L’Afrique, priorité absolue

A handout photo released by the World Food Programme (WFP) shows people evacuated from the Nigerien islands of Lake Chad as they arrive in N'Guigmi on May 5, 2015. Around 25,000 Niger nationals who fled islands in Lake Chad over fears of attack from the Boko Haram jihadist group are living in "dramatic" conditions on the mainland, a UN source said on May 6, 2015. AFP PHOTO / WORLD FOOD PROGRAMME -- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / WORLD FOOD PROGRAMME " - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS  --

A handout photo released by the World Food Programme (WFP) shows people evacuated from the Nigerien islands of Lake Chad as they arrive in N’Guigmi on May 5, 2015. Around 25,000 Niger nationals who fled islands in Lake Chad over fears of attack from the Boko Haram jihadist group are living in « dramatic » conditions on the mainland, a UN source said on May 6, 2015. AFP PHOTO / WORLD FOOD PROGRAMME
— RESTRICTED TO EDITORIAL USE – MANDATORY CREDIT  » AFP PHOTO / WORLD FOOD PROGRAMME  » – NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS – DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS —

La grande comédie politicienne et la course aux lampions élyséens nous font oublier l’essentiel: l’avenir de notre pays. Le président Sarkozy avait coutume de dire, lors de nos voyages en Afrique (et je crois que la phrase était de lui): « le destin de l’Europe et de l’Afrique sont liés, elles s’en sortiront ensemble où elle disparaîtront ensemble ». Un livre aux accents prophétiques vient de paraître, illustrant cette parole à la perfection, de M. Serge Michailov, chercheur à l’Iris,  aux éditions Fayard: Africanistan. Il annonce, si rien ne change, dans les vingt ans, une déstabilisation profonde de ce continent liée à l’explosion démographique, la misère, la prolifération des guerres ethniques, le triomphe de l’islamisme radical. Ces phénomènes se traduiraient par une amplification des mouvements migratoires vers l’Europe, dirigé non plus vers l’Europe centrale mais cette fois-ci,  vers la France, entraînant une situation de chaos dans les banlieues urbaines. Il n’y a pas de catastrophisme ni d’alarmisme à vouloir anticiper sur la réalité. Selon l’auteur, un tel scénario est évitable à la condition d’engager un effort financier et économique massif, à l’échelle planétaire, pour permettre le développement d’un continent dont l’avenir est au cœur des équilibres planétaires futurs. Ce sujet vital, il faut bien le dire, tout le monde s’en fout aujourd’hui. Or, gouverner n’est pas seulement choisir. Gouverner, c’est anticiper, préparer l’avenir. Voilà ce que la « France d’en haut », politique et médiatique, semble avoir totalement oublié. Que le destin d’un tel livre soit de le lui rappeler!

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour L’Afrique, priorité absolue

  1. hugues dit :

    Bonjour Maxime,

    Tout a fait d’accord avec ton article sur l’Afrique: c’est L’enjeu de ce siècle pour le monde. Quelques commentaires cependant:

    je ne pense pas qu’on doit attendre 20 ans mais plutôt que l’on est déjà (depuis 2 décennies je dirais) dans le temps d’une « déstabilisation profonde de ce continent liée à l’explosion démographique, la misère, la prolifération des guerres ethniques, le triomphe de l’islamisme radical »: et ces phénomènes vont nécessairement changer la donne en Afrique. L’Afrique est dors et déjà l’enjeu de toutes les grandes puissances, Europe, USA, Chine, Inde, Moyen Orient, et c’est bien pour cela que ces « phénomènes » apparaissent.

    Quant à « engager un effort financier et économique massif, à l’échelle planétaire, pour permettre le développement d’un continent « , je ne pense pas que cela soit le problème: c’est même l’inverse, c’est à dire l’abondance de projets contradictoires des différentes grandes puissances, incohérents les uns avec les autres: les projets économiques, l’exploitation des ressources naturelles (le bois, les terres agricoles, etc.), l’accès concurrentiel à l’eau, l’électrification et plus généralement l’énergie, la modernité vs. la tradition, le nomadisme (éleveurs) vs. la sédentarisation (agriculteurs), les idéologies politiques et religieuses, tout cela est en pleine effervescence et crée des conflits à tous les niveaux des sociétés africaines.

