Vers une coalition planétaire?

imagesPeut-être assistons nous enfin au réveil de la communauté internationale et à la constitution d’une coalition planétaire pour mettre fin aux atrocités commises par l’Etat islamique Daesh. Obama vient de « promettre de le détruire ». La Russie de Poutine achemine de nouvelles forces sur place et s’allie avec l’Iran. La Chine se prépare. La Grande-Bretagne envisage d’intervenir. Un état-major planétaire se met peu à peu en place. Il ne faut probablement pas y voir une solution miracle et définitive car le fanatisme peut se développer partout et frapper en une multitude d’endroits. Cependant, il fallait le faire depuis longtemps pour parer au danger immédiat. Aucune autre alternative ne se présente pour sauver ce qui peut encore l’être. Il est tout de même effarant de voir le temps perdu par la communauté internationale. Ici même, depuis plus d’un an, nous ne cessons de déplorer le lâche abandon des peuples d’Orient et l’absence d’une coalition planétaire pour mettre fin au génocide en cours.  Comment les grands dirigeants de ce monde, avec leurs think tanks, leurs cabinets, leurs ambassades, tous les grands cerveaux qui les entourent, ont-ils pu mettre autant de temps à comprendre une évidence qui s’impose depuis bel lurette aux citoyens lambda que nous sommes.  Comment tant de beaux esprits, dans les plus hautes sphères du pouvoir, ont-ils pu attendre des mois, des années, pour enfin admettre que la Russie n’était pas le danger mais l’alliée dans le combat contre le mal absolu et que le régime syrien n’était plus la question principale? Nous qui ne sommes rien, un brin de poussière dans l’univers, ne cessons de le hurler dans le vide depuis longtemps et de souhaiter cette mobilisation planétaire. Combien de massacres, de génocides, de foules de réfugiés, d’attentats sanguinaires, touchant notamment nos compatriotes, aura-t-il fallu pour que les yeux se dessillent et que le monde commence peut-être à se mettre en marche? Commence peut-être…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Vers une coalition planétaire?

  1. JulesXR52 dit :

    A propos d’une « coalition planétaire pour mettre fin aux atrocités commises par l’Etat islamique »: « Même si l’EI est totalement détruit, l’extrémisme islamique ne disparaîtra pas pour autant. » (Ayaan Hirsi Ali, Le Monde, 21 novembre). Croire à l’efficacité et même à l’utilité d’une « coalition planétaire », c’est faire preuve de beaucoup de naïveté.

  2. Jean dit :

    Merci à Simon pour le lien sur Malika Sorel-Sutter sur Radio Notre Dame http://radionotredame.net/emission/le-grand-temoin/24-11-2015/.
    Si plus de Français écoutaient ce qu’elle dit… quel changement ça ferait dans les urnes !
    Dans cette émission elle n’y a pas été par 4 chemins ! Dommage qu’elle ne soit pas plus présente sur les grand média, preuve qu’ils sont tous aux ordres et que notre _démocratie_ est vraiment dans un piteux état. Je vais vite acheter son dernier livre (sorti la veille des attentats)

  3. Suzanne dit :

    Bonsoir,

    « Peut-être assistons nous enfin au réveil de la communauté internationale et à la constitution d’une coalition planétaire pour mettre fin aux atrocités commises par l’Etat islamique Daesh.  »

    Pas vraiment convaincue lorsque je vois l’attitude de la Turquie vis à vis de la Russie.

    Bonne soirée

  4. Simon dit :

    Bonsoir Maxime et merci chers amis, ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui…mais….
    Malika Sorel-Sutter sur Radio Notre Dame http://radionotredame.net/emission/le-grand-temoin/24-11-2015/.
    Maxime, vos articles et les contributions me font beaucoup de bien !

  5. Anonyme dit :

    Bonjour Maxime,

    Il est hélas probable que l’agression militaire de la Turquie envers la Russie ne remette en cause ce scénario harmonieux.

    Il est un proverbe boursier qui dit que c’est quand la mer est basse que l’on voit qui est nu…

    Les pays et hommes politiques qui ont soutenu les djihadistes devront rendre des comptes ou tuer beaucoup de monde pour cacher leurs méfaits.

    La roche tarpeienne n’est pas loin du capitole.

    Pour la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar, il est inacceptable qu’on en finisse avec Daesh et al quaeda en Syrie.

    Il apparaît clairement qu’il y a des liens morganatiques entre nos hommes politiques et ces pays.

