« L’homme du destin »

imagesEQQAFZJ6Parfois, je me répète, je sais. C’est ce que m’a dit récemment un être cher: « Papa, tu redis toujours un peu la même chose! » C’est parce que je souffre d’avoir raison et de prêcher dans le vide, le néant… J’ai l’air aussi de me contredire. Là, ce n’est qu’une apparence, le reflet d’une complexité. Ainsi, j’ai toujours dit que je ne croyais pas à « l’homme providentiel » mais pourtant, je crois à « l’homme du destin ». Nuance très personnelle qu’il me faut expliciter. Je n’imagine pas un instant qu’un Zorro, idole des foules et des médias – homme providentiel –  aille poser ses valises à l’Elysée, en 2017, pour diriger lui-même « le redressement de la France ». Je sais, pour m’intéresser à la politique depuis 1974 et avoir servi dans ce Palais qu’une telle hypothèse est à exclure. Dès lors que vous êtes chef de l’Etat, élu au suffrage universel, vous entrez dans une mission de représentation car vous représentez la Nation. Gonflé d’orgueil, vous ne pensez qu’à une chose: être aimé de ceux qui vous ont élu, et des autres. Vous y pensez d’ailleurs tellement que vous finissez par être détesté. Pire que tout, cet amour doit s’inscrire dans la durée, 5 ans, voire 10 puisque votre espoir fondamental est d’être réélu. Donc il n’est pas question de faire les choix réels de gouvernement qui permettront de redresser le pays: réduction draconienne des dépenses publiques, libéralisation du marché travail, affirmation de l’autorité républicaine. Tout président de la République devient une momie, même si cette momie est bavarde et agitée de soubresauts. En revanche, je crois au chef charismatique, à l’homme de l’espoir, de l’avenir, celui qui entraîne les autres, incarne le risque, l’intelligence et l’action. C’est celui qui refuse justement l’Elysée, ne cherche pas la popularité, ni la durée, ni l’amour des foules, ni les ors du Palais ou le prestige des voyages planétaires, celui qui croit en la France plus qu’en lui-même.  Sa place est à Matignon, le cœur de la République, pour deux ou trois années, guère plus, des années d’enfer pour bouleverser le pays et le remettre sur la bonne voie. « L’homme du destin », un grand Premier ministre qui donne tout pour son pays, en se foutant du reste, notamment de sa postérité, oui, j’y crois, même sans le connaître…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour « L’homme du destin »

  1. Etienne de Saint Louvent dit :

    Cher Monsieur,

    Je serai heureux de vous rencontrer autour d’un café, et d’échanger avec vous sur l’avenir de ce cher pays bien abimé. Partager avec vous certains de mes diagnostics me ferait grand plaisir : je vis la même frustration que vous.

    Bien cordialement,

    Etienne de Saint Louvent

    J'aime

  2. Martin dit :

    Bonjour Maxime,

    Je commente ce post avec retard mais dans l’espoir de contribuer à votre réflexion…

    Je comprends d’autant mieux votre idée que je viens de terminer une passionnante biographie de Stolypine. Stolypine a été cet « homme du destin » pendant cinq ans. Sorti de nulle part, choisi miraculeusement par le Tsar en des temps troublés, accomplissant au péril de sa vie des réformes colossales malgré l’opposition de la cour et de la Douma.

    Mais plus j’y pense et plus je me dis qu’un tel homme au poste de Premier ministre ne réussirait pas en France aujourd’hui. Le soutien du Tsar pour Stolypine a vacillé pendant cinq ans, mais au moins n’était-il pas miné par les calculs électoraux de Nicolas II – qui n’en faisait pas, et pour cause.

    Dans notre cas, aucun politicien devenu Président de la République n’aurait la grandeur d’accepter de son Premier ministre les réussites historiques dont nous avons besoin. Voyez la relation perverse entre Valls et Hollande…

    Il faudrait que le Président de la République soit contraint de laisser le Premier ministre gouverner par les institutions, et je ne vois qu’une seule configuration pour cela – une cohabitation de deuxième mandat, avec un mode de scrutin aux législatives conférant un mandat sans ambiguïté à la majorité parlementaire.

