Jean Germain

J’ai connu, ou tout au moins rencontré Jean Germain quand j’étais directeur de cabinet du préfet de Tours, en 1992 et 1993. Il était alors président de l’Université d’Indre-et-Loire. Dans mon souvenir, l’homme était conforme à son apparence, extrêmement simple, gentil, débonnaire, plein d’humour, sans prétention. Etoile montante du parti socialiste dans cette ville, il n’avait rien d’un idéologue, encore moins d’un sectaire ou d’un méchant. Son parcours fulgurant de futur maire de cette ville m’impressionnait, il faut le dire. Le décalage entre l’image de succès qu’il me donnait alors et la chute au fond de l’abîme, qui l’a conduit, 22 ans plus tard, à se donner la mort, donne le vertige. Qu’est-ce que la réussite? Jean Germain, comme Bérégovoy, n’avait sans doute rien à se reprocher. A titre personnel, j’en suis intimement convaincu. C’est le sentiment exacerbé d’injustice qui mène au suicide, me semble-t-il, pas la culpabilité. La politique est un exercice de funambule, en équilibre sur une corde tendue au-dessus du précipice. Un ingénieur, un médecin, un artisan, un écrivain, un professeur, un entrepreneur, vit avant tout de ce qu’il est, de sa compétence, de son talent, de son oeuvre et de son savoir faire, dont il tire une fierté qui n’appartient qu’à lui et dont nul ne disposera jamais, ni l’opinion publique, ni les tribunaux. Le politique est dans une toute autre logique. Il n’existe que dans le regard des autres, dans l’admiration, l’envie, l’estime qu’il suscite et lui fournit sa nourriture: le suffrage de ses semblables. Quand le déshonneur se met à le frapper, tout son univers s’écroule, et il se retrouve confronté à un néant qui peut conduire soit au cynisme, à la « capacité d’indifférence » dont parlait François Mitterrand, soit au désespoir et au geste fatal. J’ai tendance à penser que le bonheur et la politique sont difficilement compatibles sur le long terme. L’idée même du métier politique, que l’on exerce toute sa vie ou l’essentiel de sa vie, me semble être une aberration. Il est sans doute digne et  responsable de se consacrer une dizaine, une quinzaine d’années à la collectivité en tant qu’homme ou femme politique. Mais il faut savoir s’arrêter, passer tant qu’il est temps à autre chose et laisser sa place à d’autres. Du suicide de Jean Germain, il reste l’immense tristesse d’une vie gâchée et de sa famille dont on imagine la détresse.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Jean Germain

  1. Perrin dit :

    Bonsoir je lis souvent vos articles que je trouve très pertinents. C est par hasard que je suis tombée sur l article consacré à Jean Germain, j mon compagnon pendant 22 ans . Je souhaitais vous remercier, pour la justesse de vos propos. Jean était un être sensible qui a oeuvré toute sa vie pour le bien être des autres. Pas une seule fois il n a pensé à tirer avantage de sa fonction . Jean était brillant, visionnaire, bâtisseur humaniste, innocent il n a pas compris ce qui lui arrivait . Il aimait la vie mais en homme d honneur il a préféré mettre ses fins à ses jours. De nos jours qui sait encore ce que veut dire le mot Honneur !

  2. Zoubi Daniel dit :

    M. Jean Germain, vous étiez un homme honnête et intègre.
    Vous en avez donné une preuve parmi d’autres le 29 janvier 2015 au Sénat, dans votre combat contre les Éoliennes Géantes
    et la Mafia qui se cache derrière les fausses énergies renouvelables et soi-disant vertes. Vous avez fait
    savoir qu’  » ils mettent des machines qui sont des gadgets » et « qu’ils savent inutiles pour faire du profit
    et toucher des subventions ». Vous avez dénoncé avec courage l’affairisme cupide des lobbies du vent et des
    évangélistes verts, le massacre des paysages de France pour le profit d’une minorité d’individus bénis par l’Etat.
    Merci M. Germain pour votre courage et votre honnêteté. Trop de politiques ferment les yeux par intérêt personnel
    ou sont muselés. Des gens comme vous manqueront pour Moraliser la France !
    Le Premier Ministre devrait suivre votre exemple et donner un grand coup de pied dans la termitière des gourous et ayatollahs du vent. Il y perdrait de faux amis mais en gagneraient de vrais en plus de l’estime et de la considération d’une majorité de citoyens qui n’acceptent plus les propos enfumés. La politique doit être un Devoir de Vérité doublé d’un Devoir de Morale, quitte à décevoir les lobbies des fausses énergies renouvelables et les évangélistes verts.
    En travaillant pour la Vérité et la Morale, on ne peut pas perdre pas les élections, même si on commet quelques erreurs d’appréciation ou d’orientation. Quand on est un homme juste, sincère et pour qui la VÉRITÉ est au service de la Collectivité, les Français vous le rendent. Gens du PS prenez exemple sur votre collègue.
    Merci M. Germain pour votre engagement et votre sincérité sans faille.

