La Martinique, c’est la France

imagesMa tournée Outre-Mer dans le cadre de mon travail se termine bientôt, avec la fin d’un bref séjour en Martinique. Malgré des journées surchargées qui ne me laissent pas une seconde de loisir, j’ai découvert ce coin de paradis français à 7000 kilomètres de la capitale. Où que l’on se trouve, le bleu de la mer est partout présent entre les collines. Pour les nostalgiques dont nous sommes tous plus ou moins, ce département a gardé les traits de l’ancienne France, celle d’autrefois. On y parle le plus beau des français, avec des tournures de phrases oubliées. Les élucubrations de la vie médiatique et politicienne nationale, les polémiques, petites phrases, déclarations haineuses ou à l’emporte-pièce, bref la folie hexagonale, sont étrangement absents. Le respect des autres, à pied dans le rue ou sur la route imprègne la vie quotidienne. On ne croise personne sur un chemin sans lui dire « bonjour Monsieur », ou « bonjour Madame » et « je vous en prie » en réponse au « merci ». Le dimanche, les dames mettent leur robe blanche pour aller à la messe ou au temple. Le sourire est ici empreint de sérieux, de retenue et d’une infinie générosité. Mais le paradis sur terre recèle un drame douloureux et omniprésent. Une partie du territoire de l’île a été empoisonné pendant des années par un pesticide, utilisé dans la culture de la banane, le chlordécone, aux effets cancérigènes. Son impact mettra de 50 à 600 ans avant de se dissiper. Interdit aux Etats-Unis en 1976, son usage n’a été prohibé en France métropolitaine qu’en 1990 et – aussi incroyable que cela puisse paraître –  dans les départements d’Outre-Mer en 1993… Donc, c’est en toute connaissance de cause que ce produit a été laissé en usage en Martinique comme en Guadeloupe, 17 ans après son bannissement aux Etats-Unis et 3 ans après son interdiction en métropole. Face à la beauté indescriptible de cette île et à la gentillesse tout aussi indescriptible de ses habitants, on se demande aujourd’hui comment un tel cynisme, un tel mépris, une telle désinvolture, et sans doute une telle lâcheté ont été possibles… Qui sont les responsables, les bureaux? Les politiques? Voilà, bien identifiée, la source du mal collectif: l’incapacité à décider, à choisir, à assumer une responsabilité. En tout cas, la Martinique, j’y reviendrai, sans cravate et sans ordinateur, et vite, cela ne fait aucun doute.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour La Martinique, c’est la France

  1. Danjou annick dit :

    Merci Annick pour le lien, très intéressant en effet. On a tendance à dire: la France c’est un beau pays, on a envie d’y revenir quant on est loin, c’est mon cas, mais quelle désillusion dès qu’on se pose à Roissy. J’ai toujours du mal à me remettre dans le bain et je crois qu’un jour prochain nous allons à nouveau quitter ce pays qui est le nôtre mais qui nous fait désespérer.

  2. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    @Annick Danjou, au sujet des allocations familiales, un très bon article à lire ici :

    « Allocations familiales : plafonner les prestations, oui… mais les cotisations aussi ! »

    http://www.ifrap.org/Allocations-familiales-plafonner-les-prestations-oui-mais-les-cotisations-aussi,14489.html

    C’est une charge patronale mais ils est évident que, ce que la patron donne à l’État, il le retire au salarié. La grande embrouille, que bien des Français ne comprennent pas, est là !
    Les salaires seraient bien plus élevés sans toutes ces charges qui ne sont, in fine, que des contributions forcées sans lesquelles nous pourrions choisir, en toute liberté, et notre assureur et notre niveau de prévention.
    Mais bien sûr, les usines à gaz qui font marcher tout ça avec pléthore d’agents (et qui captent au passage une bonne partie de nos cotisations) seraient au pain sec.

