La débâcle politicienne

4168994407_a7921dc330_bDepuis longtemps, j’observe le déclin de la vie politique nationale, le naufrage de l’intérêt général et du sens du bien commun. Mais, franchement, sincèrement, je n’imaginais pas que l’on puisse en arriver à ce niveau. Oui, la classe politique se déchire s’entretue sur un projet de révision constitutionnelle dont elle sait pertinemment qu’il est strictement inutile et sans le moindre intérêt pour le pays. La bataille, non de principes, mais de postures fait rage. Les grands mots imbéciles, une fois de plus,  tombent comme à Gravelotte: « droite », « gauche », « Vichy »! Ils s’étripent sur une déchéance de nationalité dont il est avéré qu’elle n’a strictement aucune utilité, aucun intérêt (elle existe déjà, et d’ailleurs l’immense majorité des djihadistes français ne sont pas concernés n’étant pas « bi nationaux »). Et ils le savent! Ils le savent! Pour la première fois de l’histoire, on traficote la Constitution par calcul politicien. Pendant ce temps les drames s’accumulent dans l’oubli général, le chômage des jeunes ravage la France, le chaos progresse partout, l’effondrement industriel s’accélère, le vote extrémiste monte, l’Etat islamique progresse aux portes de l’Europe, la terreur se rapproche. Et après, que va-t-il se passer? Dans cinq mois, l’été, puis septembre, la campagne des présidentielles bat son plein jusqu’à mai 2017. La grande farce continue. Pendant ce temps, les Italiens travaillent et réforment leur pays. Pauvre France, trahie par sa classe politicienne, en incluant les extrêmes, pires que tout,  qui fuit dans les limbes de la provocation, de la polémique, et de la manipulation, juste pour échapper au monde réel. Et enfumer les Français. (L’illustration est un tableau de Monet intitulé la Débâcle!)

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour La débâcle politicienne

  1. Robert Marchenoir dit :

    La déchéance de nationalité est parfaitement utile dans la lutte contre les islamistes, contrairement à ce qui passe pour une vérité d’évidence chez ses adversaires comme chez ses partisans (le premier ministre a assuré qu’il fallait l’adopter, bien qu’elle n’ait aucune utilité !…).

    Il y a deux raisons à cela, une raison militaire et une raison politique. La déchéance de nationalité permet de bloquer à l’étranger les dihadistes partis en Syrie. Elle permet aussi de les expulser du territoire national. D’autre part, elle permet d’ôter le droit de vote à des gens qui ont comploté contre la sûreté de l’Etat, et elle permet de désigner ces gens à la vindicte publique en les dégradant de leur dignité de Français. Autrement dit, de les stigmatiser. Ce qui est tout à fait excellent et nécessaire.

    Si tout cela est considéré comme « inutile », alors nous sommes franchement très mal partis. La question n’est pas le nombre de terroristes que cela pourrait toucher. N’y en aurait-il qu’un seul que cela serait encore utile. Y en aurait-il zéro aujourd’hui que cela serait encore utile, car il pourrait y en avoir un demain.

    Evidemment, « utile », en français moderne, veut dire : apte à annihiler le terrorisme musulman en appuyant sur un bouton, puisque c’est comme ça que ça se passe dans les jeux vidéo.

    Retour sur terre : rien n’est « utile » à cette aune. La guerre contre les djihadistes prendra des années, probablement des décennies et peut-être même des siècles.

    En revanche, le pataphar politicien qu’on nous a fait avec cette mesure est évidemment disproportionné. D’abord parce qu’une modification de la constitution était probablement inutile dans ce but, ensuite parce qu’en tout état de cause la déchéance de nationalité est une micro-mesure technique évidente, à prendre entre la construction d’un rond-point, le changement de couleur du logo du ministère de la Culture et l’interdiction des mosquées en France (par exemple, mais je peux vous trouver d’autres idées si vous insistez).

  2. Maxime, Bravo!

    Mon séjour aux USA tire a sa fin..et je vous avoue que rentrer en France et retravailler avec des gens qui sont des fainéants, des mauvais gestionnaire du pays et d’autres entreprises me révolte.
    Le laisser aller que je vois dans le pays de mes ancêtres me donne envie de vomir.

    Même les propositions de Nicolas Sarkozy récemment ne vont pas assez loin pour redresser la France. Pour la plupart des français l’attitude et de laisser voir, laisser vivre alors que le pays coule. Que vous le dites aux lambdas, on vous regarde étonne.

    Je viens de passer quelques jours dans la Silicon Valley et a Los Angeles. Oui, il existe beaucoup de gens riches mais aussi beaucoup de gens pauvres..on a vraiment l’impression ici dans l’ensemble e gens qui veulent s’améliorer, faire mieux. Ici il existe un espoir ici. Pas en France.

    Pendant ce temps, en France, on cherche a faire n’importe quoi pour être re-élu. On cherche de l’argent partout pour garantir les postes des fonctionnaires afin d’être ré-élu en 2017. On cherche a éviter de parler de la réalité du monde extérieur a la France. Pendant ce temps-la, le temps s’écoule paisiblement. Les Chinois attendent d’acheter les dernières murs de nos châteaux, eux qui ne compte pas les heures de la semaine.

