Sombres pressentiments

sans-titreLa politique, au sens noble du terme, est un éternel combat entre le gouvernement des choses, du réel, et la fuite dans les limbes de la passion et du romantisme. Au service des réalités, elle s’emploie à assurer l’autorité de l’Etat, l’intégrité du territoire, la paix sociale, le rayonnement international, la puissance économique, le respect des libertés publiques, la production des richesses, les grands équilibres et la justice dans le partage des richesses. Cependant, en certaines périodes, elle bascule dans la convulsion, le passionnel et les bons ou mauvais sentiments. Elle perd pied et se confond avec de grands mouvement de l’âme, qui peuvent être aussi bien de haine que d’amour. Les anges et les démons sont de la même nature. Les nouveaux anges sont le reflet dans un miroir inversé des vieux démons. « Qui veut faire l’ange fait la bête » a écrit Pascal et Nietzsche, en d’autres termes: « Il y a une exubérance de la bonté qui a toute l’apparence de la méchanceté. » Le plus haut responsable européen, M. Junker, président de la Commission, en pleine crise migratoire, appelle les Européens « à prendre dans leurs bras » (sic) les nouveaux-arrivants. Mme Merkel, la chancelière d’Allemagne, se présente en Mère des huit-cents mille qui ont rejoint l’Allemagne et prône l’intolérance « à l’égard de ceux qui ne sont pas ouverts à l’accueil« . De fait, « l’Europe d’en haut »  est en train de créer, par son nouveau discours, les conditions d’un appel d’air vers le continent, un engrenage dont on ne voit pas, dans le chaos planétaire croissant, quelles peuvent être désormais les limites. Le double discours – bienvenue aux réfugiés mais pas aux migrants économiques – procède de l’hypocrisie dès lors que la distinction s’est plus ou moins effacée dans les faits et les frontières de l’Europe proclamées de facto ouvertes. Aujourd’hui, à chaud, l’Europe médiatique, politique, baigne dans l’aveuglement, l’euphorie naïve de l’émotion, des bons sentiments et de la conscience bienheureuse. Mais le réveil, à froid, s’annonce dramatique. Nous allons sans doute, à court ou moyen terme, vers  une poussée de la violence en Europe, de graves tensions et des basculements politiques dans l’inconnu y compris en Allemagne. L’Europe politique est en voie d’implosion. Le Royaume-Uni s’apprête à quitter l’Union. La Hongrie en est virtuellement sortie. Le Danemark suspend ses liaisons ferroviaires. Un vent de révolte souffle sur le continent contre la politique des « quotas » imposée par la super-puissance allemande. L’Europe du mal, l’Europe de la haine (raciste, totalitaire) et l’Europe de la bonté ont en commun la négation du monde historique, matériel, factuel, géopolitique, le monde des réalités. La passion mélangée à la politique, le cocktail de la passion et de la politique, est toujours la voie royale qui conduit à l’apocalypse.

Maxime TANDONNET

[NB: seuls les sites d’opinion figurant dans la liste ci-jointe au blogroll sont autorisés à reprendre ce texte, ou bien avec mon accord].

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour Sombres pressentiments

  1. drazig dit :

    Votre réponse à 17.40 du 14
    JEUX DE MOTS.

  2. Georges dit :

    Voilà où nous a mené toute cette propagande soixante-huitarde ,des touche pas a mon pote ,de la diversité est une chance,du vivre ensemble à la mord moi le noeud .Toute cette nunucherie bourgeoise relayée goulûment par la majorité des médias à porté aux nues l’art du fayotage et des accros à l’émotionnel .

  3. Rayon dit :

    Merci pour ces analyses qui permettent de dégager ces peaux de saucissons que les merdias nous imposent.

  4. Citoyen dit :

    Bonjour MT,

    Sur le fond, globalement rien à dire, vous écrivez bien et ce que vous dénoncez correspond à ce que ressent la majorité des français. La tribune du FigaroVox dans laquelle vous êtes publié rassemble généralement un large assentiment et il est important que vos idées puissent être largement diffusées.

    Cependant, ne faisant pour ma part, ni partie ni des élites, ni des intellectuels, ce que vous dîtes n’est que ce que j’entends des gens « normaux » depuis des lustres. Bien sûr que je suis d’accord avec ce que vous dénoncez, mais la majorité des français est d’accord depuis des années !

    Ce qu’attendent les français aujourd’hui n’est plus un constat de ce qu’ils connaissent mais des solutions. Que disent-ils aujourd’hui, d’un ton infiniment désabusé ? « Mais qu’est-ce qu’on peut faire ? » , voilà la véritable question sur laquelle on aimerait avoir vos éclairage à vous, en tant que proche des cercles de pouvoir.

    Quant au fond du fond, il me semble que l’on ne peut pas dissocier ce qui se passe avec les migrants de ce qui provoque l’exode des populations, notamment en Syrie. Je crois que vous avez abordé le sujet en proposant de travailler avec la Russie mais en excluant Assad, ce qui semble irréaliste….

    Quant au fond du fond du fond, j’aimerais toujours comprendre ce que Sarkozy est allé f..tre en Libye. etait-ce pour le pétrole ? était pour empêcher la création d’une Banque africaine par Kadhafi qui aurait remis le franc CFA en cause ? je me pose toujours la question, je n’ai jamais non plus entendu H.Guaino y répondre, mais c’était quand même une sacrée connerie digne de Bush en Irak en 2003…

    • Citoyen, mais je suis fier que mes billets reflètent au plus près l’avis de la France profonde. En revanche, je ne cesse de marteler les solutions nécessaires, notamment d’avoir le courage de combattre militairement daech. Relisez mes billets vous verrez qu’ils sont entièrement axés sur les solutions.
      MT

  5. Citoyen dit :

    « pourquoi vous me passez l’interview de ce traitre? MT »
    Bonjour MT,

    Tout de suite, les grands mots… Et ça, vous le qualifiez comment ?

