La scandaleuse manipulation

imagesJeudi matin, café avec une journaliste de la presse quotidienne que je n’avais jamais rencontrée, spécialiste de la politique intérieure, qui voulait me connaître. Je lui ai dit que mon espoir allait à une future génération de responsables politiques, que j’espérais moins nombriliste et plus tournée vers l’intérêt général. Elle m’a répondu, elle qui les fréquente au quotidien: « Vous plaisantez? Ils sont encore pires que ceux d’aujourd’hui. Plus ils sont jeunes, et plus ils ne vivent qu’avec une obsession: l’Elysée. » Bon… Mais le plus insupportable est ailleurs: dans cette manipulation scandaleuse qui s’abat comme une nuée de charognards sur la société française. Aujourd’hui, le monde politique et médiatique semble obnubilé par un seul impératif: faire monter le parti lepéniste, par tous les moyens, « unes » racoleuses et sondages biaisés, jusqu’à la nausée, d’une partie de la presse et des médias. La France dite « d’en haut », est entrée dans un ballet d’hypocrisie sans  précédent. Elle fait semblant de diaboliser le parti créé par Jean-Marie Le Pen, tout en lui vouant un culte étrange, une sublimation des plus ambiguës. Pourquoi? Simple tactique destinée à permettre la réélection de François Hollande à la faveur d’un deuxième tour contre Mme le Pen? La vieille histoire des « triangulaires » tremplin de la « gauche au pouvoir » depuis trente ans? Pas seulement. D’abord, il existe sans doute une fascination cachée du monde médiatique et politique national, par delà l’écran de fumée hypocrite de la diabolisation, pour une forme de culte de la personnalité qu’incarne, plus qu’aucun autre, ce parti (même si le phénomène tend à se banaliser). Et puis, nous sommes dans l’idéologie. En poussant vers le haut un mouvement qui, de par son histoire, son identité et son image, reste inacceptable pour une grande majorité de Français, la manipulation vise à figer la vie politique française, à bloquer tout mouvement, toute recomposition et remise en cause. L’ensemble de la France dite « d’en haut », profite du lepénisme. Il est devenu l’un des piliers d’un système politique et médiatique, l’un des ciments de sa conservation. Il sert de repoussoir permanent aux socialistes pour maudire et rendre tabous les grands sujets de préoccupation des Français autour de l’avenir de la Nation, son indépendance, sa sécurité, sa cohésion et son identité.  Il sert tout autant à la droite pour tenir ses troupes en laisse et éviter le risque d’un retour à la notion maudite « d’intérêt national ». Sans la crainte de passer pour lepénistes, une partie des parlementaires Républicains risqueraient sans doute de basculer et de replacer la France au centre de leurs préoccupation. Si le parti lepéniste obtient des succès aux régionales, nous allons voir le microcosme politique et médiatique pousser des cris orfraies et des hurlements de vierges effarouchées, du matin au soir, à grands renforts d’experts attitrés, alors qu’il se sera mobilisé comme un seul homme pour obtenir ce résultat. Mais un jour la bulle politico-médiatique, gonflée de néant et de nihilisme, pourrait bien éclater à la suite d’un événement dramatique.  C’est ce qu’on appelle la « force de l’histoire ». Au fond, la question la plus grave, la plus tragique, tient à l’aveuglement d’une grande partie des Français devant cette manipulation. Déclin de l’intelligence et de la culture? Sommes nous devenus un peuple privé d’esprit critique et de sa capacité d’indignation? La révolte contre cette manipulation commence par un geste tout simple. Faites comme moi: je ne touche quasiment plus à ma télévision, cet instrument de lavage des cerveaux digne des camps de rééducation. Tout est sur Internet, même la liberté de s’informer et de penser. En finir avec la télévision, l’outil privilégié de la pensée unique et du conformisme. Sauf pour France-Nouvelle Zélande, ce soir. Après, j’arrête, c’est définitif…

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour La scandaleuse manipulation

  1. Citoyen dit :

    @Maréchal 18 octobre 2015 à 13:04

    Votre article des Échos est emblématique de la manipulation ambiante. Qu’y lit-on ?
    « un SMIC réajusté à la hausse »

    Effectivement, dit comme ça, le lecteur va trouver cela suicidaire, une augmentation du SMIC coulerait nos entreprises, tout le monde est d’accord sur ce point. Le souci est que le FN n’a jamais proposé d’augmenter le SMIC !

