Les choses cachées de la politique française

imagesVendredi, j’ai déjeuné avec un jeune et brillant journaliste, connu quand j’étais à l’Elysée, spécialisé dans les enquêtes politiques, qui travaille pour un grand hebdomadaire. Les méandres de la vie politique nationale, je les observe comme tout le monde. Mais ce qu’il m’a raconté, son quotidien désespéré, preuves à l’appui – les choses qu’il ne peut pas écrire – m’a fait franchir un cran supplémentaire dans la sidération. Je résume, en quelques mots: les pactes secrets entre les pouvoirs en place et la presse, même la plus radicale, pour taire les affaires explosives, pires que celles qui nous sont révélées; l’entente des politiques de tout bord et des médias qui se concertent pour faire monter l’extrême droite en parlant d’elle, afin de « lepéniser » la révolte et l’étouffer par diabolisation; l’obsession généralisée de la conquête des « postes » au détriment de tout sens civique et au mépris le plus sournois des citoyens; les collusions secrètes, entre gens de la presse, de la politique,  y compris d’extrême droite et d’extrême gauche, ou des médias, supposés se haïr et s’affronter; les grands lynchages publics orchestrés par le plus proche entourage; la part des vengeances intimes dans l’ouragan de la vie publique.. Bref, un climat d’hypocrisie, de manipulation et de délitement de la vie politique et médiatique dont les plus cyniques propagateurs sont parfois les parangons de vertu.  On croit que le monde est devenu transparent mais seule la face visible de l’iceberg parvient à nos sens. Et nous retombons toujours sur la même question: comment sortir de ce marasme, bien plus moral qu’économique ou social? La réponse ne peut être qu’individuelle, personnelle. Elle tient à l’esprit critique, à la distance, au recul, refus de se laisser manipuler, rejet de toute forme d’idolâtrie, de soumission intellectuelle à un parti, une idéologie ou autre forme d’envoûtement et cultiver en soi une sorte de désenchantement positif…

Maxime TANDONNET

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

38 commentaires pour Les choses cachées de la politique française

  1. koufra dit :

    Bonjour Jacques De Guise,

    Merci! Je suis hélas moins actif en ce moment car trop pris par mes activités associatives (conseil syndical).

    En espérant avoir l’occasion de nous revoir!

    Amitiés

    Koufra

  2. Lebrun dit :

    La politique c’ est de la manipulation permanente ., on est d’ accord . Le drame est que l’on ne peut que subir …et l’ on est tombé bien bas.
    La responsabilité de la Gauche est entière dans notre situation à la « grecque » . En 14 ans avec Mitterrand , on a eu droit à une explosion du chômage et du déficit . La technique consistait à charger la barque des avantages sociaux pour s’ assurer d’ un clientèle électorale et laisser à la droite , revenue au pouvoir, ces bombes à retardement pour le budget, en ‘ empêchant alors tout redressement par la tactique de l’ obstruction à coup de manifestations et grèves à répétition.
    N. Sarkozy a eu , ainsi ,contre lui quand il a passé par le Parlement la réforme des retraites …jusqu’ à des « lycéens » dans la rue !.
    Et pourtant il a eu un satisfecit du Président socialiste de la Cour des Comptes
    sur sa gestion de la crise.
    La Gauche maintenant revenue au pouvoir ( les mêmes qu’ en 1981 !) a recommencé à charger la barque et nous voilà désormais au bord du gouffre puisque toute notre Administration est financée …à crédit , crédit que nous sommes bien incapables de rembourser !

    • Lebrun, personnellement, je ne dis pas la Gauche, car cela leur fait trop plaisir, mieux vaut parler des socialistes, le terme est moins flatteur, il n’aiment pas trop…
      MT

  3. georges dit :

    Il y a quelque chose d’enfantin dans ce besoin d’amasser les richesses , ,de jouer au chefton ou à la cheftaine .J’ai vu récemment la série sur Mazarin(Toreton) et la cour de Louis le quatorzième , quel monde stupide ,quelle pathétique comédie .Changez les décors ,les atours ,les attelages ,les parures ,les demeures ,les ronds de jambes et transposez les à notre époque …

  4. Cherea dit :

    Bonjour Maxime et autres lecteurs,

    je vais vous apporter une preuve de cette collusion entre politiques et médias que chacun pourra constater.

