L’esprit de Munich

Bundesarchiv_Bild_183-R69173,_Münchener_Abkommen,_StaatschefsL’image des accords de Munich a été hélas bien souvent galvaudée, utilisée à tort et à travers pour justifier n’importe quelle guerre. Le 29 et le 30 septembre 1938, le Français Daladier, le britannique Chamberlain, sous l’influence du dictateur italien Mussolini, abandonnaient la Tchécoslovaquie au Füher allemand Adolf Hitler en pensant ainsi sauver la paix. La nouvelle était accueillie dans un délire d’enthousiasme par la foule parisienne, la presse dans sa majorité et la quasi totalité des la classe politique, à l’exception de quelques individualités, et il faut bien le dire, du parti communiste.  Aujourd’hui, l’esprit de Munich poussé à son paroxysme, règne sur le monde occidental. Dans l’indifférence générale, l’Etat islamique Daesh est en train de mettre le Moyen-Orient à feu et à sang. Il extermine les populations civiles, en particulier la minorité chrétienne d’Orient, massacre, torture, réduit en esclavage, détruit les Etats et les frontières, menace de porter le fer et le sang en Europe. Son expansion se poursuit avec la grande ville de Ramadi qui vient de tomber. Face à lui, la passivité, le silence, l’absence de réaction des responsables politiques nationaux est ahurissante. Cette barbarie d’un nouveau genre qui se déploie à la faveur de la lâcheté ambiante, laisse craindre le pire pour l’une des merveilles du patrimoine de l’humanité – Palmyre. La France, par exemple, mais elle n’est pas la seule, se vautre dans une médiocrité sans nom. Le festival de Cannes, et la petite culotte de Sophie Marceau,  intéressent davantage notre pays que l’agression sauvage contre la civilisation qui est en cours. Les dirigeants font la politique de l’autruche et ne veulent pas choisir entre le pouvoir syrien et  Daesh, comme d’autres ont si longtemps refusé de choisir entre l’URSS et l’Allemagne nazie.  L’histoire ne se répète jamais à l’identique mais la lâcheté et la bêtise humaine sont toujours les mêmes. Il est insupportable que le monde occidental, après avoir tant contribué à répandre le chaos au Moyen-Orient, ferme aujourd’hui les yeux sur la montée de cette nouvelle barbarie. Une certitude: un jour où l’autre, il paiera une nouvelle fois sa lâcheté au prix le plus fort.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour L’esprit de Munich

  1. Maxime,

    En acceptant la guerre en 1939, les Alliés sont tombés pile-poil dans le calendrier hitlérien. Pas très judicieux.

    La guerre se fait à deux et il se peut que l’ennemi provoque vos mouvements pour des raisons qui l’arrangent.

    Quelquefois, j’ai l’impression que l’histoire se répète. Le comportement des occidentaux semble taillé sur mesure pour favoriser les islamistes : on leur offre un ennemi (ils seraient bien emmerdés sans ennemi) mais faible et irrésolu (des marches à Charlie bêlantes, c’est le mieux que nous pouvons faire pour montrer notre résolution guerrière ?). On importe des populations musulmanes dans des quantités et des conditions telles qu’il est certain qu’elles seront mal intégrées et que les islamistes y seront comme des poissons dans l’eau sur notre propre sol, on consomme du pétrole sans retenue et on arrête le nucléaire, etc …

    Tout cela est-il voulu et provoqué par les islamistes ? Non, pas tout, mais je trouve qu’ils maitrisent subtilement leur communication. Leur usage de l’horreur est raisonné, réfléchi (ce qui la rend encore plus horrible). Nous ne sommes pas loin d’être manipulés.

  2. François dit :

    Pour répondre à votre billet, je ne ferai que citer Charles de Gaulle : « L’épée est l’axe du monde et la grandeur ne se divise pas. » Tout est dit dans cette phrase que nos derniers présidents auraient dû méditer. Détruire notre outil de défense, fonction régalienne faut-il le rappeler, n’était pas une bonne idée et sans cet outil, nous ne pouvons qu’être qu’à la remorque de ceux auxquels nous avons prêté allégeance (OTAN et UE).

