« Brave new world »

sans-titreCe matin sur Europe 1, au lendemain de la « manif pour tous », j’écoutais le témoignage d’une « mère porteuse », qui en était à son troisième bébé, conçu aux Etats-Unis à la demande de couples pour une somme de 20 000 dollars chacun. Cela me faisait penser à un  livre célèbre, jadis bien connu de tous les lycéens de France qui avaient obligation de le lire au passage en seconde, dans les années 1970: le meilleur des mondes (brave new world), d’Aldous Huxley. Extraodinaire prophétie, écrite en 1945, d’un monde où les enfants sont conçus en série pour répondre à la demande des adultes. Nous n’en sommes pas exactement là, mais la même logique de cauchemar est bien à l’œuvre, celle de la marchandisation du corps féminin et de l’enfant. Nous tentons d’en retarder le triomphe par différentes digues, mais combien de temps vont-elles résister? Par association d’idées, un autre roman meimages revient à l’esprit: 1984 de Georges Orwell, qu’il fallait impérativement lire aussi quand nous avions 14 ans. Il annonçait, 60 ans avant, la pensée unique, l’obligation de penser tous pareil, dans le même moule idéologique, avec les mêmes mots destinés à formater les esprits (Novlang) sous le contrôle d’un gigantesque ordinateur « big brother« , le moindre écart vous exposant à d’effroyables tortures, en particulier morales. La prophétie est à mes yeux le paroxysme de l’intelligence – déduire des observations présentes ce qui nous attend demain – et aussi de la subversion, au meilleur sens du terme. C’est pourquoi, sans doute (vérification faite) on ne lit plus le meilleur des mondes ni 1984 dans les lycées de France.

Maxime TANDONNET

(NB: je me permets de rappeler que seuls les sites figurant dans la liste jointe des blogs amis sont autorisés à reprendre ce texte)

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour « Brave new world »

  1. souris grise dit :

    bonjour Maxime , bonjour à tous .

    c’est curieux parce qu’à mon sens cette idéologie , on ne peut pas appeler ça autrement se rapproche dangereusement des idéologies totalitaires et théocratiques …et c’est très inquiétant …
    amitié à tous .
    Chris .

    J’aime

  2. Frederic_N dit :

    maxime : on ne lit plus Locke non plus dans les facultés branchées , et pourtant c’est le philosophe des droits de l’homme
    Mais c’est aussi le philosophe de la liberté de conscience et ceci va avec cela.

    J’aime

  3. François dit :

    Bonjour Maxime,

    Oui, « Le Meilleur des mondes » est à nos portes, quand il n’est pas rentré directement dans nos vies. En attendant, je n’espère plus qu’une chose, c’est que les vrais responsables soient un jour jugés. Les motifs d’inculpation ne manquent pas il me semble, parce que la vente d’êtres humains est tout sauf anodine ! Qu’ils n’espèrent pas une quelconque clémence, car les faits reprochés sont trop graves et tout ce beau monde savait ce qu’allait entraîner le mariage homosexuel :

    http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/gpa-un-site-francophone-met-des-meres-porteuses-a-portee-de-clic-16-01-2014-3499859.php

    C’est juste révoltant et nauséabond !

    J’aime

  4. Ribus dit :

    Cette pratique de la GPA est absolument immonde. Quand la » droite » UMP va t-elle se décider à opter pour l’abrogation de la loi Taubira? Sans doute jamais ; encore une lâcheté et une occasion ratée de revenir vers le peuple et son électorat d’origine.

    J’aime

  5. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Nous n’en sommes pas exactement là…

    Si, nous y sommes. Le mouvement est encore -à peine- caché, mais bien en place.

    Dans Valeurs actuelles de jeudi dernier un dossier y est consacré :
    Dans cette clinique indienne, ces femmes sont payées pour porter les embryons de couples occidentaux.
    http://www.valeursactuelles.com/aude-mirkovic-le-droit-a-l-enfant-n-existe-pas-pma

    Autre lien pour comprendre comment tout un réseau se développe :
    http://www.valeursactuelles.com/soci%C3%A9t%C3%A9/gpa-enqu%C3%AAte-business-cach%C3%A9

    Les « fabriques de bébés », c’est du business comme un autre, et ce n’est pas la France qui l’empêchera sans sanction pénale (avec peine de prison et sanction financière lourdes) envers ceux qui détournent la loi en achetant « l’objet de leur convoitise » à l’étranger.
    Des parents, à qui le bébé ne plaît pas une fois venu au monde, le refuse ! Comme une peluche que l’on jette parce que son nez est décousu !

