« C’est effroyable ce qui nous arrive… »

Hier soir, je discutais avec une personne de la plus grande simplicité, sanssans-titre « niveau d’études », profession artisanale, votant plutôt à gauche (je crois), pas raciste ni extrémiste pour un sou. Elle pensait à tout ce mélange d’images qui nous parviennent: celles des centaines de milliers de « migrants » débarquant dans les gares européennes, sur les plages de la Méditerranée, les tunnels d’Eurostar, les terrains vagues, dont personne ne sait ce qu’ils peuvent bien devenir dans une Europe débordée, impuissante; celle, bouleversante, insupportable d’un petit garçon noyé sur une plage turque; celles du triomphe de la barbarie et du chaos au Moyen-Orient, massacres sanguinaires de villageois, supplice des prisonniers de guerre, esclavage sexuel, extermination des minorités chrétienne et Yézidies, une barbarie médiatisée qui gagne comme un cancer. Elle me dit d’un air effaré, l’air d’une dame d’un certain âge qui a vu beaucoup de choses dans sa vie, mais jamais une telle déroute:  « c’est effroyable ce qui nous arrive ».  La parole publique est devenue totalement erratique, incompréhensible, entre les appels moralisateurs à l’accueil inconditionnel, la jubilation intérieure de tous ceux qui se réjouissent du malheur de l’Europe, parce que le maelström en cours satisfait leurs ambitions électoralistes, ou à l’inverse répond à leur rêve secret de destruction de la société bourgeoise, capitaliste, ex-colonialiste  honnie, le désarroi absolu des dirigeants effarés, qui ne savent plus s’il faut rétablir les frontières intérieures européennes ou créer des « campements d’accueil », ou encore faire un tri entre vrais et faux réfugiés pour en accueillir certains et refouler d’autres…

« Renforcer Frontex et créer un corps de garde frontières européens! » proclame un politique de premier rang, ressortant un vieux serpent de mer qui date d’au moins vingt ans. Oui, bien sûr! Bruxelles va recruter  un corps spécial de policiers européens pour les poster tout le long des  100 000 kilomètres de la frontière européenne, ainsi qu’en effectif suffisant, sur chaque île grecque et italienne! Combien en faudra-t-il, à raison d’un garde tous les dix mètres, ce qui semble être un minimum? Une bonne trentaine de millions de fonctionnaires supplémentaires? Et à quoi serviront-ils? A gérer passivement l’accueil des nouveaux venus? La ligne Maginot européenne, il fallait y penser… Le discrédit absolu de la parole publique est la leçon de cet événement. L’esprit de l’Europe, son élan vital, sa volonté politique en est au degré zéro dans un climat de confusion totale.

Il n’existe en vérité qu’un solution pour espérer en sortir: que les gouvernements des grands Etats européens se réunissent autour d’une table, créent une coalition militaire européenne et lancent une opération commune pour prendre le contrôle des zones d’embarquement, puis en finir avec le daesh en entraînant les Etats du Moyen-Orient dans l’objectif de rétablir la paix, la stabilité puis la prospérité. Mais voilà, cette idée, la seule qui peut sauver l’Europe, n’est même pas envisagée tant l’Europe est tétanisée par la peur, l’aveuglement, et les complexes de son passé. Son inaction est le choix, ou le non choix du suicide dans lequel elle entraîne comme un boulet ses Etats et leurs citoyens.  L’Europe (au sens du continent européen) a cessé d’être gouvernée, devenue une plate-forme inerte, sans volonté, sans espoir. « C’est effroyable ce qui nous arrive, hein? » – Oui, Madame… »

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour « C’est effroyable ce qui nous arrive… »

  1. Bernard06 dit :

    @Stephane B
    Bonjour,
    Il n’y a pas que des biffins pas fins, il y aussi des marins du même bois… laissons causer nos femmes !
    Je vous rejoins sur deux (au moins) points :
    J’ose écrire (aucun prosélytisme et j’assumerais si je me trompe) que si on en laissait se noyer vingt cinq mille cela sauverait la vie de deux cent cinquante mille qui n’embarqueraient plus.
    Comme vous je remarque sur les images que l’on nous montre une écrasante majorité d’hommes dans la force de l’âge qui devraient être chez eux les armes à la main à défendre leur « casse croûte ». Alors oui acceptons de les recevoir de les nourrir et de les soigner, les femmes et les enfants d’un côté, les hommes d’un autre sous l’uniforme qu’on leur fournirait, en contrepartie de l’accueil. Sous les ordres d’instructeurs militaires ils se prépareraient à aller reconquérir leur pays.
    Je rêve, je rêve !

