La barbarie sanguinaire

imagesL’un s’appelle Peter Kassig, en photo ci-jointe.

L’autre s’appelle Maxime, il a 22 ans, né en Normandie, selon les témoignages jeune homme gentil et sans histoire. Il s’est engagé dans le Jihad auprès de l’Etat islamique en Irak et il est devenu un bourreau sanguinaire, impliqué dans l’égorgement d’otages et de prisonniers. Le passage de la vie quotidienne à la barbarie extrême fait froid dans le dos. Cette histoire abominable rappelle celle de ces Français engagés dans les SS qui ont participé à des massacres de populations civiles ou de cet autre français qui pendant des années, a  torturé et exécuté des compatriotes prisonniers au Vietnam. Ce n’est pas une affaire de religion, ni même, en vérité, de religion trahie et dévoyée par la barbarie, pas même d’idéologie totalitaire, mais avant tout de simple nature humaine. Comment des anges se transforment en démons. Comment toute pitié, tout sentiment humain, toute compassion envers son prochain peut disparaître d’un cœur pour laisser place à une perversité sadique et une cruauté inouïe. Comment le fanatisme est l’expression de la bestialité vicieuse. Comment le mal absolu peut triompher là où on l’attend le moins. Je pense aux parents de ce pauvre blondinet américain, Peter Kassig, engagé dans l’humanitaire en Syrie et en Irak, gardé captif pendant un an par ces monstres –  dont un compatriote qui porte le même prénom que moi –  avant d’être décapité dans des conditions indescriptibles. Je ne sais ni quand ni comment mais je sais que la justice passera, celle des hommes ou une autre, mais elle passera et m’accroche à cette idée pour supporter la pensée de telles immondices.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour La barbarie sanguinaire

  1. georges dit :

    A la libération ces collabos en étaient quittes ,au mieux ,de douze balles dans le cigare .Chaque génération apporte sont lot de démons ,faut croire à un phénomène congénital .A moins qu’une certaine fascination (certainement sexuelle) s’exerce envers les bourreaux tellement craints et l’on ne peut s’empêcher d’accompagner, les vilains en pyjama, dans cette morbide perversion .Les déviations prennent des formes qui dépassent l’imagination de l’être sain .C’est un peu du De Funès ( qui dépeignait si bien le fayotage )mais en plus macabre.

  2. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Annick, je ne confonds pas tout,

    Difficulté de l’écrit en lieu et place de la vive voix : ce n’est pas à vous que je pensais en disant qu’il ne faut pas tout mélanger, mais aux derniers propos de Cazeneuve concernant la « juridication ».

    je dis une chose évidente: face à la barbarie, sous ses formes diverses (un meurtre est toujours un meurtre) la communauté internationale se comporte toujours de la même façon, incapable de bouger le petit doigt par lâcheté, indécision, stupidité.

    Entièrement d’accord, et ça ne date pas d’aujourd’hui !
    Mais encore faudrait-il savoir choisir les bonnes alliances, mieux ; les meilleures, ce qui ne semble pas le cas aujourd’hui.

    Amicalement,

  3. pierrehuet dit :

    Il ne faut peut-être pas chercher une explication sociologique, par contre, il y a surement à réfléchir sur les cause morales. Ce sont des jeunes gens qui ont vécu dans une société de consommation sans repères désintéressés et qui se jettent d’un coup sur n’importe quelle cause.
    De plus, il y a au Proche Orient l’absence de paix entre Israël et Palestine qui donne un prétexte de justicier à ces gens.

    Ce matin à la radio (Le Grand Témoin, Radio Notre-Dame), Gaël Brustier établit le parallèle avec les jeunes qui s’étaient engagés dans des unités nationales-socialistes et avaient commis des monstruosités.