    Aucune attitude compassionnelle, aucune excuse pour de telles pratiques qui révulsent tous ceux qui ont encore un gramme d’humanité.
    Notre État qui n’arrête pas, lui, de fabriquer de faux-droits, est responsable de cette monstruosité. Il faudra juger et punir ceux qui l’ont enclenchée.

    Les faux droits : http://www.valeursactuelles.com/soci%C3%A9t%C3%A9/gpa-enqu%C3%AAte-business-cach%C3%A9

    Amicalement,

    J’aime

  6. michel43 dit :

    nous tentons pars TOUT les MOYENS ? Certainement pas. ?..on voie,la lacheté de nos irresponsables; de c »est associations QUI ON PEU D » ADHERENTS :de la justice; de la cours EUROPEENNE. reste le REFERENDUM…comme cela..se sera clair..et ceux qui passerons, OUTRE..devront assumer,leurs ACTES;;;; ;STOP..;;A LA DECADENCE on céde toujours a UN PETIT nombres.. qui font, beaucoup de bruit ,et qui vous impose, leurs point de vue;

    J’aime

  7. jfbonnin dit :

    Merci de rappeler ces excellentes références bibliographiques, Maxime T.

    J’aime

  8. djefbernier dit :

    Ravages de Barjavel est pas mal non plus comme lecture obligatoire. (je dis ça juste en passant vu que c’est écrit dans les années 40 si je me souviens)

    J’aime

  9. espritlibre dit :

    Excellents choix de lectures, qui remplacent bien souvent et pour nettement moins cher les ouvrages politiques des têtes de gondoles. Il se trouve que j’ai relu récemment ces deux magnifiques romans qui figurent tous les deux, bonne nouvelle que je suis ravi de vous communiquer, sur la liste des oeuvres conseillées par les professeurs de ma fille élève de terminale L.

    J’aime

  10. lisa retter dit :

    Effectivement, la prochaine étape, ce sera de faire en sorte que tous les bébés soient issus de GPA ou mieux d’éprouvettes (moins chers) et surtout l’utérus artificiel… Après tout, avec la logique dominante, on imagine la suite du « progrès » …. Au nom de l’égalité, il faut détruire l’inégalité « monstrueuse » d’une autre forme d’héritage, l’héritage génétique. Et ce d’autant plus que les mieux nantis ont une furieuse tendance à s’assembler entre personnalités de même profils socio-culturels (faudrait pas exagérer, « là c’est normaaaaal » comme diraient les bobos), les jolies filles avec les beaux garçons intelligents les beaux garçons avec les filles plutôt malignes…. et comble de l’horreur comme dirait Bourdieu reproduire l’injustice originelle de la nature… Donc quelle meilleure solution que d’imposer les dons de sperme et d’ovocytes à livrer à des fabriques à bébés qui laisseraient faire le sort pour la fabrication des embryons, et d’interdire aux vulgum pekus la procréation libre (sans interdire les relations sexuelles bien sûr). Il suffirait de laisser aux fabriques à bébés l’exclusivité de la livraison des nourrissons aux couples demandeurs…. en laissant faire le sort….Bien sûr, pour les membres de la caste dominante on trouverait moyen de s’arranger avec le sort à l’instar de certains lycées parisiens dont les places disponibles ne sont pas sur l’ordinateur d’inscription en ligne de l’EN… mais encore sur dossier papier (voir Sophie Coignard, « le pacte immoral »)…. faut pas désespérer Boboland… J’ignore si on peut publier ce genre de plaisanterie, cela pourrait être pris au premier degré par Belkacem qui pourrait trouver cela géniiiiii-aaaaaal hein hein…….

    J’aime

  11. Ping : Contre-Regards » La Gestation Pour Autrui et (est) le « Meilleurs des Mondes »!

  12. René de Sévérac dit :

    Tout va si vite. Aldous Huxley ne pouvait imaginer cela.
    En fait, ces penseurs britanniques (j’y inclue Orwell) voyaient le totalitarisme soviétique.
    Ils ne pouvaient imaginer que la société libérale occidentale y conduirait.
    Ils ne pensaient pas que la Mort de l’Homme ne pouvait que faire suite à la Mort de Dieu

    J’aime

  13. michel santo dit :

    Je le reprends donc Maxime !

    J’aime

  14. Christophe dit :

    Bonjour Maxime!

    Si si,j’ai bien lu 1984,et je puis vous dire que c’était en 1980.Ce dont je me souviens est que dans ma classe nous en débattions et que mes condisciples étaient convaincus que ce qui était décrit dans l’œuvre de Georges Orwell ne pourrait pas se produire en Françe.Le seul qui exprimait des doutes et qui le faisait savoir c’était moi!.Déjà,je me doutais de bien des choses.

