Une abomination

imagesLe livre publié demain par Mme Valérie Trierweiller est une abomination. Dévoiler ainsi à la France entière les dessous d’un drame conjugal pour humilier son ex conjoint est un comportement ignoble. M. Hollande est un président assassiné. Son image déja au plus bas, ne pourra jamais se remettre de telles révélations. La « capacité d’indifférence » dont François Mitterrand s’était fait le chantre vient d’exploser en plein vol. Le président est à l’évidence un homme meurtri, accablé, au bout du rouleau. Il n’y a aucune raison d’en ricaner ou de s’en réjouir. Hollande, comme tous ses prédécesseurs, est arrivé à l’Elysée ivre d’orgueil et de fierté: premier Français. Désormais, le chef de l’Etat apparaît comme pataugeant dans l’humiliation. Mais ce n’est pas seulement Hollande qui est frappé, c’est l’institution présidentielle. Après trente ans de descente aux enfers progressive, elle atteint le fond de l’abîme. Il est inconcevable qu’elle puisse s’en remettre un jour. Le successeur de Hollande, dans quelques mois s’il démissionne – ce que je ferais à sa place – ou dans trois ans, glissera forcément dans la mare du sang de l’actuel chef de l’Etat assassiné. Qu’il s’appelle Juppé, Valls, Fillon, Sarkozy, voire même, au point ou l’on en est, le Pen, je vous en donne ma parole, son sort sera encore pire que celui de l’actuel président. Un jour cela finira dans la folie ou le suicide. Il faut revenir à la République, nous n’avons pas d’autre choix, mettre fin à la sur personnalisation du pouvoir, rendre un caractère collectif et anonyme au gouvernement du pays et à tout le moins modeste. Je n’ai rien contre les héros et les sauveurs, mais face à des évènements particuliers, éphémères, jamais dans la durée et imbriqués dans le marbre des Palais. L’œuvre du Général, la Vème République, qui reposait sur le prestige présidentiel, a été trahie, bafouée, martyrisée. Mme Trierweiller vient de lui porter un coup de grâce. Il faut inventer autre chose, reconstruire la démocratie française, sinon, le cadavre de la Vème République va entraîner la France entière par le fond comme un boulet.

Maxime TANDONNET

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Une abomination

  1. Franzi dit :

    Qui commet la plus grande « abomination » ?
    Celui qui la commet ? Ou celle qui la dénonce ?
    Pour ma part, je n’hésite pas 1/4 de seconde : c’est présiFlan.

    En outre, il est le premier et le plus actif pour souiller et dévaloriser cette fonction qui fut prestigieuse. Et pour, non seulement SE ridiculiser (grand bien lui fasse) mais, bien pire, pour ridiculiser notre pays et ses dignes (eux) habitants.

    Je n’aime pas la PompaFlan et ne l’ai jamais aimée. Mais là, elle remonte d’un cran dans mon estime.
    C’est courageux (quoi qu’en disent les courtisans) de montrer ce Nullard sous son vrai jour.
    Ça fait du bien aux femmes bafouées et malmenées, par leurs tortionnaires, et plus encore par la gardeuse des scelles et la Nuisible Vipère Bavarde, avec la bénédiction du capitaine tombé de son pédalo.
    Ce Flamby flambeur n’a que ce qu’il mérite. Et encore, pas assez !…
    Et rien que pour l’em*erder, même si je ne suis pas sûre de le lire, je pense que je vais acheter ce livre. A condition de trouver un libraire qui accepte de faire son boulop. Et qu’il lui en reste…

    Un point positif : il semble que, contrairement à ce qui nous sert de président, vous ayez le sens de l’honneur. Alors, ne rêvez pas trop, car lui ne sait même pas ce que cela veut dire. Et je parie qu’il ignore même l’existence de ce mot… Triste et désespérant. Non ?

    J'aime

  2. Chris dit :

     » Il l’ a bien cherché  » …sera mon unique épitaphe …meme si je compatis à la vue de n’ importe quel etre vivant mourant ….meme mouche ou lombric ou pétunia ……
    Je retiens vos dernières phrases : un gouvernement français SE DOIT d’ etre le plus possible anonyme, modeste et collectif …s’il veut etre prestigieux …

    J'aime

  3. koufra dit :

    Bonjour Willy,

    Je te souhaite de te rétablir rapidement et ait plaisir à te relire de nouveau.

    Amitiés

    Koufra

    J'aime

  4. Koufra dit :

    J’ai pensé écrire qu’il n’y a que les petits hommes qui craignent les petits écrits …. Mais à quoi bon, c’est l’hallali!

    Hollande sert de voix émissaire, son propre camps le charge de tous ses maux afin de se dédouaner de ses responsabilités.

