Entre fausses polémiques et démocratie confisquée

slide_459966_6204918_freeCi-joint deux contributions récentes. La première, pour le Figaro vox, concerne la cérémonie de mardi dernier en hommage aux victimes de l’accident de Puisseguin qui a fait 43 morts. L’accusation de récupération politique d’un malheur épouvantable a été largement répandue. Mon sentiment profond est que la polémique doit se taire devant un tel drame. Je pense que le chef de l’Etat était bien à sa place auprès des familles des victimes, même si la présence de nombreux membres du gouvernement semble plus discutable. Mais cela n’enlève rien, plus généralement, à l’hypermédiatisation de la présidence de la République, ni à la personnalisation excessive du régime qui est à mes yeux une catastrophe nationale. La seconde pour Atlantico. Elle porte sur une information passée totalement inaperçue que le site lui-même m’a signalée: un projet de réforme des modalités de l’élection présidentielle déposé le 26 octobre par les socialistes. D’un contenu en apparence hyper technique et banal, il correspond pourtant à une volonté bien précise: celle de favoriser les grands partis du système médiatique, le Front national, le parti socialiste, les Républicains, et de pénaliser toute candidature dissidente. On est bien dans la logique de la normalisation et l’encadrement des idées et des projets, la confiscation de la démocratie par une poignée de familles et de clans: la caste politicienne. En tout cas, telle est la logique de cette micro-réforme qui ne touche en rien aux vrais problèmes de fond: le nécessaire retour au septennat, la non reconduction du mandat présidentiel, la réhabilitation du rôle de Premier ministre, chef de gouvernement, s’appuyant sur le Parlement pour gouverner un pays qui n’est plus vraiment gouverné depuis trop longtemps.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Entre fausses polémiques et démocratie confisquée

  1. alexrebelde dit :

    Comme dit par plusieurs, la place d’un président n’était pas là-bas.

    Quand-à :
    « … On est bien dans la logique de la normalisation et l’encadrement des idées et des projets, la confiscation de la démocratie par une poignée de familles et de clans: la caste politicienne…. »

    – une aristocratie d’environs 500 Hauts Fonctionnaires aux postes les plus stratégiques, aristocratie qui fait partie….
    – d’une caste d’environs 15 000 Hauts-Fonctionnaires que l’on trouve à tous les postes clés, nationaux et régionaux et qui dirigent…
    – près de 6 millions de fonctionnaires qui freinent des 4 fers dès qu’un risque de changement avance plus vite qu’un escargot cul-de-jatte.

    Alors, gauche, droite, centre, extrêmes… mettez qui vous voulez à L’Élysée et ailleurs, qui croyez-vous qui dirige et « FAIT » la France ???
    Le système est complètement verrouillé par cette caste !

    J'aime

  2. espritlibre dit :

    @ Mildred qui cite PdV. oui c’est exactement ça. Et c’est justement l’absence totale de prise sur la réalité, la dilution de tout pouvoir, de toute souveraineté qui obligent tous ces grands fauves (oui, oui même Hollande :)) à parader au milieu des morts, alors que l’on attendrait plutôt le silence des vivants. Si cela occupe les rois fainéants et émerveille le peuple qui voit enfin de près les limousines, importants à cravate, donzelles à talons et molosses à oreillettes, cela ne déplace pas une voix, ou alors très temporairement comme la manipulation autour des « Charlie » l’a montré.

    J'aime

  3. Citoyen dit :

    Bonjour Maxime,

    Aujourd’hui, on apprend que Bruxelles lance un ultimatum à la France pour céder nos barrages (http://www.lefigaro.fr/societes/2015/10/30/20005-20151030ARTFIG00352-barrages-la-france-mise-en-demeure-de-liberaliser-par-bruxelles.php) dans les deux mois suite à une décision du gouvernement Fillon.

    Elle fait quoi votre UMP aujourd’hui ? ils disent quoi les Juppé/Fillon/Le Maire/Sarkozy ? ils approuvent ? ils se taisent ? Je pense que les Français aimeraient bien les entendre…

    J'aime

  4. Bernard06 dit :

    Bonjour à tous,
    @michelbonte
    C’est si vrai que nous manquerions gravement à nos devoirs en ne l’invitant pas, dès que l’échéance sera là, à aller se faire voir…

    J'aime

  5. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Étrange sentiment en lisant les commentaires des intervenants – étrange et rassurant : je partage leurs vues. Comme le dit Annick Danjou, nous ne sommes pas seuls… Il y a là encore du bon sens, le Refus, l’âme d’une Résistance.
    Tout n’est peut-être pas foutu.

