Bizarreries sénatoriales

Paris_luxembourg_02Hier soir, le reportage du 20 heures de TF1 sur les élections sénatoriales ne donnait pas une belle image de la démocratie française. L’enjeu essentiel du scrutin se rapportait à la conquête du perchoir. Pour quoi se battent M. Raffarin et M. Larcher, deux grands notables de la vie politique depuis des décennies (on n’ose imaginer combien)? Serait-ce pour le prestige du protocole – second rang après le chef de l’Etat –  et de l’un  des plus beaux palais de la République? Et sinon, pourquoi, quelle vision, quel projet derrière leur candidature ? Qu’ils le disent! M. Baroin renonce à l’Assemblée nationale pour le Sénat. « Après 23 ans de mandat de député » proclamait-il fièrement sur l’écran de télévision. (Le téléspectateur pouvait presque entendre: « j’en avais un p’tit peu marre de l’un, donc je passe à l’autre… ») Le Sénat a beaucoup moins de pouvoir que l’Assemblée. Mais un siège de sénateur est plus confortable, plus stable… Que recèle la « préférence sénatoriale »? oeuvrer pour son pays ou le confort d’un siège pénard au Palais du Luxembourg? Et les Français qui ont élu un député à l’Assemblée pour 5 ans, que pensent-ils de ce mandat interrompu? Que vaut leur suffrage? Quant à la droite lepéniste, elle est prise de délicieux frémissements à l’idée d’avoir envoyé deux des siens à la Chambre Haute. Respectabilité? Tu parles… « Antisystème »? Comme les autres, la quête des fromages. Eh, quoi, on rêve? M. Guérini, de Marseille, sénateur lui aussi? Non, non, c’est bien vrai! On ne rêve pas! Cette élection, qui n’a pas grande importance pour les équilibres politiques du pays, donne une drôle d’image, clanique, effet de caste, rentes de situation, guerre des privilèges, presque caricaturale. Elle ne va pas rassurer les 36% des Français auxquels la politique inspire de la méfiance, ni les 32% auxquels elle inspire du dégoût (CEVIPOF, 2014). Triste et désespérant. Aux Etats-Unis, on ne plaisante pas avec le Sénat, on tremble devant une commission d’enquête sénatoriale. Cent sénateurs: trois fois moins nombreux qu’en France, pour une population 4 fois plus nombreuse. Le Congrès, c’est autre chose… Aux US, on ne blague pas avec la démocratie. La France a besoin elle aussi d’un Parlement efficace, digne, respectable. Il faut commencer par interdire les phénomènes de privatisation des mandats: deux fois député (comme le président de la République) une seule fois sénateur. Mais qui peut imaginer un instant de voir la caste renoncer à ses rentes de situation?

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Bizarreries sénatoriales

  1. michel43 dit :

    une PRESSE qui arrive AU MILLIARDS de SUBVENTIONS…il serait grand temps d »Y METTRE UN TERME…. comme la quinzaines de CHATEAUX de nos stndicats ?

  2. « je sentais bien qu’il y avait quelque chose de bizarre dans ce lien…Il faut se méfier de ce qui circule sur Internet et c’est pourquoi une presse écrite, imprimée est indispensable… »

    Non, ce sont des lecteurs un peu capables de réfléchir dont on a besoin, pas d’une presse subventionnée avec l’argent du contribuable =) Annick, sans rancune ! Mais ça nous ferait plaisir quand même à la rédac que vous continuiez à venir lire nos bêtises.

  3. Benty dit :

    J’aimerais tellement me tromper… Vous n’avez-pas idée à quel point !

  4. michel43 dit :

    BENTY… je répond rarement ; vous n »avez pas tort…Sait t »on JAMAIS….

  5. Benty dit :

    MICHEL43 à dit:
    « …Quand, la classe Moyenne et celle d »en BAS ,gronde, la REVOLTE n’est pas loin ? »
    La révolte ? Quelle révolte ??? Tous ceux touchant des aides, ayant des avantages… (la majorité des français) auraient bien trop à perdre :o)))
    Et le système actuel n’est que le reflet de ce que SONT les Français. Ce sont bien les français qui l’ont créé, non !?!?!?
    La très grande majorité de celles et ceux qui sont « en bas » feraient la même chose s’ils étaient « en haut ».
    PETITE PREUVE PAR 3 :
    – 3 ouvriers et 1 camion pour remettre un peu de peinture sur des signalisations au sol ; le premier qui peint, le second qui regarde le premier peindre (il contrôle !), le troisième, accoudé au camion (pour être certain qu’on ne le vole-pas !).
    Non, ce n’est pas une blague, je les ai croisée une douzaine de fois en 3 jours.
    Ce n’était juste pas le même qui peignait, contrôlait ou gardait le camion !
    Et ça, c’est quand ils bossent, autrement ils sont les 3 accoudés au camion à fumer des clopes. (c’est quand-même plus sûr de garder le camion à trois !)
    Sincèrement, une seule personne serait suffisante pour faire le même boulot dans le même laps de temps !
    Qui c’est qui paie leurs salaires ??? MOI, VOUS…
    Ils font la même chose que ceux « d’en haut » ; ils en profitent !
    Révolte, vous dites ?
    A la rigueur, la seule chose qui les « révolte », c’est qu’ils ne touchent pas autant que ceux qui font la même chose mais… à un autre niveau !
    Mais le système arrose trop bien pour que le peuple ait l’idée de se révolter ; ils auraient trop à perdre (tous leur petits avantages).
    La seule chose qui compte, en France, c’est « toujours plus… pour soi » !
    Non, Michel, il n’y aura pas de révolte et le système n’est pas prêt de changer car il y a une très grande majorité de français qui en profitent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s