    J'aime

  2. Georges dit :

    l,avenir proche nous promet une sacrée foire d’empoigne mais l’euphorie générale du laver plus blanc que blanc et de l’émotivité à outrance plombe toute analyse objective des réalités géo politiques.Il y a anguille sous roche ,ça va barder pour nos culs blancs.

    J'aime

  3. Stéphane B dit :

    @ lisa: et coté italien, qui connait la bataille d’Otrante ? Si les turcs pris dans une tempête n’avaient pas accosté à Otrente en 1480, si la ville n’avait pas résisté héroïquement (sur 22 000 habitants, 12 000 tués et 10 000 envoyés à l’esclavage), Rome qui était leur vraie cible aurait été, peut-être voire surement, prise (cf livres sur les Pouilles).
    Un peu d’histoire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Otrante

    J'aime

  4. Stéphane B dit :

    Bonjour

    « C’est effroyable ce qui nous arrive… » oui c’est effroyable tout comme de voir le corps d’un petit garçon, mort noyé, échoué sur une plage. Ce petit bout de chou aurait pu être le mien. Cela me brise le cœur mais pour autant dois-je laisser mon cœur raisonner ou bien ma pensée doit-elle agir au détriment de mon cœur, vaste sujet vous en conviendrez.
    Alors, que faire ?
    L’Europe semble attirer comme un aimant diverses populations mais le traitement qui leur est proposé est identique. Or il me semble qu’il faudrait apporter des réponses différentes. Mon côté biffin pas fin (dixit mon épouse) serait de faire couler chaque navire de migrants qu’on peut trouver, avec l’ensemble de ses occupants, même s’il y a femmes et enfants. Oui pas bien car cela revient à des crimes contre l’Humanité. Ainsi, cela pourrait dissuader certains de recourir à ce genre de pratique mais ne nous voilons pas la face, d’autres moyens existent pour passer. Aussi, la politique des quotas voulue ne sert à rien. Ils veulent se sauver, très bien mais leur salut ne peut venir que par eux-mêmes face aux vilains méchants qui les oppriment. Au regard des enfants (qui n’a jamais voulu que ses enfants vivent dans un monde meilleur), je serai pour les accueillir dans des structures ou chez des personnes volontaires mais sans leurs parents, trop facile sinon de mettre en avant la charité et l’émotion. Après tout, quand on fait des enfants, il faut aussi les assumer derrière. Si nous sommes incapables de cela et que nous voulons un avenir meilleur pour eux, il faut donc assumer certains choix. Je sais très bien qu’aujourd’hui le mot « assumer » est une insulte. Je présente donc mes plus sincères excuses à celles et ceux que ce mot choque.
    Quant à ceux en pleine force de l’âge, retour direct de l’autre côté de la Méditerranée, de gré ou de force sous peine de se retrouver entassés sur un navire allant dans les eaux internationales sans pouvoir faire escale telle une vaste prison flottante qui sera un mouroir s’ils prennent la mauvaise décision.

    D’un autre côté, ma réflexion m’amène à penser que notre charité a toutefois ses limites mais surtout qu’on oublie le premier principe, surtout ceux et celles qui nous bassinent avec le « il faut les accueillir par charité ». Or charité chrétienne commence par soi-même. Nous avons déjà des tas de problème dans notre civilisation, en France. Réglons déjà nos affaires avant de vouloir régler celles des autres. L’immigration doit être stoppée sinon la fin de notre modèle sera rapide. Je n’ai pas peur pour moi mais pour mes enfants. Quand une infection est traitée dès le départ, la guérison est rapide sinon, cela peut se transformer en gangrène. Dès lors, le traitement est plus douloureux, coûte plus cher et la Mort peut même venir. Nous sommes dans la même situation.
    Certains évoquent à juste titre les admirateurs de Daesh chez nous et parlent des possibles attentats que nous pourrions subir en retour mais Daesh est encore petit, au niveau territoire. La réponse qu’il devrait y avoir doit donc être forte et sans pitié, mais elle fera d’important dommages collatéraux : destruction de toutes les villes ou Daesh est implanté durant la même nuit. Nos moyens militaires (coalition occidentale) nous le permettent.