    C’est pourquoi j’en suis réduit ces jours-ci à chercher le réconfort dans la très longue histoire de France. Mais c’est de la foi plus que du raisonnement – pas très rassurant.

    Bien à vous,

    Martin

    J'aime

  3. Etienne de Saint Louvent dit :

    En créant l’institution préidentielle, le Général de Gaulle souhaitait créer une France forte et indépendante, en s’appuyant sur deux aspects :
    – Psychologiques : le mythe du chef charismatique est inscrit dans notre génome et dans notre histoire. Avec une fonction présidentielle équivalente à celle d’un monarque, l’institution présidentielle de la Ve réconciliait tous les français, qu’ils soient de tradition monarchiste ou républicaine
    – Réaliste quant à la nature humaine : Simone Weil faisait remarquer qu’un parti politique ne recherche pas par construction l’intérêt général d’une nation, mais la conquête du pouvoir. La désynchronisation entre le mandat présidentiel (septennat) et le mandat de l’assemblée (quinquennat) permettait de s’affranchir du régime des partis.
    (NB : nous le retrouverons aujourd’hui de façon exacerbée par le passage du mandat présidentiel au quinquennat. Merci M. Chirac).

    D’autre part, je pense que de Gaulle pensait que tout président en exercice démissionnerait de lui-même par honneur si l’élection de l’assemblée était un désaveu de son action.

    Oui, l’institution présidentielle est définitivement réservée à des hommes d’une trempe, d’une intégrité et d’une valeur morale exceptionnelle. Ces hommes doivent être des visionnaires, pleinement libres et disposer d’une vaste culture qui puisse embrasser toute la complexité de la nature humaine.

    L’un des exemple que j’affectionne plus particulièrement est celui de Pompidou, qui renvoit un fait divers à l’universel en citant Eluard.

    Où se trouve un tel homme aujourd’hui ? Je l’ignore…
    Mais si je trouve un homme d’une tel trempe, et qu’il refuse cette tâche qu’on lui propose par humilité, alors c’est lui.

    J'aime

  4. Frederic_N dit :

    @ Maxime
    Tel que vous le formulez je serai mal venu de le discuter . Et vous avez sans doute raison sur Matignon. .. même si un Matignon de droite butera toujours sur l’Administration de gauche

    J'aime

  5. Cher M. Tandonnet,

    Je pense exaxtement à l’inverse de vous. Il n’y a pas d’homme du destin car celui-ci n’existe pas, l’homme est libre et n’est pas soumis à un destin. Mais je crois à l’éventualité d’un homme ou d’une femme providentiels. Car la Providence c’est l’action de Dieu respectant la liberté des hommes.

    J'aime

  6. espritlibre dit :

    @ Frédéric_N : »Car votre homme absolument providentiel dans votre descriptions, arrivera les mains coupées » . Il arrivera au pouvoir sans mains et même sans tête, car elle aussi aura été coupée. Et par qui? Pas par ses adversaires, non, ce serait la logique politique. Par ses amis évidemment, par ceux qui ont le pouvoir et ne veulent surtout pas le lâcher. Souvenez-vous de Chirac et de tant d’autres, occupés certes à se goinfrer, mais passant leur temps à décapiter tous ceux qui pouvaient leur faire de l’ombre. Suivez la course à l’Elysée dans laquelle sont engagés nos élites de la droite dite républicaine. La gauche se contente de remettre un peu de petit bois de temps en temps pour alimenter le feu de joie, pas besoin d’en faire plus.
    @ Maxime, dans nos institutions, celui qui a le temps et la force institutionnelle pour nettoyer les écuries c’est le président de la République. Le premier ministre est soumis aux parlementaires dont il doit en permanence obtenir le soutien. Un retour au régime parlementaire dans ces temps de crise politique et d’abaissement moral serait une erreur grave.