    Que proposait le programme de 2012 ?
    Je cite :
    Il faut dans le même temps augmenter le pouvoir d’achat sans pour autant grever la rentabilité des entreprises : nous proposons de financer une diminution des charges des cotisations sociales salariales par l’institution d’une Contribution Sociale aux Importations égale à 3 % du montant des biens importés et non par une TVA dite « sociale » qui n’a en réalité rien de sociale. L’application de la Contribution Sociale aux Importations permettra d’augmenter de 200 euros net les rémunérations des salaires jusqu’à 1,4 fois le SMIC.

    Voilà comment, dans le but de diaboliser un programme, on transforme une diminution de charge financée, en augmentation du SMIC; ni vu ni connu, c’est ce que tout le monde va retenir et le tour est joué…

    Ce n’est vraiment pas sérieux.

  2. Stéphane B dit :

    Bonjour à vous toutes et tous,

    Je viens de prendre connaissance de cet article ainsi que des différents commentaires. Je ne vais donc pas m’attarder car beaucoup de choses ont été écrites et il serait trop long d’exprimer toute ma pensée.
    Pour frédéric_N et Théotimedesavoie, je vous invite dans vos discussions à prendre connaissance du libre blanc à ce sujet de la Société de Calcul Mathématiques SA http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_08.pdf Ensuite, entre ingénieurs, vous pourrez discuter (désolé, mon parcours professionnel mouvementé fait que je ne me suis que technicien). Je vous invite aussi à lire l’excellent article de H16, notamment pour les références qu’il met et les intervenants climato-sceptiques qu’il mentionne avec, bien sur, preuves: http://www.contrepoints.org/2015/10/16/225628-cop21-la-propagande-climatique-continue-pour-rien

    Pour le FN, comme je l’ai déjà écrit ici, je n’en suis pas un fervent supporter. Sur bien des points, je le rejoins car il a le programme du feu RPR des années 90. Par contre, sur l’économie, il est étatiste et NON PAS LIBERAL. Lisez ce que pensent les libéraux de contrepoints et vous comprendrez pourquoi.
    Je préfère au FN le parti de NDA qui a gardé le programme de feu RPR et ne s’est allé à la gloire pour l’Ego.

    Enfin, pour le clin d’œil, hormis pour se vider la tête et ne penser à rien, on regarde la télé mais uniquement des séries au nombre de 5 ainsi que des émissions culinaires (Faut bien faire des repas pour régaler madame et apprendre) et pas avant 20H20

  3. Maréchal dit :

    Les cercles médiatico-politiques ne parlent que des succès du Front national au prochaines élections. Et il est probable qu’ils en annoncent d’autres, déjà inscrits dans le contexte. On sait aussi que la confusion à gauche et à droite contribue à donner à Marine Le Pen une prime à la simplicité, atout redoutable en ces temps où l’urgence de la situation contraste avec les subtilités des partis. A mesure qu’ils travaillent ainsi pour elle, elle peut donc impunément marquer des points en restant discrète sur le fond. Et elle y a intérêt.
    Quand en effet on consulte ce qui lui sert de programme de « gouvernement », on est stupéfait de ses incohérences, de ses approximations et, au total, de son ineptie. C’est que, en fait cette collection de mots d’ordre travestis en solutions ne vise pas à gouverner. Seulement à plaire et à répondre aux humeurs, ce qui est une des définitions du cynisme en politique. Qu’on en juge : avec le FN, on aura la retraite à 60 ans, une fiscalité plus progressive notamment sur le capital, la revalorisation de l’indice de la fonction publique et des retraites paysannes, un SMIC réajusté à la hausse, le financement des déficits sociaux par les droits de douane… On sait en effet que la France, ayant alors procédé à une « sortie ordonnée de l’euro », rétablira à ses frontières la protection et le péage. Et ce ne sont là que quelques exemples de la politique qui relancera enfin la croissance…
    Comme on ne peut pas mettre ce fatras sur le seul compte de l’incompétence, on est bien obligé de l’attribuer au cynisme. Cette compilation pittoresque résulte d’une reprise méthodique de tout ce qui peut « imprimer » auprès des électeurs excédés : la lutte contre l’invasion des immigrés et l’insécurité (thèmes hérités de sa tradition), mais aussi la guerre contre les profiteurs (les grands groupes) et les usuriers (les banquiers), et un bric-à-brac étatique et socialisant directement puisé dans l’antique « programme commun » de la gauche en 1981. Il serait risqué de prétendre que les politiques n’usent jamais de cynisme. Mais il est porté ici à un niveau exceptionnel de rusticité et d’aplomb. Qu’il en recueille un tel salaire peut stupéfier, et inquiéter. Heureusement, il est une arme absolue qui le démasquera : l’information.

