Daesh ou la défaite de la civilisation

téléchargementL’Etat islamique d’Irak, ou le daesh me semble être un phénomène d’une nature radicalement nouvelle et son émergence marque sans doute une rupture dans l’histoire de l’humanité. Dans l’époque contemporaine, depuis 1945, les atrocités n’ont certes pas manqué quand on songe aux massacres biafrais, ou de l’ex-Yougoslavie et du Rwanda, parmi tant d’autres. Mais les actes abominables étaient motivés par des motifs locaux, géostratégiques, frontaliers, expressions exacerbées de haines traditionnelles. Le daesh multiplie les abominations: extermination de yazidis et de chrétiens, massacres, femmes et enfants suppliciés ou vendus comme esclaves, assassinats d’otages. Il pratique un terrorisme d’un genre nouveau, axé sur la médiatisation de l’horreur, dirigé contre la conscience humaine. Nous vivons dans un monde globalisé, de circulation accélérées de images et des idées, dont l’une des valeurs apparentes, officielle, est le respect de la personne humaine. Le daesh se présente comme une sorte de « trou noir » (anti-matière, au sens astronomique du terme), reflet inversé de la civilisation humaine, négation de l’humanité . Il est l’anti-globalisation, l’anti-humanité, à travers l’expression de la barbarie absolue et surmédiatisée. Ce qui nous sidère, c’est la réaction de la communauté internationale, comme frappée de stupeur, anesthésiée, tétanisée, prise de vertige devant l’émergence (la résurgence) de la cruauté à l’état le plus pur. Des otages français, américains, britanniques, russes, japonais, jordaniens ont été tués dans des conditions qui sidèrent par la mise en scène de la bestialité. Le défi est clairement lancé à la communauté internationale. Mais personne ne bouge vraiment. Le monde semble tétanisé de peur. Le daesh n’est sans doute pas si puissant sur le plan matériel. Il a suffi d’une poignée de Kurdes pour le chasser de Kobané. Mais la lâcheté, la passivité, l’inertie des grands Etats sont quelque chose de littéralement stupéfiants. Les grandes puissances économiques et militaires, dont les budgets des armées atteignent des centaines de milliards d’euros, avec les technologies les plus sophistiquées, ne cherchent même pas à se parler ni à s’organiser pour intervenir et mettre fin à cette orgie sanguinaire. Voici l’humanité comme envoutée, hypnotisée, paralysée devant ce déchaînement de barbarie et radicalement impuissante face au mal absolu. Il en faut pas se faire d’illusion. Peut-être sommes nous au début de quelque chose qui ressemble à une ère nouvelle marquée par la défaite de la civilisation humaine.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Daesh ou la défaite de la civilisation

  1. Ping : En Résumé (4) |

  2. georges dit :

    Si nous étions dans le secret des dieux …et des intérêts supérieurs…

  3. francoiscarmignola dit :

    @curmudgeon : d’accord avec vous. Il s’agit d’une barbarie classique du type piraterie. Son exercice de la terreur est assez logique, et a pour but de terroriser les populations qu’elle asservit à l’assyrienne. C’est par la peur de cette violence là que les troupes irakiennes se sont débandées lors de son arrivée, qui a d’ailleurs suivi immédiatement le départ des américains.

    @espritlibre
    Vous parlez de peur, il semble bien que votre discours un peu décousu la manifeste.
    Vous opposez lutte pour l’islam et faiblesse des bobos. Parlez plutôt des familles des bobos, ceux qui se sont opposé à l’attaque de l’Irak en 2003 ou qui exigent des indemnités pour la mort de leur fils soldats. Eux, les soldats, ils se sont parfaitement bien tenus en Afghanistan et au Mali, sans parler du bobo qui a maitrisé à mains nues coulibaly 2. Honneur à eux et honte à ceux qui réduisent les budgets militaires.
    Revenons à l’Irak: toutes les intuitions de Bush au sujet de sa situation réelle se sont révélées justes. La cruauté et la barbarie de Hussein ne pouvaient que déboucher sur un tel désordre et seul une présence militaire mondiale pouvait l’empêcher. La lâcheté de la France de Villepin et de Chirac, plus l’abandon prématuré de Obama sont responsables de cette situation. Vous le dites, d’ailleurs, (vous parlez de responsabilité des occidentaux) mais il me semble que vous ne partagez pas la même interprétation que moi…
    Maintenant, il va falloir, c’est inévitable, y revenir, je veux dire -au sol-.

    En plus vous vous contredisez, vous parlez du choc de civilisations comme d’une vue de l’esprit, tout en affirmant qu’ISIS est un Etat avec une administration. Bien que je partage vos vues sur les problèmes que pose une immigration hors contrôle, y compris les problèmes de loyauté, je ne crois pas qu’ISIS représente quoique ce soit, sinon le désordre des esprits dans le monde musulman, en pleine explosion, du fait de l’inadaptation totale de leur culture traditionaliste avec le monde moderne.
    Et là je ne parlerai pas uniquement des égorgeurs qui ne sont que les symptômes du mal. Il s’agit du terrible sentiment de perte d’identité d’un monde qui réalise à quel point il a perdu le fameux choc de civilisations. C’est pour cela qu’il ne faut pas avoir peur: ce sont eux qui ont peur. De perdre leur chère tranquillité orientale autoritaire, leur chère religion qu’on ne peut pas contredire ni moquer. Et bien il va falloir qu’ils se débarrassent de tout ça.
    Nous devons les y aider: interdiction du voile à l’université (un prof l’a rappelé récemment, c’est insupportable), suppression des subventions aux diverses mosquées, limitations des pratiques rituelles et du jeune en entreprise.
    N’oublions pas d’augmenter les budgets militaires, il y a de l’argent à dépenser utilement en munitions destinées à traiter des misérables.

  4. Curmudgeon dit :

    J’ai oublié le lien de la vidéo de l’Egyptien. C’est

    http://www.memritv.org/clip/en/4773.htm

  5. Curmudgeon dit :

    Cet Egyptien n’est, lui, absolument pas étonné par les procédés de « barbarie sacrée » de l’Etat islamique. Et pour cause : ils sont fondés sur les sources de l’islam, l’exemple du Prophète, et celui des Caliphes bien guidés. Il traite de menteurs ceux qui prétendent que l’EI n’a rien à voir avec l’islam.

  6. Curmudgeon dit :

    Une preuve supplémentaire de la manière dont l’Etat islamique pratique une propagande maîtrisée, ici par l’utilisation d’un journaliste britannique :

    http://pjmedia.com/tatler/2015/02/09/new-isis-video-narrated-by-british-hostage-takes-you-inside-sharia-court-waiting-room/

  7. Koufra dit :

    Cela dit il y a une limite à la barbarie, c’est l’accoutumance… Les opinions publiques occidentales restent choquées des actes de barbarie mais s’y habituent … Tant qu’ils sont lointains.

    Si ils veulent nous atteindre psychologîquement, maintenant, il va falloir nous attaquer sur notre sol.

    La France vient d’être nommée cible numéro 1 d’al quaida devant les USA …
    Ils sont donc vraisemblablement dans cette logique et le message envoyé par un de leurs leaders on ne sait où, n’est pas qu’un message envoyé aux pays occidentaux, c’est un message envoyé à leurs agents …

    Rien de très rassurant donc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s