    Je vous avoue que de sortir de France vous ouvre les yeux encore plus. Je rentre pour mon travail, pour faire deux recrutement de personnel. Je me demande pourquoi je voudrai ajouter encore des salariés. Pour faire quoi? Accroitre mon chiffre d’affaire pour les beaux yeux d’un pays qui est notoirement socialiste, qui vit sur des subsides et as une mentalité d’assistés?

    Pendant ce temps la, nous regardons ce beau parti (qui aurait du être mis a la porte avec un coup de pieds aux fesses il y’a longtemps) a changer la constitution. C’est hilarant.

    Cordialement,

    JdG

  3. Walter dit :

    Bravo Maxime!

  4. berdepas dit :

    Cher Maxime,
    Comment ne pas partager votre révolte devant le spectacle des déchirements qui s’étalent sous le regard de citoyens désabusés qui sentent pourtant venir le danger d’un orage qui gronde, car sous le ciel de France les nuages noirs s’accumulent ???

  5. drazig dit :

    #Infraniouzes
    Il me semble que la Constitution a été remanié une vingtaine de fois. Je retiens surtout la suppression de la condamnation pour « haute trahison » que comprenait le premier texte de 1958.

  6. H. dit :

    Demain soir, sur France 2 à 20h55, vous pourrez voir l’excellent film de Woody Allen « Blue Jasmine ». Bien que ce soit pas le sujet premier, ce film est une magnifique allégorie, à travers le personnage principal, de ce qu’est notre pays. À vous de voir.

  7. H. dit :

    Pour illustrer la nature surréaliste et l’hypocrisie de ceux qui nous dirigent (gouverner est un mot trop noble, ne le galvaudons pas), cet article du Figaro est à lire: « INTERVIEW – Le magistrat Charles Prats souligne que le gouvernement peut déjà déchoir de sa nationalité tout djihadiste français par simple décret. La réforme constitutionnelle pourrait donc paradoxalement aboutir à une situation beaucoup moins sévère que l’état actuel du droit. » (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/05/01016-20160205ARTFIG00406-dechoir-un-djihadiste-de-sa-nationalite-c-est-deja-possible-en-15-jours.php)
    Nous n’avons plus affaire à Manolito mais à Consternator: « Valls à l’Assemblée : il faut réviser la Constitution « par respect pour les Français » » (http://www.les-crises.fr/valls-a-lassemblee-il-faut-reviser-la-constitution-par-respect-pour-les-francais/)

  8. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Ce qui me console un peu, c’est que je ne suis pas seul à ressentir et à déplorer le naufrage actuel. Pour compléter votre post, je vous invite à visionner cet épisode de South Park. Certes, c’est un peu trash mais c’est d’une grande justesse: http://www.les-crises.fr/video-south-park-a-propos-du-vote/

    J’ai, pour ma part, fait le choix de ne plus avoir à trancher entre la poire à lavement et le sandwich au caca. Je terminerai par cette phrase de Georges Orwell: « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ». Je ne serai plus jamais complice.

    Bonne journée

  9. Christian dit :

    Et oui mon pauvre Maxime , rien n’a attendre de cette frénésie du pouvoir ! vous avez du mérite de continuer à les écouter . Ces hommes aiment le superfétatoire . on évite ainsi de parler des vrais problèmes, on empile ceux qui ne servent à rien , pire on tergiverse pour se rassurer., . Néanmoins La dernière de l’ancien président Sarkozy est à mourir de rire. Parler du tabac comme un produit du terroir , celle-là on ne l’avait pas encore fait ! A force de parler pour ne rien dire , c’est la folle du logis qui s’emballe , l’ imagination au détriment de la volonté. Vanité des vanités , tout n’est que vanité !

  10. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Vu le nombre de nos députés siégeant hier à l’assemblée nationale pour le début du débat sur la réforme de la constitution on peut facilement se rendre compte de l’intérêt qu’ils portent à ce sujet et pourtant vu le montant de leurs indemnités on aurait pu espérer au contraire qu’ils soient présents et se lancent dans un vrai débat de fond mais leur présence dans leur circonscription pour fêter la chandeleur ou les défilés de chars passe sans doute avant l’intérêt national !
    Malgré tout, le comble de la bêtise de ces premiers débats revient comme souvent aux écolos : N. Mamère et C. Duflot qui ne représentent qu’eux mêmes et surtout pas l’écologie et qui avec leur 2% de représentativité nationale ne siègent au palais Bourbon que grâce aux magouilles d’Audacieux 1er en 2012. Honte à eux qui font références à des périodes de l’histoire qu’ils méconnaissent.
    Les élus LR et le PS continuent de se diviser fortement sur le sujet pour des raisons souvent étrangères aux soi-disant principes évoqués et je pense qu’il est encore temps pour Audacieux 1er de retirer cette réforme sous peine qu’il ne sombre définitivement dans sa propre déchéance.

  11. Infraniouzes dit :

    J’ai téléchargé la Constitution de 1958 et je la relis de temps à autres. Il m’a sauté aux yeux qu’elle avait été sacrément charcutée. Alors qu’on ne dise pas que les articles sont gravés dans le marbre, tels les 10 commandements, et intouchables pour l’éternité.
    A propos d’article, si un blogueur pouvait me dire ce que signifie l’article 37-1 je l’en remercie d’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s