Résister à la bêtise

téléchargementLa bêtise est la maîtresse de ce monde, la mère de toutes les catastrophes, les guerres, le totalitarisme, les génocides. Elle est l’autre face de la méchanceté, ce fléau suprême. Elle commence dans notre vie quotidienne, fermente, envahit tout. Quand j’allume mon poste de télévision ou ma radio, je suis comme terrassé par la bêtise, assommé, groggy dans mon fauteuil. Bien sûr que ce que j’écris est prétentieux, mais je l’assume, et alors? Six conseils toutefois, pour lui résister, s’engager dans la résistance contre la bêtise:

  • Rejeter l’affligeante idolâtrie qu’on nous assène, les cultes de la personnalité, le matraquage autour de quelques personnages, clans ou familles, supposés sauveurs, leurs conflits, leurs bons mots et leurs disputes. C’est grotesque. Les héros n’existent que dans l’histoire, après coup, ceux qui ont accompli un exploit avéré pour leur pays. Idolâtrer un personnage, une famille ou un clan, mis en avant par la magie des médias, est un signe express de soumission. Les jeux de boucs- émissaires, de lynchage médiatique, les polémiques sur les personnes, procèdent de la même crétinerie inversée.
  • Refuser la vision strictement franchouillarde et cocardière: la France fait partie de la planète, elle n’est pas isolée, tout ce qui s’y passe trouve une explication ou une influence au dehors. On ne peut absolument rien comprendre à la France, aux phénomènes qui y surviennent, aux événements qui s’y déroulent, si l’on ne s’intéresse pas tout autant à ce qui se passe en Europe et dans le monde.
  • Se garder de tout esprit de table rase. En permanence, l’immédiat nous asphyxie, nous manipule. Le message suprême de notre époque: il n’y avait rien auparavant. On repart à zéro! Les bilans, les saloperies du passé, les échecs comme les réussites: oubliées, enfouies, à la trappe… C’est pourquoi tous les pouvoirs s’acharnent depuis des décennies à réduire la place de l’histoire dans l’éducation. La résistance commence par la curiosité historique, pas forcément la connaissance, mais l’intérêt, l’envie de la découverte…
  • Ne pas surestimer la politique. Il n’est pas de slogan plus imbécile que le soixante-huitard « tout est politique » qui a empoisonné notre jeunesse. Non, tout n’est pas politique justement, le bonheur de vivre, de lire un bon livre, de s’occuper de ses enfants, de marcher seul dans la forêt ou sur la plage, d’écouter un morceau de Chopin, de faire du sport, de prier si on a une religion, cela n’a rien de politique et ne concerne que le jardin secret, la vie privée de chacun.
  • Rester lucide sur le pouvoir. Il est excessif d’imaginer que les gouvernements, les dirigeants politiques peuvent accomplir des miracles. La monde est dirigé par de puissants courants économiques, démographiques, idéologiques, qui échappent à la logique humaine, entraînent tout sur leur passage et s’affrontent de temps en temps. La marge d’action des gouvernements sur ces phénomènes est limitée, elle joue sur 20 à 30% du réel grand maximum. On peut tenter de les apprivoiser, les canaliser, les orienter, les maîtriser mais vouloir lutter de face contre eux conduit le plus souvent à l’échec.
  • L’élitisme, la croyance dans l’intelligence supérieure de quelques-uns est enfin la bêtise la plus monstrueuse de toutes. Les grands esprits ne cessent de se tromper, de dire n’importe quoi. Les génies, les surdoués, les prodiges finissent toujours dans le fossé. Je me souviens de ce grand savant, X, ENA, homme politique, écrivain, intellectuel parmi les plus célèbres, qui m’affirmait, fin 2011: « je n’ai strictement aucun doute, Sarkozy sera réélu dans 6 mois » (sic). L’intelligence est partout et nulle part, insaisissable, fuyante, libre de toute attache, n’appartenant à personne; elle s’exprime dans la passion, la curiosité, le travail manuel et artistique ou la sociabilité, la compréhension des autres, autant que dans les exercices intellectuels. Celui qui prétend la tenir entre ses mains, se pense supérieur aux autres,  est forcément le premier des imbéciles.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Résister à la bêtise

  1. Baloo dit :

    @Martin

    C’est amusant de citer A. Minc dans cet échange. Il est tout ce que nous ne voulons pas que soit cette élite.

    Car si Dieu a dit à Moïse « Trouves un juste et je sauverai cette ville » alors je me permets de dire
    Il y a eu Mr Louis Gallois (Xmines)
    Il y a eu Mr Philippe Seguin (ENA)

    Et de très nombreux serviteurs de l’état dont l’histoire injuste, n’aura pas, du fait de leur discrétion, retenu le nom. Mais qui ont fait Airbus, Areva, Le plan calcul qui, s’il fut un échec, nous valu quand même quelques fleurons comme l’INRIA.

    Attention à ne pas jeter les bébé avec l’eau du bain. Mais la détestation des élites fait aussi partie de la déstabilisation d’une société.

    Il faut dire qu’ils ont fait ce qu’il fallait pour être détestés.
    Ces Enarques méprisants (pardon Maxime).
    Ces Xmines qui bradèrent la France (pardon Mr Gallois) au grand profit de HEC et autres HBS (Harvard Business School) sur lesquels on oublie juste un peu de cracher au passage.