    J'aime

  7. Bernard dit :

    Bonjour à tous,
    L’éditorial de Cécile Cornudet dans Les Echos du 14 novembre au sujet de Bernard Cazeneuve est édifiant. Il n’y a plus de communication entre les intervenants et le Ministre. La déclaration de Christian Eckert inverse de celle de son Président sur RTL le 13 novembre est fracassante d’amateurisme déclaré.
    Le Premier Ministre est à la botte du Président, Moi Je l’a encore rappelé récemment. Même réaction lorsque Nicolas Sarkozy était Président au sujet de François Fillon: En substance je commande il exécute.
    Tout le système s’en va à vau-l’eau car il n’y a plus que le vide à tous les niveaux. Et comme la nature a horreur du vide des hommes et des femmes de l’Administration tentent de suppléer à cette absence. Charité bien ordonné commençant par soi même il n’est pas étonnant que les réformes soient bloquées puisque personne au dessus d’eux ne semble prêt à taper dans le nid de fourmis ( dans le sens de cette expression imagée bien sur ).
    Nous n’arriverons pas à faire revenir le Général. Le système qu’il a laissé est fourvoyé par des intérêts partisans et claniques.
    Je rejoins l’analyse de Michel43 sauf que le rassemblement tricolore de Marine n’est pas la solution car elle ne fait que critiquer et rien de palpable ne montre le début d’un programme.
    Une dissolution pour quoi faire: à droite puisque les médias pensent que c’est le prochain parti élu ils en sont encore à se tirer la bourre. Peut être qu’après le vote de fin novembre ce parti se mettra en route. Mais si c’était Nicolas Sarkozy qui était élu à la tête de l’UMP la situation se dégraderait encore plus car les salves nourries seraient tirées contre lui. A tort ou à raison? j’ai ma propre opinion que je conserve pour moi.
    En conclusion c’est un changement du Système qu’il faudrait mais avec qui ??????
    Venir des électeurs oui, mais cela prendrait trop de temps et il faudrait que cette personne providentielle se montre…. et pour l’instant c’est le vide sidéral.

    J'aime

  8. drazig dit :

    Le Président de la République est considéré comme le monarque de la Nation. Cette dernière ne s’est jamais remise de la chute de la Monarchie, inscrite dans ses gênes. C’est pourquoi il me semble que seul le Président peut réformer, à lui de bâtir sa légitimité. Et comme jusqu’à présent – par la faute de la République, de ses institutions – les Présidents sont médiocres et incapables, l’issue me parait inéluctable. Je me demande même par quel miracle la France reste debout… mais elle vacille. L’UE accélère sa disparition.

    J'aime

  9. Maxime bonjour;
    « L’homme du destin », le dernier connu, ne serait-il pas De Gaulle ?!
    Une réflexion me vient souvent à l’esprit, s’il n’avait pas été là, un autre aurait-il fait la même chose, pris sa place dans l’histoire.
    Et bien non ! Je ne le pense pas.
    Justement « l’homme du destin » c’est la rencontre entre un homme, sa conscience, sa pensée, son histoire personnelle et une situation plus ou moins tragique.
    Et pourtant, c’est bien De Gaulle qui a créé ce poste de Président élu au suffrage universel et qui n’a gouverné que dans ce qu’il pensait être l’intérêt général.
    Je pense donc qu’il ne s’agit pas du poste ou de la fonction mais bien de la rencontre en un homme et un contexte. J’y crois encore …
    A très bientôt.

    J'aime

    • Cher Philippe Berthaume, oui, c’est bien à lui que je pensais, mais en tant que président du Conseil en 1958… Quant à la présidence de la République gaullienne, je vous assure qu’elle est totalement détruite, bafouée, ridiculisée… Elle n’existe plus, elle a laissé place à une sorte d’avatar dégénéré de présidence américaine. Personne ne veut le voir et l’admettre tant l’Elysée fait fantasmer les politicards français, mais c’est évidemment la vérité. A bientôt, bien amicalement, Maxime