  4. michel43 dit :

    je dors peu;;mais très bien.. cars , aussi lorsque , on regarde en ARRIERE.. couper des têtes ; ou égorger des gens; cela a toujours été le fait de l être sois disant: HUMAINS.. donc RIEN de nouveau..QUI a crier lorsque PROUTEAU et sa clique on GAZER discrètement a la MECQUE ceux qui était dans les sous sols ? PERSONNE Manipuler le cerveaux des gens a toujours été facile..surtout chez les faibles ,LA CROYANCE est l.Opium . des peuples ? cars pour lutter contre un FANATIQUE ; c  » est difficile ; LUI…n  » a pas peur de se SACRIFIER. voyez les Militaires former pars les USA FRANCE et autres..la DEROUTE PARTOUT. porter de magnifique uniforme , avec de NOMBREUSES décorations , se sont souvent des Militaires d  » OPERETTE , face a des FANATIQUES; ils: on AUCUNE chance ….a part de courir très VITE…….

  5. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    La justice ? oui, elle passera probablement mais à une condition : ne pas faiblir, ne pas tout mélanger.
    Comme Koufra, je pense qu’il n’y a qu’une seule solution : la neutralisation sur place avant que le cancer ne gangrène tout, procès et prison n’apportant aucun remède. Sitôt la peine finie, les groupes se reforment et se renforcent, on l’a déjà vécu ailleurs, en Algérie par exemple. Les horreurs de Nairobi ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles d’Oran le 5 juillet 62, et à tant d’autres (je ne donne pas les liens de récits qui sont insupportables, je sais, Maxime, que vous n’appréciez pas. Pourtant c’est la réalité, nous devons le savoir).

    @Régis,
    Mais encore une fois, ceux-là ne sont que les rejetons dégénérés d’une société malade.

    C’est évident. Une société qui ne transmet plus, n’éduque plus, n’instruit même plus, et où tout idéal est moqué, toute foi piétinée, ne donne plus que des souches malades, sans héritage, sans repères ni racines, puisque tout se vaut. Certains parents ne savent plus transmettre, eux-mêmes sont totalement ignares, déresponsabilisés par un État qui veut tout faire -et mal faire- en laissant croire qu’il est omniscient.
    On infantilise les sociétés, et après on s’étonne des résultats…

    Amicalement,

    • Annick, je ne confonds pas tout, je dis une chose évidente: face à la barbarie, sous ses formes diverses (un meurtre est toujours un meurtre) la communauté internationale se comporte toujours de la même façon, incapable de bouger le petit doigt par lâcheté, indécision, stupidité. Quant à l’explication sociologique (la société n’éduque plus, etc.) je suis circonspect; éduqué ou pas, il y a quelque chose de sombre qui pousse les uns ou les autres à choisir le sang et la torture, sous couvert d’une nation, idéologie ou d’une religion, peu importe…
      Amitiés à vous
      Maxime

  6. lisa retter dit :

    L’Islam a commencé à renaître dans ses formes les plus intolérantes, il y a déjà 35 ans, lors de la révolution iranienne….. Alors que les médias laissaient paraître toute leur bienveillance envers le leader islamique en exil en France, en corolaire avec les tombereaux d’insanités déversées sur le Shah ( qui lui avait modernisé son pays… ) leurs réactions presque feutrées dès que tombèrent les masques au lendemain de la prise de pouvoir par les mollahs ne laissaient augurer rien de bon pour l’avenir. Ces exactions n’étaient pas ce qu’on voyait d’ordinaire dans des cas de renversements de régimes, mais bel et bien un retour à des temps révolus avec des décapitations et amputations comme actes de « justice » et un retour aux sévices corporels publics pour adultères (ce qui faisaient même ricaner dans les milieux provocateurs). Comment ne pas se demander dès lors si les vrais bourreaux ne sont pas ceux qui ont délibérément fait chuter tous les régimes politiques laïcs orientaux dans la mesure où tant que des Occidentaux n’étaient pas maltraités, nul ne broncherait. Et quand je dis occidentaux c’est stricto sensu, ce n’est pas « européen » (blanc si vous préférez) car nos amis russes (si, si nos amis Russes) ont également eu à affronter la barbarie en Afghanistan et en Tchétchénie. Des vidéos épouvantables sur le sort de malheureux prisonniers de l’Armée rouge ont circulé sur le net que les bonnes consciences incitaient à ne pas regarder….. Alors oui, il n’y a pas que l’Islam qui décapite, et tant qu’il y aura des rues Robespierre en France dans des municipalités de gauche aux prétentions humanistes, ou tant que les vielles horreurs féministes passeront leurs troubles hormonaux sur les hommes qui refusent de féminiser les noms de fonction en ignorant délibérément le sort des femmes dans les pays musulmans intégristes, nous n’avons pas de leçon à donner…. Et cette tartufferie rend enragé. Quand j’en prend conscience des monstruosités que nos dirigeants occidentaux ont entraîné par leurs politiques irresponsables ….. je voudrais les voir un jour payer cela au prix fort…Très fort…. Car la violence entraîne la violence.

