L’absurde en politique

3024segui_bucoliqueLa vie politique française sombre dans l’absurdité au sens d’Albert Camus, le non-sens. Manuel Valls a eu un beau geste intelligent et courageux, devant le monde de l’entreprise, en proclamant, « j’aime l’entreprise » et en annonçant des mesure de libération des énergies, sur les seuils, le temps de travail, les charges. Et puis le lendemain tout juste, devant le partis socialiste, il déclare: « je suis socialiste« . Or, que veut dire le mot socialiste? Laissons la parole à Jean Jaurès, le père du socialisme français: « Oui, il y a une conception commune à laquelle ont abouti les socialistes de toutes les écoles et de tous les pays […] C’est de remplacer ce qu’on appelle le capital, c’est-à-dire la propriété privée des moyens de production, par la propriété sociale commune ou collectiviste des moyens de production » (juillet 1897). La contradiction est flagrante. Mais le ponpon revient au Front national. Sa présidente, Mme Le Pen, a déclaré hier dans une interview au Figaro que son parti était « prêt à un gouvernement de cohabitation avec François Hollande« . Ainsi, une formation qui préconise des mesures extrêmes comme la sortie de l’Union européenne (le programme parle d’appliquer « l’article 50 » du traité), propose ses services pour collaborer avec un chef d’Etat dont la politique est exactement à l’inverse de ces propositions. On passerait donc de la critique de « l’UMPS » à l’émergence d’un axe au pouvoir « FN-PS« . La presse voit dans cette intervention une « opération de communication » destinée à présenter le fn comme un parti de gouvernement. Nous voilà donc en pleine logique politicarde: la communication d’abord, au détriment des réalités. Dans cette interview d’une page, Mme Le Pen fustige « l’ultralibéralisme » de la politique du gouvernement. Or, nous vivons dans un pays où les prélèvements obligatoires représentent 47% du PIB (contre 44% en 2010), un record absolu en Europe et dans le monde occidental! « Ultralibéralisme » vous disiez? Pour sortir de ce supposé « ultralibéralisme », à quel niveau de prélèvements obligatoires faudrait-il donc passer selon le fn? 50? 55? 60%? Mais alors, on entre dans le collectivisme pur et simple… Quant à l’UMP, la situation n’est guère plus brillante. On attend en vain une idée, une critique de fond, un début d’esquisse de débat mais non, le mouvement reste désespérément englué dans la logique des compétitions individuelles, à l’image d’un grand parti central, de type troisième force, dépourvu de colonne vertébrale et dont le rôle se limite à celui de tremplin électoral. La cascade des candidatures – présidence ump, primaires, présidentielles – semble absorber tout le reste comme si la politique, vidée de tout sens, se réduisait à des querelles d’ambitions. La faillite de la vie politique française a l’air de s’accélérer.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour L’absurde en politique

  1. dissident dit :

    mme Le Pen est dans son role d opposante lorsqu elle se porte candidate au pouvoir, car sinon pourquoi se presenter aux élections, Hollande ne l appelera pas bien sur, mais si cela arrivait il n y aurait pas contrairement a ce que vous dites collusion ps fn, il y aurait un gouvernement dominante fn et un president qui devrait se soumettre ou se demettre, par contre votre critique sur sa denonciation d un ultra liberalisme illusoire est fonde et je regrette ce virage a 180 degres du fn en matiere economique, cela risque de nous couter cher, les dirigeants ump ne vont pas se faire prier pour denoncer cette derive, eux d ailleurs qui n ont jamais fait qu augmenter impots et taxes a de rares périodes pres

  2. Annick dit :

    Maxime, concernant l’utopie, je ne résiste pas à vous indiquer l’excellent Bastiat, comme l’a fait avec raison Duff sur Hayek :

    …Car, Monsieur, je n’ai pas l’honneur de vous connaître, mais je gage dix contre un que depuis six mois vous faites des utopies; et si vous en faites, je gage dix contre un que vous chargez l’État de les réaliser.

    Le texte est à lire ici ; un régal !
    http://bastiat.org/fr/l_Etat.html

  3. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    Je crois que tout est résumé dans le discours de Cambadélis quand il dit :
    Il nous faut retrouver le chemin de l’utopie…

    Ici, à 11 H 47 : http://www.20minutes.fr/politique/1434767-20140831-direct-universite-ps-jour-3-manuel-valls-va-parler-militants-coeur

    Rien de nouveau en vérité, toujours les avenirs radieux d’une société idéale, totalement déconnectée des réalités. Le levier de tous les totalitarismes.