    Régionales : le président du Nord plaide pour une alliance LR-PS face au FN. Jean-René Lecerf (Les Républicains) accueille favorablement l’idée d’un rapprochement dans l’entre-deux-tours avec le PS

    • Citoyen je qualifie cela de « connerie ». J’ajoute que vous êtes gentil mais que vous me fatiguez à tout ramener à votre parti, je vous ai dit mille fois que l’idée de ce blog était de parler des sujets de fond, pas de faire de la propagande pour un parti.
      MT

  6. drazig dit :

    A propos de vos invectives à CITOYEN,
    comment appelez-vous la traduction du non au référendum de 2015 par un oui de Sarkozy?

    • drazig, j’appelle cela une faute politique mais il n’a pas retourné sa veste, il a toujours été clair là-dessus. (Invective à Citoyen? Mais ce n’est pas moi qui lui ai demandé de m’envoyer cette interview-trahison!)
      MT

  7. drazig dit :

    Je rejoins les analyses de nos géopoliticiens d’envergure depuis Bainville ( le plus grand même aujourd’hui) à Hillard en passant par Couteau-Bégarie à savoir que l’Allemagne a toujours été un facteur de désordre en Europe, plus ou moins sanglants, hélas! Mazarin avait réglé le problème avec le traité de Westphalie la divisant en États, Évêchés, Royaumes, tout ça démoli par la République au traité de Versailles.

  8. Danjou annick dit :

    Oui mais Madame Merkel est contente, l’Arabie Saoudite lui offre 200 mosquées, c’est pas un beau cadeau ça. On pourra la remercier celle que les réfugiés appellent maman maintenant. Elle doit commencer à être sénile la maman, j’espère qu’on va la mettre en maison de retaite, mais le mal aura été fait.

  9. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    Je rentre de vacances où j’étais (un peu) à l’abri de tous ces tumultes et j’avoue ne plus savoir quoi écrire face à ce qui se déroule aujourd’hui.
    Nous le pressentions, nous y sommes. Bien malin celui qui pourrait s’aventurer à des pronostics.

    Vos articles, dont je prends connaissance pour rattraper mon retard sont lumineux de justesse et du sentiment que la plupart d’entre nous partage. Allons-nous baisser les bras, ou nous organiser ?
    A mon sens la solution ne peut plus venir des politiques mais des peuples.

    Pour mieux comprendre comment et pourquoi nous en sommes là, les erreurs accumulées au fil des années, le dernier article de Charles Gave :

    http://institutdeslibertes.org/ode-a-un-proche-orient-defunt/

    où l’on voit aussi qu’une intervention au sol ne garantirait pas la paix dans ces pays artificiels.
    La même erreur fut faite en Afrique et au Maghreb, nos dirigeants occidentaux sont vraiment aveuglés par leur doctrine démocratique à tout crin. Irréalisable dans ces pays aux cultures tribales.

    Amicalement,

  10. Anonyme dit :

    Monsieur Tandonnet,
    A CITOYEN vous répondez: « maximetandonnet dit :
    13 septembre 2015 à 18:25
    citoyen, pourquoi vous me passez l’interview de ce traitre? MT »

    Donc, si je comprend-bien, on est censé rester dans le même parti même ad aeternam ?
    Même si, par exemple, on estime que celui-ci ne véhicule plus nos valeurs. Ou quelle que soit la ou les raison que l’on estime valables ?
    De toutes façons, nous sommes tous différents et ce qui est important pour l’un l’est moins, voir pas du tout pour un autre.
    QUESTION : à partir de quel moment pensez-vous pouvoir ou devoir changer de parti sans vous sentir étant un traitre ou que l’on vous qualifie comme cela, comme vous le faites pour Monsieur Alisio ?
    Merci pour votre réponse.
    Ben

    • Anonyme, d’abord pourquoi Citoyen m’envoie ce document qui n’a rien à voir avec le sujet, ensuite je suis désolé mais le fait de changer de famille, de nation, voire de parti pour aller vers un parti adversaire, j’appelle cela une trahison, que voulez vous que je vous dise d’autre?
      MT

  11. Ulysse dit :

    Rouge , Brun , Vert
    Communisme, Nazisme, Islamisme
    Les 4 cavaliers de l’apocalypse
    On attend le cheval blanc.
    A noter que dans la mythologie hindou , le 10ème et dernier avatara (incarnation) de Vishnou , viendra sur un cheval blanc
    A la fin des temps on risque peut etre d’avoir des surprises.

  12. noop dit :

    Bonjour Maxime,
    Ce qui est agaçant dans tout cela, c’est la prévisibilité de ce qui arrive. Vous le savez vous même fort bien. Ce qui est encore plus agaçant c’est le jeu des médias. Qui deviennent une véritable entreprise de lavage de cerveaux. L’intensité des évènements aura, malgré tous les dénis de réalité de ceux qui nous représentent, nous gouvernent et nous informent, une traduction également intense sur le plan politique et électorale. Nous sommes au tout début d’un changement d’époque qui va être mouvementé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s