    J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    Suzanne, c’est vous qui avez écrit cela ou bien c’est moi? Rassurant de constater qu’on n’est pas seule.

    J'aime

  7. Suzanne dit :

    Cher monsieur,
    Vous écrivez :  » Je pense que le chef de l’Etat était bien à sa place auprès des familles des victimes »

    Et bien, je ne le pense pas. Je ne comprends pas qu’un président de la république se déplace pour jouer la comédie de l’empathie (lisez « l’émotion », car de l’empathie, point chez cet homme) devant ce drame (car c’en est un) dû à un accident de la route.

    Un attentat, encore, je vous suivrais , mais dans ce cas, précisément, ce monsieur a choisi en son temps (décembre et janvier 2015) :
    — « oui , je fais défiler 3 à 4 millions de moutons pour 3 journalistes tués (affreusement, nous sommes tous d’accord sur ce point) parce que notoirement de gauche, et moi, je défile avec mes copains dans une rue adjacente en demandant bien aux cameramen de faire les coupages et montages nécessaires pour que ça ne se voit pas. Je ne vais tout de même pas prendre des risques, Moi qui suis si important, si intelligent, si tout ça, et tout ça, »

    — « mais je ne me bouge pas lorsqu’il s’agit de policiers agressés sur leur lieu de travail, ou de badauds sur des marchés de Noël, écrasés à coups de voitures! »

    Aussi, j’ai bien précisé que si je devais mourir dans un tel accident (chacun peut être touché lui même ou dans son entourage par ce genre de drame imprévisible), je refusais que cet homme se « recueille » devant mes restes, que s’il devait se déplacer, je voulais que mes restes soient éloignés de lui.
    Et je vais modifier mon testament moral dans ce sens, sachant que je ne voudrais pas plus de sa présence que de celle de quelqu’un d’autre. (mais je pense que rien que le fait de penser que ce soit lui me donne de l’urticaire rien qu’en écrivant ces lignes).

    Par contre je suis de votre avis en totalité lorsque vous dites que « la personnalisation excessive du régime est une catastrophe nationale. »

    Enfin, j’ai lu votre article sur Atlantico : cette réformette (qui ne changera pas grand chose aux résultats de cette élection) montre à quel point cet homme cherche par tous les moyens à imposer son hégémonie sur la France et tente de placer ou de maintenir à leurs postes ses copains/copines tous partis confondus
    ( il n’existe pas en France un parti qui soit vraiment de droite : une vraie droite, qui refuse l’assistanat mais aide ceux qui en ont besoin à s’aider, tout en respectant la liberté de chacun,du moment qu’elle n’empiète pas sur la liberté d’autrui .
    Une droite qui respecte les racines, les origines, la culture, la morale de ses habitants, qui permet aux plus socialement démunis d’accéder à un niveau de vie « supérieur » grâce à la culture, les connaissances données par des enseignants respectant les élèves sans aune discrimination, encore moins une discrimination positive, qui est justement, discriminante à souhaits (et non cette hypocrisie qui consiste à donner un examen, surtout çà ceux qui ne font rien).
    Bref. Une droite qui respecte : Liberté, Egalité, fraternité, avec humanité et non une comédie qui consiste à faire, ce que disait Coluche avec brio en constatant que « il y en a de plus égaux que d’autres ».)
    Une droite qui respecte le doit de réussir, de travailler, le droit à la propriété, à l’expression, sans cerfas, sans réglementations à outrance….
    Une droite qui n’ait pas honte de défendre sa population, son peuple, donc au loue de vouloir les diluer dans un vivre-ensemble hypocrite.

    Je suis idéaliste.
    Péché avoué à moitié pardonné?
    En fait je suis « hollandophobique » : j’ai peur de cet homme. je le ressens comme loin d’être un gentil tout à l’exécution de ses envies (pouvoir, puissance et gloire) au détriment des autres.