    Bonne soirée

  2. PhD dit :

    Bonsoir

    Concernant vos points 2, 4 et 5 : attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès inverse et croire que tout ce que nous pourrions faire au niveau national serait vain et frappé de nullitude.

    A titre d’exemple, les migrations ont existé de tout temps, mais il est hautement souhaitable de maîtriser le flux migratoire qui se déverse en France et c’est possible.
    De même, dans une économie mondialisée, la politique fiscale et économique du gvt peut avoir une influence énorme et encourageant les investissements et en rassurant les créateurs de richesses et donc d’emplois.

    Je rejoins baloo sur l’élitisme et ce magnifique ascenseur social que l’école élitiste et méritocratique avait réussi à construire, cette école qui enseignait les savoirs et le goût de l’effort, celle que j’ai connue et qui m’a permis de bénéficier de cet ascenseur.
    Cette école que les gauchistes ont démoli, ces pédagogos et autres escrocs avec une palme spéciale à Philippe Meyrieu, élu EELV comme par hasard ; mais avec la complicité au moins passive de tous les ministres de « droite », voire active, n’est-ce pas Monsieur René Haby.

  3. Martin dit :

    Bonjour,

    A propos des soit-disant élites françaises, la remarque définitive de C. de Gaulle: en 1940, le Président de la République A. Lebrun était major de Polytechnique et le chef d’état-major général M. Gamelin était major de Saint-Cyr.

    A l’inverse, je me souviens d’un commentaire d’A. Minc sur J.-Y. Haberer pendant la faillite du Crédit Lyonnais: « l’un des hommes les plus brillants de sa génération ». Dans certaines têtes de bois, la réalité ne rentre jamais!

    Sincèrement,

    Martin

  4. michel43 dit :

    Mais depuis toujours, et dans tout les domaines, la populations a des idoles.et certains journaux vivent de cela ,LA vision strictement franchouillarde et cocardière , et ALORS. Nous on est fier de se dire FRANCAIS.avec notre drapeau et la Marseillaise, a coté des Américains, on est tout petit, surtout lorsque des gens qui on la double-nationalité, siffle la Marseillaise et brule notre drapeau ? voie t -on cela ailleurs, NON..LA France fait partie de la planète, et que voie t- on..a cause de cette mondialisation, idiote, faite pour les banquiers et Multinationale ,et la LACHETE des politiciens, rentre chez nous et a nos frais des millions de gens , qui grâce au social, voire le rapport de la cours des comptes, 3 Milliards, une paille pour vous, alors que des Millions de Français, touchent 850 euros, ne peuvent se soigner, et avoir une Mutuelle et un Millions de repas au restaurant de COLUCHE, VIVE la CMU et AME. Nous somme en 2015 et vivons toujours sur des structures ETATIQUE , ou tout les pouvoirs sont entre les mains de deux partis, qui on couler le pays..il faut être LUCIDE.la faute est du, a nos politiciens et a notre haute administrations, qui on laisser entrer des millions d-ETRANGERS, alors que nous avons des Millions de chômeurs et AUCUN logement, POURQUOI..le FN ,est devenue Incontournable, les Français ne se sentent plus chez EUX..les odeurs, les coutumes et traditions importer dans notre pays, la bigamie ,la double-nationalité, L..IDIOTIE de FRANCE terre D..Accueille , il vaut mieux ,un petit chez sois, qu -un grand, chez les autres , il vaut mieux la préférence National, pour le travail, pour le logement, les aides et le reste, cars les FRANCAIS ne se sentent plus chez EUX.

  5. Baloo dit :

    Bonsoir Maxime.

    M’enfin…vous êtes énervé par la colère…
    Quelle charge contre la bêtise. Vous n’y allez pas par quatre chemins. Quoi que beaucoup de chemins y mènent. Et parmis ceux que vous citez, je trouve votre vision de l’élitisme un peu réductrice. Non que j’en sois un fan absolu mais je crois que chacun peut et doit être reconnu pour l’intelligence qu’il peut avoir de tel ou tel domaine, être valorisé comme tel, et en faire profiter la société .

    « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune »

    Moi j’aime bien savoir que mon médecin a fait 10 ans d’étude et a un QI de 140…..;0) ou que mon boulanger est un génie en matière de croissants au beurre….

    Et c’est je crois aussi dans cet esprit que la république a institué un système d’éducation d’excellence permettant aux élites de la nation de se former qu’elle que soit leur origine sociale. Ce que l’on peut sans doute regretter c’est que ce système ait été verrouillé par les classes « sachantes » et « possédantes ». Ainsi combien d’enarques,X , Mines et autres ENS sont-ils eux mêmes les rejetons d’X, Mines, Énarques etc…… L’ascenseur social en panne conduit aux manettes ces élites consanguines et coupées du vrai monde. Dans ce sens l’élitisme « héritage » est une calamité quand il aurait du être une opportunité pour la nation.

    Bon. Cela étant, faut aussi reconnaître qu’une bonne dose de connerie en prime time ça fait plus d’audience que Fienkelkraut. Avez vous regardé Pierre Bergé chez l’inénarrable Fogiel se prononcer en faveur de la suppression des fêtes chrétiennes? Quand même. C’est un moment rare….. Et c’est l’une des caractéristiques de la connerie,on ne sait jamais s’il faut en rire ou en pleurer.

    Bonne soirée devant TOP CHEF (moi je préfère cinq colonnes à la une mais ça ne passe plus!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s