    Ensuite, je renvoie juste ce sondage paru ce jour dans le figaro concernant les migrants : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/03/01016-20150903ARTFIG00042-une-majorite-de-francais-hostile-a-l-accueil-des-migrants.php Ceux qui sont favorables sont donc des gens aisés ou de doux rêveurs utopistes n’ayant pas retenus les leçons du passé (ou actuelle) mais surtout pas ceux qui ont déjà du mal à s’en sortir, les personnes des classes fragiles. Aussi, je propose que ceux qui sont pour les migrants financent uniquement via leurs deniers personnels l’ensemble des coûts de ces derniers : nourriture, hébergement, soins, …

    Enfin, reste le problème de nos politiques qui ne pensent qu’à une seule chose : leur poire. Un proverbe de la Marine dit : « si le navire n’obéit pas au gouvernail, il obéira aux récifs ». C’est exactement le cas qui nous préoccupe actuellement. Notre démocratie s’affaiblit de jour en jour, laissant l’opportunité à une dictature de s’installer.
    Pour conclure, je rajouterai qu’après trois semaines à l’étranger sans aucune source d’information, le retour à la réalité est très dur. Daesh et les migrants ne sont que les arbres qui cachent la forêt. Je me sens de moins en moins en France. On m’impose des images qui ne font pas partie de ma culture, l’image d’une religion qui ne peut pas évoluer et qui a entre autre finalité, la soumission totale de la femme, des règles de Droit dictées par des gens qui ne connaissent pas la France et qui veulent que nous soyons tous uniformes comme si les Hommes n’étaient pas différents, comme si vivre à Paris était la même chose que vivre au fin fond de la montagne.

    J'aime

  5. Frederic_N dit :

    Bonjour
    Je vais encore détonner dans ce concert de lamentation et pour deux raisons.
    1. La première est que je suis fatigué de cet anti-américanisme primaire qui irriguent tant d’interventions ici. D’accord les américains font des erreurs. Mais il en est de l’Etat américain, comme de l’industrie allemande : nous les vilipendons sans se rendre compte que si nous n’existons encore c’est en partie grâce à eux . Je vous engage à réécouter Sardou !
    2. Mais la deuxième concerne le ton pris par ses débats, où l’on en vient à caricaturer systématiquement la faiblesse des « elites » , mais sans jamais imaginer changer le cours des choses. Encore une fois : beaucoup de nos compatriotes se complaisent dans ces dénonciations, car ils y voient l’occasion de surtout ne rien faire, surtout ne pas chercher à peser , surtout continuer à être irresponsable : on peste sur les élites et on continue à voter socialo ( ou le PEN ce qui revient strictement au même).
    Moi ce que je constate c’est que les idées défendues ici progressent aujourd’hui y compris parmi les élites (même socialistes : il m’a été donné de rencontrer un ex-dirigeant bien connu à ce propos). Je n’en veux pour preuve que cette déclaration de Sarkozy – pour qui je ne voterai pas aux primaires d’ailleurs en l’état des choses – et que je demande qu’on lise . A mon avis, jamais il n’aurait parlé de la sorte il y a 10 ans . Et ne croyez pas que les paroles n’engagent que ceux qui les écoutent : c’est le contraire qui est aujourd’hui en train de se jouer
    http://www.boursorama.com/actualites/35-heures-ecole-immigration-sarkozy-s-eleve-contre-la-nouvelle-pensee-unique-175af53b1041b7758ec014044c723503.
    Alors plutôt que de se morfondre , demandons nous comment peser concrètement sur le cours des choses. Ce sera de toute manière meilleur pour le moral

    J'aime

    • FredericN, ce ne sont pas seulement « les élites » qui sont en cause, c’est tout un ensemble, les dirigeants, les médias, la population, l’humanité… On peut difficilement nier un aveuglement général comparable aux années 1934-1939. Et le réveil sera effroyable.
      MT

      J'aime

  6. lisa retter dit :