    Rappelez-vous fin août, Montebourg, Hamon et Filipetti quittent le gouvernement. On s’étonne un peu du départ de Filipetti.

    10 jours plus tard, un hebdo montre la photo du couple montebourg filipetti en goguette à SF.

    Je pense que tous les journalistes étaient au courant de la bluette des 2 ministres et que le départ de Filipetti pouvait s’expliquer par sa relation avec le frondeur Montebourg. Rien, niet, nada, walou dans la presse de la relation des deux alors que c’était une explication plus que crédible au départ de Filipetti du gouvernement.

    Voilà un exemple frappant de la collusion entre médias et politiques.

    • @Cherea,
      Cette collusion ne date pas de hier. Je me rappel de passage a Paris dans les années 70 ou on chuchotait sur telle ou tel…avec la mention… »Chut »….tout le monde le sait ..mais personne en parle…Donc cela ne date pas de hier…notre culture du mensonge est plus que tolérante…il faut se rappeler que les media ne peuvent pas toujours tout dire autrement plus de de l’aide ou bakchich de l’Etat.
      Cordialement,
      JdG

  5. koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Je ne pense pas que M. Juppé puisse remporter l’élection présidentielle.

    Politiquement peu de chose le différencie, de mon point de vue, de la droite du PS, cette assise électorale me parait très ténue.

    De plus, les positions de M. Juppé sont trop européistes, trop convenues et pas assez nationales et son bilan au pouvoir reste à démontrer.

    Loin de rassembler la droite, il va la diviser, casser l’UMP et faute de partie gaulliste, pousser une partie de l’électorat de l’UMP dans les bras du FN.

    Il est possible que cela n’arrive pas mais cela me semble probable.

    On aura probablement le FN au second tour et l’éclatement de la droite comme de la gauche font qu’il n’y aura pas d’union autou d’un candidat, l’absention au second tour sera probablement exceptionnellement massive.

    Amitiés

    Koufra

    NB:
    Il se peut que je me trompe puisque je n’ai jamais voté pour un candidat à la présidentielle qui s’est fait élire… (étrange performance…)

    election presidentielle 2002 : Vote Chevenement 1er tour, abstention au 2nd tour
    election presidentielle 2007 : Vote Bayrou 1er tour, abstention au 2nd tour
    election presidentielle 2012 : Vote Dupont Aignan 1er tour, Sarkozy au 2nd tour

  6. Stéphane B dit :

    Oups je n’ai pas terminé ma phrase. Laurent Louis avait mis en cause le 1er ministre Belge dans une affaire de pédophilie

  7. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Juppé, il est trop en rondeur. Pour moi, il n’a pas le charisme d’un chef qui doit savoir s’imposer et montrer ses muscles. Je ne l’ai jamais vu comme ça mais qui sait ? Toutefois, on dit qu’en prenant de l’age, on devient aigre pour certains et plus coulant pour d’autres.

    Pour ce qui doit être tu en politique par les journaux, personne ne ressort l’appel pour la légalisation de la pédophilie lancée par la gauche le 25 octobre 1977 dans le journal le Monde, signé par Lang notamment. Personne ne parle des dérives d’un certain Dany, ce qui lui a valu de devoir quitté l’Allemagne. Allez lire pour ceux que ça intéresse
    http://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/

    Personne ne parle de l’excellent discours du député belge Laurent Louis devant l’Assemblée Nationale Belge qui s’était réuni pour lever son immunité car il avait mis en cause le 1er ministre belge.

  8. koufra dit :

    Bonsoir Maxime,

    La responsabilité du chef n’enlève pas la responsabilité individuelle mais l’atténue, à mon avis.

    C’est faire outrage à M. Juppé que de penser qu’il n’a été qu’un simple exécutant.

    Néanmoins, l’homme se trompe facilement entre les nuances quand tout devient gris…

    L’exercice des responsabilités rend les choses plus complexes.