    Pour les îles, vous avez raison ; mon aîné muté plus de 5 ans à la Réunion (avec sa petite famille) avait hâte de rentrer. On a vite fait le tour de l’île et vient un moment où les manques se font sentir malgré la qualité de vie qu’offre le climat. Vie très chère, par contre, tant en immobilier qu’en alimentation (si l’on veut, ou si l’on a envie, de consommer des fromages de métropole, par exemple).

    Amicalement,

  3. michel43 dit :

    VOTE pour intégrer les œuvres d’Art dans l » ISF.. combien était t » IL ? 21..au TOTAL…ou était les AUTRES ? avoir un PICASO c’est MIEUX pour les HERITIERS.

  4. Coriolan dit :

    @théotimedesavoie.

    Je vous invite, en tant que victime de ségrégation, avec le retard exploratoire pénalisant le rétablissement éventuel de votre mère, à prendre contact avec l’AVVDS: Association des Victimes de Violences, de Discriminations et de Spoliation, qui existe depuis 2004.

    – ASSOCIATION-VICTIMES.HAUTEFORT.COM TEL.: 06-09-77-18-47

    A noter qu’elle recherche des correspondants bénévoles dans chaque région pour étoffer son maillage territorial et pouvoir représenter géographiquement chacun de nos compatriotes.

  5. Bebop76 dit :

    Bonjour Maxime,
    Je n’interviens pas souvent sur votre blog, mais je le lis régulièrement et suis très souvent en phase avec vous.
    En ce qui concerne le sujet d’aujourd’hui, la chlordécone (un insecticide organo-chloré utilisé pour lutter contre le charançon du bananier), vous avez certainement fait l’objet de ce qu’il reste encore d’une monumentale campagne de désinformation comme il en existe malheureusement beaucoup dans ce domaine.
    Cette hystérie médiatico-politique a commencé en 2008 avec les déclarations du Cancérologue Belpomme (cet activiste qui déclare également que les antennes relais sont responsables de l’augmentation de l’incidence de la maladie d’Alzheimer…)
    Il aura fallu que l’INVS (Institut de veille sanitaire) publie en août 2009 un rapport intitulé : « Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés, en Martinique » pour couper court à ces rumeurs, savamment entretenues par divers groupes de pression, et dont je vous cite un résumé de la conclusion : « Ces résultats doivent être interprétés avec prudence compte tenu des données utilisées mais ils permettent de conclure à l’absence d’épidémie de cancers en rapport avec les Pesticides Organo-Chlorés en Martinique. » Bien entendu nos médias ont été complètement silencieux !
    Notons qu’entre temps l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) avait souhaité auditionner le Pr Belpomme sur la question. Celui-ci a décliné l’invitation. C’est cette institution qui a rendu public le 24 juin 2009 le rapport dans lequel il est dit que les méthodes du Pr Belpomme sont « peu solides ». Le rapport poursuit : il est « quand même surprenant que le Pr Belpomme ait refusé d’être auditionné (…), arguant du fait qu’il était déjà venu deux fois devant la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale en 2005 et en 2007 ». Il y avait été humilié en raison des insuffisances et des inexactitudes de son discours.
    Voir le rapport ici : http://www.invs.sante.fr/publications/2009/etude_cancers_pesticides_martinique/etude_cancers_pesticides_martinique.pdf

  6. Danjou annick dit :

    Cher Maxime, je crois que le dépaysement et l’éloignement de la morosité ambiante en métropole vous font voir la Martinique comme un paradis. Certes le paysage est magnifique et les gens aimables mais si vous y viviez quelques années, vous auriez vite envie de revenir ici. En ce qui concerne la Guadeloupe et la Réunion, idem…. Quant on est en vacances ou de passage, on n’a pas le temps d’approfondir les mentalités et la façon de vivre. Essayez et vous verrez. Comme le dit Annick, les souvenirs sont magiques, mais s’y installer c’est autre chose.

  7. Je précise juste que mon dernier post est un véritable au secours! , un SOS!

    lancé à un haut-fonctionnaire du ministère de l’intérieur qui peut éventuellement encore ouvrir les yeux de quelques personnes lucides et courageuses de son entourage.