    • Lisa, la « barbarie » que nos amis Russes ont connue en Afghanistan, ils l’avaient bien cherchée il faut dire; à cette époque, les islamistes radicaux étaient nos alliés (du monde occidental). C’est fou comme le monde change, bascule totalement en quelques années…
      Maxime

  7. Régis dit :

    Bonsoir Koufra,
    Je ne voudrais en aucun cas que vous imaginiez que je mets victime et bourreau sur le même plan; je pense d’ailleurs avoir été clair en ce qui concerne le traitement que je souhaite voir appliqué au tueur (au minimum, la perpétuité réelle). Comme je le déclarais à la fin de mon précédent message, la mort de Peter Kassig et de ces soldats syriens me donne la nausée.
    Je n’ai bien sûr pas connu personnellement le malheureux Peter Kassig et il en va de même de la plupart des gens dont on cause ici ou ailleurs. D’ailleurs, qui peut se targuer de connaître vraiment les personnalités médiatiques, quelles qu’elles soient ? Ce que je sais de ce garçon, je l’ai appris à la lecture d’ articles de presse et des déclarations de celles et ceux qui l’ont connu.
    Ce que je déplore, c’est le fait que nombre de jeunes Occidentaux (mais pas que des jeunes), du fait d’une certaine propagande, ont acquis une mentalité de « Bisounours » et s’aventurent, tels des agneaux, sur le territoire fréquenté par les loups. L’Enfer est pavé de bons sentiments.

  8. koufra dit :

    Bonjour Régis,

    Sauf à avoir connu personnellement Peter Kassig, il apparait difficile de dire quelles étaient ses motivations profondes.

    C’était un ancien rangers, unité d’élite de l’armée américaine (faisant partie des forces spéciales) où je ne pense pas que les gens soient naïfs.

    Votre post me dérange car il laisse à penser qu’on met sur un pied d’égalité bourreau et victime.

    Oui la communication n’est pas la même qu’on soit occidental ou syrien… malgré le nombre, qui a parlé des soldats libanais décapités (pourtant chrétiens)?

    Personnellement, je me refuse à regarder ces vidéos, cela ne pourrait qu’influer sur mon jugement et pas dans le sens de la rationalité.

    Par contre, dans le cas horrible de Lee Rigby, ce qui m’a effrayé, c’est de voir les gens en train de filmé ce meutre, de discuter avec les asssassins… visiblement, sans se sentir menacés.

    désolé si c’est quelques réflexions sont très décousues.

    Cordialement

    Koufra

  9. Freddie dit :

    J’ajoute que dans le même numéro, il y a un article sur le 3ème bataillon du génie des démineurs de 1944-45, des gens qui se sont réunis, toujours solidaires, pendant des décennies, ont formé une caisse d’entraide et, venant de dissoudre leur association (pour cause d’âge), ont donné leur caisse à handicap international. Dans le même journal, les démons et les anges…

  10. Freddie dit :

    On lit dans la presse locale que le jeune bourreau était « un garçon plutôt gentil, qui apparaissait comme quelqu’un de sensé, drôle, mais qui pouvait balancer des choses glaçantes »… et qu’il n’était pas révolté contre la société quand il vivait en France. Toutefois, il avait déjà attiré l’attention de la presse, s’était converti à l’Islam, était parti en Mauritanie où il avait « visionné beaucoup de vidéos de propagande », etc. Bref, il y a tout de même des signes avant-coureurs et nous pourrions nous protéger, à condition de ne pas tomber dans le bisounoursisme. Pour être prudent, il est temps, aujourd’hui, de savoir se montrer un brin parano.

