Jusqu’où?

DSC01204L’envie nous prend parfois de tout quitter, de rompre les amarres et de partir vivre bien loin, au bord de la mer. Depuis deux jours, le monde politico-médiatique se livre à une opération de matraquage et de lavage de cerveau qui est, de mémoire d’homme, sans aucun précédent. A tout moment de la journée, la radio et la télévision diffusent le même message en boucle par la voix des experts, politiciens, hommes et femmes de spectacle voire même joueurs de football: au nom des valeurs humanitaires, l’Europe, en particulier la France, doit désormais s’ouvrir aux migrations sans limites, sans aucune considération pour l’avis de ses habitants; et d’ailleurs le débat n’a plus lieu d’être, surtout depuis la photo qui ébranle le monde. Un tel bourrage de crâne ne relève en aucun cas de la compassion sincère: silence absolu sur les atrocités qui se déroulent partout dans le monde et les autres abominations que subissent des enfants dans la plus grande indifférence (Daesh, sud Soudan, Nigéria, etc).   Il n’est pas non plus question un seul instant de secourir les migrants sur place pour tenter de les empêcher d’embarquer et de se noyer, ni encore moins, d’intervenir militairement contre Daesh pour mettre fin aux massacres en cours au Moyen-Orient – la seule solution durable. La vérité et les faits n’ont plus aucune importance. Qui oserait rappeler que l’Europe – y compris la France –  n’a rien d’une forteresse et figure depuis longtemps comme la région du monde développée la plus ouverte à l’accueil des migrants et des réfugiés? Non, l’objectif est bel et bien de culpabiliser l’Europe, en particulier la France, l’Europe dite moisie, ce vieux continent bourgeois, de tradition chrétienne, le frapper et le punir de son passé colonial. « Il y a une exubérance de la bonté qui a toute l’apparence de la méchanceté » (Par delà bien et mal).  Nous sommes dans le dogme, dans la religion, dans l’idéologie sans frontière, sans Etats, ni limites à laquelle l’Europe doit définitivement se soumettre. L’objectif est d’accomplir la vieille prophétie de Sartre: « C’est fini, l’Europe prend l’eau de toute part. » (1961 préface Frantz Fanon, les damnés de la terre). Trois facteurs pourraient nous rassurer. Malgré le pilonnage médiatique , l’opinion publique n’est pas dupe, comme le montrent tous les sondages et réagit en opposition à la propagande en cours. Ensuite les intellectuels, dans l’ensemble, dénoncent la manipulation, ils sont du côté de la vérité (le Goff, Bruckner, etc.). Et puis, on entend plus le parti extrémiste qui servait jusqu’à présent au monde politico-médiatique à diaboliser toute parole dissidente. Il n’empêche, malgré ces signaux positifs, le rouleau compresseur avance, l’Etat et la classe politique dans son ensemble sont tétanisés, transis de lâcheté, incapable de la moindre résistance, enfin la démocratie – le pouvoir du peuple – est bafouée, martyrisée. Jusqu’où cela va-t-il durer?

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Jusqu’où?

  1. Georges dit :

    KOUFRA ,il s’agit donc de censure .Quant au Danemark ,c’est bien joli mais ce n’est que l’emplâtre sur la jambe de bois,une fois installés ils seront indéboulonnables .

  2. koufra dit :

    L’unanimité affichée par la presse française sur une volonté européenne d’accueillir les migrants n’est pas si totale que cela…

    Mais pour le savoir, il faut lire… la presse Libanaise!….

    http://www.lorientlejour.com/article/942993/le-danemark-met-en-garde-les-migrants-a-travers-la-presse-libanaise.html

    amitiés

    Koufra

  3. Frederic_N dit :

    J’aime bien ce billet. Parce qu’il ouvre des perspectives. Bravo . Et bravo surtout pour n’avoir pas sacrifié à la plainte du : on est mort, les élites nous ont trahis.
    Comme chacun s’en rend compte en vous lisant : le vrai adversaire, c’est Sartre et le discours de l’impuissance : qu’elle soit souhaitée comme cela a été le cas à gauche, ou qu’on la regrette à droite ou l’extrême droite , les deux disent la même chose.
    Rendez l’idéologie du « c’en est fini de l’Europe » à son propriétaire .. la gauche intellectuelle .
    amicalement

  4. simple citoyen dit :