    « Les Echos »

  4. Citoyen dit :

    Citoyen, je crois bien que c’est vous qui trichez et biaisez totalement avec la réalité. Regardez le programme du FN aux élections présidentielles qui est sur Internet: augmentation des impôts encore plus forte que celle du PS (tranche à 46%), hausse massive des prestations sociales, confirmation ou renforcement des 35 heures, retraite à 60 ans, sortie du nucléaire, protectionnisme (hausse droit de douanes), rien sur la réduction des dépenses de l’Etat, rien sur la compétitivité. Ce programme, à l’exception des nationalisation, me semble calqué sur le programme commun de la gauche en 1981, encore plus démagogique peut-être. C’est un programme de destruction de l’économie française.

    OK pour le débat, mais soyons rigoureux, prenons les faits et non pas des interprétations ou des raccourcis manipulateurs.

    Impôts à 46%
    S’agissant de la fiscalité des particuliers, la priorité sera de rendre plus progressif, sans l’alourdir, l’impôt sur le revenu sur les personnes physiques par la création de nouvelles tranches intermédiaires. La tranche supérieure de l’impôt sur le revenu sera portée de 46%. Ainsi, les classes moyennes paieront moins l’impôt sur le revenu, mais les foyers très aisés le paieront davantage. A noter que le taux est de 45% aujourd’hui.

    Retraite à 60 ans
    Seuls 39% des travailleurs de 55 à 64 ans ont un emploi. L’objectif doit être fixé de revenir le plus rapidement possible au principe de 40 annuités de cotisation pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. L’âge légal sera progressivement ramené à 60 ans ; pour les travailleurs ayant débuté leur activité professionnelle précocement, des négociations par branche et par secteur détermineront les modalités d’une possible dérogation à cette règle des 60 ans. Un calendrier devrait donc être défini et ajusté en permanence, en fonction de la situation financière de la Nation

    35 heures
    MLP a dit souhaiter la suppression des 35 heures, mais a jugé cette réforme impossible « en situation de chômage de masse ». « On ne peut pas supprimer les 35 heures en situation de chômage de masse. C’est ça, le problème, il faut retrouver la voie de l’emploi pour pouvoir supprimer les 35 heures. Il y a des tas de réformes qui peuvent être faites, mais pas quand il y a 9 millions de pauvres, pas quand il y a 6 millions de chômeurs »
    L’exemple grec est une démonstration éclatante.

    Réduction des dépenses de l’Etat
    Les collectivités territoriales devront maîtriser leurs effectifs et présenter chaque année au préfet de leur département pour les plus importantes d’entre elles (régions, départements, intercommunalités et communes de plus de 10 000 habitants) un plan impératif de réduction ou de stabilisation de leurs effectifs . Les dotations de l’Etat aux départements et aux régions seront réduites de 2% dès la première année du mandat. Les effectifs de l’Etat seront dans le même temps stabilisés. J’ajoute que les mairies FN sont les seules à n’avoir pas augmenté les impôts.
    On peut aussi parler de l’UE qui nous coûte 8 milliards €/an qui s’additionnent à notre dette publique, soit 40 à 50 milliards d’euros sur une mandature !

    hausse massive des prestations sociales
    ?
    Pour cause, le coût de l’immigration est un sujet n’est jamais abordé comme poste d’économie par les européistes. Associée à la fraude fiscale, c’est plusieurs dizaines de milliards d’euros d’économie chaque année grâce à la suppression de l’AME, la refonte des allocations familiales, la suppression du regroupement familial, etc. Tout ceci est a été chiffré précisément en 2012 et reste disponible pour consultation.

    Compétitivité
    Il n’y a que deux moyens de rétablir la compétitivité française, la dévaluation interne (baisse des salaires, des prestations, etc.) sur le modèle mis en oeuvre en Grèce avec les résultats que l’on connait ou la dévaluation de la monnaie, notamment par rapport au mark. Les européistes veulent le modèle grec, les souverainistes veulent une monnaie nationale dont le cours est ajusté par l’économie réelle associé à une forme de protectionnisme raisonné sans lequel il est impossible d’avoir une politique économique nationale.

    strong> Sortie du Nucléaire:
    Non, […] Maintenir l’indépendance énergétique de la France et ses bonnes performances en matière d’émission de CO2 impose de conserver l’énergie nucléaire à moyen terme.

    C’est quand même un peu plus nuancé que vos propos, non ?