  8. M. Tandonnet,

    Je suis très heureux de constater que la Martinique est un petit paradis malheureusement corrompu par l’incurie de l’administration française.

    A mon tour de vous envoyer une petite carte postale de Savoie et de la métropole :

    – ma rue est mise sous contrôle d’un côté par un clan Rom, de l’autre par deux bars liés à la mafia albanaise qui contrôle le trafic d’héroïne à Genève

    – depuis trois mois je visite tous les jours ma mère hospitalisée dans un de ces nouveaux grands hôpitaux dont le gigantisme n’a d’égal que l’inhumanité. Les couloirs sont remplis d’étrangers de toutes nationalités. Ma mère ayant besoin régulièrement de contrôles IRM, il faut se battre pour avoir une place. La France est le pays européen le plus mal équipé! 4 appareils en Haute-Savoie, la seule ville centre de Genève en possède 9!

    – Au niveau national : 1000 chômeurs de plus par jour. Travaillant dans l’industrie, je ne peux m’empêcher de faire une analogie, certes simpliste, mais ô combien significative : une usine de 1000 employés ferme chaque jour en France. Mais vous rendez-vous compte de ce qu’est une usine de 1000 personnes, l’intelligence, le capital, le travail, l’abnégation qu’il faut sur des décennies pour monter une telle usine. Et bien en France, chaque jour nous en détruisons une!

    – Nos élites perverties, corrompues et corruptrices, décadentes : 60 députés en délicatesse avec le Fisc dont le président de la commission des finances!

    – Décadence culturelle, intellectuelle et des moeurs : un Plug anal, un truc qu’on s’enfonce dans le cul quand on a pas de bite pour le faire, érigé comme oeuvre d’art sur une des plus belles places du monde. Ensauvagement, déculturation, décérébration, barbarie. Voilà la France de 2014. Et donc démotivation à tous les étages.

    – au niveau international : Ebola sous-estimé (à comparer avec le foin qu’on a fait avec la grippe aviaire) alors que le risque d’une épidémie mondiale est majeur. La France sur trois fronts et on diminue les moyens de nos armées.
    – Pour finir : un Pape qui prépare peut-être un futur Grand Schisme.

    Ma foi, restez en Martinique!

  9. Ribus dit :

    Bernard dit :
    « Et puis si au lieu d’aller vers l’Ouest vous alliez vers l’Est, la Réunion est l’île que je préfère des trois: pas de racisme, des communautés qui se côtoient sans arrière pensée, des gens aimables. »

    Je ne connais pas la Martinique mais un peu la Réunion pour y avoir vécu et votre vision est très bisounours. Les communautés se côtoient et surtout se mélangent très peu. Les activités économiques sont réparties dans chaque communauté par exemple les asiatiques tiennent le petit commerce d’alimentation, les malbars, le gros négoce.

    Le racisme existe mais n’est pas dit, la corruption est généralisée, la paix civile existe mais grâce aux subventions et aides financières déversées à flot par la Métropole. L’île ne produit ou presque ; les fleurs et fruits que l’on voit en vente par correspondance viennent de Maurice. Par contre, la cannabis ( le zamal )pousse très bien

    D’ailleurs, j’ai plus de considération pour les mauriciens que pour les réunionnais car eux, ils se débrouillent pour vivre grâce à leur courage, leur travail et un peu de trafic aussi. mais ils n’attendent pas les allocations ou les RSA.

  10. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Le rocher du Diamant (que vous nous mettez en photo), le marché de Fort de France où l’on vous interpelle par des « goûte, ma Doudou ! » en vous tendant un fruit (surtout ne le manquez pas), oui, la Martinique laisse des souvenirs quasi magiques.
    En Guadeloupe les plages sont plus belles, plus grandes, mais l’ambiance est disons… plus crispée. La Réunion est moi aussi ma préférée, je m’y serai bien installée.
    Bon séjour !