  11. François dit :

    Maxime,
    Cette attirance pour le mal n’est pas nouvelle : toutes les époques, à des degrés divers, ont fourni des bataillons de réprouvés. Peu importe la cause, la beauté du mal et le sentiment de liberté qu’il procure continueront à fourvoyer une certaine jeunesse. Il ne faut pas imaginer Satan en bouc nauséeux, mais plus sûrement comme un Gérard Philippe dans le film « La Beauté du mal ».

  12. jfbonnin dit :

    La guerre civile a déjà lieu.
    L’Etat Français répond déjà courageusement et avec vigueur, projetant de légiférer sur la fessée.
    Sourions : le pire est devant nous. « Un pied dans la tombe, l’autre sur une peau de banane ».

    JFB

  13. Régis dit :

    M. Tandonnet,

    Quitte à mettre les pieds dans le plat, je dirai que Peter Kassig et Maxime Hauchard sont deux rejetons, certes caricaturaux, de la société occidentale actuelle. Le premier appartient à la catégorie des gentils citoyens du monde, naïfs et généreux, désireux d’aller aider les pauvres peuples du Tiers Monde, au nom de l’amour universel qui n’existe pas. Lorsque ces malheureux entrent en contact avec la réalité, l’effet produit s’avère éminemment douloureux (Hervé Gourdel appartenait à la même confrérie). Le second, autre pur produit de ladite société, correspond à ceux qui n’ont pu se fondre dans la matrice bien-pensante. Ne se reconnaissant pas dans la nouvelle « religion » officielle, ils adhèrent à une idéologie qui leur apporte, du moins le croient-ils, la spiritualité que le monde moderne leur a refusé, leur méconnaissance des vraies valeurs spirituelles (ces gens-là sont souvent issus de foyers athées) les ayant mené dans cette impasse. Ils ont cependant l’impression de vivre une grande aventure, de donner un sens à leur existence, se prennent pour de valeureux guerriers en égorgeant et décapitant des innocents. Ils ont quitté des familles souvent décomposées, sans pères ni repères, rejoint une société patriarcale aux antipodes de celle qu’ils ont quittée, de plus en plus basée sur des valeurs féminines et le matriarcat (féminisation de la société à tous les niveaux, et en particulier dans le domaine de l’éducation) qui ne convient pas à tout le monde et notamment aux adolescents en quête de valeurs viriles et de modèles masculins.
    Comme l’écrivait le grand écrivain Arthur Machen, « La sorcellerie (au sens du mal absolu) et la sainteté, voilà les seules réalités. » Maxime Hauchard d’un côte, Peter Kassig de l’autre.
    Que les malades qui pratiquent de telles exactions doivent être définitivement (et radicalement) mis hors d’état de nuire, c’est une évidence. Mais encore une fois, ceux-là ne sont que les rejetons dégénérés d’une société malade.
    Éradiquer les conséquences de cette maladie, c’est bien mais encore faudrait-il avoir le courage de traiter tout aussi énergiquement les causes du problème.
    Oh, une dernière chose. Je conçois parfaitement que le sort de « ce pauvre blondinet américain » émeuve mais eût-il été brun aux cheveux crépus que cela aurait été tout aussi atroce (je ne vous fais naturellement pas de procès d’intention). D’ailleurs, le fait que le film de la décapitation de Peter Kassig n’ait pas été diffusé par ses bourreaux est révélateur. En revanche, l’égorgement d’une vingtaine de soldats syriens a été montré et le martyre de ces hommes, dignes et courageux jusqu’au dernier moment, n’a pas suscité les mêmes lamentations.
    Je m’arrête là parce que j’ai la nausée et aussi parce que tout cela n’est vraisemblablement que le début d’une série d’atrocités dont on n’a pas fini de parler. Rappelez-vous aussi Lee Rigby, sauvagement assassiné dans les rues de Londres en 2013. Et de la tentative d’assassinat du soldat français Cédric Cordier à la Défense quelques jours plus tard, par un néo-converti.