    Alors sortez de votre petit nuage fanatisé et des références à ces théories vaseuses
    Je cite Mundell et Allais, deux Prix Nobel d’éco, dont le « Pape » de la monnaie unique. Concernant mon fanatisme supposé, j’adhère à un programme que j’ai lu et des idées, si c’est Dupont-Aignan qui les portent au second tour 2017, je voterai pour lui avec plaisir.

    auxquelles vous ne connaissez rien. Je vous en remercie par avance. MT.
    J’essaye de m’informer, heureusement que vous êtes là pour me remettre dans le chemin de la vérité et du savoir… 🙂

    • michel43 dit :

      ET AUTORISATION D « EXTRAIRE LE GAZ…créations d « emploies et beaucoup MOINS d « achat de pétrole

  5. Citoyen dit :

    @maximetandonnet 17 octobre 2015 à 17:58

    Non, une fois de plus vous caricaturez et travestissez la vérité ( programme commun de la gauche en 1981 ) plutôt que de débattre du fond sur les idées elles-mêmes.

    Sur le plan économique, la gauche de 1981 prônait une relance par la demande via l’augmentation des salaires, là où je vous parle d’un programme économique dynamique et libéral dans un cadre où le rôle de l’état est de défendre l’intérêt général du pays, à la fois sur le plan industriel, mais également agricole (aménagement du territoire, normes sanitaires, normes sociales, autonomie et indépendance de la nation, développement et soutien par la puissance publique de filières d’avenir etc.)
    On est dans l’idée du plan Pinay-Rueff de 1958 et qui commençait, rappelons le, par une dévaluation de 17% et de l’action de l’État qui a abouti à la création d’Airbus, Ariane, la filière nucléaire, le TGV, etc, et plus généralement dans le modèle utilisé par les USA aujourd’hui (défense des intérêts de la nation).

    Sur le plan de la politique étrangère, l’idée vise à retrouver une autonomie par rapport aux USA et à l’OTAN, en fait par rapport aux intérêts du complexe militaro-industriel US qui est sans conteste le lobby le plus puissant et le plus dangereux du monde (rappelez-vous de la déclaration d’Eisenhower de 1961 mise en image par Kubrick en 1964, « Dr. Folamour ou comment j’ai appris à aimer la bombe »).

    Sur le plan social, combat contre l’immigration (dont les coût globalisé pour la nation est évalué jusqu’à 80 milliards/an selon certaines études) et maîtrise des frontières -je pense que nous sommes plutôt en phase sur ce point- et remise à plat de la protection sociale.

    Sur le plan intérieur, combat contre le communautarisme, le clientélisme et toutes ces associations parasites du PS, la gabegie des régions, renforcement de l’ordre républicain (Police, Justice) et réorientation, tant que faire se peut, de l’EN en opposition à toutes les idéologies soixante-huitardes.

    Je n’ai pris que quelques thèmes, mais il faut être de mauvaise foi, pour y voir un une quelconque proximité avec programme commun de la gauche de 1981. C’est même tout le contraire. J’ajouterai qu’il s’agit là du programme du FN, il ne tient qu’à vous de le lire et d’écouter les interviews données, il n’y a aucune ambiguïté la-dessus.

    Mais pour être cohérent et réaliste, il faut revenir aux fondamentaux et analyser la source des problèmes. Rien de tout cela n’est possible dans l’UE qui interdit la création de tout nouveau champion et le soutien des intérêts nationaux, et dont la monnaie a détruit les 3/4 de l’Europe.

    Tant que l’on n’a pas compris ça, on a n’a rien compris et tout ce que peuvent dire les européistes, de Valls/Macron à Juppé/Le Maire/Fillon/Sarkozy n’est que du baratin pour les gogos.

    Vous devriez vous intéresser aux théories de Mundell sur la monnaie unique, les bases sont simples et logiques, et cela permet de commencer à comprendre pourquoi l’euro ne peut pas fonctionner sauf à instituer un système répressif. Maurice Allais, économiste libéral français, Nobel d’éco qui eut publié dans le Figaro, expliquait quant à lui fort bien, la stupidité d’une concurrence « libre et non faussée » dans un système d’économies hétérogènes…

    • Citoyen, je crois bien que c’est vous qui trichez et biaisez totalement avec la réalité. Regardez le programme du FN aux élections présidentielles qui est sur Internet: augmentation des impôts encore plus forte que celle du PS (tranche à 46%), hausse massive des prestations sociales, confirmation ou renforcement des 35 heures, retraite à 60 ans, sortie du nucléaire, protectionnisme (hausse droit de douanes), rien sur la réduction des dépenses de l’Etat, rien sur la compétitivité. Ce programme, à l’exception des nationalisation, me semble calqué sur le programme commun de la gauche en 1981, encore plus démagogique peut-être. C’est un programme de destruction de l’économie française. Alors sortez de votre petit nuage fanatisé et des références à ces théories vaseuses auxquelles vous ne connaissez rien. Je vous en remercie par avance. MT.