    Je pense que la France, ou plutôt l’Europe (puisque la France est beaucoup trop petite pour peser seule face à la Chine et aux Émirats) n’est pas assez engagée dans cet enjeu. C’est aussi à cause de notre complexe colonialiste encore trop peu digéré et surtout à cause des français et des européens en général, qui pensent plus à se protéger plutôt qu’à conquérir: en effet, l’Afrique est à conquérir, pas par les armes bien sûr (bien que cela soit nécessaire dans certains cas), mais par nos valeurs, notre poids technologique et économique.

    Je suis plutôt optimiste pour l’Afrique dans un horizon de temps des quelques décennies qui arrivent. Mais l’Europe doit se réveiller, être active et non pas passive, sinon l’Afrique se construira sans nous, sur des valeurs qui nous seront tellement éloignées que nous ne profiterons que trop peu de la dynamique de ce continent. Je pense que nos gouvernants, quel que soit leur couleur, en sont conscients, mais que les français (et encore plus les européens) ont peur de ce continent (je ne les blâme pas, ils ont de bonnes raisons!!) mais cela, hélas, les paralyse.

    Hugues

  2. Nathalie MP dit :

    Le sujet du développement de l’Afrique est en effet crucial (largement plus que toutes les COP21 réunies…). Pour bien en mesurer toute l’importance, un chiffre : selon les dernières projections démographiques de l’ONU, il y aura 4,5 milliards d’africains en 2100 pour une population mondiale de 9 milliards. Il sont 1,1 milliards aujourd’hui (pour 7).
    La seule solution : le développement économique (et on en voit déjà l’amorce aujourd’hui, y compris dans des pays qui ont d’autres petits pb par ailleurs, ex : Nigéria) à condition en effet, comme vous le disiez dans un commentaire, que les pays africains se prennent en main sur le plan de l’Etat de droit afin d’attirer des capitaux et des entrepreneurs, et non plus seulement des aides diverses qui ne font qu’attiser la corruption et qui réduisent à néant la volonté d’entreprendre.Bref, un système libéral qui sécurise à long terme la propriété et les autres droits naturels..

  3. Bernard06 dit :

    Bonjour Mr Tandonnet, bonjour à tous,
    Votre billet du 5 novembre « l’Afrique priorité absolue » me touche au-delà de toute mesure, me prend aux tripes, littéralement.
    Dire que le sort de l’Afrique et de l’Europe sont intimement liés me semble évident et il me plaît d’apprendre que l’ancien Président ait dit cela.
    Je suis de ceux dont parle Alexrebelde. Pendant sept années de ma vie j’ai travaillé comme un fou souvent soixante dix heures par semaine, certaines périodes 24 heures sur 24 en alternance avec ma femme…
    Nous n’avons rien perdu (je parle d’argent, pour le reste…) puisque nous étions cadres expatriés.
    Dans la société que je dirigeais TOUS les ouvriers et ouvrières étaient payés au dessus du minimum légal. Les cadres locaux jusqu’à 3, 4 ou 5 fois le montant constaté par ailleurs.
    Ce qui faisait que nous passions pour une société « riche ». A racketter ! Cela m’a conduit à la case prison puisque le racketteur qui est passé à l’acte était le procureur de la République, salopard formé à l’école de la magistrature de Bordeaux… (je dis bien salopard parce que : payez et vous sortez ! puis : vous avez payé c’est donc que vous êtes coupable…) Pendant tout ce temps pas l’ombre d’un diplomate ; alors les consulats de la terre entière peuvent bien fermer.
    A Gérard Bayon je dirais : non le monde entier ne spolie pas les ressources de l’Afrique. Pendant tout le temps que j’ai passé sur place nous avons toujours rapatrié le montant exact des devises correspondant aux produits que nous avions exporté. D’où vient cette obligation ? De la réglementation mise en place par les colonisateurs et conservée lors de l’indépendance. Alors les refrains sur le pillage des ressources, à d’autres.
    A Stéphane B. Pas tort votre général. Mais souvenez vous du tollé quand sous Sarkozy on prétendait faire retourner chez eux les étudiants en fin de cursus. Et pourtant quoi de plus légitime : on vous forme et vous rentrez chez vous développer votre pays.
    J’avais un ingénieur mécanicien qui m’a « flingué » trois groupes électrogènes dont nous avions un besoin impératif, simplement en ne se réveillant pas faire pour rajouter de l’huile.
    Je pourrais aussi parler de ce gardien de relais télé isolé en brousse qui vendait le gazole destiné au groupe.
    Alors à Borloo, je lui souhaite bien du plaisir. Ce qui ne veut pas dire que nous ne devons rien faire.
    Il faut exiger que nous puissions être physiquement présents pour mettre en œuvre tout aide financière. Je sais que ça ressemblerait à une re-colonisation et que nous avons déjà donné. Et pourtant !

