Le paradoxe des cantonales

4213887_11-1-508174758_545x460_autocropEtrange… Depuis que je m’intéresse à la vie politique, 1974 pour être précis et l’élection de VGE, jamais je n’avais constaté une telle flambée de passion pour les cantonales. Je ne devrais pas le dire, mais les cantonales, en soi, je m’en foutais même un peu… Elles comptent moins que les municipales, les régionales, les européennes, les législatives, les présidentielles. Alors pourquoi cet  engouement national pour les cantonales 2015? Nous n’avons n’a pas eu assez d’élections ces dernières années, de passions, de cris et de fureurs? Et d’ailleurs, sur le fond, les cantonales 2015 devraient compter moins que jamais, puisque si j’ai bien compris, la disparition des départements est programmée à plus ou moins long terme! Alors pourquoi? Pourquoi cette étrange hystérie qui gagne? Pourquoi ne pas faire coincider municipales, cantonales et régionales? Parce que les crises politiques, les passions, les flambées d’adrénaline politicienne, les dirigeants en raffolent car cela fait oublier le réel. Le drame des jeunes sans travail et sans logement, on n’en parle plus. La violence, la délinquance, le communautarisme, idem. Le chaos de l’Education nationale: à la trappe.  Le déclin industriel, la chute continue de la France alors que toute l’Europe se relève en fanfare, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, l’Angleterre: silence, motus. Le problème des élites françaises, des dirigeants politiques et médiatiques, c’est qu’ils préfèrent les gesticulations au travail. Telle est la cassure suprême entre la France d’en haut qui gesticule dans son marécage, et la France d’en bas qui n’attend qu’un signal pour se retrousser les manches…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Le paradoxe des cantonales

  1. Ping : En résumé (3) |

  2. espritlibre dit :

    Oui, 1000 fois oui, lisa retter,  » Un bon 35% au FN pour les cantonales et ce seront des subventions en moins pour les gauchistes locaux et un bon électrochoc pour l’UMP. Rien que pour ça, ça vaut le coup…. Avec la tête de Belkacem sur les plateaux TV en plus…. » Contre ce dégueulis de propagande que l’on nous impose depuis des semaines, contre les grosses ficelles de la presse aux ordres, contre les esprits faibles de l »UMP qui pensent avoir nos voix en se bouchant le nez, contre cette gauche amorale, affairiste et vendue aux communautaristes de tout poil, mettre son petit bulletin de vote dans une petite enveloppe, laisser reposer quelques heures, préparer l’apéro et guetter le sourire de madone de Najette… Jouissif !

    • michel43 dit :

      ALORS LA ? Chapeaux Rien a ajouter a part les 600 Millions d – euros, rajouter a la PRESSE..pars SARKOZY

  3. lisa retter dit :

    Ces élections sont très importantes à plus d’un titre….. Il y a quand même un « détail » que toute la connivence politico-médiatique occulte….
    Désormais la majorité des électeurs penche nettement à droite, et donc dans un contexte de suffrage universel, ils représentent électoralement parlant « le » magot. Or, nombre d’hommes politiques en place ont une sensibilité plus au Centre, ce qui est honorable mais ne permet pas de se faire élire sous cette étiquette affichée…. Ils trouvent donc « moral » et « républicain » de se présenter aux électeurs de droite, non seulement comme leurs seuls représentants possibles mais en plus en leur laissant entendre que leurs penchants seraient « extrémistes » et donc impensables et qu’ils n’ont d’autre choix que de les élire … Ou de se résigner à avoir la gauche, qui plus est aux mains de l’extrême gauche sociétale et son oeuvre de déconstruction de la société en sus des désastres économiques qu’elle cause…..
    Ne trouvez vous pas qu’ils ne manquent pas d’air et que seul une obstination à offrir au FN les voix qui leur font défaut peut leur faire comprendre, qu’il va leur falloir revoir leur copie s’ils veulent représenter la droite…. Un bon 35% au FN pour les cantonales et ce seront des subventions en moins pour les gauchistes locaux et un bon électrochoc pour l’UMP. Rien que pour ça, ça vaut le coup…. Avec la tête de Belkacem sur les plateaux TV en plus….