    • michel43 dit :

      j « ajoute , pars référendum, faire une réforme des structures étatique , issues du front populaire , anonymat sur la vente d « OR et retour des bons anonyme pouvoir accrues de la cours,, des comptes , suppressions de la double Nationalité ;tout étrangers, doit accomplir sa peine dans son pays ,et d » autres réformes ,obliger les ministères a tout acheter a des entreprises FRANCAISES. et le reste, pour les PME PMI Artisans commerçants ;apprentissage et les contrôles en tout genres , des AMIS de FILOCHE ,et normes de BRUXELLES

  6. PhD dit :

    Bonjour Maxime

    Comme je l’ai laissé entendre dans des commentaires précédents, je connais le FN de l’intérieur.
    (j’étais candidat titulaire aux départementales et je participe à la campagne des régionales)

    A 54 ans, j’ai passé l’âge de gober toutes les âneries que les médias nous serinent à longueur d’années ; je suis aussi un (très gros) connard d’après NKM.

    Vous inversez les causes et les conséquences :

    Si, comme vous l’écrivez, le FN « sert de repoussoir permanent aux socialistes pour maudire et rendre tabous les grands sujets de préoccupation des Français autour de l’avenir de la Nation, son indépendance, sa sécurité, sa cohésion et son identité », ce n’est pas à cause du FN et des déclarations de JMLP , c’est parce que
    – les dirigeants de l’ump n’ont pas de cojones et se mettent à plat ventre dès que la gauche fait les gros yeux.
    – la volonté de ménager la susceptibilité de rosière des centristes mous en vue d’alliances électorales conduit les dirigeant de l’ump à refuser d’aborder ces thèmes.

    Il faut que les dirigeants de l’ump (désolé, j’ai beaucoup de mal avec le nouveau nom) comprennent que :
    – Les Français se tamponnent du tohu-bohu qui pourrait être déclenché par les Fouquet Tinville de la presse subventionnée ; une des preuves est l’effondrement des ventes de ces torchons.
    – Si les parlementaires dont vous parlez avaient le courage de s’exprimer, ils seraient approuvés par les 3/4 de la population (et seraient réélus dans un fauteuil)

    Le seul problème, mais de taille, c’est qu’aucun dirigeant de l’ump ne pourra être crédible dans l’énoncé de propositions fermes et réalistes dans les domaines que vous évoquez.

    Je dirais même plus, je pense que « les républicains » dans son ensemble a perdu toute crédibilité suite à à l’affaire Morano et à celle du « vice-chancelier » qui a vu « la droite » soutenir comme un seul homme Normal 1er.
    Les Français commencent également à savoir que les élus ump votent 95 % des propositions émises par le PS dans les conseils départementaux et régionaux, que les députés ump au parlement européen ont voté pour les quotas de migrants et pour les crédits de pré adhésion à la Turquie

    L’équation devient donc pour l’ump : comment empêcher le FN de continuer à monter dans ces conditions et récupérer un électorat qui attend des paroles fortes et la CERTITUDE que ces paroles seront suivies d’actions concrètes ?

    La balle est dans le camp de l’ump ; à eux de s’en servir de meilleure façon que notre pauvre XV de France hier soir.

    • Phd, ce n’est pas incompatible avec ce que je dis. Bien sûr que la lâcheté et la bêtise de la politique française sont responsables sur le fond de la montée du FN, mais il n’empêche que celle-ci est amplifiée par le monde médiatique dans un jeu hypocrite de « diabolisation/sublimation » qui donne le vertige. MT.

  7. JML dit :

    Bof. Il y a la télévision et les télévisions. Pour avoir, au gré de mon parcours professionnel, subi les programmes infantilisants de la tv Thai ou suivi avec effarement ceux des monarchies du golfe, la tv française, par comparaison, est au top ! L’herbe est souvent plus verte ailleurs, mais quand on connait l’ailleurs, on relativise.
    La fascination FN, dans son rejet comme dans sa défense, est, vous avez raison, visible dans tous les médias français. La radicalisation des discours engendrée par sa montée excluant toute forme de courtoisie républicaine, les mots volent de point godwin en point godwin, La sémiologie s’érige en morale, employer un mot vous catégorise.. Migrants ou réfugiés,Volkswagen ou Vélib, choisis ton camp camarade !
    Catégoriser, Communautariser, tout ou rien. La défaite du vivre ensemble, l’autre est suspect, le repli sur moi, le totalitarisme triomphant. Car tout extrême engendre son jumeau opposé.