    • Bernard 06, il faut les deux choses, un nouvel ordre économique international et que les Africains se prennent en main, ce qui est le cas dans de nombreux pays (souvent anglophone…)
      MT

  4. michel43 dit :

    hors sujet ;AUCUNE protestation ;pour le responsable METEO . de FRANCE TELEVISION ? il est vrais que la DROITE a fait PIRE. Donc ,!pas de vague ;et cela va nous couter, très cher , il est vrais que la redevance augmente , encore le SILENCE de notre classe politique

  5. yoananda dit :

    « dans 20 ans » lol … »depuis 20 ans » vous voulez dire !!!

  6. Liber78 dit :

    Vous pouvez déverser des milliards d’euros en Afrique, comme vous pouvez déverser des milliards dans nos quartiers dits « sensibles » cela ne sert à rien. La politique de la ville comme l’aide à l’Afrique est une catastrophe. C’est sur les mentalités qu’il faut travailler, non sur l’assistance. Mais ça, c’est strictement interdit par le camp du bien car il faut dire des vérités pas toujours faciles à entendre et accepter. L’électrification de Mr Borloo est une fumisterie, comme ses maisons à 100 000 € (Qui en parle encore ?)
    Le développement est un effort collectif, mais aussi individuel, c’est une volonté, comme l’éducation (c’est pour cela d’ailleurs qu’elle est détruite en France)
    On ne peut aider celui qui renonce à s’aider lui même. Encore une fois, c’est peut être difficile à entendre, mais c’est factuel.
    Si les africains ne veulent pas sortir de leur descente abyssale aux enfers, c’est de leur responsabilité, et si la France se laisse envahir, cela est (sera) de sa faute.
    Je suis aussi pessimiste sur la France que sur l’Afrique

  7. alexrebelde dit :

    Je connais quelques personnes qui sont parti vivre en Afrique pour y créer des projets, se sentir utiles, aider et y donner tout ce qu’elles pouvaient.
    Toutes sont revenues 8, 10, 15 ans plus tard. Elles y ont laissé tout ce qu’elles avaient; leur argent, leur énergie, leurs espoirs. Mon frère, lui, parti pour y créer une entreprise, s’est fait avoir jusqu’à l’os et y a même laissé sa peau.

  8. Jean dit :

    Hors sujet
    L’incendie du tunnel du Mont-Blanc a fait l’objet d’une émission à la télé hier-soir.
    J’ai été surpris de l’absence complète en fin d’émission, de quelques mots sur les responsabilités…
    Après des recherches sur le net (merci internet !) j’ai trouvé ce que je soupçonnais…
    Laxisme à tous les niveaux. C’est à dire une bonne gestion « à la française » du tunnel.
    Donc ma conviction -et ce n’est pas nouveau- est qu’il n’y a pas que les politiciens de ce pays qui sont lamentables, hélas, c’est tout le pays qui est gangrené par le laisser aller, la négligence, le laxisme. Et ça ne date pas d’aujourd’hui !
    http://www.denistouret.net/constit/Balladur.html#extrême indulgence

    Tiens, je vais aussi faire des recherches sur l’incendie du 5-7 à Grenoble, histoire de renifler du coté de la dde et de la préfecture…quoique depuis le temps les odeurs nauséabondes se sont dissipées.

  9. en passant dit :

    Mais c’est encore un plus grand n’importe quoi.
    Cela revient à organiser un racket des pays européens pour éviter l’immigration. Ce n’est à l’évidence pas l’état d’esprit dans lequel il faut se placer.