  3. michel43 dit :

    de quelle DROIT.. la dictature Américaine, a tuer le fanatique islamique ,avec des commandos US au sol , en SYRIE…..POUTINE un scandale ;;;tout le monde hurle; les Américains , mais C.EST NORMAL ? on T.IL eu l’accord de L.ONU… bien sur que NON. OUI. on ne doit pas oublier, pars qui ,le malheur, arrive , même si le SARKO a fait de très nombreuse erreur . et pense a 2017 les électeurs N. on pas la mémoire courte , avec ses traites et son BHL .ATTALI ,plus les Balkany ,la Bachelot Dati Rama ,et autres politiciens ,plus la justice , il a du mouron a se faire LA FRANCE ,doit en priorité, régler ses problèmes intérieur ,elle est ruiner , et les interventions extérieur, on un cout ,et SEUL.contre des fanatiques , on a peu de chance de les faire plier ,Laissons les USA se débrouiller seul , ,partout, ou il passe, la terreur règne ,t les riches, pays Musulmans on un doute sur leurs loyauté ,voila, pourquoi la FRANCE vend nos Formidables AVIONS Pensez vous, que se qui se passe la bas, intéresse les FRANCAIS ?leurs préoccupations CHOMAGE IMMIGRATIONS point barre

  4. Georges dit :

    Nous nous comprenons fort bien Maxime ,comme je le surine jusqu’à l’obsession,la collaboration est une seconde nature qui se transmet génétiquement.

  5. Frederic_N dit :

    Depuis une trentaine d’années, le monde occidental vis sous la domination idéologique de Léo Strauss théoricien considéré comme néo-libéral, mais adulé surtout à l’extrême gauche. La thèse de Strauss est claire : elle considère que la politique extérieure traditionnelle des Etats , qualifiée de machiavélienne, est immorale. Elle serait la cause des guerres en Occidents. Et il défend une politique qui ferait fi des intérêts stratégiques des Nations pour se centrer sur des impératifs moraux. C’est par exemple Bush qui envahit l’Irak, BHL et Sarko ( quelle alliance !) qui interviennent en Lybie, ou François Hollande qui va chercher à prêter main forte aux islamistes contre Assad en Syrie au nom des exactions du premier (heureusement les anglais sont moins fous que nous ! ). Le motif est toujours le même : foin de nos intérêts il faut intervenir pour la morale et seulement la morale.
    Machiavel a réfuté cette position pour le plus grand bien de l’Occident . Le « Prince » dit-il ne peut pas se livrer à un tel exercice où l’affectif domine la raison, et où on ne se demande pas quelles seront les conséquences de ses actes. Car ce faisant on scie le plus souvent la branche sur laquelle on est assis. C’est ce qu’on appelle un raisonnement stratégique.
    Si Machiavel était présent, il se battrait contre tous les appels raccoleurs et affectifs sur cette question de Daech. Et il le ferai au nom de seules considérations rationnelles : si nous sommes menacés par Daech, dirait-il , et nous le sommes, il faut adapter la riposte à la menace sans aucune prétention à la morale où à l’universel. Non ! nous n’avons pas à intervenir au seul prétexte que Daech martyriserait des milliers de personnes, ce qui est sans doute le cas. Et nous n’en porterons aucune responsabilité morale. Non nous n’avons pas à intervenir au seul prétexte qu’il peut détruire Palmyre. Cela c’est de l’affectif. Car si nous avions les moyens d’écraser Daech sans provoquer de réactions de la population : alors oui il faudrait le faire, de façon brutale s’il le faut et savoir que quand on fait la guerre il y a des morts que l’on doit assumer.
    Mais si nous n’en n’avons pas les moyens, alors il faut faire autre chose : faire usage de la raison, et de la persuasion pour avancer. Notamment intervenir dans le débat d’idées en France, dont l’issue déterminera beaucoup de choses. Et la raison nous dit aussi que taper contre l’Europe comme vous le faites à longueurs de colonne, Maxime, ne peut aboutir qu’à nous affaiblir et nous diviser . C’est faire en toute bonne conscience le jeu de l’ennemi.
    C’est ce que dirait Machiavel, et je rappelle que le principal sociologue politique français – R Aron – était un chaud partisan du machiavélianisme en matière politique
    Je conseille cette interview :
    http://blog.franceculture.fr/raphael-enthoven/raymond-aron-une-philosophie-critique-de-lhistoire-2/