  14. Tygrys dit :

    Croyez-vous que la micro-société parisienne intellectuelle bobo de gauche (pardon pour la redondance de pléonasmes) réclamerait une action immédiate, résolue, foudroyante contre ces barbares qui illustrent parfaitement la notion de « crime contre l’humanité »? Non, elle préfère s’en prendre courageusement aux nazis imaginaires qui en France, en 2014, osent se permettent d’émettre une opinion contraire à la doxa officielle portant sur les évènements d’il y a 70 ans (cf. votre billet sur Zaz).
    Pour ne pas « stigmatiser les musulmans » sans doute? mais une telle attitude est une insulte aux musulmans, aux croyants en général et à tous les êtres humains dignes de ce nom!
    C’est plutôt d’une immense et tragique lâcheté qu’il s’agit, et c’est ce que retiendra l’Histoire.
    La justice passera oui; s’agissant de la justice des hommes, elle passera sans doute par les populations arabes sunnites de la région contrôlée par ces monstres, quand ils ne supporteront plus leurs exactions ou plutôt, quand ces populations verront plus d’inconvénients que d’avantages à leur emprise; puisqu’elle ne passera pas, c’est une évidence, par l’action de cet oxymore visqueux que l’on appelle « communauté internationale ».

  15. pierrehuet dit :

    1)-Effet du vide intellectuel, moral et spirituel de notre société, comme toutes les dérives sectaires.
    Un excellent article: http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/11/18/xavier-hauchard-et-le-desert-mental-de-la-societe-marchande-5492306.html
    2)-Dès le mois de juillet, on savait en France, et au plus haut niveau, que EIIL employait des volontaire étrangers pour les pires besognes.

  16. Koufra dit :

    Personnellement, je suis partisan (comme Alain Marsaud, notamment) de la neutralisation sur place prioritaire des jihadistes français ou suceptibles de revenir en France.

    Ils sont déjà beaucoup trop nombreux, beaucoup trop nombreux… Cela dépasse nos capacités de contrôle. La DGSI c’est 3500 personnes. ( et elle a bien d’autres missions que la surveillance des djihadistes.

    Il y a officiellement 1230 djihadistes français en Syrie, mon estimation du fait d’un écart statistique avé la belgique est de 2300.

    Si tous reviennent, avec des competences militaires, des réseaux d’armement, aguerris, c’est une guerre civile qui aura lieu.

    Sur la grille de l’école à côté de mon lieu de travaille, il y a un pannonceau vigipirate !!!!… Ça donne une idée de ce qu’ils comptent faire pour nous faire céder…

    Comme on a pu le voir lors de l’attaque du mall de Nairobi, le niveau militaire des djihadistes devient très élevés, ils ont résister pendant trois jours aux SAS et aux forces spéciales israéliennes … Et la barbarie exercée sur les personnes présentes est innommable !

    http://www.frederichelbert.com/20130929/nairobi-labomination-decouverte-au-kenya-les-tortures-infligees-au-otages-des-shebab

    Personellement, j’ai mal dormi à la lecture de cet article. Hélas c’est un mode opératoire très portable…

    Voilà pourquoi, à mon sens, courrir un risque en laissant revenir une partie de ces gens serait criminel de la part des politiques. Surtout qu’il y a beaucoup à dire sur le fait qu’on ait participer à les armer et les former, aveugler par l’ogre bachar al assad.

    Le fait d’avoir permis au Qatar de faire atterrir des avions au Nord Mali avant l’intervention française pour ex filtrer des djihadistes et leur éviter l’anéantissement… Là on est dans la haute trahison!

    http://malijet.com/en-direct-du-front/64334-le-qatar-envoie-des-avions-pour-exfiltrer-les-terroristes-du-nor.html

    Laisser ces avions atterrirent, n’a pu de faire qu’avec un ordre de laisser faire de l’armée française et cet ordre n’a pu venir que d’un politique au sommet de l’état.

    Amitiés

    Koufra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s