    • michel43 dit :

      toute forme de courtoisie républicaine ? je rêve .. depuis , TOUJOURS..en politique ou dans le priver , il n « y a jamais eu de courtoisie , tout le contraire , on TUE ses sois disant Amis ,en affaire, c est pareil , L.HYPOCRISIE de vivre ensemble : la police gendarmerie Médecins , ne peuvent rentrer dans les quartiers , tenu pars une communauté , ou les jeunes trafiquants, IMPOSE leurs LOI ? vivre ensemble ? Urgences a L.HOPITAL. qui refuse que le Médecins , ose toucher , sa femme MUSULMANE ? JML je vais vous faire HURLER.. Merci de soutenir MARION ? je suis obliger de sourire , Mais fallait que je le fasse PARDON

  8. charles902 dit :

    Monsieur Tandonnet, bonsoir,
    Aveuglement des français devant la manipulation médiatique? Certainement pas. Les Français ont compris le jeu, mais ils ne savent pas comment changer des règles dégradées par les coups de butoir de la baudruche intellectuelle, qui donne la parole exclusivement à ceux qui n’ont rien à dire (car ceux qui ont quelque chose à dire sont traités d’extrémistes) pour préserver ses privilèges.
    Il y a quelques semaines, dans un écrit qui m’a alors convaincu de lire vos propos, vous nous avez parlé de la France comme d’un pays ni démocratique, ni monarchique . L’action politique est devenue le domaine d’imbéciles heureux et ambitieux qui ont compris qu’il y a de l’argent ou du pouvoir à gagner en affichant de simples postures, tout en montrant un profond dédain de leurs électeurs. Le FN joue le jeu comme les autres, en créant une nouvelle posture, et le culte de la personnalité des Le Pen n’est pas pire que celui d’un Sarkozy ou d’un Hollande.
    Je pense que les Français ne sont pas niais et qu’ils n’apprécient pas cette comédie médiatique permanente qui met en jeu des crétins professionnels qui les humilie. Ils préfèrent effectivement le rugby, qui est un sport où l’on ne ment pas: un joueur n’est sélectionné que par sa compétence et c’est la meilleure équipe qui finit par gagner (qu’elle soit en noir, jaune, vert…ou bleu).

    Très cordialement

  9. Annick Danjou dit :

    Plus de TV pour nous depuis l’élection de F. Hollande. Nous vouliosn le faire avant amis cette élection a été le déclencheur et qu’est-ce qu’on se sent mieux après 17 mois sans TV Nous ne pouvons même plus regarder les émissions dites intéressantes. Je me demande d’ailleurs pourquoi nous payons encore la taxe?

  10. PhD dit :

    Bonjour Maxime

    Votre billet abordant beaucoup de thèmes, je vais être un peu décousu

    Ils sont obsédés par le FN dites vous, en, pensant à une manipulation de l’opinion pour jouer à « coucou fais moi peur » avec le corps électoral.
    Oui, ils sont obsédés par le FN mais d’abord parce qu’ils ont peur de perdre leurs places, soit de perdre la région au profit du FN, soit d’arriver troisième derrière le FN et l’UMP / PS

    Le culte de la personnalité qui existerait au FN ; c’est vrai que MLP est un leader charismatique et qu’elle sait galvaniser les militants ; mais rappelez vous le RPR, créé pour faire élire Chirac, l’UMP créée pour faire élire Sarkozy.

    Je ne vois pas ce qui empêcherait des élus UMP de parler d’intérêt national, de bien commun.
    La peur de passer pour lepéniste dites vous : mais vous dites juste avant : » Il [le FN] sert tout autant à la droite pour tenir ses troupes en laisse et éviter le risque d’un retour à la notion maudite « d’intérêt national »
    Et vous osez appeler ça « la droite » ?

    Par ailleurs, j’ai une question subsidiaire : qu’est ce qui a empêché l’UMP au pouvoir de 2002 à 2012 de faire un peu de ménage dans les médias, au moins dans l’audiovisuel public, et de stopper les subventions à la presse ?