    Koufra

    • Koufra, bien sûr, mais je pense qu’avec la noyade de NS, Juppé peut être le seul espoir de gagner en 2017.
      Maxime

    • Bonjour Koufra,
      Bien content de vous revoir sur ces billets de Maxime.
      Je pense que la justice aurait du aller un peu plus loin dans l’affaire Juppé….et c’est la ou on se retrouve avec la nette impression que tou le monde se tient la main devant la justice que cela soit les amis de l’UMP ou PS, Front National, même Front de Gauche.
      Ce qui est exaspérant aujourd’hui c’est qu’il existe personne pour balayer tout ce « beau » monde…

      Cordialement,

      Jacques

  9. koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Pour être plus précis, on pourrait parler de responsables syndicaux qui se laissent bailloner (au propre comme au figuré …), contre des postes honorifiques malgré que notoirement, ils financent leurs «  » sur le bugdet de leurs syndicats.

    On pourrait également parler de cette affaire dites des « Relais et chateaux », on l’on offrait des nuitées gratuites ( all inclusive, si j’ose dire, avec le service d’escort de jeunes femmes ou hommes compris), et qui ne trouva personne dans la presse pour fouiller.

    On pourrait parler de média à part qui négocie leur redressement fiscal contre un ajustement de TVA…

    On pourrait parler des commissions de ventes d’armes qui sous couvert de secret défense, finit sur des comptes obscures via des réseaux de la franc-maçonnerie…

    On pourrait parler des contrats informatiques du ministère la défense, conçu pour échouer (Louvois, Chorus…) et consommer les crédits alloués… Les ministres décisionnaires finissant comme PDG de ce SSII…

    On pourait parler des biens étranges pratiques de certains francais et mafieux à Djibouti,… On parle pourtant là d’enfants….

    On pourait parler des politiques qui bien que condamnaient lourdement, comme M. Juppé, ne vont pas en prison et qui espèrent même devenir président de la République avec une étrange bienveillance des média.

    On pourrait s’interroger sur le traitement de certaines dispararitions dans l’Yonnes et d’une absence criminelle de traitement par la justice et les hommes politiques locaux…

    On pourrait s’interroger sur la passion dévorrante d’hommes politiques pour le sable au point d’aller fréquemment sur Qatar, les liens éventuels avec des largesses accordées en France…

    On pourrait s’interroger sur le fait que des avions du Qatar viennent exfiltrer par avion des dizaines de djihadistes au Mali avant l’intervention francaise alors que l’espace aérien est totalement controlé par l’armée francaise… qui a donné l’ordre de les laisser attérir et repartir?

    Etc… une liste sans fin

    La réponse est individuelle et collective.

    Les francais ne sont pas duppes.

    Chacun doit s’impliquer directement en politique pour exclure les pommes pourries du panier.

    Et ce n’est là qu’une liste rapide de ce qui me vient à l’esprit.

    Koufra

  10. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    « Les pactes secrets… les collusions secrètes », sont des pratiques mafieuses (Jacques a raison et je l’avais déjà soulevé en réponse à des billets précédents). Ces pratiques, que nous soupçonnions tous depuis belle lurette, reposent sur la corruption.
    Corruption à tous les niveaux et dans toutes les sphères de la société.
    La mafia « tient » son pouvoir soit en « achetant », soit en menaçant ; ceux qui tombent dans ses magouilles sont soit tout à coup plus riches, soit effrayés par les menaces. Quand, ni la corruption, ni la peur de représailles, ne les font plier, ils sont purement et simplement éliminés.
    La loi de la mafia : se soumettre ou… gare !
    Souvenez-vous de Bérégovoy qui, juste avant « d’être suicidé », avait déclaré à l’Assemblée Nationale qu’il allait s’attaquer à la corruption. La liste de morts suspectes est longue…
    Il ne faut donc pas s’étonner que certains tournent sept fois leur langue dans la bouche, ou leur plume dans l’encrier, avant de dévoiler quoi que ce soit.
    D’autant que la pression s’intensifie ; allez à ce lien, par exemple :

    Non ! Vous ne saurez plus rien de ce que disait le juge Eric de Montgolfier sur les réseaux des « frères » dans la magistrature.
    « Cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays » !!!
    Elle le fut, pourtant…
    Derrière tout ce que l’on cache, s’installe la corruption, les passe-droits, etc.
    Oui, dans tous les secteurs, nous avons des corrompus qui tirent les ficelles, des mafieux qui imposent leurs règles, loin, très loin de la démocratie.

