Le déni du réel

sans-titreDans cette dernière contribution à Figaro Vox, j’essaye d’exprimer au mieux un sentiment qui semble largement partagé. La planète est à l’évidence en train de s’embraser: Daesh, islamisme radical, crise migratoire, terrorisme, poudrière africaine, crise chinoise. Notre pays est paralysée par ses tabous, ses blocages, son refus d’entrer dans la modernité. Pendant ce temps, la France dite « d’en haut » médiatique, politique, intellectuelle, fuit le réel à grandes enjambées et s’enferme dans ses obsessions névrotiques, liées en particulier à l’élection présidentielle de 2017. Le chômage qui touche 3,5 à 6 millions de personnes n’intéresse plus personne; la situation des banlieues et zones de non droit non plus; la violence, l’insécurité se sont volatilisées; tout comme l’impératif de maîtrise de l’immigration et d’intégration. La France profonde se sent abandonnée dans un monde qui s’embrase.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Le déni du réel

  1. michel43 dit :

    Quelle cri d « ALARME ? Tout le monde, sait que cela , est du..au USA et a la France, qui on fait sauter, les deux fadas.. voyez le résultat…la France , a tout pour se relever, pour cela, il va falloir frapper FORT. dans tout les domaines, et arrêter de faire du sentiments et de pleurnicher, sur la MISERE des autres. Cars , chez nous, il y a tant de miséreux FRANCAIS..de plus en plus de femmes dans la RUE. la société citoyenne , on sait pour qui ELLE VOTE.. vu le spectacle, lamentable de la gauche et de la DROITE.. dite Républicaine

  2. Hurluberlu dit :

    Cher Maxime.
    Le clivage entre les élites et le peuple a toujours existé, mais il a pris un caractère conflictuel depuis la fin de la monarchie, et la République a repris sans le vouloir ce clivage fait d’antagonismes multiples car Elle est basée sur un socle peu réaliste par rapport aux attentes du peuple. Les Trente Glorieuses ont été une période de rapprochement entre élites et la base, mais l’Etat-providence surdimensionné et les difficultés économiques ont fait éclater le processus engagé.

  3. Michel Santo dit :

    @Renaud Vignes oui, nos jeunes diplômés ou pas, ceux qui croient en l’avenir, formés à minima ou largement au-dessus, révolutionnent nos « pratiques ». Ils vont et s’installent là où ils pourront vivre et travailler en étant assurer, pour leur génération et la suivante, sans devoir payer le prix de l’incurie de nos gouvernements successifs: marché du travail cadenassé, caisses de retraites toujours à alimenter, fiscalité excessive etc…

  4. Frederic_N dit :

    @benty
    Je ne partage pas les jugements de R Vigne.
    Mais factuellement c’est plus lui qui est dans le vrai que vous. Ce dont il parle est un enjeu croissant dont vous gagneriez à lui accorder plus d’attention
    C’est assez traditionnel en France. Mais le débat politique a toujours tendance à s’organiser avec des conceptions vieilles de 100 ans . Cela tient à ce que le débat est monopolisé par les catégories de personnes les plus liées à l’Etat : fonctionnaires, mais aussi retraités, et que le pays réel n’a pas vraiment voix au chapitre.
    amicalement

  5. Renaud Vignes dit :

    @Legendre, une partie du peuple a déjà commencé à faire sa révolution. De très nombreux jeunes par exemple ont fait le constat qu’ils pouvaient changer les choses sans vouloir prendre le pouvoir. Ils sont en train de construire leur propre monde en dehors du système démocratique. La seule révolution envisageable sera celle qui permettra de fédérer toutes ses initiatives en une grande vague citoyenne qui emportera le vieux système.

  6. Hurluberlu dit :

    Depuis le Grand Siècle, marqué par le règne de Louis XIV, la politique et l’économie sont frappées du sceau du romantisme et des utopies; en 1958-59, le Général de Gaulle évoquait la grandeur de La France, sur un ton lyrique mais déconnecté des réalités; le pays avait subi 2 désastres en une trentaine d’années: 1914-18 et 1939-45, le tout accompagné de la liquidation de son empire colonial. Après de tels séismes, il fallait repenser les bases sociales, juridiques et économiques de la vieille nation. Or, la V° République s’est bâtie sur de vieux concepts hérités de la philosophie à la J.-J. Rousseau c’est-à-dire romantique, ignorant les réalités humaines et économiques.