    C’est justement là que se tient le coeur du problème : l’ump, ce parti de gauche qu’on appelle la droite par commodité, est totalement sur la même ligne que le PS : il n’y a pas une feuille de papier à cigarette entre les deux.
    Ils sont européistes, immigrationnistes, atlantistes, partisans d’un état mamma qui vient vous dicter ce que vous avez le droit de manger, mais laissent à l’abandon les fonctions régaliennes de cet état.

    Il n’y a pas besoin d’une manip du monde politico-médiatique pour faire monter le FN : les résultats obtenus par les clowns qui se sont succédés au pouvoir ces dernières décennies, l’indigence des propositions et des hommes (et femmes) qui se gargarisent de les incarner suffisent amplement à faire basculer de plus en plus de Français du côté obscur de la Force,

    Je ne regarde quasiment plus la télé : même « des racines et des ailes » est devenu dégoulinant de politiquement correct ; il ne reste que C dans l’air en fonction du sujet et des invités.
    J’écoute la radio pour les titres et certaines chroniques et émissions

    • phd, vous tombez à pied joint dans le piège que je dénonce, vous devriez rendre du recul critique par rapport à la sublimation de ce parti qui est une bulle médiatique.
      MT
      MT

  11. Florence dit :

    Non seulement, je ne regarde plus la Tv depuis longtemps mais en plus, je commence à déserter les grandes radios. Je n’écoute plus que les émissions intéressantes. Donc au compte-gouttes. Dès que j’entends la propagande habituelle, que l’on peut reconnaître presque instantanément, je coupe. J’ai découvert Radio courtoisie sur laquelle on peut écouter des émissions passionnantes car la parole y est libre.
    Concernant les journaux, je trouve Figarovox intéressant car on peut y lire des esprits libres, dont vous-même Maxime.
    Je suis parfaitement d’accord avec l’idée de casser avec la soupe médiatico-politique qui a pignon sur rue et qui bride jour après jour notre liberté en nous imposant un prêt-à-penser de plus en plus tyrannique.

    Une fois qu’on a commencé à goûter de nouveau à la parole libre, on ne peut plus s’en passer et on devient allergique à la pensée dominante. C’est tellement bon d’entendre des idées différentes et bien argumentées, même si on n’est pas d’accord. Cela pousse à réfléchir et c’est si bon que l’on ne veut plus s’en priver !

  12. Frederic_N dit :

    Théotime
    Par respect pour ce blog je vous répondrai en mp ( PS moi aussi je suis ingénieur, et parmi les moins dupes sur le jeu qui se joue avec le climat)

  13. Bayard Jean dit :

    Cher Monsieur,

    Depuis que je lis régulièrement vos articles, sur les conseils d’un de mes amis il y a quelques mois, je suis plein d’admiration devant tant d’intelligence et de lucidité à commenter l’actualité politico-médiatique. Tant d’égard envers votre prochain et de simplicité dans vos articles m’apportent fraîcheur et satisfaction. C’est tellement rare.

    Souhaitant entrer en contact avec vous, je ne vois pas d’autre solution que de vous poster un commentaire sur ce blog. Ce message vous étant personnellement destiné, vous pouvez user du système de la modération pour éviter de le publier comme je le souhaite.

    Quelques mots à mon sujet, si vous permettez. Autodidacte, aujourd’hui retraité, J’ai fait toute ma carrière dans le groupe Saint-Gobain successivement dans les services comptables, administratifs, financiers, de trésorerie, de gestion budgétaire, d’audit interne (4 ans au siège de la Compagnie) et des études financières.

    Chercheur indépendant depuis 35 ans, je me suis servi presque essentiellement de mes seules connaissances professionnelles : la comptabilité et la finance. Dès le début, j’ai fait une grande découverte, à l’état brut, que j’ai eu maintes fois l’occasion de vérifier tout au long de mes travaux en poussant mes recherches sur la monnaie qui est le nerf central de l’économie.

    Je souhaiterais que vous preniez le temps de lire 4 ou 5 chapitres qui figurent sur mon blog :
    http://www.bayard-macroeconomie.com

    1 – Le pouvoir de la banque centrale sur l’émission monétaire
    Ce chapitre qui a été écrit en 2009/2010 avec des mises à jour plus récentes se trouve vérifié par un bulletin de la Banque centrale d’Angleterre du 1er trimestre 2014 ainsi qu’il y est dit.
    2 – La théorie monétariste de l’inflation
    3 – Exposé sur la macroéconomie
    4 – La monnaie d’endettement, l’épargne et la croissance
    5 – La macroéconomie de l’épargne
    Dans ce chapitre vous pourrez voir comment j’en suis arrivé à désigner sous le terme de « parkings monétaires » la découverte d’une épargne bancaire qui ne circule pas, contrairement à la rumeur publique spécialisée. Le bulletin de la BoE, déjà cité, confirme ce que j’ai écrit.