  4. michel43 dit :

    SI..LA FESSEE est interdite Ailleurs. En FRANCE; L..UNION de la GAUCHE va la prendre..LA DROITE/ se sera une bonne GIFLE. comme souvent..la troisième Larronne va profiter ,du mécontentement des électeurs. Qui voie que le chômage , va vers les 11% LE CIRQUE VALLS – SARKOZY.. tirant sur la LE PEN..est une ERREUR. il ne font que la renforcer…ou je me marre ;MAXIME..la France d – en bas, qui attend , un signal ,pour se retrousser les Manches ? une galéjade ; surement cars dans un pays Socialo – Communiste; une chose, compte :le social, les aides , et avantages en tout genres , donc, un pays de fainéants , ou on est OBLIGER. de presser, comme un citron, les COUILLONS qui produises

  5. espritlibre dit :

    Comme Gérard Bayon je sens dans l’engouement pour ces départementales la raclée qui s’annonce pour les tocards du gouvernement et d’ailleurs. Tout le monde se fout ou à peu près de connaître la bobine de son cantonnier. C’est, au passage, une grave erreur, vu ce que nous coûtent nos petits roitelets de province, mais bon, c’est comme ça. A part le clientélisme, les fameuses politiques sociales qui engraissent le parasitisme et l’argent foutu par les fenêtres, les départements, connais pas. Du moins, suis-je contre la décentralisation et je l’assume. Mais chacun aura bien compris cette année que nous allons nous servir de ces élections comme d’un référendum : pour ou contre le bouffon et sa clique? Valls a cru malin de rajouter une 2ème question dont la réponse va lui revenir dans la tronche : Pour ou contre la Marine? En répondant à ces deux questions nous n’oublions pas les échecs du gouvernement, au contraire, nous y revenons.

  6. francoiscarmignola dit :

    Les « cantonales » comme vous dites, devaient être remplacées, mais la loi fut abrogée.
    La gauche préside (grâce au FN) et donc nous avons maintenant des « départementales » hybrides, paritaires (il faut des couples maintenant, mais comme les féminités ne sont pas vérifiées, l’examen des gonades n’ayant pas lieu, il faut s’attendre à des fraudes), et, surtout du fait de l’autorité des premiers ministres en exercice, sans aucune remise en cause de l’échelon.
    De fait, l’exercice auquel nous allons nous plier est purement sexuel: de la découpe de canton exclusivement avec comme plaisir, celui du maitre de tulle: faire gémir Bernadette Chirac est le seul objectif.
    Il sera atteint. D’autres peut être, le seront on verra bien, mais l’éviction de l’inutilité absolue de tout ce qui ressemble à la gauche pourrait bien aussi se rendre évident: DEHORS!

  7. Martin dit :

    Ces grandes campagnes de mobilisation obligatoire sont de plus en plus proches du canon stalinien…

  8. Maxime Bonjour,

    Je suis d’accord avec la plupart de votre billet sauf pour la fin.

    Les Français sont tellement habitués a ne pas connaitre ce qu’est le vrai travail qu’il faudra par la force des choses et du monde qui les entours leurs montré.Un peuple qui as été habitué aux aides et allocations de tous les genres ne peut pas s’en passé du jours au lendemain. Je suis extrêmement pessimiste sur la question du travail en France…et je vous avoue que je pense que l’Espagne, un pays ou j’ai vécu pendant 5 ans. pas toujours aussi confortablement qu’en France, risque de remonter économiquement et socialement plus vite que la France qui dans son marécage a beaucoup de travail a faire….a TOUS les niveaux.

    Avec ces guignols a la tête, même votre ancien « patron », nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

    Cordialement,

    JdG

  9. koufra dit :

    Maxime

    C’est parce qu’il ne s’agit plus des cantonales mais des départementales !

    Ou … Le PS voit un intérêt à ce que le FN prenne qq responsabilité avant les présidentielles de manière à cristalliser le débat sur les « mesures odieuses et le bilan » du FN excluant ainsi la droite de cet affrontement bipolaire … Et substituant un débat sur le bilan du FN à un débat sur son propre bilan ?…

    J’ai comme une idée sur leurs motivations, mais cela va t il convaincre les français et résoudre leurs problèmes, j’en doute.

    Iĺs vont donc également cristalliser contre eux une haine et un ressenti énorme.