    Ils peuvent s’agiter aujourd’hui mais ils leurs ont fourni armes et assistances.

    Récemment M. Squarcini, ancien directeur de la DGSI a signifié signifier que M. Valls alors ministre de l’intérieur avait refusé de coopérer avec les services syriens quand aux djihadistes français. M. Chouet, ancien directeur du renseignement de la Dgse, a confirmer cela quelques jours plus tard.

    Vous allez me trouver sans doute paranoïaque mais j’y vois un message menaçant des services qui indiquent aux politiques qu’ils n’endoceront pas leurs fautee et leurs trahisons.
    Amitiés

    Koufra

  6. Georges dit :

    Le politiquement-correct -ce cheval de Troie made in Occident -est l’arme la plus efficace du terrorisme ,nous en sommes englués jusqu’à l’os .

  7. Freddie dit :

    D’accord avec Q, c’est un problème démographique, et nos dirigeants ne veulent pas contrarier la communauté musulmane, vous le savez bien. Je ne regarde pas souvent la télévision, et surtout pas les informations, mais il m’arrive de craquer pour la météo. J’ai donc regardé Laurent Romejko aujourd’hui, croyant naïvement qu’avec des propos sur la pluie et le beau temps, la télé ne trouverait pas le moyen de me mettre le moral à plat. Funeste erreur ! Voilà-t-il pas que ce beau jeune homme, nous montrant une photo du pont Saint-Laurent près de Mâcon, s’est repris et corrigé : « euh… pardon… le pont Laurent ».
    Laurent qui, au fait ? Non, mais c’est dingue. La télé force les commentateurs à débaptiser nos monuments pour éradiquer notre histoire chrétienne (ce n’est pas pour autant qu’il reussissent à empêcher les femmes voilées…). Alors, vous pensez, combattre sérieusement l’état islamique et « affirmer nos valeurs » comme ils disent ! Pauvre France. Je dis ça, et je suis athée.

  8. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    M. TANDONNET : vous vous félicitiez de la modération de vos contradicteurs sur votre site, de l’absence d’insultes… Mais vous savez nos zélites se sont tellement déconsidérées qu’on pourrait dire de l’un ou l’autre, et je ne cite personne, comme Saint-Simon à propos de je ne sais plus qui (comte de Tonnerre ?) : « Il était tombé à un tel point d’abjection qu’on avait honte de l’insulter ».
    De surcroît, faisons nôtre cette réflexion d’Alphonse Allais : « Ne nous prenons pas au sérieux, il n’y aura aucun survivant ».

  9. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Avant d’engager quelque action en Syrie ou ailleurs, sur le terrain, le bon sens aurait voulu qu’on mît de l’ordre, qu’on fît le ménage chez nous, qu’on boutât l’ennemi intérieur ! Nous avons laissé faire. Nous avons laisser s’installer une immigration indésirée et totalement inassimilable. Nous avons applaudi à l’accueil de prétendus « réfugiés » après l’exploitation honteuse de la photographie d’un enfant mort. Il fuyaient la guerre, prétendait-on ; non, ils venaient la faire chez nous. J’ai le souvenir que, même ici, sur ce site, des âmes sensibles s’étaient apitoyées donnant à l’émotionnel le primat sur la raison. Ce sont les mêmes qui se posent la question : « et maintenant, quoi faire ? »
    Seuls quelques uns disaient que nous étions en train de jouer avec le feu. Il convient de se souvenir que ceux-là étaient vilipendés et traités de « fachisses », faisant le jeu de la bête immonde.
    Je prétends qu’il conviendrait d’abord de faire la guerre à la connerie.
    Tracy LA ROSIÈRE.
    Membre du mouvement de lutte contre la bière tiède.