    Bonne soirée

    J'aime

  8. Ping : FRANCE: entre fausses polémiques et démocratie confisquée…par Maxime Tandonnet | The international informant

  9. drazig dit :

    Je ne crois pas que le problème soit – prioritairement – un problème d’élection ou de gouvernance. Je crois qu’il s’agit surtout d’un problème d’identité. On ne peut pas dire ou plutôt non-dire tout en le disant – sous forme détournée et sempiternellement – que la France est un pays de race noire, de culture kikouyou et de religion musulmane et d’en être décoré au plus haut niveau. Un séjour dans ma campagne pourtant un fief socialiste m’a surpris car j’ai entendu plusieurs fois le « on n’est plus chez nous ». Ce « phénomène » sera ignoré par nos dirigeants jusqu’à ce qu’il saute aux yeux plus ou moins violemment.

    J'aime

  10. François dit :

    Maxime,

    Pour votre point n° 1, je ne parlerai pas de récupération stricto sensu, mais de pleurnicherie nationale. Le côté lacrymal de ces cérémonies me hérisse le poil. Les grandes douleurs sont muettes dit un dicton populaire. D’ailleurs, les cérémonies dites « républicaines » m’emmerdent au plus haut point : où est l’espérance ? François Hollande en curé (athée bien sûr !) de village, cela m’a fait presque sourire !

    Pour le sujet n° 2, tel est pris qui croyait prendre. Croyez-vous que le PASOK croyait en sa quasi disparition il y a quelques années ? Et c’est pourtant ce qui est arrivé au PS grec ! Alors, que les grands partis français prennent garde que pareille descente aux enfers ne leur arrive. Mais à force de ne rien faire…

    J'aime

  11. Ann dit :

    Je suis un peu partagée sur votre analyse. La diffusion et la divulgation en temps réel des élus qui apportent leur parrainage à un candidat ne devrait pas poser problème si nous étions dans une vraie démocratie, et qu’il n’y avait pas « le camp du bien » et les autres…. Après tout, qui a le droit de distribuer des brevets de « républicanisme » à autrui, en quoi la vision qu’ont certains de la république serait-elle plus recevable qu’une autre et pourquoi pas demander le retour du Roi ? Mais voilà, sachant qui a -toujours ! – eu les moyens d’exercer des pressions sur les élus par tout un système de connivences interconnectées, pressions douces par le chantage à l’emploi ou tout autre faveur ou pressions violentes grâce aux groupuscules aux exactions toujours impunies (même quand la gauche n’est pas au pouvoir officiellement), et qui ne sont pas spécialement classés à l’extrême droite (ou du moins ce qui est considéré comme tel), et ces pressions visant essentiellement les personnes qui se déclarent en faveur du FN, j’hallucine de vous voir mettre ce parti parmi les bénéficiaires de cette manipulation…..Sauf bien sûr à ce qu’il fasse carton plein aux prochaines élections, et que nous assistions à d’obscènes retournements de vestes dans les mois qui suivent….
    Je crois seulement que nous sommes dans l’urgence et que vos adversaires socialistes – républicains, eux pas comme le FN n’est-il pas ?- ne cherchent qu’à dissuader les petits candidats de gauche d’envoyer Hollande ou un éventuel joker directement en troisième ou quatrième place du premier tour….
    Bien sûr, l’interdiction des appels téléphoniques et autres moyens de communications « personnalisés » sont plus inquiétants car on voit que sont visés tous les moyens alternatifs que redoute tant le système….. Mais pourquoi vos amis des Républicains sont-ils complices?

    J'aime

  12. Liber78 dit :

    Non, non, rien de légitime à cette sinistre et ubuesque mascarade. Un flot dégoulinant de bons sentiments, une écœurante mise en scène. La vrai douleur ne s’étale pas ainsi, surtout devant les caméras des charognards de nos TV hexagonales. Fausses accolades, fausses embrassades, mais vrai récupération politicienne.
    Et puis, surtout, Il n’y a pas à rendre « hommage » à des accidentés comme cela devient la mode. Des victimes d’accidents, il y en a tous les jours, anonymes. Cela n’en est pas moins tragique pour les familles. Et que fera ton le jour ou un A380 s’écrasera avec ses 500 passagers ?
    On rend hommage pour des faits exceptionnels, pour qui se sacrifie, pour des militaires, des pompiers morts en mission.
    Il en va des hommages comme de la rosette de la légion d’honneur, ils servent surtout ceux qui les distribuent !!!