    Le développement de l’Afrique, c’est le problème des africains. Il faut attirer leur attention sur le fait que leur croissance démographique va leur poser de gros problèmes, et leur faire comprendre avec fermeté que l’Europe ne servira pas de déversoir.

    Exactement l’inverse de la situation actuelle, où le problème du quadruplement de la population de nombreux pays d’Afrique du Nord en 50 ans est passé sous silence, et où la propagande des économistes et des européistes veut que rien ne s’oppose à la venue de qui voudra venir, sous prétexte de financement des retraites.

    Le Japon, pays des plus avancés, s’est bien gardé de mettre le doigt dans toutes ces âneries, et aura au moins conservé l’atout d’une population homogène, donc solidaire.

  10. LAMY dit :

    Monsieur Borloo veut nous faire croire qu’en dotant l’Afrique de l’électricité ,le flux migratoire va s’arrêter !!! C’est comme penser que ceux déjà en place depuis des décennies vont repartir !!
    De plus ,qui a osé dire que des associations humanitaires suisses et autres se sont évertuées à fertiliser les terres ,irriguer … durant des années Et qu’une fois le processus installé et confié aux femmes …à peine le dos tourné ,tout était détruit par les différents régimes !
    Alors Boorlo personne ne doit le suivre ,c’est une escroquerie de plus à la charge des français ! Les conseilleur ne sont pas les payeurs .Seuls les chinois viendront à bout des africains ,mais ces derniers viendront se faire assister encore davantage en Europe !

  11. PhD dit :

    Bonjour Maxime

    Mais cela fait des dizaines d’années que l’on déverse des tombereaux d’argent gratuit pris dans la poche des contribuables dans ce tonneau des Danaïdes.
    Et pour quel résultat ?
    Rien, Nada,

    De plus, l’auteur du livre peut-il expliquer comment un pays, endetté à 100 % du PIB, qui compte 6 millions de chômeurs, avec une société qui part en vrille, peut être en mesure de consentir un effort économique et financier massif en faveur de ce continent ?

    La solution est bien décrite par Bernard Lugan : il faut arrêter d’infantiliser les Africains et les laisser se prendre en main comme des adultes. Il faut aussi commencer par respecter ces Africains et leur(s) culture(s), et ne pas vouloir leur imposer nos valeurs et nos modes de gouvernement ainsi que le droit anglo-saxon (Il faut lire Hervé Juvin au sujet de la dictature du droit)

    La France peut contribuer à ce nouveau paradigme en fonction de son expérience et en maintenant quelques accords de défense.

    Quant au risque d’invasion, c’est pour faire peur au peuple afin de pouvoir continuer à lui piquer des sous destinés à entretenir la collection de prébendes et juteux fromages qu’est devenue « l’aide au développement ».
    Là encore, les solutions sont simples, même si elles demandent un courage politique certain : je les ai déjà exposées dans des billets précédents

  12. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Qu’importe ? Et pourquoi s’inquiéter ?
    L’immigration n’est-elle pas une chance pour la France ?
    Il faut, quand même un eu de cohérence.
    N.B. Le lien laissé par François Martin est intéressant, mettant en lumière à quel point l’influence manipulatrice de ces parasites de l’intelligentsia, prétendument « chercheurs » est calamiteuse.

  13. Stéphane b dit :

    Bonjour

    Votre article m’a rappelé les propos d’un général que je côtoyais lors de réunions fréquentes concernant l’Afrique.Je partage tout à fait son avis. Les africains instruits fuient leur continent. Les autres, vous pouvez les former aux technologies, notamment électro technique pour la maintenance des puits et stations d’eau potable, mais ils attendront toujours l’européen pour remplacer l’équipement. Ils vont le laisser tourner sans s’en occuper. A la moindre panne, ils en demanderont un autre au lieu de tenter de réparer.

    Ce que je veux dire, c’est qu’aider, pourquoi pas mais il faut que nous soyons tous, eux et nous, dans une volonté de progrès et que nous échangions. Aider pour aider à chaque fois sans les mettre face à leurs responsabilités, sans qu’ils aient à assumer (désolé pour l’insulte car pour beaucoup de gens s’en est une), ne sert à rien !