    Bonsoir Maxime,
    Les intellectuels sont du côté de la vérité dites-vous. Je ne suis pas sûr. Il est tentant devant l’évidence du matraquage auquel vous faites référence de se ranger dans le camp des sceptiques. Cela ne coûte pas cher et permet ensuite de reprendre les mêmes rengaines en prétendant à l’honnêteté intellectuelle. Rappelez-vous Charlie.
    Car si on veut parler vérité, il faut aller au fond des choses.
    Parler de l’attaque en règle que subit l’Europe, ou plutôt les peuples européens au nom d’une vision géopolitique et intéressée à laquelle la quasi totalité du personnel politique est acquise, en violation évidente de ses mandats.
    On parle des causes d’un fait divers, certes. Mais quoi? Ces gens sont partis de Turquie pourquoi? Ils allaient où? Serait-ce la faute des peuples européens qui n’ont pas voulu de ce pays au sein de l’Union?
    Voici une petite histoire: https://www.youtube.com/watch?v=QZUuoaq1MLM
    Quelle en est la morale? A-t-elle été seulement abordée par nos soit-disant intellectuels et autres relais médiatiques?
    En voici une autre (il y en a des centaines, mais qui sont tues):

    Quelle est la morale ici? Ces gens sont des victimes nous dit-on. De qui? Vous les voulez comme voisins? Auront-ils le même sens public que nous? Je n’en suis pas sûr. En d’autres termes, ferons nous société ensemble?
    En parlant de voisinage, pour quelle raison serions nous les seuls à recevoir ces réfugiés s’il s’agit de compassion comme nous le serinent nos élites? Voici une petite image qui résume la situation: http://media.breitbart.com/media/2015/09/gulf-states-640×438-640×480.png
    Enfin, si on veut parler sensationnalisme, puisqu’il semble s’agir en partie de ça, pourquoi aucune mention de ce type de scandale, dont l’ampleur est sans commune mesure mais qui se passe chez nous, ici en Occident et qui devrait nous interroger fortement (comme aiment à le dire les détenteurs de la morale collective)?
    http://www.breitbart.com/big-government/2015/09/03/report-more-than-300000-veterans-may-have-died-awaiting-health-care/
    Le vrai problème est que nous sommes actuellement dirigés par des gens qui ne sont en rien préoccupés par ce qui devrait les concerner au premier chef: le peuple. Non seulement ils sont coupés des réalités quotidiennes de celui-ci, mais le méprisent. Ses aspirations leur paraissent grotesque et médiocres. Eux se gargarisent de mots et de faux semblants tout en se préoccupant de leurs avantages et de leur carrière. Regardez les faits:
    – pas une loi de porté économique qui ne réduise les capacités de développement des PME/TPE ou leur liberté. Pas une qui n’accentue pas le fossé entre les grandes entreprises, ou celles du glacis de connivence et le privé. Pas une qui sous prétexte de moralisation ou de progrès n’institue de nouvelles contraintes et de nouveaux transferts de droits comme de ressources au profit d’acteurs adoubés.
    – pas une loi de porté sociale qui ne détruise des emplois, sauf augmenter celui des fonctions publiques ou assimilé. Pas une qui ne complexifie encore un peu plus l’état de droit.
    – pas une loi sociétale qui n’ait pas été passée en force, avec force annonces reniées dès le texte passé. Pas une qui n’augmente l’intrusion de l’état et de ses services dans les plus privées de nos décisions. Pas une qui ne réduise comme peau de chagrin la jouissance de ce qui est privé, y compris la famille et la propriété. Pas une qui n’oppose le droit des uns et la liberté des autres.
    Et l’avenir promet. Que ce soit la généralisation de la surveillance, du politiquement correct sous adjudication, de la régulation de nos moindres décisions, morale comme économique. Ce n’est pas seulement la structure de notre société qui est minée, c’est notre quotidien le plus élémentaire qui est en jeu. Je pense par exemple aux objets connectés et à notre liberté à disposer de ce que nous payons, comme les transports ou l’énergie (le fameux effacement), ou ce que nous possédons comme la monnaie. Tout le monde sait que l’argent qu’on dépose sur un compte bancaire cesse de nous appartenir. Nous ne détenons qu’une créance (la moins privilégiée bien entendu) sur la banque en question. Qu’en sera-t-il quand ils auront imposé la fin du cash?
    Par contre, tous les textes concernant leur devenir, leurs avantages, leur pouvoir sont à sens unique. Moins ou plus de contrepouvoirs, la généralisation de la représentation obligatoire via un glacis autorisé non représentatif, des lois d’exceptions en pagaille, le fait du prince et bientôt des marquis érigé en norme.