    Pourquoi les « migrants » ne passent plus par l’Espagne ? Qui peut croire que les « migrants » sont si difficiles à refouler à part ceux qui ont envie de croire à l’intox des médias aux ordres de nos ennemis ?
    Certains pays d’Europe centrale ont manifesté leur hostilité à l’accueil ou au passage des migrants. Imaginons que ces pays en appellent aux Européens, non pas à leur gouvernants mais aux Peuples pour leur demander de l’aide pour garder leurs frontières et les aider à refouler ces migrants, (ou du moins ces « réfugiés » des « guerres » qui arrivent bien habillés avec smartphones et exigences) des brigades européennes patriotes en quelque sorte, et que de toute l’Europe de l’Ouest accourent des gens conscients que la défense de leur frontière commence aux frontières de l’UE, qu’adviendrait-il ? Aucun média ne s’en ferait l’écho….Parce que c’est exactement cela la hantise de ceux qui veulent la fin de notre civilisation. Ils savent précisément que le Peuple européen n’attend que le premier à se lever pour le suivre…. Il faudrait que ces volontaires soient vraiment très nombreux pour que les médias ne puissent taire l’information (avec la moue dégoûtée qui va et les habituels « hèèèèène », « extrême drouatte », ou « peu éduqué » ), mais je suis certaines qu’en une semaine le mouvement stimulerait une émulation propre à balayer tous nos dirigeants actuels….. Et que ce serait la seule chose de souhaitable qui puisse nous arriver….. Monsieur Orban nous n’attendons qu’un mot de vous ! Je croyais que Sarkozy avait un ancêtre qui est mort jadis en boutant le Turc de Hongrie. Ces pays nous ont longtemps protégé sur nos marches de l’Est, c’est peut-être le moment de s’en souvenir….

    J'aime

  7. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycott.

    J'aime

  8. Mildred dit :

    Ce qui est effroyable c’est de refuser obstinément – et sous les meilleurs prétextes possibles – de faire la guerre à ceux qui nous font la guerre.

    J'aime

  9. Nathalie MP dit :

    Bonjour Monsieur,
    La solution militaire de troupes au sol en zone Daesh, oui, et AUSSI la solution d’un changement de politique économique 1) en Europe, surtout en France, dans une véritable vision libérale qui relancera l’emploi et rendra l’intégration des migrants moins problématique. Par rapport à 500 millions d’européens, ils ne sont pas si nombreux, cf article récent de The Economist, et 2) idem en Afrique et au Moyen-Orient.
    Articles de mon blog sur le sujet :
    http://leblogdenathaliemp.com/2015/08/28/sauver-palmyre/
    (NB : « Palmyre » est pris comme un symbole de civilisation, pas la cité antique elle-même)
    http://leblogdenathaliemp.com/2015/04/23/migrants-nous-y-sommes-oui-et-maintenant-que-fait-on/
    Cordialement, Nathalie MP

    J'aime

  10. Garnier dit :

    Intervenir sur le terrain on l’a déjà trop fait ; nous ne savons rien du billard à 3 bandes qu’y joue nos maitres américains ; contentons nous d’aider les africains à maitriser le phénomène chez eux (où nous connaissons bien le terrain) si les amerlos nous y autorisent et surtout chez nous en reprenant le contrôle du pays avant qu’il nous échappe. Vu tout à l’heure en plein centre ville une nana en burka bleu entourée de 2 niquabées en noir et leurs enfants!

    J'aime

    • Garnier l’intervention militaire qu’il faut mettre en œuvre n’a évidemment rien à voir avec celle de Bush en 2003 qui a provoqué le chaos. Maintenant, l’enjeu, c’est d’arrêter la progression de daesh, stabiliser le moyen-orient et de ramener la paix.
      MT

      J'aime

  11. Gerard Bayon dit :

    @en passant
    S’il est exact que la France est à la remorque de l’Allemagne, je ne partage absolument pas l’avis de Guylain Chevrier concernant la résolution du problème des migrants par l’O.N.U.
    Ce « machin » n’a jamais été capable de prendre une bonne décision, ce n’est pas devant une des plus graves crises mondiales qu’elle fera preuve d’initiative intelligente.
    Il faut arrêter de rêver et passer rapidement à l’action en organisant sur le terrain l’anéantissement de daech et du réseau des passeurs par mer et par terre.
    Demain sera trop tard et nous n’avons plus le temps d’attendre les bonnes résolutions de l’O.N.U.

    J'aime

  12. Ping : Blog-Cabestany suit le Blog de Maxime ! |

  13. en passant dit :

    « Mais voilà, cette idée, la seule qui peut sauver l’Europe, n’est même pas envisagée tant l’Europe est tétanisée par la peur, l’aveuglement, et les complexes de son passé. »

    Ce ne sont pas les complexes de son passé, mais l’image que la génération du baby-boom a voulu s’en faire, qui paralysent la France.