  14. Q dit :

    Si les frontières ne sont pas rétablie c est l Afrique qui va faire disparaître l Europe

    Démographie délirante est plus liée au progrès médical (vaccins) et religion stupide au à la « pauvrete »

    Moins l Europe se mêlera des affaires africaines mieux l Afrique se portera ( il faut supprimer le CFA qui massacre tout exportations)

  15. François Martin dit :

    Anticiper, et ne pas fuir la réalité quand elle ne s’adapte pas à l’idéologie…
    Ci-dessous un article, très « France d’en haut bien-pensante », qui date de 2011 et explique qu’il n’y aura pas de flux massif de migrants vers l’Europe, cette anticipation relevant du fantasme d’extrême droite!
    http://www.france-terre-asile.org/actualites/actualites/actualites-choisies/qlinvasion-de-leurope-par-bateaux-est-un-fantasmeq

  16. michel43 dit :

    VOILA ; plus de 60 ANS . que l » ON NOUS PREND POUR DES INBECILES , en ce qui concerne , L..AFRIQUE , se continent , est un des plus RICHE DU MONDE et OUI ? OR. Gouverner , c « est prévoir l « AVENIR ? Merci , BUCH et SARKOZY et on y ajoute LA..MERKEL qui a mis le Foutoir en EUROPE , on accusait ,des pays , France , Belgique ,de piller le sous sols , Mais les élites NOIR , que nous avons former, font PIRE ;et les BOBOS qui se lamente sur L.AFRIQUE sont muet sur les scandales financier , et qui était inviter chez L.EMPEREUR BOKASSA qui régalais tout le Monde , avec notre Argent Donc , OUI. Nous en FRANCE , on s » en FOUT ? réglons , nos problèmes ,Chômage ,Dettes ,pauvreté ,logements , invasions , d « étrangers ,QUI va nous aider , le QATAR , les SAOUDIENS.? Mettez vous bien , dans le crane , QUE notre pays est au bord de la RUINE et donc PAUVRE , 10 millions de travailleurs PAUVRE 1350 euros ,9 Millions de retraiter a 850 euros , des Millions, chez COLUCHE , ceux d’en HAUT les élites politiques, distribue de L.ARGENT :EMPRUNTER partout et surtout en AFRIQUE , Lorsque le BORLOO et son cirque ,Alors qu’en FRANCE , il fut NULS , ses Maisons .éco-emballage , et le reste..je lui suggère de développer , les VIGNOBLES en AFRIQUE ; et de nous foutre la PAIX

  17. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Le moins qu’on puisse dire est qu’on n’en est pas encore là !
    Pour l’instant la priorité semble de recevoir en France le plus d’Africains possible. Ce matin même, c’est avec des trémolos dans la voix qu’on nous a expliqué qu’un groupe de migrants soudanais a été accueilli à Blois, un autre à Sisteron, un autre dans la Marne, dans le cadre d’une « mise à l’abri de migrants volontaires ».

  18. Gerard Bayon dit :

    Bonjour toutes et à tous,
    Que les guerres ethniques risquent de proliférer en Afrique, ce n’est pas vraiment un scoop ! Tant que le reste du monde continuera à spolier les ressources de ce continent et à encourager les règnes des petits roitelets et empereurs à vie d’opérette en espérant en tirer partie (cf le fameux Mr Afrique sous le règne de Mitterrand) nous ne sommes pas prêts d’en voir le bout.
    Vous parlez du risque d’amplification des mouvements migratoires vers l’Europe. Mais à quoi donc sert le grand barnum médiatique de Borloo ?
    N’a-t-il pas prévu d’électrifier rapidement, avec entre autre notre argent, toute l’Afrique pour favoriser le développement économique et social de ce continent afin que les Africains puissent mieux vivre et travailler chez eux ?
    Autre question : pourquoi les « futurs migrants Africains » choisiraient-ils la France alors que les aides vont très certainement diminuer dès 2017, que les emplois ne sont pas prêts de s’y développer et que les migrants actuels choisissent, parait-il, d’autres pays plus accueillants ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s