    Valls est le champion du déni de réalité : il a transformé son propre roman familial en une légende dorée, arrangée à sa sauce. Une histoire imaginaire, fantaisiste, que Freud nomme « le roman familial des névrosés ». Un roman par lequel « on s’éloigne du réel », « on devient étranger au réel », suggérant par ce mot un « déni psychotique de la réalité ».
    Le ressort est le même dans sa vision politique, celle de l’entreprise, et de la société.
    Inquiétant.

    Amicalement,

  4. Duff dit :

    Bonsoir à tous,

    Pour rebondir sur les propos de Michel Santo, le maire de Cannes David Lisnard a confié il y a un mois que par hygiène, il relisait la route de la servitude d’Hayek :

    Aucun livre, facile d’accès, rapide à lire n’explique aussi clairement pourquoi les programmes et la manière de gouverner des extrémistes de tous poils finissent toujours par converger vers le despotisme et la débâcle économique. Certains se demandent même s’il ne nous faudrait pas passer par une période autoritaire, espérant un despote éclairé (ça n’a jamais existé curieusement…) j’ai lu la semaine un papier sérieux dans La Tribune, consternant de bêtise. Le repli sur soit, la semi-autarcie prônée par les chantres du made in France (ou local selon le pays) à tout prix se sont succédés avec invariablement le même résultat : Effondrement économique (Argentine, URSS) parfois accompagné d’une guerre pour produire les effets maximums (Allemagne, Argentine, Russie tsariste, Italie).

    Pour rebondir sur l’excellent billet du jour, Valls arrive trop tard et ne va pas lancer de réformes ambitieuses. En regardant la situation britannique (j’aurais pu en faire de même avec les réformes Hartz en Allemagne) on sait que les réformes produisent leurs premiers effets au bout de deux ans seulement et que c’est à l’aune d’une décennie qu’on juge de la pertinence de réformes économiques. A ce petit jeu, le socialisme qui s’est emparé de la France avant la fin du mandat de Giscard a un bilan calamiteux.

    A trop tarder dans sa prise de conscience de la gravité de la situation et de ses conséquences dramatiques en cas d’explosion sociale, les politiques ont mis la France dans une posture très menaçante.

    Bonne semaine,
    Cdlt

  5. François dit :

    L’incohérence plutôt que l’absurdité, car au-delà des querelles de parti, de personnes, c’est notre pays qui est danger. Deux exemples parmi tant d’autres :

    – Le monde qui nous entoure est de plus en plus dangereux et instable, mais que fait-on ? On désarme ! Super idée, n’est-il pas ?

    – La criminalité explose, mais qui a construit des prisons ? 2006 : 50 207 places – 2013 : 57 320. Ces 2 chiffres à eux seuls se passent de tout commentaire. À titre de comparaison, 75 647 places en Espagne, 77 669 en Allemagne ou 96 158 au Royaume-Uni (2011). De qui se moque-t-on ? Ce n’est même pas la calamiteuse réforme de Mme Taubira qui est ici en cause, c’est l’inaction de nos gouvernements successifs qui interdit toute velléité de faire appliquer les peines.

    Bref, aucune vue d’ensemble et les grands sujets traités à la petite semaine, quand ils ne sont pas mis sous le tapis. Que nos hommes politiques ne s’étonnent pas lorsqu’on viendra les chercher au petit matin pour les traîner devant un tribunal (dans le meilleur des cas). Le point de rupture n’est pas loin…

  6. fredi maque dit :

    D’où l’effondrement des investissements étrangers en France! et elles ont bien raison tant que nous serons incapables de nous réformer sérieusement!

    Qu’entendez-vous par réformer ?
    Chaque fois que nous entendons ce mot nous entendons « régression ».
    Des décennies que l’on demande des efforts aux français qui se traduisent par toujours plus de chômage et de perte de pouvoir d’achat.
    Sacrifices inutiles, qui ne satisferont qu’un patronat toujours plus gourmand.

    • fredi maque, supprimer les 35 heures, élever l’âge de la retraite au niveau des autres Européens, assouplir drastiquement les règles du marché du travail, ramener les prélèvements obligatoire à la moyenne européenne (40%) etc.
      MT

  7. Ribus dit :

    « La presse voit dans cette intervention une « opération de communication » destinée à présenter le fn comme un parti de gouvernement.  » Pour une fois notre belle presse de propagande voit juste. Bien sûr, que le but immédiat de MLP est là puisqu’à l’UMP on tergiverse sur une éventuelle cohabitation.

