Maryvonne, victime d’une vraie saloperie française

images (3)Voilà quelque chose que je n’ai jamais pu comprendre ni admettre. La loi française prévoit qu’au bout de 48 heures, des individus ayant squatté un logement après y être entré par effraction deviennent ses occupants légaux, disposent du droit de s’y maintenir au même titre que des locataires  et ne peuvent plus être expulsés sans une lourde procédure judiciaire qui peut prendre des mois. Les victimes, comme Maryvonne, sont souvent des personnes âgées ou en situation de précarité.  On a du mal à le croire. Vous êtes propriétaire d’une maison. Vous vous absentez. Des squatters se sont installés chez vous et ils ont le droit de s’y maintenir sans que vous ne puissiez rien faire ou presque dans l’immédiat. Cela arrive souvent et j’ai moi-même connu des proches ou des voisins qui ont eu à subir ce genre de situation. Cela provient d’une loi socialiste de 1991 qui visait à obtenir les faveurs d’associations dites humanitaires. Aux bonnes âmes bienpensantes, qui y voient une belle invention, je demande d’imaginer la situation pour elles-mêmes: vous vous absentez avec vos trois enfants pour une raison quelconque et à votre retour, votre appartement ou votre maison est occupée par un groupe de gens qui ont changé les serrures et qui cassent tout à l’intérieur, sans que vous ne puissiez rien faire. Vous ne pouvez plus entrer chez vous. Votre logement, vos biens, vos meubles sont sous occupation. Et la loi vous interdit d’entrer, vous n’êtes plus chez vous… Vous n’avez plus qu’à aller à l’hôtel avec votre marmaille et entreprendre une action en justice qui va durer cinq ou six mois…  Cela peut arriver à tout le monde, à toi aussi, Ducon, qui te dis en me lisant : ce type là est vraiment un sale réac. Cette disposition que le monde entier nous envie – quand j’en parle à des amis britanniques ou allemands, ils refusent de me croire – la droite au pouvoir n’a jamais été capable de l’abroger. Par frousse des réactions, de paraître ceci, ou cela… Là, franchement, ce n’est pas la faute de l’Europe, ni de la mondialisation, ni du capitalisme financier… Alors, après 2017, aurons nous le courage de mettre fin à cette belle loi sociale, cette belle loi socialiste, cette aberration nationale?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

66 commentaires pour Maryvonne, victime d’une vraie saloperie française

  1. Ping : En résumé |

  2. michel43 dit :

    QUE VA DIRE L..AUTRE : DUPONT ?

  3. Dupont dit :

    Le « Ducon » dans l’article, il fallait oser… Minable insulte parfaitement gratuite envers un lecteur imaginaire.

  4. ADB dit :

    Nos républiques, et ce dès la première, jugèrent indispensable d’inclure dans leurs Constitutions la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, avec de l’une à l’autre des petites variations témoignant de leurs idéologies, espérances, et arrières-pensées, fluctuantes au gré de leur honnêteté.
    Votre article sur Maryvonne me remet en mémoire l’article 35 de la première république, celle de 1793, et sans doute la plus démunie d’arrières-pensées. D’où ma question M. Tandonnet : qu’en pensez-vous au vu des évènements actuels ?

  5. D. CODANI dit :

    Bienvenue dans la France profonde.
    Le squat est l’un des principaux « attraits » du logement français, pour nombre de gens.
    Ayant rédigé différents billets ( http://www.codani.info/Squats.html ou encore http://www.codani.info/2013_Novembre.html http://www.codani.info/2013_Decembre.html http://www.codani.info/2014_Aout.html ) pour signaler le même sujet depuis deux ans, je comprends votre surprise et votre indignation.
    Acteur au quotidien de la lutte contre ce fléau dans le parc de nos logements sociaux, comment pourrait-il en être autrement ?

    Avez-vous jamais eu l’occasion de parcourir cette merveilleuse invitation à habiter gratuitement chez autrui qui est en ligne sur Internet à l’adresse http://fr.squat.net/ ? Surtout ne vous privez pas. D’ailleurs, c’est la « morale » de ce site.
    Comme vous l’expliquez, d’un côté le coup de pied dans la porte et l’occupation de plus de 48 heures. De l’autre, passé 48 heures, une lourde procédure: « Y’a pas match! ».