    J'aime

  13. Christophe dit :

    Bonjour Maxime!

    En vérités,c’est l’élection du président de la république au suffrage universel uninominal à deux
    tours qui pollue tout.
    Je sais que ce type de réflexion ne plaît pas et qu’il est minoritaire dans ce pays mais il faut bien se rendre à l’évidence!

    Cordialement et en toute liberté.

    J'aime

  14. Q dit :

    « la polémique doit se taire devant un tel drame »

    Ce n’est qu’un accident de la route, rien de special, un seul gamin est mort et sa mort a ete completement ignoree (45 morts pas 43, le conducteur et son fils de 3ans)

    tout cela pour 43 vieux, qu’est ce que cela pourrait etre si il y a un attentat (tres probable) comme a Ankara avec des centaines de morts et blesses ?

    J'aime

  15. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Concernant le terrible accident de Puisseguin, je pense que la présence des ministres des transports et de l’intérieur aurait été suffisante pour représenter le gouvernement et caractériser ce drame, la présence de FH, MV et autres secrétaires d’Etat relève, à mon avis, de la seule récupération politique encore une fois inappropriée.
    FH et MV n’ont-t-ils donc rien à faire de plus important en ce moment que de passer leur temps dans les banlieues ou les villes de province pour serrer des mains (que l’on a sélectionnées ! ) et faire semblant de s’apitoyer sur le sort des pauvres gens dans le deuil ou en grande difficulté !
    Quelle piètre image de nos clowns politiques qui croient encore que leur seule présence parmi les « sans dents » va se transformer en bulletins de vote PS et se bercent ainsi de douces illusions.
    Quant au projet de réforme des modalités de l’élection présidentielle, passé il est vrai sous silence parmi les médias, c’est encore malheureusement une façon d’éviter l’émergence de la candidature spontanée du personnage providentiel que nous appelons tous de nos vœux. Sans renfort des plus grands médias, comment faire entendre sa voix et ses idées. Lorsque l’on voit en ce moment comment les principales chaînes de télévision, les radios à forte audience et la presse traitent l’information ou plutôt la désinformation du peuple, ils n’avaient pas besoin de ce petit coup de pouce supplémentaire pour faire passer à la trappe toute voix dissidente.
    Même les manifestations de rues selon qu’elles sont pro ou hostiles au pouvoir ne bénéficient pas du même traitement et par conséquent de la même résonnance.
    Que faut-il espérer ? une révolution ?

    J'aime

  16. Ping : CONFISCATION DEMOCRATIQUE | Raimanet

  17. Mildred dit :

    « Et les hommes politiques sont devenus des visiteurs de crash. On choisit, aux élections, dans le premier rang, celui qui pleure le mieux. »
    Philippe de Villiers – Le moment est venu de dire ce que j’ai vu – Albin Michel

    J'aime

  18. michel43 dit :

    ET BIEN.. pas d « accords ,HOLLANDE en a trop fait, dans le deuil , il faut faire sobre , de la simplicité , faire un discours , alors que les familles sont dans la douleur,t une idiotie de plus , OUI. le président se devait d « y aller, de réconforter les familles ,une a une, avec des mots simple ,a t » il eu un mot ,pour le routier et son fils , pour ses parents ,AUCUN ., les politiciens se ridiculises toujours , en ne faisant pas des choses simples, entourer de nombreux membres , gouvernement , il a fait du ma tu vu;;POLITIQUE , comme SARKO l » a fait pour CHARLIE et la clique qui manifestait ,dans la RUE, tous voulait ETRE DEVANT ..Bon pour le reste, on savait , MAIS se n’est qu’ un projet , qui restera dans les cartons , comme le retour de la proportionnelle..je suis pour un mandat de sept ans et plus de premier ministre , qui sert de fusible, le président est le chef ,plus de réunion a Matignon le Mercredi, plus de sénat , tout les députer doivent être PRESENT; les ministre avec , puis on pose sa question , le ministre , répond et réponse courte a l » élues

    J'aime

  19. michelbonte dit :

    Nous pouvons répondre en qq mots, la seule chose qui est important pour Hollande c’est de se faire voir !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.