      J'aime

  10. Frederic_N dit :

    je ne suis pas sûr de bien cous suivre, Maxime . Et de mon temps on appelait cela « mettre la charue » devant les bœufs.
    Des hommes – et des femmes comme cela – il en existe des dizaines . J’en connais. Mais en écrivant cette tribune, vous faites comme si le difficile n’était que de les trouver. Le difficile est ailleurs. Car votre homme absolument providentiel dans votre descriptions, arrivera les mains coupées . Et coupées par qui ? L’administration publique qui sabotera ( avec la meilleure volonté du monde ) sa politique. Pourquoi ? parce que l’essence d’une organisation est de se conserver . Et se converser va simplement à l’encontre des objectifs que vous voulez voir poursuivre : la baisse des dépenses de l’Etat
    Comment voulez vous par exemple faire supprimer les départements dans le cadre d’un dialogue avec les élus et l’administration ? La seule solution est de les prendre en orage, de façon brutale, en s’appuyant sur la population …
    d’où ma question . Et si vous vous consacriez concrètement à préparer ce véritable coup d’Etat que vous demandez .. a bon droit d’ailleurs

    J'aime

    • FredericN, non ce n’est pas du tout ce que je veux dire « homme absolument providentiel », mon idée, c’est que pour essayer de secouer le cocotier, Matignon est beaucoup mieux placé que l’Elysée, c’est tout… C’est à l’expérience que je dis cela, mais quand je vois le tour pris par la vie politique, les déclarations des candidats pour 2017, c’est exactement le contraire qui se passe…Donc on est mal parti! Maxime

      J'aime

  11. michel43 dit :

    je me souviens aussi de Mon PAPA. tu sais que : les Politiciens ,de tout bords , prenne des décisions souvent idiotes; qui nous fragilise , Mais, trouve tout les moyens, pour vider nos poches. ?pourtant ,se sont NOUS .. qui assure leurs fin de MOIS ? NE fait jamais confiance a c’est beau parleur. Qui harangue les foules dans leurs Réunions; et disent ,TOUT et son CONTRAIRE. Un PAPA. disait a sa FILLE. Avec les jeunes générations; il va y avoir de sérieux problèmes; un Ancien Premier Ministre, on ne peu recueillir, toute la Misère du MONDE.. Maintenant; TOUT les ténors de la DROITE la plus bête du Monde, DONT SON CHEF..Qui , s » aperçoivent que le SOCIAL. Ruine la FRANCE ? Haro sur la CMU RSA AME.. plus le Droit du SOL.et la suppressions de nos Frontières. que les FRANCAIS ne se sentent PLUS chez EUX, les travailleurs détacher.et puis.. il faut STOPER l » Immigrations Massive; OUI..se PAPA la. Avait RAISON trop tôt… .et maintenant , les autres hypocrites ;rallie son Drapeau Bleu Blanc Rouge …SI :tout Président devient une Momie, c’est qu’il a , autour de LUI..une Bandes de faux -culs , qui profite du système et de la largesse du Contribuables..se que ne peu faire, un PATRON. Cars LUI.. doit faire vivre son entreprise; qui est en plus :SON CAPITAL et n »a pas le droit a l’erreur.. sinon il est RUINER. Contrairement a nos élites; que l »on change de poste ou on les mets au placard… ON ne peu REDRESSER un PAYS..aux mains des POLITICIENS .DES 5.5 millions de Fonctionnaires; de la Dictatures des syndicats et des Associations , de la HAUTE fonctions PUBLIQUE. et LOBBY en tout genres, on y ajoute :BRUXELLES… Sans COUPER les branches Ruineuses pour les finances de notre PAYS … Alors ,Maxime , un Chef Charismatique ;, qui aurait toutes ses qualités ; est INTROUVABLE. Donc , je n’y crois PAS.. il y a trop d’intérêts en JEU. Pour protéger leurs AVANTAGES.. ils ESSAYES de faire PEUR , pars tout les Moyens au x ELECTEURS. En déversant des ANERIES. Vieille de 75 ANS. Grave ERREUR. le peuple VOIE. ENTEND..CONSTATE que notre pays s’enfonce dans la MISERE.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.