Le message de la crèche

imagesL’affaire de la crèche de Vendée interdite par le tribunal administratif n’est pas une première mais confirme une tendance. Près de chez moi, la crèche traditionnelle d’un hôpital public accueillant des enfants blessés dans des accidents et handicapés – et qui leur apportait un peu de joie avec ses santons et ses illuminations – a été retirée. J’observe le silence assourdissant de la classe politique nationale autour de cette nouvelle phobie de la crèche. Pourtant, le symbole de la crèche est porteur d’un message universel qui transcende la foi chrétienne. Que raconte la crèche? Elle illustre l’histoire d’une famille en fuite, persécutée, chassée par un tyran sanguinaire – génocidaire dirions nous aujourd’hui –  roi de Judée, au service des romains, Hérode, qui a décidé le massacre de tous les enfants de moins de deux ans. Ce jeune couple en errance, recueilli par des bergers de Bethléem, trouve refuge dans une étable. Dans ce contexte de persécutions et d’extrême pauvreté, il donne naissance à un enfant appelé à devenir, selon les chrétiens, le rédempteur de l’humanité. C’est à cette belle histoire d’une famille persécutée, sans doute l’une des plus sensibles, les plus bouleversantes de l’histoire de l’humanité – encore une fois, au-delà de la religion chrétienne – que nos dogmatiques d’une laïcité mal comprise donnent une chasse impitoyable à travers leur phobie de la crèche, dans un climat de silence complaisant ou apeuré de la classe dirigeante. Cette atmosphère d’intolérance et de mesquinerie a pourtant un intérêt. Le bannissement de la crèche au sens matériel des santons et de l’étable est l’occasion, pour les croyants comme d’ailleurs les non-croyants, ou les croyants d’autres religions ouverts sur l’œcuménisme, de s’interroger sur le sens profond du message de la crèche – aujourd’hui censuré. Et surtout, de le redécouvrir dans toute sa richesse.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Le message de la crèche

  1. georges dit :

    Les célébrations de Noël font partie de nos traditions CULTURELLES ,il ne faut pas être catholique pour y adhérer .Le ratissage électoral et souvent la trouille qui y est associée (faire la pute ) pousse certains élus à vendre leur âme(morale pour les athées) judéo-chrétienne.

  2. Bon juste pour préciser que BWV 70 est magnifiquement enregistrée par Bach-Stiftung,
    une version moderne, avec une prise de son remarquable,
    disponible ici et là sur Qobuz ou Itunes.
    Paroles et musique: une splendeur !
    Difficile de résister à la joie de citer ces paroles réjouissantes pleine de sens et d’espoir.
    Elles parlent de fin du monde, dans le language baroque qu’accompagne les plus
    beaux sons du monde merveilleusement entrelacés par le plus grand génie musical de tous les temps.
    Je vous laisse choisir:
    http://www.bach-cantatas.com/Texts/BWV70-Fre6.htm
    Mais n’oubliez pas la musique !

  3. bon, j’essaye encore
    Wachet! betet! betet! wachet!
    Veillez ! priez ! priez ! veillez !
    Seid bereit
    Tenez-vous prêt
    Allezeit,
    À tout moment
    Bis der Herr der Herrlichkeit
    Jusqu’à ce que le souverain des souverains
    Dieser Welt ein Ende machet.
    Mette une fin à ce monde !

    BWV 70: je vous la recommande, la cantate du deuxième dimanche de l’Avent.

  4. Et je ne vois pas pourquoi ma cantate du deuxième dimanche de l’Avent a été sanctionnée…

  5. Duff dit :

    Bonsoir Maxime,

    Je vois ce que vous voulez dire, je n’employais pas le mot « conservateur » dans sens « rétif au changement, à la réforme ». Preuve en est que ce sont les conservateurs britanniques qui ont fait adopter le mariage homosexuel en Grande Bretagne. Mais ils restent conservateurs sur les autres questions traditionnelles dont ils s’emparent : Modération du poids de l’état, efficacité de la dépense publique, politique favorable à la libre entreprise et prudence sur les questions sociétales. La droite française n’est ni conservatrice ni libérale, elle apparaît surtout comme soumises à la pensée dominante dans les médias tandis qu’une déconnexion avec les militants et sympathisants devient de plus en plus criante…

    Bonne semaine,
    Cdlt

  6. lisa retter dit :

    Monsieur Tandonnet, vous ignorez qui sont vos interlocuteurs mais sans l’anonymat d’Internet, qu’en serait-il de la liberté d’expression aujourd’hui ? Et ça ne date pas d’hier, les choses ont juste empiré démesurément… Je n’ai jamais oublié la première fois que je suis entrée dans un isoloir avec ma mère -j’étais enfant- qui m’avait dit de ne pas dire autour de nous qu’elle votait pour le Général. Un homme que le monde entier vénérait mais que la gauche calomniait en excitant les hargnes sociales de la petite bourgeoisie (même si aujourd’hui, les mêmes le vénèrent en oubliant son discours) avait des électeurs qui se faisaient discrets quand la maîtresse à l’école nous expliquait le vote, la démocratie, le suffrage universel…. toussa toussa, cherchez l’erreur. … J’ai évolué dans diverses strates sociales (mariage, loisirs originaux ) pour constater que seuls les privilégiés de la société peuvent exprimer au grand jour des idées contraires au politiquement correct, pour les plus faibles la chasse est ouverte……, la gauche la plus malfaisante tient une base très large, et la bourgeoisie de droite a toujours cautionné. J’ai déjà dit que les gosses bien proprets de la Manif Pour Tous traités comme des voyous par la police et la justice de Valls/Taubira devaient s’en prendre en premier à leurs parents et grand parents. La France a la bourgeoisie la plus bête du monde… Alors souffrez, que nous qui ne sommes ni énarques ni polytechniciens, ni issus de familles à réseaux, mais avons une famille soyons discrets….

    • Lisa, j’ai simplement voulu dire que compte tenu de l’intérêt de certains commentaires, je serais intéressé personnellement de savoir de qui ils émanent… Pour le reste, je n’ai pas de problème avec l’anonymat tant qu’il recouvre une expression qui reste dans la limite de la légalité. Je préciserais simplement, par rapport à ce que vous avez écrit, que le fait d’être énarque ne me protège en rien au regard de ma liberté d’expression sous mon identité réelle… Il est vrai que je trouve assez incorrecte l’attitude de certaines personnes qui s’expriment sous anonymat et se livrent à des attaques virulentes voire insultantes contre d’autres personnes ou des groupes de personnes. L’anonymat pour exprimer des idées, d’accord; pour régler des comptes et se défouler, en exposant le titulaire du blog qui lui s’exprime sous son nom, pas d’accord…
      Maxime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s