    • FredericN, je ne tape absolument pas contre l’Europe, dont je suis un partisan résolu, mais contre la bureaucratie européenne obtuse, ce qui est radicalement différent, à laquelle je reproche notamment de détruire l’Europe! Je ne sais pas pourquoi, sous le mot Europe, on confond toujours « la gouvernance » européenne, que je trouve inadaptée, et la réalité européenne – les nations, les peuples, leurs différences comme leur patrimoine et leur culture commune – qu’il faut eu contraire sauver et mettre en valeur, voire même le peuple européen, pourquoi pas. Mais le système de Bruxelles que je connais comme ma poche, je vous assure, est à mes yeux une trahison de l’idéal européen… MT

  6. Mich dit :

    Il ne s’agirait même pas d’ailleurs d’aider Bachar….mais juste d’envoyer quelques force spéciales avec un soutien aérien pour défendre Palmyre…
    Je ne comprends pas. Ca parait pas bien compliquer sur le papier.

  7. Liber78 dit :

    @pinpon34
    Il y a peut être une certaine différence entre piller comme vous dites des sites archéologiques pour exposer les pièces dans des musées, et détruire systématiquement ces mêmes sites pour des raisons purement idéologique. Si vous ne voyez pas la différence, cela me parait assez grave.
    D’autre part ce qui se faisait au 18ème ou 19ème siècle ne se fait plus. Eh oui, les sociétés comme les individus changent, mais cela ne permet pas de condamner systématiquement ce qui à été fait, à l’aune des principes présents. De nos jours, Malraux n’irait plus trafiquer des statues à Angkor, mais peut être a-t-il permis la redécouverte d’Angkor. Arrêtez de battre votre (notre) coulpe. C’est la maladie de la France actuelle et cela la tue
    Bien à vous

  8. michel43 dit :

    et comme TOUJOURS, on ne cite ,pas, ceux qui ,on déclencher se Malheur : Les Américains et leurs ,allier la FRANCE . Virer ,deux dictateurs , et essayer de virer, le troisième BACHAR. fut une vrais erreur, et tout part de LA ? Que cela plaise, ou NON..Poutine est un CHEF. Pas une couille molle .UN autre, danger guette la FRANCE .le jours ou le Président Algérien va décéder, le FIS avait, remporter les élections ,pour le moment, il sont muet , le réveil ,pourrais être ,meurtrier Nous payons les erreurs de président irresponsables, qui sont incapable, de gérer , leurs pays , mais veulent, imposer ailleurs, la Démocratie ,qui est bafouer ,chez EUX ? grave erreur

  9. atoilhonneur2 dit :

    Cela fait bientôt une semaine que l on nous annonce que l auto proclamé Etat islamique va s emparer de Palmyre et qu’a fait la communauté internationale pour protéger Palmyre ? A priori, rien.

  10. Freddie dit :

    Je vais encore faire une analogie avec ma copro où les propriétaires préfèrent se faire gruger par le syndic et râler dans les couloirs que voter avec franchise « non » en assemblée et ainsi courir le danger de sortir du lot. Nous ne sommes que 6 sur 300 à assigner face à des décisions aussi onéreuses qu’irrespectueuses du code de la copropriété. Ceci dit, dans ma copro, il y a beaucoup de retraités, de veuves, de personnes seules, de gens qui ne connaissent pas leurs droits. N’est ce pas un peu le lot du monde occidental : vieillissant, bien soigné (donc une forte longévité féminine), en perte de repères culturels et d’identité, rempli de gens isolés ayant perdu le sens des solidarités de groupe. Résultat : mollesse à tous les étages.