  10. Lecteur attentif dit :

    Cher Maxime,
    Comme certains autres commentateurs sur ce blog -et comme vous même d’ailleurs, je me garderai bien de crier trop tôt victoire.
    Le spectacle d’Opportuniste 1er courant à Washington pour, dit-il, convaincre Barrack « Nobel Prize » Obama d’en faire plus en Syrie serait drôle si le sujet n’ētait aussi tragique : voila donc nos deux compères gauchistes s’appuyant l’un sur l’autre en vue de leurs élections respectives…
    Détail: les Turcs ont comme par hasard franchi dès ce matin le pas nécessaire pour paralyser le bel entrain de nos compères…Alors, wait and see !
    Mais quoi qu’il advienne sur le front extērieur, il ne servira à rien, répétons le, de s’en prendre à l’Etat Islamique (cessons donc d’utiliser ce terme de Daech destiné à masquer le mot  » islam ») si des mesures non seulement radicales mais PERMANENTES ne sont pas prises contre l’ennemi intérieur. Quand on voit ce matin que  » l’émir blanc » d’Artigat, un syrien ( tiens, tiens) naturalisé français qui trempa dans l’affaire Merah, se promène en liberté; quand on voit que le « logeur » des assassins du 13 novembre était dehors après (seulement) 8 ans de placard pour un meurtre au hachoir, on peut douter très fort de la volonté gouvernementale de faire le nécessaire…
    Et que dire de ces deux informations fort peu diffusées en France alors qu’elles proviennent entre autres du Wall Street Journal d’hier: le Maroc et la Syrie détenaient des informations essentielles qui auraient pu éviter le massacre du 13 novembre mais ne sont pas parvenues aux bonnes oreilles pour des raisons politico-idéologiques ?
    Wait and see, disais-je….

  11. Ulysse dit :

    Bonjour
    je souhaiterai apporter le commentaire suivant
    L’intervention en Irak était donc une erreur :
    1) On fait souvent remonter l’origine des problèmes à l’intervention en Afghanistan , sauf que la 1ère intervention extérieure était une intervention SOVIETIQUE , les médias oublient souvent de le mentionner (il faut dire que les médias sont de gauche)
    2) En Irak sévissait un dictateur sanguinaire , que l’on soupçonnait de détenir des armes de destruction massive . Le soupçon était légitime car Saddam Hussein en avait utilisées contre ses kurdes . On pouvait légitimement penser qu’il en avait caché quelque part , et peut etre en a t-il exfiltrées quelques unes dans la Syrie voisine.
    3) Les américains interviennent donc , avec sans doute beaucoup d’arrières pensées , et avec la conviction erronée qu’on peut imposer la démocratie par les armes à des peuples arriérés.
    Autant essayer de convaincre un tyrannosaure de devenir végétarien.
    4) Cela dit les USA ont assumés ensuite leur politique en laissant des troupes sur place , ce qui pouvait concentrer sur lesdites troupes toute l’hostilité des populations . Les états unis ont payés
    par le sang et par leurs multiples estropiés le prix de leur politique. Ils assumaient.
    Donc rien à voir par exemple avec l’intervention en Lybie , ou on provoque le chaos avec une légèreté ahurissante , sans en vouloir en assumer les conséquences ( enfin nous les assumons maintenant indirectement par les migrations-invasions)
    5 Mr Obama arrive au pouvoir et finalement se lave les mains des responsabilités de son pays , il retire les troupes , la situation de critique devient hors de contrôle. Beaucoup « d’experts » à l’époque parlaient d’une erreur stratégique majeure alors qu’ils affirmaient que la situation commençait à se stabiliser (ce qui reste à vérifier mais ce qui est peut etre aussi la vérité)
    6) Donc si Mr Bush a été une catastrophe, Mr Obama en a été une autre .
    7) La question est de savoir si cela a été par incompétence ou par volonté délibérée

  12. BOUTFIL dit :

    c’est toujours la même chose, les dirigeants ne veulent pas trop se mouiller et puis, quand le danger se rapproche, ils y vont, exemple en 14-18 et en 40, il a fallu attendre 4 ans avant que les USA se mettent en ordre de marche et rallye le reste du monde civilisé

  13. Garnier dit :

    Non, Maxime, cela ne se fera pas! Dés ce matin une provocation turque l’empêche; et après la Turquie qui a abattu une avion russe, c’est l’Ukraine qui va attaquer le Donbass dans les jours à venir; Espérons dans la sagesse des gouvernants russes!

  14. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous faites bien d’ajouter force points de suspension après vos points d’interrogation ! Car l’affaire de la « coalition planétaire » n’est pas encore gagnée.
    Avec Obama rien n’est réglé puisqu’il persiste dans sa stratégie anti-Assad et ne veut à aucun prix renoncer à son embargo contre la Russie.
    Cameron, après discours encourageant et dépôt de rose, doit demander l’assentiment de son Parlement, ce qui risque de poser problème.
    Les « partenaires européens » – Allemagne en tête – « trainent les pieds », nous dit-on.
    Il n’y a donc guère que les Russes qui ont une stratégie claire de lutte contre l’EI, et qui, heureusement, l’appliquent sans état d’âme.