    Notez qu’une réaction législative est en cours, portée par Dominique ESTROSI-SASSONE, nouvelle Sénatrice des Alpes Maritimes ( http://dominiqueestrosisassone.com/?p=1124) mais sans grand enthousiasme populaire, et surtout sans médias.

    Pour parodier SARTRE « le squat, c’est les autres ».
    Tant que l’on n’est pas touché, soi-même ou ses proches, ce qui se passe au quotidien dans les « cités », les « banlieues » les ZUS ou ZSP, cela ne touche pas. Pourtant dans ces immeubles de braves gens habitent, paient leurs loyers et leurs charges. Ils subissent durement cette occupation que des films ( http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/01/1205160-squat-la-ville-est-a-nous-sesame-ouvre-toi.html ) glorifient par ailleurs.

    Merci de vous y intéresser.
    Ce n’est qu’une pièce du puzzle de dégradation des conditions de vie en France.
    Mais c’est une pièce fort importante.
    Réagissons tous, avant qu’elle ne soit squattée par d’autres…

  6. michel43 dit :

    SQUATER , plutôt L..Appartement du FILS b Fabius 2 Millions il les a TROUVER OU ? Tout le monde est devenue MUET……

  7. abdul dit :

    ha bon , si demain je squatte la résidence secondaire de Laurent fabius dans l eure ( 27 ) et prouve que cela fait 48hoo que j y suis j y demeure à vie . donc si c est la loi , quand ont ne peut plus payer un loyer , j écrit une lettre à mon bailleur lui disant que de locataire je devient squatteur et hop les huissiers vont se mettent une carotte . je n y croit pas du tout sinon tout les SDF se seraient démerdé pour devenir squatteurs .

    • abdul, pas à vie, non, mais il faudra une action en justice pour qu’il récupère sa maison, et cela prend plusieurs mois (sauf traitement de faveur en m’espèce!) MT

  8. Maxime, moi aussi, j’ai connu du monde, par exemple tous les présidents depuis Pompidou, et peut-être 10% des ministres, ce qui fait du monde.
    Je vous dis: non, n’y allez pas, vous allez vous faire mal. Passez d’abord quelques semaines au dojo. Tout s’apprend, surtout quand on a passé toute sa vie sur un fauteuil 🙂

    • Rémy, ah, moi non, je n’en ai connu qu’un seul (de président) et j’en ai eu pour mon argent… Pourquoi « toute sa vie dans un fauteuil » me concernant? Tous les jours je remercie le Ciel de m’avoir donné deux jambes qui marchent et qui courent. Quant à mon côté « n’y allez pas vous allez vous faire mal », vous savez, ma vieille expérience de la vie – pas si vieille quand même – m’a enseigné une chose, c’est que l’héroïsme ou la lâcheté se constatent après coup, ex-post, pas dans les moulinets, les coups de menton et les rodomontades. Vous êtes d’accord avec moi je pense? MT

    • C’est absolument comme ça que je le conçois mon cher Maxime, et une guerre derrière moi m’en convainc.

  9. Annick Danjou dit :

    Super Maxime, votre mise en scène, j’adore. Vous deviendrez Maxime le Héros!

  10. Sinon, vous savez que vous pouvez valider le second commentaire d’un contributeur validé une fois ?

  11. michel43 dit :

    BRAVE Maxime qui est pas au courant de se qui se passe, réellement ,en FRANCE ? des gros bras, payer pars des promoteurs, pour vider les occupants, récalcitrants , coupe L’EAU ; défonce les marches , coupe les fils électriques, foute le bordel le soir ,plus les menaces, VERBAL.. et les gens finisse pars craquer , chose courante , que les borgnes et aveugles de la FRANCE D..EN haut refuse de voir?

  12. Annick Danjou dit :

    @ Rémy D. WIEDEMANN, c’est une belle histoire du soir que vous racontez là, fait-elle partie de votre liste? Je vais l’arranger et la raconter à mes petits enfants en insistant sur le fait que dans ce cas précis, ils peuvent rameuter tous les copains et faire la peau (enfin presque) aux occupants illicites (pas vraiment finalement puisqu’ils ont la loi pour eux). Je pense que ça va leur plaire comme histoire du soir et comme la majorité de mes petits enfants sont des garçons, ils vont être enchantés par la magie de cette histoire extraordinaire. Ensuite, je leur demanderai s’ils veulent bien venir avec moi et vous bien sûr défendre la pauvre Maryvonne de 83 ans et reprendre sa maison à ces margoulins.