  3. Zoubi Daniel dit :

    Monsieur Germain était un homme honnête et intègre.
    Il en a donné une preuve parmi d’autres le 29 janvier 2015 au Sénat, dans son combat contre les Éoliennes Géantes et la Mafia qui se cache derrière les fausses énergies renouvelables et soi-disant vertes.
    Il l’a fait clairement savoir, disant qu’ « ils mettent des machines qui sont des gadgets » et « qu’ils savent inutiles pour faire du profit et toucher des subventions « .
    Il a dénoncé avec courage ce qu’aucun du PS ne veut pas faire, dénoncé l’affairisme cupide des lobbies du vent et des évangélistes verts, le massacre orchestré des paysages de France pour le profit d’une minorité d’individus bénis par l’Etat Voyou.
    Merci M. Germain pour votre culot, votre courage et votre honnêteté. Trop de politiques ferment les yeux par intérêt personnel ou sont muselés. Des gens comme vous manqueront pour Moraliser la France !
    Le Premier Ministre devrait suivre votre exemple et donner un grand coup de pied dans la termitière des gourous et ayatollahs du vent. Il y perdrait de faux amis mais en gagneraient de vrais en plus de l’estime et de la considération d’une grande majorité de citoyens qui n’acceptent plus les propos enfumés et vénéneux de la transition énergétique.
    La politique doit être un Devoir de Vérité doublé d’un Devoir de Morale, quitte à décevoir les lobbies des fausses énergies renouvelables et les évangélistes verts. M. Valls ne doit pas être surpris que des milliers de voix l’aient lâché aux départementales à cause de son Mensonge sur les Energies faussement vertes dont il ne croit pas un seul mot et qu’il prêche, comme Royal, avec la foi du charbonnier. Au lieu de jouer à ce jeu cynique et mensonger, M Valls devrait faire preuve d’honnêteté comme M. Germain. C’est comme ça que l’on remporte des élections !…
    Merci Monsieur Germain, vous étiez un homme de Vérité, bien différent de vos collègues. On ne vous oubliera jamais !

  4. Tarnopol dit :

    Pour ma part , je suis surpris qu un politicien aussi chevronné , professeur de droit ,n ‘ait pas supporter une accusation de complicité de….. qui n ‘est qu une mise en cause et en aucun cas une condamnation…..
    Quel exemple de combativité judiciaire pour un professeur de droit public , quel exemple de courage politique pour un sénateur socialiste qui aurait donc fait fi pour lui même de la présomption d’innocence !!!!!!
    Allons donc !
    De quoi remettre un peu de bon sens et de mesure avec le lien très bien écrit qui suit :
    http://ripostelaique.com/le-suicide-de-jean-germain-est-a-loppose-du-panache-des-patriotes-devant-les-tribunaux.

  5. sigismonde dit :

    vous m’avez mal compris Maxime, je dis que cela n’enlève rien à la compassion que je partage

  6. sigismonde dit :

    marrant comme on peut s’apitoyer sur l’honneur foulé aux pieds de certains et pas sur le calvaire judiciaire itératif d’autres
    ce qui n’ôte rien à la compassion a condition qu’elle ne soit pas à sens unique

    • sigismonde, pourquoi? j’ai pitié d’un pauvre gars que j’avais rencontré il y a longtemps, malheureux au point de se suicider, voilà, c’est tout, et après?
      MT

  7. Liber78 dit :

    Désolé de vous le dire, mais je vous trouve vraiment naïf.
    Jean Germain était un socialiste, soit de l’espèce politique qui n’a depuis 40 ans cessé de vouloir judiciarisé la vie politique à son profit exclusif. Ceci, par tous les moyens, soit en direct, soit en démembrement, par l’intermédiaire des innombrables associations qu’elle a créé ou qu’elle contrôle. Ne parlons même pas de la presse à son service exclusif, et pire encore d’une grande partie des juges à son service exclusif également.
    Je n’ai jamais entendu Mr Jean Germain s’élever contre le procès inique fait à Eric Woerth qui n’avait comme tort que d’avoir voulu réformer (si peu) les régimes des retraites. Ne parlons même pas de la chasse à l’homme judiciaire initiée par la gauche à l’encontre de votre ancien « patron ».
    Ne parlons même pas de tous les procès qui sont fait en ce moment à tous les français qui veulent dire un pouce de vérité.
    Si M. J. Germain était un homme honnête, alors il avait la même pathologie que les gens de « Charlie Hebdo » : la schizophrénie. « On ne peut se plaindre des effets dont on chérie les causes ».
    J. Germain a contribué largement,comme tous les socialistes à la création de ce système totalitaire qu’est devenu la justice française. La créature échappe toujours à ses créateurs. Robespierre est passé à la guillotine … je ne le plains pas, comme je ne plains certainement pas ce J. Germain.
    Ce qui me terrifie le plus dans cette histoire, ce sont les « larmes » de la droite. La bêtise n’a pas de limites. Imaginez vous une telle unanimité dans la « pleurnicherie » si le suicidé avait été à « droite », ou pire à « l’extrême droite ».
    M. J. Germain a récolté ce qu’il a contribué à semer.

