaque pays européen. Nous devons mettre fin à l’immigration. Presque complètement. A l’exception de, peut-être, 10 000 personnes par an. Nous devons interdire intégralement l’immigration musulmane. Sans exceptions. Les « gentils » comme les « méchants ».

    Nous devons mettre en place les moyens militaires nécessaire à cela : troupes, murs, équipements techniques, armement. L’Ukraine le fait, les Etats-Unis le font, la Macédoine le fait, Israël le fait et ça marche.

    Nous devons adopter une attitude hostile et discriminatoire envers l’islam sur notre territoire. L’islam doit être stigmatisé et découragé par tous les moyens possibles : interdiction de construction de mosquées, surveillance et brimades envers les mosquées existantes, répression effective des pratiques islamiques ostensibles (voile, jupe pour hommes, prières de rues, minarets, commerce hallal…).

    Nous devons aggraver de façon très importante la répression de la criminalité, qui est dûe de façon tout à fait disproportionnée à l’immigration et à l’immigration musulmane en particulier, et qui finance le terrorisme (construction de prisons, doublement ou triplement des peines actuellement prononcées, exécution effective et complète des peines de prison, etc).

    Nous devons déporter de façon massive les immigrés illégaux et les délinquants binationaux. Pas un par un sur des avions de ligne. Par centaines, les mains liées dans le dos, dans des autocars, des bateaux et des avions militaires.

    Si nous faisons tout cela, de nombreux autres musulmans quitteront volontairement un territoire qui leur sera devenu hostile. Plus nombreux encore seront ceux qui renonceront à venir dans une France « islamophobe » et « raciste ».

    Et bien sûr, nous devons renforcer le contre-espionnage, la lutte anti-guérilla (puisque nous sommes désormais un territoire de guérilla islamique, il ne s’agit plus simplement de terrorisme), les moyens militaires internes et externes.

    Nous devons envisager d’instaurer le permis de port d’armes pour les civils, comme le font avec succès les Etats-Unis et Israël. Evidemment, le problème d’une telle mesure, ce sont les civils musulmans. Mais il y a des civils musulmans aux Etats-Unis, et ils ont eux aussi, théoriquement, le droit au port d’armes. Le bilan américain est très largement positif.

    Peut-être faut-il aussi, en plus, attaquer l’Etat islamique à l’étranger, sur son territoire. Je n’en sais rien. Je laisse cette discussion aux grands stratèges et « géopolitologues » qui ne manquent pas dans ce pays.

    Le problème d’une intervention militaire à l’étranger, c’est que pour être efficace, elle doit se donner un objectif stratégique. Quel serait l’objectif d’une telle intervention ? Nous n’éliminerons jamais l’islam dans le monde par des moyens militaires, pas plus que l’islam fanatique, terroriste et meurtrier. Il faut bien réfléchir à cela.

    Notre but doit être de nous protéger chez nous. C’est déjà suffisamment difficile, et il n’y a pas de solution miracle.

  6. Robert Marchenoir dit :

    Je disais tantôt que nous devions prendre exemple sur les méthodes de protection israéliennes, quitte à être accusés de profilage, de discrimination voire de racisme.

    RFERL vient de publier un article disant que plusieurs pays européens avaient sollicité les conseils d’Israël pour protéger leurs aéroports suite aux attentats, mais que les méthodes israéliennes étaient critiquées par certains qui les trouvaient humiliantes, spécialement pour les Arabes.

    Eh bien voilà, c’est simple : allons-nous accepter d’humilier les Arabes en échange de notre sécurité ? Il en va de notre survie.

    After Brussels, Will Europe Adopt Israeli-Style Airport Security ?

    Israel say European countries are asking for tips on airport security after the Brussels attacks, but critics say Israeli security can be humiliating, especially for Arabs.

    http://www.rferl.org/content/after-brussels-attacks-europe-looks-to-israel-airport-security/27635306.html

    Une avocate israélo-canadienne, mais d’origine palestinienne, se plaint de subir systématiquement un interrogatoire de deux heures lorsqu’elle se rend en Israël. « C’est du racisme », dit-elle. Les choses sont claires : soit nous sommes racistes, soit nous sommes morts.

    A ma connaissance, Israël n’a jamais connu d’attentat contre ses avions ou ses aéroports depuis que ces méthodes ont été adoptées dans les années 70 (sauf une attaque par missile sur un aéroport africain).