  11. PINPON34 dit :

    pendant deux siècles, les occidentaux ont pillé les sites archéologiques du moyen orient, de la grèce, de l’asie (voir musées européens) , pourquoi les orientaux n’auraient ils pas ce droit?
    quant à aider assad ou kadhafi, les pouvoirs umps depuis 40 ans ont fait preuve de nullité, ils doivent rejoindre les poubelles de l’histoire

  12. Liber78 dit :

    Vous avez bien évidemment raison de parler de l’esprit de Munich, mais la période actuelle me fait aussi penser à « l’été 1914 » le dernier volume des « Thibaud ». Et si je ne partage absolument pas le pacifisme d’un Martin du Gard, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec le thème de l’inconscience presque généralisée de la montée des périls développé dans le « roman ». Nous en sommes au même point. Vous rappelez la sorte d’indécence du Festival de Canne et de ses frivolités, alors que Daesh arrive aux portes de Palmyre, un des joyaux de notre civilisation. Je pensais aussi aujourd’hui que cette arrivée « tombe », étrange coïncidence, le jour même de l’une de ces fêtes « culturelles » dont nos élites ont le secret : la nuit des musées.
    Nous faisons lâchement « la fête » alors que s’accumulent les nuages, que sont massacrés femmes et enfants.
    cela ne gêne en rien la gauche morale et ses sbires, avec la complicité d’une pseudo droite peureuse et lâche. Nous allons le payer, très, très, cher, et certains feront encore semblant d’êtres étonnés.

  13. bernard06 dit :

    Bonjour Mr Tandonnet,
    Deux réflexions :
    Les ruines de Palmyre sont des ruines romaines donc occidentales et pour cela mal parties,
    On apprend dans Valeurs actuelles de cette semaine que la veille de la signature du contrat des Rafale avec le Qatar l’ambassadeur US aurait appelé l’Emir pour tenter de le dissuader. Qui sont nos « amis » ? N’avions nous pas là un motif (s’il en fallait un) d’honorer le contrat des Mistral ?

  14. Koufra dit :

    Bonjour Maxime

    L’interview ci-dessous d’Hassan Nasrallah (leader du Hezbollah) laisse à penser qu’il se passe quand même quelque chose d’important au nord de la Syrie.

    Je vais essayer de vérfier si il y a ou pas un afflux d’Allaouite Syrien au Liban depuis quelques temps.

    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/hassan-nasrallah-scenario-49900

  15. Je suis d’accord avec votre analyse de la France actuelle.

    En revanche, votre référence historique est fausse. Les accords de Munich étaient bien la meilleure chose à faire.

    L’occasion d’arrêter Hitler avait été ratée lors de la remilitarisation de la Rhénanie en 1936.

    La meilleure politique alliée était, compte-tenu des programmes d’armement qui arriveraient à maturité en 1942, de temporiser.

    C’est d’ailleurs pour cela qu’Hitler à choisi de brusquer les choses et de provoquer la guerre en 1939 (l’idée qu’Hitler aurait été surpris par l’engagement franco-anglais de 1939 est une fadaise : il désirait cet engagement car il tombait pile-poil dans son calendrier. Sans Churchill, il aurait d’ailleurs réussi).

    Munich est donc, contrairement à ce qu’on dit, la moins mauvaise décision au sein d’une politique désastreuse depuis vingt ans.

    • Franck Boizard, Plus tôt aurait été mieux mais force est de constater que les accords de Munich n’ont pas empêcher la guerre, ils ont produit le déshonneur (abandon de la Tchecoslovaquie) et la guerre, ou tout au moins ne l’ont pas évitée. MT

  16. berdepas dit :

     » Une certitude: un jour où l’autre, il paiera une nouvelle fois sa lâcheté au prix le plus fort. »
    Je partage ce point de vue et surtout l’inquiétude qu’il exprime.
    Nos enfants paieront chèrement, pour autant d’aveuglement, de veulerie et de lâcheté.