    • Annick, en effet, c’est une belle histoire, mais plutôt pour grande personne. Aux petits enfants, on apprend à se battre contre les envahisseurs illégitimes. Ayant au cœur l’amour de leur pays, ils sauront sans le moindre doute réagir à l’invasion de leur maison ?

  13. Par ailleurs mon nom est WIEDEMANN, merci.

  14. lisa retter dit :

    Monsieur Tandonnet, je n’ai jamais voulu être méprisante envers vous… Juste un peu « taquine ».. Je pense que n’importe quel politique qui profiterait du direct à l’antenne lors d’une interview pour soulever ce lièvre, ferait un tabac ! Pourquoi donc monsieur Sarkozy n’a -t-il rien fait ou plutôt pas fait surveiller le processus législatif de 2010 afin qu’il aboutisse ? Avec une bonne pub par dessus en prime malgré les glapissements et les mensonges des habituels intervenants médiatiques en fond sonore ….. Vous le devinez comme moi, des parlentaires UMP n’étaient pas si clairs que ça…. Une seule personne pourrait le faire, qui n’a jamais gouverné…. A qui la faute… Avec tout mon respect, sachez que l’intérêt que vous portez aux gens « modestes » qui communiquent ici est tellement rare qu’il faudrait être bien stupide pour vous « mépriser »…J’ai la prétention de ne pas l’être complètement…

  15. Georges dit :

    Faut s’étonner de rien lorsqu’une république ,qu’il faudra dorénavant considérer de bananière ,vend des rafales à des dictatures qui nous traites d’infidèles .

  16. Danjou annick dit :

    Vous connaissez, le chat, la belette et le petit lapin? C’était un génie ce La Fontaine et certains s’en sont inspirés.

  17. espritlibre dit :

    C’est inimaginable, honteux et tout ce que l’on veut et les socialistes sont très méchants. Et on attendra bien gentiment qu’après 2017 « nous » mettions « fin… cette aberration ». Je ne sais pas qui est ce « nous », et vous non plus Maxime, votre grande prudence vous conduisant à ne rien affirmer mais à poser une question. Supposons, pour la beauté de l’exercice que « nous » soit un président de « droite » et la majorité qui le soutiendrait. En gros, un président issu d’un de ces partis faisant campagne sur un programme à la « Estrosi », un matamore réac, un tartarin de la droite forte, de la vraie droite. Bref, un attrape-couillons qui permettra, comme d’habitude à celui que vous appelez Ducon de crier au fascisme, dans le ballet bien réglé que nous jouent gauche et droite depuis des décennies. Des décennies? Ben oui, parce que si cette loi date de 1991, la droite bien droite a donc été au pouvoir (pardon aux affaires, c’est plus parlant) de 1993 à 1997 puis de 2002 à 2012. 14 années de parade sur les estrades, de gueuletons et de grosses berlines et pas une minute pour abroger cette loi que tout le monde fait semblant de découvrir? A ce niveau d’efficacité, on frise la provocation.

  18. lisa retter dit :