    Autre choix de cette génération de ***, l’Europe. Comme le mentionne à plusieurs reprises dans cet article Guylain Chevrier, à mon avis à raison, la France est à la remorque de l’Allemagne sur ce sujet comme sur les autres.

    L’UMP, résolument européiste, porte une lourde responsabilité dans cet état d’esprit. De même, je ne pardonnerai jamais à Sarkozy son orientation scandaleuse vers la discrimination positive aux concours des grandes écoles.

    Il ne faut pas se contenter de constater l’impuissance actuelle, mais aussi voir ce qui l’a causé en amont.

    J'aime

  14. infraniouzes dit :

    Ce qui nous arrive est simple; en France, on a, depuis longtemps, une guerre de retard. En 1914 on faisait la guerre comme en 1870: offensive à outrance et charge de cavalerie. Résultat; un carnage. En 1940, on faisait la guerre comme en 1918: des tranchées, la ligne Maginot et un slogan: on ne passe pas ! résultat: contournement par les ailes, aviation, blindés, mobilité… le désastre. En Indochine, on a cru faire la guerre contre les Pavillons noirs: eux armés de sabres et de pétoires, aucune chance contre nos surplus américains et… allemands. Résultat: la fin d’un monde après 8 ans de galère. En Algérie, pas de guerre; on maintenait l’ordre contre une poignée de Fellaghas incultes. Rapatriement général en 1962. Etc.
    Aujourd’hui on subit une invasion migratoire; désespoir, rien de semblable dans les manuels scolaires ou les livres d’histoire auquel on pourrait de référer. Que faire ? Il y a bien eu le roman d’un affreux type de droite – Le Camp des saints – mais c’est un roman. Alors maintenant, si on se met à lire les romans des types droite, où va-t-on ?

    J'aime

  15. Bernard06 dit :

    Bonjour M Tandonnet,

    Effroyable, ce qui nous arrive…
    Cette dame ne saurait mieux dire, à ceci près que le véritable effroi est à venir. On nous fait la guerre et nous l’acceptons comme si cela devait aller de soi ou pire comme si nous avions quelque peu agi pour le mériter.
    Alors l’effroyable c’est ce que, nous tous, avons permis en laissant s’installer et se développer comme un cancer, dans tous les rouages, depuis la commune jusqu’au plus haut niveau de l’Europe cette caste de palabreurs incapables de prendre une décision de bon sens.
    On conçoit bien que les gens de base –notez bien que dans mon esprit cette base là soutient tout le reste et mérite, à ce titre un immense respect – n’y comprenant plus rien trouvent que cette situation suscite l’effroi (d’après Larousse : grande frayeur qui glace, épouvante, terreur).
    Si l’Europe est tétanisée par la peur, l’aveuglement et de prétendus complexes de son passé (il faudrait que vous nous proposiez une réflexion sur ce que l’Europe de nos ancêtres a apporté au monde actuel : à peu près tout ! complexe ? et de quoi , je vous prie ?) c’est que ses dirigeants le sont. Et ces dirigeants là il va falloir les nommer et les désigner et peut-être la réaction (au simple sens de réagir) viendra-t-elle de là.

    J'aime

  16. François Martin dit :

    Bonjour Maxime
    et voici le début de l’étape suivante, celle de la soumission: http://www.lepoint.fr/politique/alain-marsaud-lr-et-si-daesh-etait-un-element-stabilisateur-au-moyen-orient-01-09-2015-1961077_20.php
    Il est indéniable que les accords Sykes-Picot ont créé des Etats artificiels et que les interventions occidentales en Irak, en Libye, l’absence d’intervention en Syrie, ont été catastrophiques.
    Alors, il faut s’accommoder de cet état islamique, relativiser ses crimes, se pâmer de culpabilité et s’incliner devant les nouveaux maîtres.
    Je suis bien certain que cela vous rappelle une certaine période du 20ème siècle…
    Tout cela m’écœure profondément, tout comme l’attitude de la classe politique dans son ensemble, y compris à droite, comme vous le dénonciez à juste titre dans votre billet d’hier.