  7. Annick Danjou dit :

    Mr Copé est courageux, il a été le seul à aborder l’article 6 de la loi du travail instaurant le communautarisme dans les entreprises. Apparemment il a bien fait et il a été écouté. Bravo. Il avait déjà dénoncé l’histoire du pain au chocolat au moment du ramadan mais à cette époque on ne voulait pas l’entendre, il avait été accusé de tous les maux. Il semblerait qu’aujourd’hui on finnisse par se rendre compte qu’il et bien d’autres avec lui avaient raison. Eric Ciotti a écrit une tribune sur le figaro qui est aussi très intéressante. Il faudra bien qu’enfin on ouvre les yeux…enfin les politiques, car en ce qui nous concerne, nous les avons ouverts depuis bien longtemps.

  8. Anonyme dit :

    Bruxelles ,ma belle ,qu’est tu devenue .Lettre ouverte d’une mère dont la fille était dans la rame de métro .Sur le site lepeuple.be. Edifiant

  9. Gerard Bayon dit :

    @ Robert Marchenoir
    Bonjour Monsieur,
    Je crains ne pas avoir tout compris de votre logorrhée.
    Lorsque vous écrivez :
     » Je remarque surtout que l’Etat islamique est le moindre de nos problèmes. Les attentats musulmans ont commencé sur notre sol longtemps avant la naissance de l’Etat islamique. Notre problème, aujourd’hui, est défensif avant d’être offensif, et domestique avant d’être international. »
    Quelle est donc votre solution miracle ?

  10. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Aux questions que vous posez, on peut ajouter celle de la radicalisation que l’on a laissé prospérer ; pourquoi aucune mesures fermes n’ont-elles été appliquées ?

    Pourquoi laisse-t-on encore des mosquées continuer à diffuser leur poison, alors qu’on sait que des imams, pilotés de l’étranger, y prêchent la haine.
    Celle de Brest où le devenu célèbre Abou Houdeyfa défend à ses ouailles d’écouter de la musique sous peine d’être transformés en porcs ou en singes, continue tranquillement son endoctrinement et vient encore d’obtenir de la municipalité l’autorisation d’ouvrir une école !
    On sait pourtant que cette mosquée est un terreau favorable à l’islamisme, son ancien imam Yahia Cheriff ayant déjà fait l’objet d’une expulsion. Faut-il attendre des actes violents avant de réagir, d’interdire, de fermer, et d’emprisonner ou expulser ?

    Pourquoi a-t-on facilité l’immigration de masse ? Car c’est bien de là que vient le désastre, nul ne peut plus le contester.
    Quelle est la légitimité de l’enracinement de l’Islam en France et en Europe, alors que son modèle de société est à l’opposé du nôtre ?
    Qu’a-t-on fait de l’intérêt supérieur de la France ?
    Et bien d’autre questions encore, qu’un simple post ne peut contenir. Mais nous y reviendrons sûrement dans d’autres articles.

    Une coalition militaire européenne, fort bien, s’il s’agit de l’état islamique et ses nombreux satellites. Mais à condition, auparavant, de faire régner l’ordre à l’intérieur de notre pays en le débarrassant, si besoin manu militari, de toutes les zones pudiquement appelées de « non-droit », qui sont autant de tumeurs cancéreuses sur ce grand corps malade qu’est devenu la France.
    Comment peut-on tolérer que des pans entiers de notre territoire refusent de suivre nos lois ?
    Personne ne les a obligés à venir ; si notre culture ne leur convient pas, toute liberté leur est donnée de partir ailleurs, dans un pays où ils pourront vivre selon leur vœu.

    @Duff,
    Merci pour cet article qui, en effet, dit tout sauf… que le sieur en question, grand ami et défenseur de T. Ramadan, fut un porteur de valises durant la guerre d’Algérie.
    Il l’écrit lui-même, de sa plus belle plume, dans un livre où il explique qu’il se servait de la voiture officielle de son père (ministre) pour convoyer les terroristes. Il suffit de taper son nom sur un moteur de recherche, on s’aperçoit que le type a de la constance. C’est le moins que l’on puisse dire.
    Ce sont bien des criminels qui, partout en Europe, se sont emparés des divers pouvoirs.
    Et comme d’habitude ce sont les peuples qui payent l’addition de leurs trahisons.

    Amicalement,

  11. Annick Danjou dit :

    Curmudgeon « Au contraire les Américains parlaient de « creuset », et les immigrants devenaient des Américains. Le système fonctionne moins bien, mais il ne faut pas se construire une image fausse des Etats-Unis, propension répandue en France. »

    Tout à fait vrai et c’est encore le cas en général, mais les américains sont moins laxistes que nous, les lois et les règles doivent être respectées sous peine de sanction. Chez nous il y a toujours les beaux penseurs qui trouvent des excuses à l’inexcusable. On ne s’en sortira jamais, hélas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s