    La vague migratoire actuelle? Elle trouve son origine dans le suivi de la déstabilisation au moyen orient et en Afrique. Nos dirigeants l’ont voulue et organisée, en ont financé le coût, en ont géré l’apparence et les justifications, interdit la critique.
    Qui peut faire croire un instant qu’en détruisant l’ordre établi (même s’il n’était pas parfait, loin de là) et les infrastructures économiques de ces pays, et les réduisant à des foyers d’insurrection permanente, armant les acteurs de ces guerres civiles (que ce soit indirectement ou directement) nous n’aurions pas en retour les réfugiés de ce chaos?
    Comment ne pas être étonné de la conjonction de cette position et de l’unanimité (ou presque) des discours sur l’ouverture des frontières et des droits par nos dirigeants?
    Pour ceux qui suivent un peu l’actualité aux USA, le débat présidentiel (et pas seulement lui) est dominé par la politique migratoire actuelle. Obama est passé en force, et de nombreuses actions initiées par son administration en contravention des textes ont accentué la divergence et la perte de confiance entre le pouvoir de Washington et ses élites et le peuple. Obstruction de la justice, compromission des élus (ce sont les chefs républicains qui reprennent les textes des démocrates et les font voter contre le mandat de leurs électeurs) sont quotidiens.
    L’administration a milité activement pour non seulement une politique migratoire forte en publiant des appels auprès des populations défavorisées du sud du continent, mais fait tout pour que les lois en vigueur ne s’appliquent pas. L’appel d’air est immense.
    Si vous avez le temps de vous documenter, c’est édifiant. Tout comme le parallèle entre cette crise sans précédent, l’attitude du pouvoir et celle que nous vivons ici. A croire que le script a été largement distribué…
    Notre personnel politique serait tétanisé? Tiens donc.
    Il fait ce qu’il sait faire de mieux. Il s’organise pour récupérer l’évènement et en réécrire le texte. Puis viendront les mesures. On les appellera « de justice », « de grandeur », « de fermeté », « d’humanité ». Que sais-je? Mais ce que je peux vous garantir, c’est qu’elles ne seront aucunement à la hauteur de leur prétention affichée, mais continueront à déshabiller les peuples européens et à renforcer la main mise techno-bureaucratique sur son existence.
    Et puisque nous sommes la terre où tous veulent venir, entendez-vous ces mêmes politiques parler de l’exceptionnalisme occidental? De ce qui fait que nous sommes effectivement différents, en tout cas l’étions-nous il n’y a pas longtemps encore, de ce que l’Histoire a produit jusqu’à présent? De ce que le concept d’individu a apporté au monde? De ce que la séparation des pouvoirs emporte? De ce que le triomphe de la raison sur la croyance et le dogme ont libéré?
    Non. On ne parle que de richesses à distribuer, de fautes à expier et de ce qu’il est convenable de dire, d’écrire ou montrer.
    Les victimes systématiques des exactions barbares? Pas un mot de nos belles élites pour les désigner par l’exemplarité de leur situation. Les singulariser est bien au dessus de leurs forces et de leur croyance.
    Ce sont des militants. De petits militants obtus. Leur mantra est simple: ne jamais admettre d’erreur. Ne jamais reculer ou permettre à ceux qui pensent différemment de le faire.
    Vous êtes-vous déjà demandé quelle différence fondamentale pouvait exister entre un libéral et un étatiste? C’est simple: le premier peut s’opposer au second, mais il ne lui viendrait jamais à l’idée qu’il n’ait pas le droit de penser ou agir comme il le veut. Le second n’a qu’un obsession: réduire le premier par tous moyens. Définitivement.
    Obama a très clairement exprimé dès le début de son premier mandat ce qu’il pensait des peuples européens. Mais on n’a que vaguement tiqué. Son aura était telle.
    De même les socialistes ont clairement exprimé ce qu’ils pensaient du peuple (de gauche): qu’il fallait s’en extraire pour en choisir un autre plus porteur. Le reste ne les intéresse pas.
    Leurs idées sont majoritairement partagées par les élites qui militent activement pour leur propre avenir, se détachant de ce qu’ils estiment ne pas devoir défendre, à savoir la Nation ou le bien commun dont ils ne comprennent pas le sens. On les comprend.
    Ne parlons pas même de nos leaders de droite, c’est affligeant de fausses postures étudiées.
    Leurs desseins à tous sont trop grands, et leurs existences trop précieuses pour se soucier de détails.