    J'aime

  17. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Plus le temps passe, plus la solution que vous préconisez va s’imposer. Le parallèle avec la funeste période des années 30 s’impose de plus en plus. Malheureusement, je ne crois pas que nous franchirons le Rubicon. D’abord, les sociétés européennes sont vieilles et on ne fait pas les guerres avec des vieux. Ensuite, pour les raisons évoquées, nos sociétés sont totalement sclérosées au plan politique, anesthésiées par la prééminence l’état providence depuis 1945 et tiennent de plus en plus de  » l’agrégat inconstitué de peuples désunis  » (Mirabeau 1789. S’applique au plan européen et surtout au plan national) que de communautés solides et unis. Enfin, et c’est aspect concerne plus la France que les autres pays, un tel engagement posera inéluctablement le problème de la nature de nos relations avec les pétro-monarchies. Je suis intimement convaincu que nos dirigeants, de droite comme de gauche, ont signé un pacte faustien avec ces régimes afin d’assurer nos fins de mois et de garantir la paix sociale qui garantit leurs prébendes (ce sont eux qui ont l’argent grâce au pétrole). En contre-partie, nos « responsables » ferment les yeux sur l’état des droits de l’homme dans ces pays quand ils ne sont pas les complices des velléités d’expansion de leur idéologie. Si conflit il doit y avoir, il va nous falloir clarifier bien des points et il va y avoir des choix douloureux à faire.

    Bonne journée

    J'aime

  18. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    La vague d’immigration massive prévue et annoncée en Europe depuis de nombreux mois est en train de déferler et nous sommes maintenant au tout début d’un processus de chaos qui va nous submerger et devenir très vite incontrôlable.
    Les positions non coordonnées des différents pays européens et du reste du monde sur ce sujet sont aberrantes et font le jeu d’une des passeurs qui amassent des fortunes sur le dos des migrants et d’autre part de daech qui envoie ses mercenaires prendre pied en Europe pour mieux l’envahir et la détruire.
    Si les chiffres annoncés sont exacts, je me demande comment ces migrants soit disant sans ressources font pour verser plusieurs milliers d’euros par personne à ces négriers qui leur promettent l’eldorado ; même s’ils sont partiellement nourris, vêtus et soignés par les états et les organismes caritatifs , comment ces migrants pauvres font-ils pour continuer de voyager et de survivre tout au long de leur périple de plusieurs mois ?
    Vous savez très bien que l’intervention militaire que vous et toutes les personnes sensées préconisée contre les passeurs et daech n’est pas envisageable en raison de l’absence de coordination, de budgets, et du droit international dont on se sert lorsque l’on a envie de ne rien faire !
    Et pendant ce temps là que constate t-on : la montée en puissance quasi générale dans tous les pays européens des partis extrémistes et xénophobes qui ne tarderont pas dès que l’insupportable sera atteint (ce qui ne devrait plus tarder) à organiser de grandes manifestations qui tourneront assurément en émeutes avec les conséquences que l’on peut imaginer.

    J'aime

    • Gérard Bayon, c’est bien en toile de fond, si les choses se poursuivent, l’arrivée au pouvoir de partis extrémistes dans toute l’Europe, paraît inéluctable, mais ils ne résoudront rien, au contraire, les choses ne feront qu’empirer car ils sont démagogues et ne prendront jamais les mesures nécessaires.
      MT

      J'aime

  19. Q dit :

     » puis en finir avec le daesh en entraînant les Etats du Moyen-Orient dans l’objectif de rétablir la paix, la stabilité puis la prospérité. »

    LOl

    Une nouvelle colonisation pour resoudre un probleme qui est essentiellement un probleme de surnatalite folle ( la population jeune du magerb/afrique explose )+ debilite Religieuse, il fallait y penser 😉

    J’attend avec impatience de voir la tete des va-en-guerre lorsque les decapitations de soldats francais occuperont tous les journaux, tous les jours (plus des decapitations par les sympathisants de Daesh en France.

    Comment empirer une situation.Lancer une telle guerre sale n’est plus possible (avec notre forte population muzz (proche de Daesh) / et nombreux soldats muzz) maintenant qu’il y a des milliards de cameras (smartphones) connecte a internet pres a montrer les exactions/echecs/servir la propagande.

    Il est beaucoup moins cher de detruire preventivement toutes les embarcations sur les cotes non-europeennes et de reduire drastiquement l’appel d’air.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.