  15. François Martin dit :

    Enfin un début de prise de conscience, oui, espérons, mais je ne crois pas à la mobilisation réelle et quant à l’expression « communauté internationale », elle me ferait rire si la situation n’était pas si tragique.
    Obama ne fera rien de significatif. Il ne comprend pas mieux le proche orient que son funeste prédécesseur, porte une lourde responsabilité dans la montée en puissance de l’état islamique, ne s’alliera jamais avec la Russie et de toute manière, les Etats-Unis sont en campagne électorale. Certes, pour ce qui est des mots…
    Le Royaume-Uni n’a plus d’armée opérationnelle.
    La Chine se refuse à intervenir dans les affaires intérieures des autres Etats, n’a besoin de personne pour combattre ses propres islamistes et a trop d’intérêts en Afrique pour faire le jeu des Occidentaux qu’elle espère y remplacer.
    Il n’y aura pas d’état major planétaire car les intérêts des Etats sont trop divergents et personne n’a de stratégie pour la suite, après une (improbable) victoire militaire. Sans parler de l’aberration de garder dans l’OTAN la Turquie, et son obsession contre les Kurdes, qui pourtant, eux, résistent efficacement à l’Etat islamique…
    Seuls la Russie et l’Iran ont des intérêt directs et convergents (même s’ils sont différents) pour combattre l’Etat islamique et, en tout cas, pour éviter l’effondrement de la Syrie qui serait une catastrophe sans nom. J’ai tendance à penser qu’Israël ne laissera pas non plus l’état islamique s’installer à sa frontière.
    Et la France? le revirement de Hollande et Fabius est bien tardif pour faire oublier leur dramatique erreur depuis 2012, résultant d’une sidérante absence de stratégie (le premier principe de la stratégie étant de désigner son ennemi, et de les hiérarchiser si on estime qu’il y en a plusieurs… on peut dire ce que l’on veut du régime syrien, mais il n’est pas l’ennemi de l’Occident).
    En intensifiant les opérations contre l’Etat islamique, ce que j’approuve, la France risque d’oublier une fois de plus ce qu’elle doit faire chez elle. Hollande comme Obama emploie de grands mots, cela ne suffira pas à en faire de grands hommes.
    Vous et d’autres contributeurs me trouverez sans doute bien pessimiste; et je ne suis pas spécialiste de ces questions, je peux me tromper; mais une rage froide m’envahit quand je pense à ces massacres d’innocents présents et à venir sur notre sol, en Europe, au Liban, en Afrique, encore où demain? et à tous ces mensonges des dirigeants, et à tout ce temps perdu.

  16. Walter dit :

    Cher Maxime;
    En réponse à votre dernier message de l’article précédent: si nous nous tenons aussi bien sur ce blog, c’est grâce à vous, notre hôte, qui donnez le ton. Ce lieu d’intelligence et de civilité est vraiment précieux. Je l’associe à  » l’Esprit Public » sur France Culture où priment le respect et la coutoisie.
    Entre honnêtes gens je me permets de vous conseiller de vous ménager, vous donnez beaucoup, dormez peu, êtes tourmenté par l’effondrement du pays et prenez sur vos épaules le malheur de la France. C’est minant.
    Comme vous l’aveuglement français vis à vis des russes m’a effaré et je considère qu’il fallait honorer le contrat. Nous n’avons pas eu les mêmes pudeurs avec d’autres!
    Bien, il se dessine une coalition planétaire mais l’Iran chiite rentré en grâce m’inquiète autant.
    Je recommande à tous l’entretien accordé à radio N.D. par la courageuse et patriote Malika Sorel Sutter: http://radionotredame.net/emission/le-grand-temoin/24-11-2015/
    Bien cordialement, Walter.

  17. Frederic_N dit :

    Pourquoi écrivez vous que vous avez crié dans le vide ?
    C’est tout le contraire qu’il faut dire. Si cela se passe comme cela c’est justement parce que vous n’avez pas parlé dans le vide, que vous et quelques autres ont su parler ( et que certains ont su les écouter ) Prenez l’exemple de Hollande qui croit bénéficier des attentats : croyez vous qu’il aurait réagi comme cela s’il ne savait que cette fois là l’opinion ne lui aurait rien pardonné – les sondages des préfets ce n’est pas fait pour les chiens ! ? Et croyez vous que l’opinion était spontanée ? Elle était prête parce que justement des gens comme vous n’ont pas parlé dans le vide. Ils lui ont ouvert la voie du politiquement non correct
    Mais là où vous avez fait fort – un peu comme Finkelkraut d’ailleurs – c’est quand vous dites : « ce blog: ici pas de haine, pas d’insultes, pas de provocation, juste un échange d’arguments et d’idées! C’est rare sur les sites de réflexion politique! Cela m’aide à préserver celui-ci envers et contre tout! »
    Là vous méritez notre respect.
    PS : je ne trouve pas que la communauté internationale ait perdu autant de temps. Trop tôt c’était précipiter la masse des musulmans du côté de Daesh. Et compte tenu de cela le nombre de morts est encore relativement faible dans cette histoire ( par rapport à ce qu’il pourrait être bien sûr)

