En finir avec la crétinisation de masse

images (4)Remember! Souviens-toi! Prodigue! Esto memor! L’émission Apostrophe, quand nous étions plus jeunes, était un moment phare de la semaine. Si ma mémoire est bonne, le vendredi soir, vers 21 heures 30. Animée par Bernard Pivot, elle nous faisait aimer les livres, l’intelligence, la beauté. Emile Ajar (Romain Gary), Boukovski, Soljenitsyne, Jean Lacouture, Jean d’ormesson, JB Duroselle, Albert Cohen, pour quelques bribes de souvenirs qui me reviennent. On y échangeait dans un climat de respect, de courtoisie, de tolérance, sans la moindre prétention ou effet d’érudition, la logique dominante était celle de « la tête bien faite téléchargement (4)plutôt que de la tête bien pleine », celle de « l’honnête homme », qui ne prétend pas tout savoir ni tout comprendre, mais animé par la curiosité intellectuelle. Aujourd’hui, l’émission considérée comme le point de rencontre de l’intelligentsia française, là où se font les best-sellers, est On n’est pas couché. Qu’y trouve-t-on, au hasard de nos samedi soir d’insomnie ? Des animateurs, des pitres excités, des idéologues, politiciens ou stars du show biz, promus au rang de « maîtres penseurs », qui font étalage de leurs dogmes prétentieux en se crépant le chignon sous les quolibets. Ce n’est plus la fête de l’intelligence mais une lamentable foire d’empoigne ou spectacle de catch. Qu’est-ce qui empêche de faire renaître Apostrophe? Un déclin général de la curiosité intellectuelle et de l’amour des livres? L’absence d’un journaliste de génie comme Bernard Pivot? Il me semble que l’un des objectifs du futur gouvernement, en 2017, doit être d’essayer de raviver la flamme de l’intelligence dans le monde médiatique, en tout cas ses chaînes publiques qui sont un enjeu de civilisation.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour En finir avec la crétinisation de masse

  1. Koufra dit :

    Une émission actuellement porterait plutôt un titre comme « degré kelvin » ou « point final » ou « impasse intellectuelle » ou « cul de sac de l’imagination », car effectivement, nous déjà déjà « on n’est pas couché » ( que je ne regarde plus depuis 6 mois)…

    Est possible de faire encore une émission comme apostrophe à la télévision de masse ? … Je ne le pense pas pour deux raisons principales (liées d’ailleurs):
    1) le niveau intellectuel des masses a énormément baissé, toutes catégories socio professionnel confondues,
    2) nous vivons dans une société de communication perpétuelle ( il y a démultiplication des moyens de communication mais réduction du nombre de sources d’information, voir nous n’avons plus accès qu’à quelques sources aux intérêts conjoints, la pluralité de diffuseurs d’information donne l’impression qu’il y a une vérité dd l’information. parallèlement il y a augmentation de la célérité de l’information, ce qui réduit le temps d’analyse et pousse à prendre l’information émotionnellement. Enfin il y a un tri effectué dans les messages qui sont relayés sur les média main stream, dans quel but ? Pour quels intérêts ? Mystère )

    Cela dit, on sait qu’on ne fait plus d’argent avec la presse papier, pourtant certains industriels investissent massivement dedans, ce ne sont pas philanthropes, ils en tirent donc un bénéfice d’influence.

    Je finis par me demander sérieusement si l’on ne veut pas réduire l’humanité à un status de troupeau grégaire.

    On irait alors tout droit vers la ségrégation de l’humanité entre bovhominidés (évolution régressive d’une partie de la population) et classe dominante qui du fait des progrès en génétique, en robotique, en nano technologie, pourrait bien avoir envie de créer sa propre espèce pour légitimer la différence d’état ( et connaître de nombreux avantages en termes de performances, de durée de vie, de qualité de vie).