    La France : 22ème pays au monde de la corruption, le plus corrompu des puissances industrialisées.
    http://www.lepoint.fr/monde/corruption-la-france-22e-du-classement-mondial-2013-03-12-2013-1764370_24.php

    Notre système social lui-même est pain béni pour la corruption ; on corrompt tous ceux qui en profitent, en achetant leurs votes. Mais oui !
    Et ça permet, en plus, d’extravagants montages pour piquer une grande partie des cotisations qui atterrissent dans les poches de ceux qui veillent et gèrent des affaires bien louches, mais… avec des mains bien propres, assurent-ils.
    D’où viennent, par exemple, les fortunes des CE de syndicats qui, pourtant, ne créent rien ?
    A qui va profiter la transition énergétique lancée à grands renforts de subventions ? Etc, etc.

    La réponse ne peut être qu’individuelle, personnelle. Elle tient à l’esprit critique, à la distance, au recul, refus de se laisser manipuler, rejet de toute forme d’idolâtrie, de soumission intellectuelle à un parti, une idéologie ou autre forme d’envoûtement et cultiver en soi une sorte de désenchantement positif…

    Oui, Maxime, et votre réflexion me fait penser à « la banalité du mal » de Hannah Arendt.
    Ne jamais se soumettre sans réflexion, sans examen de sa propre conscience, à une autorité quelle qu’elle soit. Penser par soi-même et suivre sa petite voix intérieure, même quand elle ne nous dit pas que des choses agréables (la mienne ne se gêne pas ! 🙂

    Amicalement,

  11. Gilly dit :

    Bonsoir, Maxime
    Lire dans votre billet qu’il y a collusion entre les politiques et les médias ne m’a rien appris que je ne sache déjà.
    Beaucoup de Français ont brutalement ouvert les yeux quand ils ont appris la double vie de Mitterrand soigneusement tue par toute la clique médiatique pendant une dizaine d’années, deuxième famille à la charge des contribuables bien entendu, ce qui les a doublement choqués.
    Ils se sont alors rendu compte qu’il existait une bienveillance complice et malsaine dans la sphère politicomédiatique. Ce n’est donc pas nouveau.
    Il y a cependant une phrase dans votre billet qui m’a beaucoup plus inquiétée :
    « les pactes secrets entre les pouvoirs en place et la presse, même la plus radicale, pour taire les affaires explosives, pires que celles qui nous sont révélées ».
    Des affaires, vraies ou fausses, il en sort tous les jours ou presque – elle concerne d’ailleurs souvent la même personne -. Elles sont quelquefois explosives comme Bygmalion, Parfois largement dérangeantes pour le pouvoir actuel comme Cahuzac, Thévenoud ou les magouilles dans certaines fédérations PS.
    Mais des affaires encore plus explosives… Alors, là, il y a de quoi s’inquiéter grandement !
    En fait il faudrait au moins 3 choses en France :
    – un Snowden à nous, qui dénoncerait à tout va,
    – la suppression des subventions à la presse qui ne se justifient pas lorsque l’on constate que les différents actionnaires des grands journaux sont des millionnaires – Dassault, Pigasse, Niel, Bergé, etc – et que leur ligne directoriale dépend du degré de collusion avec l’État,
    – la suppression de l’abattement fiscal des journalistes qui ne vont pas mordre la main qui les nourrit.
    Il est où aujourd’hui le quatrième pouvoir vanté par tant de journalistes autrefois qui servait en fait de contre-pouvoir ? Leur seul pouvoir aujourd’hui : la manipulation de l’opinion.

    Je viens de finir votre dernier livre. Enfin finir… Avaler plutôt ! J’avais du mal à décrocher.
    Comment vous faire parvenir mes impressions sur vos écrits et votre ressenti pendant ces années ?
    Amitiés, Gilly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s