    L’homme a une qualité politique c’est qu’il arrive (arrivait?) à créer un projet de consensus/ de synthèse dans son camp et deux défauts majeurs, c’est qu’il n’arrive pas a trancher et trouve des consensus qui sont la somme de mini propositions incohérentés entre elles, doctrinales et qui ont une idée très formaté de ce qu’est l’intérêt commun ( ses défauts sont finalement du au fait que sa volonté de faire une synthèse soit complètement excessive…

    Néanmoins in fine, le projet qu’il a porté pendant deux ans, n’est pas son projet ( en a t il un d’ailleurs ?), c’est un accord conclu entre son parti et EELV.

    Les mêmes qui aujourd’hui l’insultent, pour mieux de mettre à l’écart de l’échec, et se garder des opportunités potentielles dans le futur…. Responsable mais pas coupable.

    Pourtant c’est échec n’est que la somme de leurs inconsistances et incohérences.

    L’homme ne porte donc pas toute la faute même si il doit endosser la responsabilité des choix.

    L’Elysée doit ressembler au château de Versailles du 6 octobre 1789, les courtisans ont déjà fui.

    Quelle autre solution que la démission si l’on ne veut pas que le destin delà France ne s’identifie pas au naufrage d’un homme ?

    Amitiés

    Koufra

    J'aime

  5. Benty dit :

    Bonjour Maxime,, bonjours à toutes et à tous.
    Logique, tout ça… ; le livre, les positions, déclarations des anciens ministres (Montebourg…) certains actes de Taubira… Ils l’ont bien dit d’ailleurs ; ils estiment avoir le droit d’avoir un avis/position/analyse différent et de l’exprimer.
    Ce qui compte, c’est ce droit. Les conséquences, on s’en fiche. Par contre, on profite bien du système, du poste, tant que l’on peut (Merci pour ce moment !) et puis… on a le droit de s’exprimer, non !?
    VT comme les autres ; elle fait cela pour elle, Le reste, les autres… Quels autres ?
    C’est à vomir.t

    Si la vie privée de ces deux-là m’intéresse autant que celle des vers de terre que j’accrochais à mes hameçons étant gamin, par contre les dires, actes et mensonges de ceux qui nous prennent notre argent pour le dilapider, m’intéresse très fortement.
    C’est pourquoi j’achèterais certainement ce livre. Et c’est, j’en suis certain, la raison principale pour laquelle vont l’acheter une majorité de personnes qui, comme moi sont plus qu’en colère.

    J'aime

  6. Pierre Huet dit :

    Cette journaliste en étude rapprochée d’un homme politique passait pour être incontrôlable à l’Elysée. Elle a l’humiliation qu’elle cherchait, mais le premier coupable de cette lamentable affaire est le président lui-même avec sa conduite de vaudeville de basse classe. C’est lui le premier à dégrader la fonction présidentielle. Le premier? Mais son prédecesseur a ouvert la voie avec, déja, une histoire de coeur trop étalée, et une arrivée bling-bling.
    Tout ce qui ce passe me conforte dans mon pronostic fait avant la présidentielle que celui que en sortirait n’achèverait pas son mandat.

    J'aime

  7. Sabas Lakanal dit :

    Je pense que que Madame Trierweiler a fait œuvre de salubrité publique en publiant cet ouvrage. Il aurait été dommage pour les électeurs de Hollande de penser que çe monsieur aimait les pauvres alors qu’il les méprise. Quant à la sauvegarde de la république, les politiciens n’ont qu’à obtenir des résultats sur le chômage, les déficits, l’éducation, l’immigration, etc. et je pense qu’après ça ils seront pris au sérieux. Si après trente ans vous n’obtenez aucun résultat il ne faut s’étonner de la condescende des électeurs. Seuls les politiciens sont responsables du déclin de la fonction présidentielle du fait de leur médiocrité.

    J'aime

  8. Duff dit :

    Bonsoir,

    Voici le risque que l’on prend quand on médiatise sa vie privée : Un déballage nauséeux, obscène par son impudeur vis à vis de la fonction présidentielle. Mais les médias, raffolant des aventures notamment nocturnes et casquées de ce président vont faire glisser la pilule. Le discrédit peut encore aller plus loin.

    Il ne s’agit plus désormais de se demander quelle trace (indélébile) va laisser et de quelle nature sera la crise terminale.

    Cordialement

    J'aime

  9. atoilhonneur2 dit :

    Bonsoir Maxime Tandonnet,

    Ma réponse, en quelque sorte, à votre billet:

    http://corto74.blogspot.fr/2014/09/le-livre-de-trierweiller-une.html

    cordialement

    J'aime

    • Bonjour Corto, je l’avais vue sur votre blog. Je trouve cette discussion très intéressante. Sur l’issue à la crise politique, je suis pour un retour aux bases de la Ve République, à son texte, avec un président souverain, arbitre, au dessus de la mêlée, et un gouvernement qui gouverne…
      Amitiés
      Maxime

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.