    J’aime

  15. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Et oui, la lobotomisation est bien en place tout comme la scotomisation des vrais problèmes de la société. Vous m’avez donné une idée de cadeaux pour Noël aux gamins.
    Ces livres là pourraient être aujourd’hui lu en philosophie pour la réflexion qu’ils entrainent.

    Ces livres vont au fond, obligent à réfléchir et à se demander pourquoi, à comparer. Or ce n’est pas ce qui est demandé de nos jours. Peu de gens savent poser les bonnes questions aux politiques et apporter des réponses sortant de l’ordinaire. Je vous verrai bien passer chez Zemmour et Naulleau. On se régalerait.

    J’aime

  16. fredi maque dit :

    celle de la marchandisation du corps féminin et de l’enfant.

    D’ailleurs à ce propos où sont les féministes qui criaient dans les années 70 « un enfant si je veux ! » « notre ventre nous appartient ! » ?
    Ils semblent particulièrement discrets quand ils s’agit de la location des ventres de femmes indiennes.
    Hypocrisie et perte du sens moral, tout s’achète et tout se vend, égoïsme et caprices des couples (pas tous) homosexuels qui pensent à eux avant de penser à l’enfant, voilà où nous en sommes.
    Mais non : il n’y a aucun droit à l’enfant, aucun principe d’égalité dans la maternité ou la paternité.

    J’aime

  17. Benty dit :

    Passionné de Science Fiction j’ai eu, quand j’étais plus jeune, une collection de près de 300 romans, sans compter diverses encyclopédies et études sur le sujet. Alors, oui, j’ai lu ces bouquins, et bien d’autres.
    Ensuite, près de 30 ans dans les nouvelles technologies… De tous cela, j’en ai tiré 3 constatations (entre-autres) ;
    1. Tout ce qui existe, n’existe que parce que l’homme l’a imaginé, visualisé, rêvé.
    2. Tout ce que l’homme peut imaginer (dans le sens « visualiser »), il peut le réaliser. (nos rêves les plus fous)
    3. la réalité dépasse toujours (toujours !) la fiction.

    Concernant la seconde constatation : cela concerne le plus beau, le plus utile, comme le pire !
    Concernant la troisième : au point même, qu’elle nous dépasse et n’arrivons plus à la maîtriser.

    Vous avez complètement raison, Maxime.

    J’aime

  18. Freddie dit :

    J’ajoute que Ludovine a exprimé le côté marchand de tout ceci en des termes très percutants. Elle a dit quelque chose comme : l’enfant et la femme seront des marchandises, avec tout ce que cela implique, car il y aura des soldes, des promotions…
    Autre moment intéressant, celui où LMPT a diffusé sur écran les portraits de ceux qui avaient pris de « fermes » position contre ces lois et cette marchandisation (avec citation de leurs paroles), avant de retourner leur veste. Il y en avait un paquet…

    J’aime

  19. Freddie dit :

    En parlant de digues contre les dérives sociétales, allez faire un tour sur le site de Philippe Brillault, maire du Chesnay, pour connaître la suite de l’histoire de la pétition adressée au conseil économique et social : http://www.philippebrillault.fr/
    On y apprend que le tribunal nous a donné raison, à nous les pétitionnaires, mais a conclu qu’il est trop tard pour que le Cese étudie les tenants et aboutissants de cette loi, puisqu’elle est votée (donc, une fois que c’est voté, plus question de réfléchir, et le texte devient en quelque sorte sacré). Hier, en passant devant le CESE, la foule a observé une minute de silence. C’était impressionnant, cette masse de gens qui défilaient tous sans un bruit. Je me demandais pourquoi je n’avais pas vu M. Brillault hier, mais il a manifesté à Bordeaux, où les organisateurs revendiquent, je crois, 30 000 participants. Il note sur son blog que les élus de Bordeaux étaient absents. C’est curieux, tous ces gens qui se fichent complètement qu’on puisse ne pas connaître ses origines et avoir, comme le dit Ludovine de la Rochère, une mère-ovule, une mère-porteuse et une mère-nounou, et que tout cela est très bien et ne va traumatiser personne… on se demande quel genre de relations ils ont eu avec leurs parents, et quel lien les attache à leurs enfants !

    J’aime

  20. Le Page dit :

    En fait ces romans qui se voulaient d’anticipation, se sont révélés être de véritables modes opératoires, des feuilles de route scrupuleusement suivies par nos progressistes de tout poil.
    Certes le mensonge, la propagande, la manipulation, la corruption et la prévarication existent depuis toujours mais une telle mise en « harmonie » de la bassesse humaine nécessitait une partition finement écrite. Huxley et Orwell l’ont composée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.