    • FredericN, comme vous l’imaginez peut-être ce blog n’est pas très bien perçu dans mon milieu professionnel… et il ne tient que par sa modération…
      MT

  18. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    L’expérience me fait dire : ne vous réjouissez pas si vite, certes l’agitation d’Audacieux 1er et les velléités guerrières de Poutine sont de nature à croire que nous allons enfin pouvoir envisager une vraie riposte aux assassins de daech mais je ne crois pas du tout à la sincérité d’Obama qui ne dispose d’aucun moyen pour dégager des hommes et des crédits à un an de la fin de son médiocre mandat, il n’aurait même pas le soutien de sa population qui a vu mourir depuis des décennies, des milliers de GI dans des conflits sans fin voire inutiles (Irak par exemple).
    Le problème de ces chefs d’état est qu’ils sont de grands « causeux » mais de petits « faiseux » et qu’ils sont tous dans la logique de préparer leur prochaine élection face à leurs électeurs sonnés face à tous ces crimes que l’on ne peut plus cacher.
    Je ne crois pas non plus que le dictateur Poutine et les Merkel, Cameron, Prodi… aient les moyens nécessaires et le soutien de leur population pour envoyer des troupes en Syrie et en Irak et dépenser des milliards alors que leurs peuples souffrent toujours de la crise qui elle aussi continue.
    Je pense malheureusement que tout ceci n’est qu’une agitation de gosses qui se retrouvent pour savoir « qui a la plus grosse » et que tout ce tapage médiatique ne se solde que par l’envoi de quelques bombes supplémentaires dont daech se fiche comme de sa première victime.

  19. Q dit :

    Pour moi Daesh n’est qu’un epiphenomene, on a eu Al Qaeda, cela a empire a tel point que les Al Qaeda sont maintenant nos allies. Quelle horreur dementielle va t on avoir apres Daesh ? Ce n’est qu’une guerre civile qui s’etand jusque dans nos cites ( merci les immigrationistes UMPS).Meme sans Daesh nous aurrons toujours sur notre sol des centaines/milliers de jeunes prets a nous tuer avec des AK a 500 euros pour n’importe quel donneur d’ordre du maghreb.

    C’est un probleme demographique (la Syrie a multiliplie plusieur fois sa population en peu de temps) L’Algerie post Bouteflika pourrait elle aussi nous surprendre.Nous allons massacrer barbus, femmes et enfants avec nos bombes (enfin surtout les russes, nos quelques bombinettes ne font peur a personne) je doute que cela change quoique ce soit (La France ayant attaque (illegalement) Daesh des Septembre 2014 avec les resultats que l’on sait sur Paris).

    Periode interessante n’est pas ?

  20. François dit :

    Maxime,

    Pour paraphraser Hanns Johst, « quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver(*) », j’écris sans aucun état d’âme « quand j’entends l’expression communauté internationale, je sors mon revolver ». De quelle communauté internationale parlez-vous ? Celle qui a intronisé un saoudien à la tête de la commission des droits de l’homme à l’ONU ?

    Enfin, je réitère ce que j’ai écrit à de multiples reprises ici : sans idée de manœuvre précise sur ce qu’il adviendra de la région à l’issue d’une victoire, nous allons au devant de très graves déconvenues. Certes, nous aurons détruit l’EI, mais comme aucune solution politique pérenne n’aura été trouvée, tel le phénix, il renaîtra de ses cendres, et en pire (cf. l’exemple libyen).

    Alors, avant de se lancer dans le fracas des combats, il faudrait d’abord que la coalition qui fera le job s’entende sur l’après-guerre, coalition qui, plutôt que d’être la plus large possible, devra être d’abord et surtout cohérente.

    (*) https://fr.wikipedia.org/wiki/Hanns_Johst

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s