Le grand décrochage

imagesVoici mes deux dernières contributions à la presse Internet qui abordent le même sujet, sous des angles différents: l’accélération brutale du grand décrochage de la classe dirigeante qui ne cesse de fuir le réel pour éviter d’avoir à l’affronter. La tribune pour le Figaro Vox exprime une stupéfaction envers le projet élyséen de « déclaration des droits de l’Humanité », témoignant d’une fuite dans l’abstraction verbeuse et prétentieuse alors que les Français nagent dans l’inquiétude, les souffrances liées au chômage et à la désintégration de la société. Le second, pour le site d’information Atlantico, est une interview croisée avec deux sociologues portant sur l’incroyable mépris du peuple que manifeste la Nomenklatura au pouvoir. Nous venons d’ailleurs d’en avoir (après la publication du texte) un sinistre exemple, mais tellement typique, avec la polémique autour du déplacement à berlin pour le match Barcelone-Juventus.  Coupés de la sensibilité populaire, enfermés dans leurs Palais dorés, aveuglés par leur culte du je et ce images (1)sentiment d’être placés au-dessus du commun des mortels, ils ne se rendent même plus compte de l’impact désastreux de ce genre de geste sur l’opinion. Les futurs gouvernants potentiels, ceux qui s’apprêtent à prendre, le cas échéant, le pouvoir en 2017, sont-ils capables d’éviter ce travers odieux, sources de tant de maux? Franchement, aujourd’hui, je n’en suis pas convaincu. Puissent-ils prendre conscience de la gravité de ce problème afin d’éviter de sombrer à leur tour.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Le grand décrochage

  1. Danjou annick dit :

    @Suzanne et G Bayon, je vais en rajouter une couche, moi aussi j’ai utilisé des stylos rouges pour corriger mes copies quand j’enseignais, je n’ai pas demandé combien je devais, mais j’avais l’impression de ne pas voler l’état, d’ailleurs les fournitures, nous en payions une grande partie avec les fêtes que nous organisions pour faire rentrer des sous dans les caisses, puisque chaque année, les crédits diminuaient. Quant on voit que les scientifiques français qui participent à nos meetings ont 50€/par jour pour se nourrir et se loger, le reste payé de leur poche, il ne faut pas s’étonner qu’il y en ait seulement 3ou4 qui viennent. Heureusement que les américains, japonais, chinois, et autres européens ne sont pas soumis à ce mépris de la part de leurs autorités. Alors Valls, c’est moi qui le méprise et il le mérite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s