Réfléchir

imagesLes navires « poubelles » qui s’échouent sur les côtes européennes chargés de migrants  provoquent une émotion intense, fondée sur la conscience des tragédies épouvantables qui poussent les malheureux à fuir à n’importe quel prix, l’ignominie des passeurs criminels qui amassent des fortunes en exploitant la misère et le drame d’une Europe totalement impuissante et désempérée. Au-delà de l’émotion, ces phénomènes nous projettent dans un avenir à la fois si lointain et si proche: 2100. D’après le rapport 2014 de la division des populations de l’ONU , le monde sera peuplé de 11 milliards d’habitants (7,2 aujourd’hui). L’Europe aura perdu 14% de sa population pour atteindre un peu moins d’un demi milliard. L’Inde sera le pays le plus peuplé, 1,5 milliard, devant la Chine (1,1 milliard) et le Nigéria à égalité. L’Afrique sera devenue le continent le plus peuplé avec 4,2 milliards d’habitants, quatre fois plus qu’aujourd’hui, soit un tiers de la population du globe. Cette situation s’explique par l’évolution des taux de fécondité – nombre d’enfants par femme – de plus en plus faible en Europe (1,5 en moyenne), et stables, à un niveau considérable, sur le continent africain (6 au Nigéria, en Angola et en Ouganda, 6,7 en Somalie, 7,6 au Niger). En outre, les inégalités de revenu ne cessent de s’aggraver, de 1 à 30 entre les pays riches de l’OCDE (moyenne de 30000 dollars par an) et les pays les plus pauvres du monde (1000 dollars). La déstabilisation générale de la planète – qui compte déjà aujourd’hui 45 millions de personnes déplacées par les guerres – ne peut que s’amplifier avec la quête de la nourriture, de l’eau, du pétrole, des terres arables, dans le contexte du réchauffement climatique et de la progression des déserts, de l’épuisement des matières premières, entre gigantesques blocs démographiques rivaux, peuplés de mégapoles et de monstrueux biddonvilles, aggravée par le déchaînement des passions religieuses et ethniques. Non, non, mille fois non, ce n’est pas du pessimisme, mais du réalisme! Il suffit d’ouvrir les yeux sur l’avenir! Ce que personne ne fait, n’ose faire. Un gigantesque basculement a transformé les équilibres planétaires. L’Europe, qui dominait encore la terre entière il y a moins d’un siècle, est en passe de devenir une minuscule entité marginale dans la grande tempête de l’univers, risquant de disparaître engloutie par la grande vague de l’histoire. Je  n’ai évidemment pas de solution miracle mais il suffit d’ouvrir les yeux pour comprendre que son unique chance de survie, sa petite chance de survie, passe par l’unification de ses peuples qui ont en commun l’histoire, la culture, une parfaite communauté d’intérêt et de salut face aux transformations de la planète: s’unifier, autrement, plus intelligemment, plus souplement  mais aussi plus efficacement et plus sûrement qu’aujourd’hui, et surtout, réapprendre à se gouverner.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour Réfléchir

  1. Ping : En Résumé (5) |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s