  7. Bernard dit :

    La gauche ressemble de plus en plus à un gang d’ escrocs, affamés de pouvoir, affamés de privilèges, d’ argent facile, prêt à tout pour être élu. Quand on les voit à l’ oeuvre avec leur opportunisme, leur hypocrisie, leur extraordinaire mauvaise foi, leur morgue, leur perfidie et leur mépris il y a de quoi être être révolté, mais si on observe avec quelle facilité les masses se laissent duper par ceci, il n’ y a plus qu’ à être désespéré, fataliste et résigné.

  8. Benty dit :

    @ Renaud Vignes
    J’ai l’impression que vous êtes sur une autre planète.
    Ce dont vous parlez de représente pas même 0.01% de la population. Quel poids cela a-t’il face à la léthargie des dizaines de millions de personnes sous perfusion en france et qui ne croient qu’en une seule chose : le RSA et les diverses aides qu’ils touchent ? Pardon, il y a deux ou 3 autres choses extrêmement importants pour eux, aussi :
    – les téléréalités et jeux débiles (il faut bien occuper la populace).
    – let « smartphone » !
    Quel poids face aux dizaines de milliers de musulmans de DAECH qui massacrent tous eux qui ne pensent pas comme eux ?
    Quel poids face aux centaines de milliers d’autres qui vont se réveiller petit à petit, soit parce qu’on leur en donne l’occasion, soit parce qu’il y seront contraints (ou exécutés) !?
    SI vous croyez vraiment que ces petits mouvements vont avoir assez de poids pour changer quelque-chose dans tout ce merdier, vous vous gourez, mais alors vous n’avez pas idée à quel point. Une prière aurait certainement plus d’impact !!!

  9. Legendre dit :

    Tout ça est bien vrai.
    Tout le problème c’est savoir quand la France d’en bas en aura assez et se décidera à faire une révolution ?

  10. Ping : 30 August, 2015 14:04 | Boycott

  11. Mildred dit :

    Selon vous, il y aurait donc encore une « France profonde » ? C’est bizarre, j’ai écouté le long discours de Manuel Valls à La Rochelle, il ne m’a pas semblé qu’il en ait été question !

  12. Maxime Bonjour.

    Enfin, certaines personnes dont vous-même commencent a voir une réalité qui n’est pas plaisante a voir. Je parlais de ces problèmes et d’autre pendant le règne de votre illustre petit patron qui lui aussi fait des promesses qui ne tient pas. Il ne devait pas revenir en politique. Malheureusement pour le pays, il est de retour…et trop pressant,

    Je suis ecoeuré, dégouté, de voir cette France, ce pays si beau, avec tant de gens capables sombrer dans une déchéance pareille. J’ai la rage. Quelqu’un va devoir payer pour cette démission, pour avoir laisser le pays sans gouvernail.

    Tout est a revoir depuis la fondation du pays jusqu’a nos jours. Nous avons une histoire riche en événements seulement nous avons pensé a notre GRANDEUR et nous avons été FIER, trop FIER..nous n’avons pas vu les rats de politiciens qui gardent leurs sièges de politiques pour eux-mêmes. 750,000 personnes qui s’occupent de nous comme élus sans trop s’occuper de nous..la pourriture des accord entre copains….c’est assez…

    On nous fait croire toutes sortes de choses dont que les mairies vont être remplacés par les communautés de communes ou agglomérations de communes ou même metroples, cela pour que l’administration soit plus efficace. Quand vous voyez les gens a la tête de ces nouvelles infrastructures tout en gardant les anciennes. c’est a faire pleurer de rire et d’angoisses, payé par le contribuable je rajoute. Un double emploi ou meme triples emplois.

    La France est devenu un pays de distribution, son industrie est partie en Chine, ou Roumanie, même en Turquie ou en Inde…L’état omniprésent n’as pas été capable avec des beau ministres de trouver des solutions aux nombreux délocalisations. L’état omniprésent n’est même pas capable de gérer ces finances et aujourd’hui, le citoyen lambda as la preuve que ce fameux état ne peut pas garantir la sécurité la plus élémentaire.
    Est-il normal que prêt de 1 million de gens administre 62 millions de citoyens? Est-il normal que des gens refusent un emploi car l’État paie mieux avec toutes les allocations diverses? Est-il normal de ne pas pouvoir offrir une prime pour un bon travail bien fait sans être taxé par cet état omniprésent?

    Les choses doivent changées, mais comment. Si les choses ne changent pas et que nous trouvions vite des solutions, comme déjà dis, nous risquons de ne plus être maitre chez nous et que nous dictent ce que nous devons faire.