    Le déni volontaire sera source d’affrontements.

    Amitiés

    Koufra

  10. Frederic_N dit :

    Vous n’avez pas bien compris, Maxime. Ou plutôt vous avez trop bien compris. Dès que Sarkozy aura posé le pied à l’Elysée l’armée des fonctionnaires municipaux va agiter les bataillons d’elus UMP arrivés dans les conseils par hasard – ou plutôt pour de toutes autres raisons que leurs qualités. Raffarin en première ligne ! Et que ne verrez vous pas comme raisons de les maintenir ces braves cantons ! D’ailleurs les battus s’y mettront eux-aussi puisque, de nouveau fonctionnaires mais en surnombre désormais, ils se consoleront en militant pour les prochaines élections aux frais des contribuables. Jusqu’à ce que les électeurs de droite soient une nouvelle fois écoeurés et qu’on les réélise pour 6 ans.
    C’était mon quart d’heure de bonne humeur.

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et tous,
    Je ne pense pas que les départements soient appelés à disparaître car comme bien d’autres promesses des politichiens, elles n’engagent que ceux qui y croient.
    Les communautés d’agglomérations et de communes devaient permettre de mutualiser certains services locaux et entrainer ainsi des économies importantes dans les communes…qui a pu constater la moindre trace d’économie dans les feuilles de taxes d’habitation ? Au contraire les effectifs des fonctionnaires locaux n’ont jamais tant augmenté alors qu’ils devaient décroitre.
    Nos élus quels qu’ils soient, sont trop attachés à leurs hochets et à leurs prébendes pour s’en séparer aussi facilement.
    Pourquoi un tel engouement pour les prochaines élection « départementales » ? Parce que les Français en ont ras le bol de cette clique de tocards qui les gouvernent depuis des décennies et qui les mènent droit dans le mur; ils ont envie de leur faire savoir soit par un vote de défoulement soit en montrant leur dégout en préférant la pêche ou la ballade dominicale.
    Encore une fois il est regrettable que l’ensemble des médias se prête à ce petit jeu médiocre et participe ainsi à l’hystérie ambiante.
    Quant aux conséquences des résultats de ces prochaines élections (déjà annoncés) elles seront très certainement identiques à celles des récentes élections municipales : » nous avons bien entendu le message du peuple mais nous continuerons à faire ce qui nous plait ! »
    Ce n’est quand même pas quelques millions d’imbéciles qui ne savent pas voter qui vont changer le cours de notre carrière !

  12. Duff dit :

    Bonsoir à tous,

    Comme vous le dites Maxime, allez voter pour élire des gens dont les attributions sont floues voire appelées à disparaître voici la plus étrange des élections! M’appuyant sur la fin de votre billet, j’émets prudemment l’idée suivante : Face au rejet de la classe politique qui encourage l’abstention chez certains et le vote protestataire chez d’autres, encouragés par le déni de la réalité de la classe politique qui se partageait le pouvoir jusque là accréditant une certaine forme de vote d’adhésion, il faut bien reconnaître le déficit de démocratie actuellement en vigueur.

    Ce sont des choses qui s’additionnent par exemple : La France a voté non en 2005 et clairement et pourtant une forme de fédéralisme européen suit sa progression au mépris du peuple. Plus gravement, le peuple mécontent se saisit d’élections qu’il dénigrait pour marquer sa désaffection. Hollande aura du tenter de reprendre la main par un référendum gagnable en 2014 – ma thèse – abandonnant toute idée de revenir vers le peuple, celui-ci tente de se venger sur la première élection venue.

    Etant très dubitatif sur la « formidable reprise économique en 2015 qui s’annonce » et sur le terrain pour vérifier que son ampleur sera très modérée et loin de calmer les contestations en cours, j’attends avec une certaine fébrilité les conséquences politiques de ces élections de mars. Une forme de chaos « paradoxal » compte tenu des annonces de « mieux à venir » peut fort bien survenir.

    Ce paradoxe vient qu’on ne vote plus pour les enjeux de chacune de ces élections mais pour exprimer ce que le déficit de démocratie provoque: Les Suisses votent certes de temps en temps sur des âneries mais c’est préférable à ne voter rarement et donc de se tromper de sujet.

    Bonne semaine à tous,
    Cdlt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s