  5. Bon jour Maxime,
    Ou cela va? Tout simplement vers le chaos et la guerre civile et religieuse.
    Vous devriez faire un petit tour dans les pays musulmans, les pays pauvres, la ou il ya des dictateurs ou les classes politiques, les élites gouvernementales et tribales avec les grandes entreprises françaises, américaines, hollandaises, allemande et maintenant chinoises..

    Je suis d’accord avec vous.

    Cordialement,

    JdG

  6. Mildred dit :

    Vous voilà donc sur le sentier de la guerre ! Voyez-vous vraiment notre « pédalonaute » prendre la tête d’une « coalition planéaire », au nez et à la barbe d’Obama ? L’idée est amusante !

  7. Citoyen dit :

    Tout ceci a un sens, rappelez-vous de cette déclaration de la part d’un de nos faiseurs de roi au niveau mondial:
    L’UE doit « saper l’homogénéité des nations européennes » déclare le responsable des migrations à l’ONU
    Peter Sutherland a déclaré à ses pairs que la prospérité future d’une grande partie des états européens dépendrait de leur capacité à devenir multiculturels.
    M. Sutherland, président non exécutif de Goldman-Sachs International et ancien président du géant pétrolier BP, dirige le « Global Forum on Migration and Development », qui regroupe les représentants de 160 pays afin de partager les mêmes orientations politiques.
    Il a affirmé au comité de la Chambre des Lords que le migration était un « élément dynamique crucial pour la croissance des économies » dans certains pays européens, « cependant difficile à expliquer aux citoyens de ces pays ».
    http://www.bbc.com/news/uk-politics-18519395

    Je vous suggère également cette analyse à laquelle on adhère ou non, mais qui apporte un point de vue original sur ce qui nous arrive:
    http://civilwarineurope.com/2015/09/05/clandestins-retour-sur-lentreprise-de-culpabilisation-des-opinions-publiques-europeennes/

    En tout état de cause, l »Europe vit un moment dramatique et bien peu de voix s’élèvent, sauf à l’est, le soleil se lève à l’est dit-on…

  8. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Très bien !
    Vos propos prennent du muscle et il en faudra pour « la prochaine fois »…
    Cependant la messe est dite. 56% des Francais étaient opposés à ce qu’on leur impose. Vous verrez qu’après l’utilisation odieuse, honteuse et irresponsable de la photographie d’un enfant mort sur une plage turque, les mêmes vont fondre sous les effets de cette propagande dont vous parlez. La messe est dite et nous avons passé le grand braquet pour cette opération, préconisée par je ne sais plus qui, mais correspond aux plans des technocrates européens (sans parler du groupe de réflexion des socialiste Terra Nova), à savoir « Le Grand Remplacement ». Les Francais ne voulaient pas de cette invasion dans leur campagne (voir la proposition de Raffarin), ils l’auront quand même. Pour paraphraser un grand homme on pourrait dire maintenant « Vous ne vouliez pas le déshonneur ni la guerre; vous aurez le déshonneur et la guerre (civile) ».

  9. souris grise dit :

    bonjour Maxime , bonjour à tous .

    je suis pessimiste sur notre devenir …
    hier sur mon blog , j’ai rendu hommage à une petite fille de 7/8 ans décapitée avec un couteau ….une horreur absolue …..elle était chrétienne ….

    alors évidemment je suis comme vous tous , pourquoi d’un seul coup l’ europe se lève comme un seul homme pour cette plage maudite , alors qu’ailleurs des enfants ont été enterrés , découpés vivants devant leurs malheureux parents …comme je l’ai dit sur mon blog ce n’est pas vendeur et j’explique pourquoi …du moins c’est ce que je pense d’après mes analyses à deux sous …

    des milliers de réfugiés vont arriver aujourd’hui …les partis de gauche tous rassemblées appellent à une manif un peu partout dans notre malheureux pays, pour les accueillir ….
    je ne suis pas une pro voyez , mais je connais bien mon sujet à savoir , que tous ces gens bobotisés et aussi robotisés jusqu’à plus soif, vont tomber de très haut dans qques temps quand leurs chers amis vont prendre le haut du pavé comme on dit …je n’ose pas encore dire le pouvoir , mais ………
    le manque de recul , d’analyses , d’opinions personnelles chez beaucoup de monde vont envoyer notre pays dans l’abyme ….

    amitié à tous .
    Chris .