    MLP sait très bien aussi que jamais Hollande ne l’appellera pour former un gouvernement. Donc, elle joue le coup médiatique mais pas plus ou pas moins que tous les autres après tout et je trouve qu’elle le joue plutôt bien.

    Mais c’est certain que cela ne règle en rien la situation. Pour l’instant les socialistes élus par les français sont au pouvoir et il leur appartient de trouver des solutions aux problèmes qui se posent. Ils ont voulu le pouvoir, ils l’ont eu.

    Et puis, si le FN est si haut dans l’opinion c’est quand même un peu grâce à eux ; ce qu’ils n’ont pas prévu c’est leur disparition politique pour une trentaine d’années sauf à tenter de mettre la barre au Centre pour tenter de faire alliance le moment venu avec l’UDI et les centristes de l’UMP.

    C’est cela le sens du remaniement. Mais au Centre il y a beaucoup de notables mais pas beaucoup d’électeurs ; peut être un peu plus qu’à gauche tout de même. Par conséquent, ce sont des combinaisons politiques de tous bords et il faut peut être arrêter de prendre MLP pour une sotte et lui reprocher sans cesse de marquer des buts avec les balles qu’on lui met dans les pieds…

  8. berdepas dit :

    J’approuve.
    La pratique la plus répandue, dans la classe politique française, avec la complicité des médias, c’est « l’escroquerie intellectuelle », et le détournement des mots.
    Vous avez parfaitement raison: parler de « libéralisme » en France, où nous vivons, depuis la Libération, dans le compromis permanent avec le collectivisme et la conception marxiste du rôle du Capital dans l’économie, est une escroquerie.
    Mais le matraquage culturel est tel, dans ce pays, que même le sens des mots, détournés à des fins suspectes, finit par se perdre…
    Ainsi, il est permis, en politique, dans ce pays, d’aimer une chose et son contraire. C’est ce qui permet à Valls de dire la veille « qu’il aime l’entreprise », et le lendemain, « qu’il aime le socialisme ». Et tout le monde « gobe » ça, et s’en félicite.

    • Berdepas, en politique française, tout n’est plus qu’escroquerie, posture, manipulation, de l’extrême droite à l’extrême gauche! C’est dramatique!
      MT

    • Maxime, Berdepas: ce n’est pas seulement les partis en France: c’est aussi la justice, l’education nationale…et beaucoup d’autres organismes qui ont besoin d’un remaniement complet depuis 1958.
      Quand je vois le travail a accomplir, la resistance qui existe dans ce beau pays qui est la France, serieusement, je desespere et j’ai envie d’aller vivre dans le pays des igloos.

    • realitedeguise, moi aussi, comme vous, de plus en plus…Igloos peut-être pas quand même!
      MT

    • Berdepas, l’escroquerie sur le sens des mots est en effet la pire de toutes, je suis bien d’accord!
      Maxime

  9. Bonjour Maxime,

    C’est quand meme drole que dans un pays ou on reflechit tellement avec autant de philosophes, il n’existe pas d’hommes ou de femmes qui seraient a meme de dire quelque chose de sensé meme en politique. On vit depuis des lustres avec des medias qui vieullent tout detruire au sens le plus large du terme, n’ayant pas vraiment de suggestion constructives mais seulement de destruction..

    Cordialement,

    Jacques

    • realitédeguise, ou bien ils sont condamnés au silence…
      Maxime

    • Votre réponse me fait frisoner car je vois le sphere du totalitarisme qui pointe son nez. Ayant eu des parents dans la resistance en France, je n’ose pas y penser, cependant, je me demande si cela ne sera pas necessaire de penser a un homme dictatorial qui prendrait la direction du pays pendant un certain bout de temps. Je me demande si les libertés ne doivent pas etre circonscrites pendant un certain temps pour remettre les choses a leurs place.

      En parentheses…votre livre..premiere impression..c’est du delire de travailler a l’Elysée..cela vole de partout en meme temps! .

  10. Hurluberlu dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, fredi maque ! Nous cumulons les tares de l’ultra libéralisme et celles du socialisme collectiviste.
    Le blog de Maxime Tandonnet se montre comme un bienvenu espace de discussion, un précieux forum ouvert aux controverses sans lesquelles la démocratie est une coquille vide.