    Vos commentaires me seraient précieux.

    Bien respectueusement.

    Jean Bayard
    Villa Lausanne
    37, avenue des Grottes
    74500 Evian-les-Bains

  14. Citoyen dit :

    @maximetandonnet 17 octobre 2015 à 08:53
    Citoyen, et votre réponse c’est oui, oui, oui, oui, oui, j’imagine… Donc il faut sortir de tout en gros. Et nous voilà bien ensuite! Quel beau programme constructif et intelligent!
    Voilà comment on étouffe le débat… dérision, mépris, arrogance. De la part de ceux qui ont mis le pays dans l’état actuel, c’est un peu court…

    Quant à votre mélange FN/DLF, ce n’est pas très gentil pour M.Dupont Aignan, qui est viscéralement allergique au FN (je le connais un peu, il me l’a dit plusieurs fois).
    Je parle de programme et d’idées, le souverainisme est partagé par des courants et des personnalités différentes.

    Quel beau programme constructif et intelligent!
    Le monde à l’envers… Un programme, des idées ? balayez devant votre porte. LR/PS baigne dans le néant, la machine LR/PS tourne à vide, défendue par ses shadoks tous aussi stupides, méchants et incompétents, et même pas drôles (je précise, ceci ne s’adresse pas à vous).

    Et bien, voyez-vous, il existe un monde dans lequel les militants défendent un programme construit et détaillé, et une vision pour la France, loin des slogans creux et vides de sens. Je me bats pour un programme, et je suis prêt à le défendre, notamment sur les points suivants:

    – Relance de notre compétitivité, de notre industrie et de nos emplois par réajustement par les marchés de notre monnaie nationale
    – Emission monétaire directe par la Banque de France pour le remboursement de la dette (intérêt + capital) à hauteur de 5% du PIB max (plutôt que les QE de la BCE qui font gonfler les bulles spéculatives)
    – Réduction la gabegie dans la fonction territoriale, idéalement suppression des nouvelles baronnies que sont les régions rattachées à Bruxelles qui visent à la destruction du pouvoir central, in-fine à la destruction de la nation française.
    – Politique agricole française orientée sur l’autonomie alimentaire coordonnée avec une politique d’aménagement du territoire
    – Lutte contre l’évasion et « l’optimisation » fiscale
    – Combat contre l’immigration par le rétablissement des frontières et des visas, supression du regroupement familial, expulsions des clandestins vers leurs pays d’origine.
    – Politique d’autonomie et de relance de notre défense nationale associée à la sortie de l’OTAN et partenariats avec les BRICS
    – Défense des valeurs et de l’histoire de France, du roman national et fin de la repentance
    – Combat contre le communautarisme salafiste et wahhabite
    – Support à la natalité via une politique familiale adaptée
    – Réorientation de l’EN sur son rôle de transmission en opposition des idéologies en vigueur
    – Rétablissement de l’ordre républicain, soutien aux forces de Police, renforcement de la justice, construction de prisons

    Malheureusement, dès que l’on veut parler de programme, d’idées de fond ou d’économie, il n’y a personne en face, parce qu’AUCUNE de ces mesures n’est applicable dans le contexte et les pressions de l’UE.

    Tout le reste n’est que du vent.

  15. michelbonte dit :

    Les jeunes disent les boules ! Oui j’ai peur pour mes enfants et petits enfants

  16. @via

    Je ressentais la même chose que vous lorsque j’étais encore frontalier à côté de Genève.
    Même si pour beaucoup de Suisses, Genève ce n’est pas vraiment la Suisse!

    Quant à dire que l’air est plus léger en Suisse, ça ne fait pas l’ombre d’un doute! On y trouve une douceur de vivre que la France a complètement perdu.
    Il y a comme une chape de plomb qu’on ressent presque physiquement et mystiquement lorsqu’on arrive en France. Je crois que beaucoup de Français vivant à l’étranger font ce constat quand ils reviennent.

    Il y a en France un problème de mentalité que je résumerais à ce constat amer : les Français ne s’aiment pas.
    Nos système sociaux para-communistes, qui ont compromis la qualité des relations sociales, n’y sont pas pour peu! (voir le dernier exemple en date avec Air France!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s