  17. lisa retter dit :

    « Le monde occidental »… Hélas, nous savons tous que le « monde occidental » ce sont avant tout les USA, à savooir non la peuple américain qui est respectable mais la CIA, le lobby militaro-industriel et Goldman Sachs, tous plus ou moins limités dans leurs actions par la personnalité du Président américain élu… Or, je vous rappelle que lors de l’élection d’Obama le monde était sauvé à en croire certains au point qu’il eu été malséant de se demander s’il n’était pas suspect de lui attribuer le prix Nobel de la Paix dès son arrivée à la Maison Blanche…Nous étions sauvés puisque….. (de même que toute critique de l’action de la Garde des Sceaux en France est forcément malséante… puisque….non je ne l’ai pas dit ! ).
    La lâcheté elle commence là, quand tous ceux qui ont accès à la parole officielle acceptent de se taire…
    Nous ne savons exactement ce qu’Obama a fait ou pas fait, ni ne pouvons le tenir responsable de tout ce que les Etats Unis ont fait d’ignoble au Moyen Orient bien avant son arrivée au pouvoir, mais force est de constater que ce type n’a pas beaucoup limité l’action des acteurs principaux du monde occidental….
    Finalement, à part Eisenhower, Charles de Gaulle, Nasser, et quelques autres (on pourrait ajouter Poutine puisque ex colonel), à part des responsables issues de l’Armée ( en fait issus de ce que Dumézil avait désigné comme la « deuxième fonction », elle même héritière de la fonction originelle de la noblesse), quels sont les présidents bien « équipés » qu’aient élu les peuples des pays démocratiques…
    Tout ceci est bien plus grave, il pose la question de la démocratie…Non ce n’est pas « le pire des régimes à l’exception des autres » (j’aime bien Churchill mais ce n’était pas un militaire), il se révèle aussi pire que les autres…

    • lisa retter, jesuis d’accord sur le problème des présidents américains qui sont nuls depuis le père Georges Bush (pas le fils évidemment). MT

  18. Bonjour à toutes et à tous,

    Non Maxime, je ne pense pas que le monde soit indifférent, la réalité est pire, d’une part il faut tenir compte du manque de moyens financiers et humains de tous les grands pays pour mener une guerre contre ces fous prêts à tout et d’autre part il faut admettre que la plupart des gouvernants font preuve de lâcheté et préfèrent espérer que le conflit se limitera à l’Afrique et au moyen orient, ce qui est bien sur, totalement faux. Cela s’appelle avoir la vue un peu courte !
    Pourquoi l’Europe de M. Juncker préfère obliger ses membres à accepter des quotas d’immigrés alors qu’il est plus que probable que parmi ces milliers d’hommes et femmes qui arrivent en Europe un certain nombre sont ou seront demain la main armée de daech ? D’une part parce qu’il ne dispose d’aucune autorité ni de moyens en la matière et que lui aussi gagne du temps et espère que ces quotas d’immigrés le mettront provisoirement à l’abri de représailles en Europe ce qui est bien sur totalement faux.
    Pourquoi les Etats-Unis qui ont essuyé tant d’échecs militaires et perdus tant d’hommes dans les conflits auxquels ils ont participé ou qu’ils ont déclenché ou soutenu sont-ils étrangement absents alors qu’ils ont pourtant vécu de dramatiques attentats islamiques ? Obama n’est plus qu’un président fantoche et avec très peu de pouvoir, de plus se profilent déjà les prochaines élections…!
    Pourquoi les pays du moyen orient qui eux aussi sont victimes de ces fous sanguinaires ne lèvent-ils pas le petit doigt ? Parce qu’ils préfèrent préserver pour certains leur rente pétrolière et pour d’autres parce qu’ils craignent la réaction des pays ennemis voisins qui déclencheraient immédiatement un conflit international où ces pays ne pèseraient pas beaucoup.
    Quant à M. Poutine, il a déjà montré ce dont il était capable de faire lors de la révolte de petites républiques islamiques de l’ex URSS et que ses moyens financiers et guerriers sont actuellement concentrés sur d’autres fronts ! Peut-être aussi n’est il pas mécontent de voir l’ensemble du monde inactif face au grand péril qui nous guette…et pour lequel il semble être le seul refuge (même sans les porte-hélicoptères…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s