    Je demande la démission de ces charlatans et la création d’un gouvernement d’unité nationale. Remplaçons ce qui existe car c’est néfaste pour nous tous.

    Cordialement,

    JdG

  13. jfbonnin dit :

     » Pendant ce temps, la France dite “d’en haut” médiatique, politique, intellectuelle, fuit le réel à grandes enjambées et s’enferme dans ses obsessions névrotiques, liées en particulier à l’élection présidentielle de 2017. »
    Content de n’être point seul à l’avoir remarqué.
    « One foot in the grave and the other on a banana skin », comme disait un ancien combattant Britannique connu en 1969.
    JFB

  14. Georges dit :

    Colococo,moi de même mais le simple fait de se démarquer de la pensée unique donc totalitaire sera immanquablement taxé d’extrémisme ,paradoxal n’est il pas.Le déclin occidental par l’arme fatale du vivre ensemble .

  15. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bien sur que les Français se sentent abandonnés et ils ne doivent pas être les seuls en Europe et même dans le monde !
    Quelles solutions lorsque l’on voit nos forces de sécurité interdites et surtout incapables d’intervenir dans toutes les zones de non-droit pourtant connues et faisant l’objet de nombreux reportages des chaines de télévision ; comment lutter contre le chômage qui continuera d’augmenter au gré des évoluions informatiques et robotiques et qui laissera au fil des prochaines années des milliers voire des millions de personnes sans formation au bord du chemin; comment lutter contre l’insécurité lorsque la ministre de la justice dépénalise les actes relevant des tribunaux .
    La crise économique en Chine : mais non dormez braves gens, notre gouvernement vient d’affirmer sans rire qu’elle n’impactera pas notre économie….
    Les massacres et exactions de daech : toutes les grandes Nations sont aujourd’hui incapables de mener une vraie guerre sur le terrain et se donnent bonne conscience en bombardant quelques convois de pick-up pour montrer leur muscles.
    Dernier exemple banal en date: la neutralisation de l’autoroute A1 un jour de grande circulation et pendant 24h par une poignée de personnes violentes sans que le ministre de l’intérieur ne fasse intervenir les forces de l’ordre ni ne fasse arrêter et condamner ces énergumènes, je ne parle même pas du remboursement des frais de remise en état des lieux qui sera comme d’habitude payée par les contribuables (les salauds de riches !)
    Je ne reviens pas sur le sujet de l’immigration massive évoquée précédemment.
    Bref, je désespère de toute action politique par les pouvoirs en place et je m’interroge sur l’impact qu’aurait un attentat visant par exemple le conseil des ministres ou l’une de nos assemblées….peut-être que cela en réveillerait certains ! Il est vraiment dommage que l’on en soit à imaginer de tels scénarios !

  16. colococo2 dit :

    Petite Pique Maxime;  » qui est responsable  » ………… En tous cas ce n’ est ni moi, ni les miens, en rupture de ban depuis plus de 40 ans …..

  17. Renaud Vignes dit :

    Maxime,
    Malgré tout, la transition a déjà commencé. Seuls les acteurs du « système » (le système politique, économique et médiatique) refusent de voir l’évidence et sont paralysés par la peur d’agir.
    Pendant ce temps, fondés sur l’échange et la collaboration, des mouvements d’un nouveau genre se répandent dans tous les domaines au même rythme que la révolution numérique. Connecté en permanence, un nouvel individu est en train de naître, il discute le « savoir » de ses professeurs et des élites dirigeantes. Née avec l’Euro, la jeunesse ne limite plus son horizon aux frontières nationales ; sa mobilité et sa vision sont devenues mondiales. Très loin des comportements collectifs et homogènes du monde ancien, les individus créent de nouveaux liens et réinventent une manière de vivre ensemble, de communiquer, de partager, de revendiquer.
    Conscients de ce qu’il vont devoir accomplir, à l’échelle du pays comme à celle de l’Europe, afin de demeurer une communauté libre d’orienter son destin, les citoyens s’organisent pour proposer un nouveau dessein, pour tracer un nouvel horizon pour la France. C’est à cette réflexion profonde, pensant la France dans le concert des mutations européennes, que le peuple tout entier veut apporter une réponse globale.
    Soyons optimistes, la France a tous les atouts pour réussir dans ce Nouveau Monde. La seule condition : comprendre enfin que l’ordre ancien n’est plus et qu’il doit laisser la place à une nouvelle société : la société citoyenne.

  18. berdepas dit :

    Cher Maxime,
    Encore une fois MERCI, pour ce cri d’alarme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s