    C’est peut être de la science fiction mais dès que l’homme à une opportunité technologique, il ne met pas de barrière très longtemps et nous voyons que les fameux principe de déontologie sur la génétique saute un à un de plus en plus rapidement…

    Les gardes-fou sont levés …

    Amitiés

    Koufra

  2. michel43 dit :

    EN finir avec la crétinisations de nos élites de la Nation ? cars les crétins ,se sont biens ,nos politiciens et leurs conseillers , issus des grandes écoles de la Nation; Regarde T.ILS se qui se passe, dans de nombreux, pays du MONDE..EX :ISRAEL.. révolte des Musulmans et des ETHIOPIEN ;ISRAELIENS. en FRANCE. voyez les Manifestations pour GAZA..avec des violences ,inouïes; ITALIE :Manifestations violentes , contre la police et RECLAME des droits, ils on PAYER les passeurs, des milliers D..euros et EXIGES des droits, au NOM de QUOI?, en Angleterre , même problème , SAUF en AUSTRALIE ? après tout cela, visible a la TELEVISIONS; ne soyez pas, étonner que PARTOUT, les droites National, sont en positions de FORCE. PS: Antenne2 le reportage a 1.30 sur les Tunisiens qui arrive en bateau, en payant, bien sur, et arrive tranquillement en FRANCE, sans papiers et grâce a nos FRANCO – TUNISIENS , travaille au Noir et en plus ,Font un enfant, et de ce faite RESTE EN FRANCE.. le peuple N..EST pas si crétins que cela? on le voie dans les URNES

    • michel43, oh les grandes écoles, grandes écoles, gandes écoles, c’est tellement facile de leur taper dessus vous savez. 99,999% des politiciens n’ont pas fait de grandes écoles, ils sont passés par les réseaux familiaux et claniques, et après, c’est facile de taper sur les grandes écoles et les concours.
      MT

    • michel43 dit :

      se que je veux dire, que beaucoup, ne colle ,pas a la réalité de L..économie , des petites entreprises, qui sont les SEULES, a pouvoir, créer de L’emploies de la formation professionnelle , de la théorie a la pratique , un monde nous sépare

    • michel43, bien sûr!
      MT

  3. Georges dit :

    La démonstration d’une Europe consumériste niveau grand bazar mais pas beaux arts …

  4. espritlibre dit :

    On n’a peut-être plus Apostrophe mais on a gagné au change : maintenant on peut voir des gens se balader à poil je ne sais plus sur quelle île ni dans quel but :). Bon ils sont un peu floutés mais on nous promet une chouette version avec poutre apparente pour bientôt. Emissions de m…, télé de m… Oui mais, comme toujours il y a bien quelqu’un qui décide surtout sur le service public, où paraît-il ce n’est pas l’audience qui compte… Qui sont donc les malfaisants, les Najat pervers qui offrent (contre une petite redevance de 136 euros) et nourrissent le crétinisme?

  5. Stéphane B dit :

    Bonjour

    En émission littéraire de qualité, vous avez « ça balance à Paris » avec Naulleau comme présentateur.