  8. M. Tandonnet,

    Je ne veux surtout pas accablé un homme qui vient de de donner la mort, mais franchement, organiser des parodies de mariage dans sa Mairie! Cela aurait dû le faire mourir de honte!
    La classe politique est Perdue dans un monde factice et moribond.

  9. Freddie dit :

    R.I.P.
    A part ça, c’est hors sujet, mais je m’adresse à ceux qui prennent le blog en vol, ou qui ne regardent que les posts les plus récents : faites un tour sur le post « Pâques des martyrs », car le dernier commentaire, celui de Koufra sur la géopolitique du conflit, vaut vraiment la lecture.

  10. drazig dit :

    Tous les mêmes! D’Emmanelli à Juppé, ils sont tous sous le coup de condamnation à la prison…avec sursis. Et avec ça, tous solidaires. Rappelez-moi ces voyous à rejeter à tout prix qui parlent d’UMPS? Et ainsi dans ce texte, cet individu était le meilleur des hommes etc….Ras le bol de ces politiques!!!! Mare d’être pris pour des connards!!!!!

  11. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    J’ai un très grand respect pour les représentants du peuple. Il m’arrive même, en tant que « sans-dent » de courber l’échine mais je n’arrive pas à m’émouvoir pour ce qui est arrivé à ce pauvre homme. Honnête certes, intègre, bon ( puisque de gauche) je l’admets, mais aussi et avant tout RESPONSABLE. Il conviendrait de reprendre ses esprits, de retrouver un peu de bon sens. Ce très brave homme était précisément maire et ne pouvait pas ignorer ce qui se passait dans sa mairie. Il lui appartenait de mettre le holà. Non, je ne parviens à être ému et je suis même irrité de constater qu’on s’évertue maintenant à en faire une victime du « système ». Bientôt un martyr… Une pointe de dérision vient heureusement contrebalancer cette mascarade ( je pense aux faux-culs qui se pressent devant les micros pour exprimer leur compassion) : l’intervention de Gerard LARCHER dont la dignité à géométrie variable devrait l’inciter à demeurer modeste dans cet exercice périlleux. C’est ce LARCHER qui est intervenu auprès du ministre du Budget en faveur d’une association de copropriétaires de sa belle-mère afin qu’elle échappe à un redressement fiscal de 500 000€. Il avait dit, alors, qu’il était normal qu’il intervienne en tant qu’intermédiaire entre les citoyens et le gouvernement (Contribuables Associés – 08/01/2015). Je ne leur demande pas la vertu mais un peu de dignité. Non, je ne parviens décidément pas à m’émouvoir…

  12. michel43 dit :

    ON en fait tout un plat, cars c’est un politiciens ,pourtant en France, le suicide bat ,tout les RECORDS. dans toutes, les professions. Beaucoup, on des problèmes familiaux , d’argent ,ou sont totalement RUINER.. Notre pays ,record, des tranquillisants, des divorces , on y ajoute, la drogue, Agressions, LE suicide peu atteindre, tout le monde, et a tout les niveaux, les pauvres, comme les Riches. Mort, les hypocrites , de tout bords, le trouvait FORMIDABLE.. il n..avait aucun défaut , un saint; cela me rappelle, des vedettes, de la chanson ,Dalida Bécaud Claude François , des invivables, qui se croyais tout permis, MORT..les langues se sont délier ,Pour cette hommes , je dirais, simplement, Trop BON..Trop Con..et forcément, certains, en on abuser, Maxime est un tendre , cars en politiques, plus de 50 hommes et femmes, politiques ,avec autant de VERITABLES casseroles, condamnations, pars la justice, aurait du se suicider ET BIEN NON toujours en place, eux, sont blinder, le DESOHONNEUR il en on rien a FOUTRE ..pourtant, ses gens, sont barder, de Médailles, de titres, d..ARGENT.. et en plus RESPECTACLE si se N..était pas un politiciens, se suicide, passerais inaperçue.. Paix a son AME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s