  10. en passant dit :

    D’après cet article :

    http://www.wsj.com/articles/image-of-syrian-boy-washed-up-on-beach-hits-hard-1441282847

    la famille de ces enfants voulait immigrer pour des raisons économiques, et était en Turquie depuis 3 ans (où elle était donc en sécurité).

    Si tel est bien le cas, cela montre d’autant plus l’absurdité de cette agitation médiatique.

  11. Danjou annick dit :

    Pour nous la question ne se pose plus nous allons partir dès que possible.

  12. atoilhonneur2 dit :

    Tétanisés ? Transis de lâcheté ? Mouais, fort possible, je vois surtout que les socialistes au pouvoir se saisissent de l’occasion pour se refaire la cerise vis à vis de ses électeurs bien échaudés par le virage social-démocrate pris par Hollande et sa clique. Accueillir toute la misère du monde, c’est-y pas une belle idée de gauche, ça ?

  13. Kilroy dit :

    Les artistes,les joueurs de ballons,les politiques les intellectuels tous dégoulinent d’une compassion soudaine,d’une prise de conscience tardive, tout le monde y va de sa plus belle prose, ou de ses vers(tweet de C. TAUBIRA),ou allant jusqu’à la surenchère,comme le maire ps de Metz, prêt à ouvrir son appartement aux migrants!Les bisounours dans l’émotion ou l’opportunisme on ne sait pas trop.
    D’ailleurs nos politiciens ne représentent plus qu’eux mêmes,emprisonnés dans leur tour d’ivoire,coupés de la réalité (combien sont issus de la société civile?)se cooptent pour les meilleurs postes,confisquent le pouvoir sous les ors des palais la République.Leurs décisions vont bien souvent à l’encontre des aspirations et des intérêts du peuple.La politique n’intéresse plus, un français sur deux ne va plus voter,le Président n’a pas plus de 25% d’opinions favorables Désormais les sans dents sont sans voix et de tout façon personne ne les écoute! .Sommes nous encore une démocratie?

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je suis moi aussi fatigué et outré d’entendre en permanence depuis deux jours les commentateurs de la photo du moment.
    Cet après-midi de « grandes manifestations » sont organisées un peu partout en Europe où l’on va entendre tous les béni-oui-oui clamer « nous sommes tous Aylan » et bien non, moi je resterais chez moi tout comme le 11 janvier et je fermerai la radio et la télé pour ne pas entendre en plus les commentaires insipides des folliculaires sur les journées des Républicains et du FN.
    Je préfère lire « esclave de daesch » l’histoire de la jeune femme yézidie rescapée de l’esclavage organisé par daesch et dont toutes les bonnes consciences ne parlent pas.

  15. Mildred dit :

    Il faut vous faire une raison, cette fois nous allons toucher le fond où nous aura entrainé ces dirigeants qui, après nous avoir fait renoncer à notre souveraineté, vont nous faire renoncer à notre identité.

  16. michel43 dit :

    cela va durer, encore quelque Mois…les Régionales vont secouer, la gauche et surtout la DROITE , qui n’est pas Républicaine.. les intellectuelles, du coté de la Vérité. A mourir de RIRE..LA grave erreur de la FRANCE est simple, donner des papiers a plus de 200 000 étrangers, en Majorité de religions Musulmanes, qui ;impose, leurs traditions, leurs coutumes, et cela, tout les ANS. Alors que nous avions des millions de chômeurs et aucun logement..de plus le peuple voie que la CMU RSA leurs coute plus du Milliard d’euros et a eux ,ne peuvent se soigner correctement, Merci HIRCH , mais qui a nommer se pantins? SEUL. Le Front National, partis REPUBLICAINS, qui LUI. pose les vrais problèmes , qui inquiète les Français du milieu et d’en bas. Sondage LE PARISIEN 83% sont contre la venue de ses gens…..cars on a des Millions de Pauvres, en plus, les sois disant intellectuelles et politiciens, n’oserons JAMAIS dire, que beaucoup RESTERONS chez nous; on fait un enfants et VOILA? le pouvoir du Peuple, LES URNES. citoyens, votre pays est en DANGER DE MORT. pensez a vos enfants, qui risque de se retrouver Minoritaire un JOURS? voila la vérité, gênante ,pour la FRANCE d’en HAUT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s