    PS: merci pour cet excellent article, plein de réalisme

  6. Anonyme dit :

    Bonjo

  7. Philippe dit :

    Bonjour Maxime,

    On n’est pas couché, l’émission où la parole unique est de rigueur, l’émission où l’on va luncher à foison celui ou celle qui n’a pas le même avis. L’émission où une bande d’ignares incultes à l’égo surdimensionné, prétentieux et suffisants croient détenir l’unique vérité.
    Oui on est loin des émissions type « Apostrophe », les dossiers de l’écran, le grand échiquier où chacun pouvait donner son opinion, sa façon de penser, sans être traité de réac ou de fasciste.
    Mais aujourd’hui on ne veut pas des têtes bien faites. Car une tête bien faite, analyse, pense, soumet au débat, sait faire part de ses idées et de ses convictions sans agressivité, sans haine.
    Lorsque l’on voit une émission comme « c’est dans l’air » qui s’appauvrit au fil des années, où l’on voit toujours les mêmes, qui vous disent à tout bout de champs « les français pensent », « les français veulent ». Ils estiment avoir le droit de parler et de penser pour les français.
    De plus ces soi-disant penseurs, essayistes et philosophes de salon sont incapables de mener un débat sans violence verbale. Ils maîtrisent mal la langue française et sont relativement limité au niveau vocabulaire. Pour ceux qui essaient d’écrire, leur livre, c’est d’un ennui, d’une pauvreté, on voit toute la médiocrité de leur vocabulaire!
    Les journalistes de génie n’existent plus, et si il en existe les rédacteurs en chef se pressent de les mettre sur la touche. Trop dangereux!
    L’ignorance c’est le début de l’esclavage et facilite la manipulation des ignares.
    Regardons nos jeunes aujourd’hui; ils sont incapables de régler un différent, où d’imposer leur point de vue sans en venir à la violence verbale.
    Mais ce phénomène je le constate aussi dans les entreprises, beaucoup de managers ne sont plus capables de fédérer, leur culture est médiocre, ils ne sont plus capables de galvaniser, de générer une passion. On passe par l’autorité agressive, sans respect de l’individu. Et tout subordonné qui se montre supérieur intellectuellement, réactif, faisant preuve de bon sens est aussitôt écarté, voir licencié.
    Aujourd’hui « le beni oui oui » est recherché. Lors de mes formations en entreprise, les repas du midi sont d’un ennui, en dehors du foot, et de la critique d’autrui, il n’y a rien, c’est le néant. Difficile d’aborder des sujets intéressants, et pour beaucoup ce que disent les médias est la vérité, pas d’analyse de l’information, pas une once d’esprit critique, rien on avale les couleuvres.

    La pays de la littérature, des Voltaire et Baudelaire est en régression, il court à sa perte.
    Certes il se réveillera mais quand?

  8. Frederic_N dit :

    J’approuve tout à fait une telle proposition

  9. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Dites-moi, en 2017, il y aura donc du boulot…

  10. François dit :

    Maxime,
    Vous êtes trop modeste ! Vos ouvrages ne plaident pas dans le sens d’un amateur, fut-il éclairé : Histoire des présidents de la République et 1940 : un autre 11 novembre, sans même parler « d’Au cœur du volcan » qui, je l’espère, fera les délices des historiens lorsque nous serons tous deux six pieds sous terre.

    Toujours est-il que les deux phénomènes (école et programmes télé) sont étroitement corrélés. Comment voulez-vous apprécier une émission culturelle quand Molière, Rousseau, Voltaire, Bainville, Lavisse, sont pour vous de parfaits inconnus ? Dans ce type d’émission, il faut avoir quelques repères, sans quoi les intervenants parlent un mandarin inconnu du commun des mortels.

  11. Annick Danjou dit :

    Qui aujourd’hui regarderait Apostrophe? Nous avons poussé toute une catégorie de gens à s’abrutir devant des émissions de télé réalité qui les enchantent. Ecoutez les personnes qui parlent de ce qu’elles ont vu la veille, c’est assez édifiant. Quant on vit dans une société du moi je, une mentalité du selfie envoyé illico presto sur face book ou instagram, comment voulez vous intéresser la masse à des émissions culturelles? Impossible.

    • Annick Danjou, c’est un vrai sujet: Apostrophe aujourd’hui aurait-il le même succès? J’avoue que je n’en sais rien, peut-être que ce que vous dites est vrai et c’est dramatique. Mais je me dis aussi que le premier devoir du service public est d’offrir autre chose que de la téléréalité et voir si le public suit…

  12. Jean Baptiste dit :

    Excellente analyse ! La crétinisation de masse va bon train tant à l’école que sur les ondes. Finalement le but final recherché n’est-il pas d’anesthésier, d’enfumer l’opinion et détourner son attention des vrais problèmes rarement soulevés. Ainsi se propage ce qu’Éric Zemmour nomme le « discours dominant » vantant insidieusement l’idéologie socialiste actuelle. Sans doute songe-t-on ainsi l’ancrer dans les esprits ?

