Déjeuner de blogueurs

images (1)Hier, j’ai eu le plaisir de participer à un déjeuner de blogueurs, dans un petit restaurant discret, pas cher, mais délicieux du 1er arrondissement. Il faut voir, dans cette belle initiative, un signe supplémentaire, même à une échelle toute modeste, de volonté de la société civile de prendre en main son destin et de défendre sa liberté d’expression. Nous étions tous sur une ligne proche, avec des nuances. Je ne connaissais personne au départ de visu, mais l’osmose et la convivialité ont été immédiates, avec l’aide d’un sympathique brouilly. Nous avons pu échanger sur les histoires personnelles qui nous ont conduits à créer un site, nos difficultés diverses, techniques, juridiques – le risque de plaintes pour diffamation, les droits d’auteur, ou le devoir de réserve -, nos inquiétudes quant aux vélléités de contrôle de la « toile » par les pouvoirs publics. Les blogueurs et leurs habitués s’imposent comme un groupe de pression non négligeable qui touche directement ou indirectement des millions de personnes. En cette période de trouble profond des esprits, des institutions et d’incertitude totale sur l’avenir, leur voix elle aussi doit compter!

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Déjeuner de blogueurs

  1. Mnsieur,

    Je vous remercie pour vos excellents éditoriaux.
    Electeur de droite résidant en Belgique depuis 17 ans, je suis très abattu de constater depuis plusieurs années tout ce que vous dénoncez : le manque de courage, le nombrilisme, la mégalomanie des politiques français. Je me pose donc la question : a-t-on le droit de rester les bras croisés? Vous êtes passionné de tennis, moi aussi. Le tennis oblige à prendre des solutions. Ce que les politiques ne font pas.
    Je serais très intéressé de vous rencontrer une heure ou deux pour discuter de différentes thématiques qui nous tiennent à coeur. Jai consacré ma vie à l’Europe – je suis avocat spécialisé en droit européen – vous, depuis quelques années, même si partiellement et indirectement, aussi.
    J’ai plusieurs idées que j’aimerais échanger avec vous, que vous pourriez véhiculer à ma place car je n’en ai pas le temps.
    Je serais ravi si vous pouviez donner une suite favorable à ma demande.
    Bien à vous,
    Jean-Luc Laffineur

  2. Noix Vomique dit :

    Ah, je regrette d’être loin de Paris et de ne pas avoir été des vôtres… Un jour, il faudrait envisager de délocaliser l’un de ces déjeuners vers le Pays basque.

  3. J’ai eu la bonne surprise, après dix ans de présence active dans la réacosphère de la blogosphère, d’être convié pour la première fois à un déjeuner de ce type… et je me suis empressé de répondre oui. Je dis maintenant à tous les participants « merci pour ce moment », qui fut agréable, relevé, musclé. Je me doutais bien ne pas être tout seul à râler, mais voir les trognes des autres et entendre leurs invectives et leurs traits d’ironie en direct fut un réel plaisir. J’en redemande.

  4. Via dit :

    Espérons qu’une mosaïque de groupes de pression non négligeables définira son propre contour sans se faire récupérer, ce serait nouveau

  5. Arnaud D dit :

    Cher Maxime,

    Je suis ravi d’avoir fait votre connaissance et j’espère que vous serez des nôtres en septembre.

    Amitiés royalistes.

  6. François dit :

    Déjeuner intimiste (à juste raison) qui me fait dire : attention à votre ligne ! En trois posts, vous nous parlez de repas… 🙂

  7. Bernard dit :

    Bonsoir Freddie,
    Pour le savoir vous suffit de cliquer sur le nom du blog de Danièle et vous êtes redirigée sur son blog perso. Là le nom du passage et en regardant la photo de la joyeuse bande qui participait à ces agapes vous devriez trouver la réponse avec la disposition de la salle. Je ne peux pas vous en dire plus: je suis en Vendée.

  8. Freddie dit :

    Bravo ! Je ne regrette qu’une chose : ne pas connaître l’adresse du petit restô sympa-pas-trop-cher…

  9. Maxime,
    Cela aurait été très sympa de vous rencontrer. J’espère que cela sera pour une autre fois.
    Je peux prendre l’avion a Toulouse et être a Paris facilement.
    Cordialement,

    JdG

    • Jacques de Guise, ce sera avec le plus grand plaisir, à l’occasion de votre passage à Paris.
      Maxime

    • Maxime,
      Il suffit de me dire une semaine a l’avance (pourvu que je ne sois pas en déplacement), et je m’arrangerai pour venir sur Paris…ce n’est pas difficile….Cela it, cela me ferait aussi plaisir de vous rencontrer.
      Très cordialement,
      Jacques de Guise

  10. atoilhonneur2 dit :

    Et comme à chaque fois, un excellent moment de convivialité. ravi d avoir fait ta connaissance. Le prochain déjeuner aura lieu courant septembre
    Cdlt,

  11. Bernard dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous
    Je trouve cette initiative excellente. La toile est un formidable outil de raisonnance qui permet de véhiculer des messages que certains ne voudraient pas voir, lire, entendre.
    Bravo à l’initiateur de cette réunion et si en plus la table était bonne deux raisons pour être satisfait.
    Oui il faut que ce contre-feu de la pensée unique se développe à partir de petites étincelles, c’est bon d’abord pour le moral à court terme de ceux qui vous lisent, moi le premier. Quand je lis les pitreries des deux candidats désignés par la rumeur journalistique: N.S. et F.H. je suis effaré. Heureusement que des citoyens prennent de bonnes décisions pour des alternatives à cette vacuité.

  12. BOUTFIL dit :

    ce fût u vrai plaisir de faire ta connaissance et de voir le groupe s’agrandir , nous espérons te voir au prochain, en septembre

  13. Mildred dit :

    Bon d’accord, on est assez loin de la « soirée privée à laquelle participaient une trentaine de personnalités de la société civile, des écrivains, intellectuels, journalistes, hauts fonctionnaires, patrons du secteur privé… » ! Mais ne doutons pas que les blogueurs seront satisfaits d’apprendre que monsieur Tandonnet concède que « leur voix elle aussi doit compter ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s