    Amicalement

  11. annick danjou dit :

    Moi, je pose une question toute bête et qui concerne nos élus ici en métropole, ceux qui nous gouvernent et qui votent les lois: où étaient les élus UMP hier au moment du vote se rapportant aux allocations familiales? Eux qui n’ont eu de cesse, ces derniers jours, de critiquer cette décision, injuste à mon sens, et qui, une fois de plus, crée une fracture entre ceux qui paient et ceux qui reçoivent? Etaient-ils en vacances? En soirée? Devant la télé? A quoi les paient t’on? Je suis écoeurée par tous ces gens qui profitent sur notre dos et qui ne sont jamais présents quand les français ont besoin d’eux. Je crois que je ne voterai plus.

  12. Cher Maxime,
    Je suis content que soyez à la Martinique Salammbô je dois changer de Paris. C’est tellement important ces jours-ci de voyager en dehors de la frontière la Martinique la Guadeloupe Saint-Martin certainement la réunion sont français mais en étant en dehors de la métropole. C’est terrible ce que cette politique parisienne intra-muros seul de peine de dégoût de critiques de rouspétant ce qui minele pays tout entier, sa croissance sans développement. Ce que vous voyez à la Martinique ne pourra jamais se transposer en France.nous voyons que de la critique de la haine et de la destruction en Metropole.. L’autre soir il y avait une émission sur l’Ecosse sur Thalassa et Je me faisais la remarque de la difference entre notre societe individualiste et la force des sociétés anglo-saxonnes dans le collectif qui est malheureusement absent dans nos civilisation latines. L’autre soir également dans l’emission « Complément d’enquête », on parlait de fierté d’être français à l’étranger, lycée français à l’étranger à Lima , la civilization francaise, le sens critique que les ecoles francaises apprenne a developper a l’etranger, etc. Ce sens critique en métropole nous n’avons monter au maximum PC en train de nous détruire.
    Il faut rebâtir mais depuis qu’elle pose la question
    Bon voyage de retour Maxime à très bientôt.

    Cordialement,
    JdG

  13. Morellec dit :

    Merci de votre carte postale qui nous fait du bien !

  14. Bernard dit :

    Bonjour Maxime,
    La prochaine fois que vous irez dans cette direction, arrêtez vous également en Guadeloupe: c’est très beau aussi et l’amabilité des habitants est formidable.
    Et puis si au lieu d’aller vers l’Ouest vous alliez vers l’Est, la Réunion est l’île que je préfère des trois: pas de racisme, des communautés qui se côtoient sans arrière pensée, des gens aimables.
    Des paysages à coupler le souffle et une mer de la même couleur que celle que vous avez découverte en Martinique
    Que du bonheur d’être là bas.

  15. michel43 dit :

    Brave, Maxime et ses yeux de Touriste.. MOI..je connais ,surtout la Guadeloupe.. ou vie ,mon frère Ainé ; TOUT nos territoires, , sont Magnifique; surtout, pour les Métropolitains; Mais se QUI EMPOISONNE ,le plus; LA DROGUE. LE CHOMAGE L » ALCOOL LES JEUX LA PROSTITUTIONS et le SOCIAL et l’immigration : OU : vous avez RAISON..la gentillesse chez ,eux est Naturelle ,rendre, service est un DON de DIEU. TOUT. Le MONDE sait que ,sans l’argent de la Métropole ,se serait une EXPLOSION SOCIAL.. il n’y a pas de PARADIS ,sur terre; il y a des endroits Magnifiques ou il fait bon de vivre ,une Quinzaine de jours ou UN MOIS.. puis on est heureux de RENTRER

  16. Coriolan dit :

    Et ce n’est qu’un des ingrédients qui nous empoisonnent, car selon le Pr Jean-François NARBONNE, il y en a une série d’autres, énumérés dans son livre: Sang pour sang. PCB, Teflon, dioxines, mercure, pesticides, plastiques. Une soupe chimique dans notre sang. Thierry SOUCCAR. Composés tolérés dans une République bananière!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s