  13. Bonjour à toutes et à tous,
    Comme beaucoup j’ai fait partie des téléspectateurs qui manquait rarement « apostrophes » ce qui m’a permis d’apprendre à connaître certains auteurs et surtout de me donner envie de lire. (même si je n’ai pas toujours apprécié certains livres, je pense en écrivant cela à ceux de P. Sollers et à ceux d’autres écrivains dont j’ai oublié les noms et dont la lecture de leur livres n’a jamais dépassé les 10 premières pages).
    Depuis plusieurs décennies, l’éducation nationale (avec un minuscule « e » et « n ») n’apprend plus le goût de la lecture et surtout n’exige plus des élèves des collèges et des lycées la lecture à minima les auteurs classiques qui constitue pourtant la couche minimale de culture nécessaire.
    Il ne faut également plus compter sur les médias totalement inféodés au pouvoir en place et à la crétinerie ambiante et sous le lobby de quelques éditeurs pour proposer des livres intéressants.
    Les quelques philosophes actuels s’étrillent verbalement par médias et plateaux de télé interposés et lorsque j’entends par exemple BHL, j’ai plus envie de brûler ses livres que de les lire !
    C’est bien dommage mais c’est ainsi, et des animateurs de la trempe et surtout de la culture de B. Pivot ne risquent pas en ce moment de prétendre proposer une émission « Kulturelle ».
    Quant aux parents….que dire de ces générations sacrifiées d’incultes, incapables de lire autre chose que des BD ou des romans à l’eau de rose et plus intéressées par les jeux vidéo ou la télé-réalité !
    Pour revenir à « on n’est pas couché » il ne s’agit que d’une très médiocre émission de divertissement réservée aux adeptes du rire imbécile et des blagues graveleuses de son animateur et des avis prétendument fondés de ses commentateurs.
    Triste France.

  14. Jean dit :

    Je me pose souvent la question de savoir si nous méritons vraiment notre liberté, quand on voit ce que nous en avons fait. La TV devait être un formidable média pour diffuser la connaissance…et nous voila avec des pitres grotesques qui squattent les plateaux à leur profit. Mais il suffit de comparer l’audience d’ARTE avec celle de TF1 pour comprendre que c’est foutu.

  15. François dit :

    Maxime,

    Vous, le pétri d’histoire, vous ne connaissez pas la célèbre expression romaine : panem et circences ? Pendant que le « vil peuple » se divertit à bas coût, nos partis politiques et nos gouvernements peuvent à loisir faire ce que bon leur semble. Pourquoi voulez-vous qu’ils se tirent une balle dans le pied ? Pendant que la France regarde les seins de Nabila et s’estime moins c… que cette actrice, vous pouvez faire passer toutes les lois. Ce n’est que le prolongement de la destruction programmée de l’école : produire des crétins à la chaîne, sans aucune culture, donc inoffensifs ! Des moutons de Panurge, que l’on peut conduire à l’abattoir sans craindre une rebuffade…

    • françois, pas du tout « pétri d’histoire »! Je m’intéresse c’est tout… Et puis, si l’on proposait autre chose aux gens, je suis sûr qu’ils suivraient! MT

  16. Un Citoyen dit :

    D’accord avec vous, mais on pourrait quand même mentionner l’émission de Frédéric Taddeï, Ce Soir Ou Jamais qui propose (parfois) des débats intéressants. Zemmour et Naulleau 🙂 aussi dans son genre permet de changer du ronron habituel…

  17. sigismonde dit :

    vous avez oublié cher Maxime, l’émission avec Marguerite Yourcenar, première académicienne et femme de lettres extraordinairement remarquable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s