    ENFIN. Vous aviez dit, il y a quelques mois, avoir trouvé lé blog « défense florentine » ( qui développe plus largement que votre article cette horreur législative), je site « plein de bons sens ». Il semble qu’aujourd’hui vous découvriez !
    Quand vous dites  » la droite au pouvoir n’a jamais été capable de l’abroger », permettez-moi, monsieur Tandonnet de vous trouver bien naïf.
    Comme je tente de l’expliquer, si un seul cas pouvait démontrer à quel point cette gauche « sociétale » ou « radicale » oeuvre, in fine et de façon perverse, pour le pouvoir de l’argent, cet exemple suffirait… Au delà de l’indignation, il faut se rendre à l’évidence, c’est le droit à la propriété POUR LES PLUS MODESTES, qui est remis en cause par cette loi (c’est bien expliqué sur Défense florentine). Le droit à la propriété n’est pas abrogé, c’est juste les modalités de préservation qui le rend précaire pour ceux qui ne peuvent avoir un garde salarié dans chaque résidence… Et les petits propriétaires lésés (enfin ceux sur lesquels il est plus facile d’attendrir les pétitionnaires du web) sont souvent les personnes âgées de retour d’une longue absence pour convalescence…
    Rappelons bien comment le dispositif législatif scélérat (la règle des 48 heures) a failli être abrogé sous Sarkozy en 2010. Une mesure visant à le faire sauter pour le remplacer par un autre plus respectueux du droit des propriétaires, est passé à l’Assemblé (de droite) comme une fleur et a donc suivi son bonhomme de chemin au Sénat (de droite aussi). Tout reposait sur un amendement qu’il suffisait de faire sauter….. pour rendre caduque le dispositif récemment adopté à l’Assemblée. Arrivée en Commission des lois du Sénat, des Sénateurs Front de gauche ont proposé tout simplement de supprimer l’amendement. Et vous savez quoi ? Et bien les sénateurs de droite n’étant pas assez nombreux ce jour là ( sans doute un hasard…), une majorité de « présents » de gauche ont obtenu la suppression de l’amendement…..
    J’ai cherché la composition de la commission des lois à cette période…. Suis-je une vraie buse en informatique (plausible) mais je n’ai rien trouvé sur le web……. En fait, un intervenant du site Fdesouche a balancé ces noms sur un com et j’ai fait un vidage. Ne pouvant vérifier j’éviterais de livrer les noms de ces glorieux « humanistes » (qui se cachent de leurs « bienfaits »… humbles de coeur sans aucun doute… ) mais j’ai vérifié où on pouvait à présent les trouver. Plusieurs qui ont fait capoter l’opération ne sont d’ailleurs plus parlementaires…. A mon avis, ils ont du retrouver à se caser avantageusement sans problèmes….
    Pour être équitable dans la balance Sarkozy / Juppé (surtout n’imaginez pas… ), je vous signale sournoisement qu’un cas similaire s’est produit à Bordeaux il y a quelques mois. Monsieur Juppé a tout d’abord fait le mort quand la victime s’est adressée à lui « c’est la loi, je n’y peux rien » puis est devenu plus attentif quand ça a vraiment buzzé ( page facebook de soutien à la mamie lésée, buzz sur Fdesouche prise à partie des membres du DAL – ces gens là ne pouvant plus « travailler » tranquillement- Juppé s’est remué et les occupants illégaux ont du partir)…Sans commentaires.
    Je remets le lien vers le blog défense florentine qui développe le problème : https://defenseflorentine.wordpress.com/2013/07/12/lesprit-des-lois-squat-et-droit-de-propriete/

    • Lisa retter (« bien naïf », « découvrez ») ne soyez pas trop méprisant(e?) je connais ce problème depuis longtemps bien sûr mais je me saisis d’un fait divers pour en parler et mon billet a intéressé beaucoup de personnes qui n’étaient pas au courant. MT

  19. Frederic_N dit :

    Oui. La constitution doit garantir le droit de propriété, mais encore faut-il saisir le conseil constitutionnel
    Malheureusement, au travers de cet épisode on voit bien où sont les racines du mal
    Certes la droite est responsable, elle doit savoir contester la loi
    Mais pour que la droite vote contre ou la conteste il faut que ces choses soient connues. C’est à dire qu’il y ait un réseau de journalistes de droite qui puisse faire écho
    Il faut encore qu’il y ait un peuple de droite qui soit intellectuellement mobilisé . Qui puisse être en alerte
    Mais pour Un Maxime Tandonnet combien de gens se sont mobilisés pour faire barrage aux idées de gauche. Rien que sur ce blog j’en passe et des douzaines
    – entre les discours contre les zélites
    – contre les constitutions contraignantes
    – pour ne pas parler de l’antilibéralisme à la mode M le Pen
    Que cet épisode serve de leçons à ceux qui sont tentés par l’antilibéralisme de droite

    • FrédéricN, le fait qu’un commentaire apparaisse sur ce blog ne signifie évidemment en aucun cas approbation du contenu de ce commentaire par le « blogmaster », mais que ce dernier respecte la liberté d’opinion et d’expression (sous réserve de la légalité) MT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s