  11. michel43 dit :

    MAXIME…pourquoi ne PAS METTRE LA SUITE….Article 50.. RENEGOCIATIONS DES TRAITES… OU AVEZ ,vous VU, que la droite national, de LA LE PEN.. voulait sortir de l »EUROPE ? JETER LES bases D »UNE Europe respectueuses ,des SOUVERAINETES : 47% du PIN et 2000 milliards d »euros et 50 MILLIARDS d »intérets ;OEUVRES DE l »UMP..PS et des MILLIONS de CHOMEURS et faire, RENTRER, tout les ANS DE 250.000 étrangers,PLUS les autres, encore l »UMP..PS QUI a toujours garder le collectivisme en FRANCE la DROITE et la GAUCHE oui;;LA MARINE a compris que le premier employeur de FRANCE peu,si on lui,fout la PAIX : creer de l »emploie, A conditions de controler nos frontieres, et faire la préférence national, comme en ESPAGNE; renvoyer les sans papiers , modifier le SOCIAL qui ATTIRE, toute la misére du MONDE. , la CMU RSA AME c »est PLUS du milliards POSEZ vous une QUESTIONS,: immigrations 83% musulmanes, VONT t »ils dans les pays les PLUS RICHES DU MONDE..QATAR LES EMIRATS ,LES SAOUDIENS..BIEN SUR QUE :NON…puis, réduire les dotations des syndicats, propriétaires de 15 CHATEAUX et associations, inutiles;ON est dans le collectivisme DEPUIS DE GAULLE, et la dificulter,sera d »en SORTIR, avec des REFERENDUMS POPULAIRE .. D »ESORMAIS le front national est un partis de gouvernement, et SI la droite,la plus béte du MONDE, a préférer l »UNION DES GAUCHES a un simple accord, avec l »AUTRE DROITE , que la MAJORITE des sympatisants et adhérents voulait, ,: DESORMAIS LA::LE PEN EST INCONTOURNABLE et SI l »UMPS n »avais pas SUPPRIMER,la proportionnelle de MITTERRAND.. son groupe serait puissant; je peux ajouter, QUE le NON du REFERENDUM , ENCORE L »UMP..PS qui s »est assis,sur le vote du peuple de FRANCE ,donc, notre seule chance, un TSUNAMI: pour 2017 la DROITE..UMP et les TRAITES BAYROU NKM et autres, qui préfére le PS.. devront en tenir COMPTES OUI.. la FRANCE a de l »AVENIR si son peuple veut refaire surface et ne pas ETRE NOYER dans cette MONDIALISATION la PATRIE est en DANGER, Sauvons LA…..

    • Michel43, pourquoi perdez vous tout sens critique dès lors qu’il s’agit du fn? L’ambiguïté là-dessus est évidente, comme la proposition de cohabitation avec Hollande et tout le reste! En vérité ce parti est encore plus démagogique et menteur que tous les autres réunis. Vous dites plein de chose fines et de bon sens mais là vous entrez dans le troupeau de moutons…
      MT

  12. Mich dit :

    Le FN est aussi un parti très libérale avec sa dénonciation de l’immigration de masse qui coûte des milliards et des milliards aux contribuables via la rénovation des quartiers, le financement du système carcéral, les allocations de toute sorte, les 40 000 voitures brulées chaque année etc. etc.

  13. michel santo dit :

    Bonjour Maxime ! Déjà en septembre 2013 j’écrivais ceci : « Dimanche dernier, à Marseille, le ton et les thèmes de campagne de Marine le Pen m’ont irrésistiblement rappelé ceux d’une époque où ont convergé, venant d’une certaine gauche et d’une certaine droite, une critique sans concession du libéralisme économique et politique, la promotion d’une économie administrée et planifiée, un anti américanisme de principe, une glorification patriotique délirante, la peur de l’ouverture au monde… » la suite ici : http://contre-regard.com/marine-pire-que-le-pen/ Bien cordialement !

  14. fredi maque dit :

    Or, nous vivons dans un pays où les prélèvements obligatoires représentent 47% du PIB (contre 44% en 2010), un record absolu en Europe et dans le monde occidental! « Ultralibéralisme » vous disiez? Pour sortir de ce supposé « ultralibéralisme », à quel niveau de prélèvements obligatoires faudrait-il donc passer selon le fn? 50? 55? 60%?

    La vérité est plus complexe que ça : nous avons le socialisme pour le commun des mortels, et, de plus en plus, l’ultralibéralisme pour les grosses sociétés internationales.
    Oui tout doucement le libéralisme s’impose en France sans pour autant que cela fasse baisser la fiscalité des particuliers, ce qui revient à dire que dans notre pays nous avons le socialisme ET le libéralisme.
    Nous sommes trop forts….

    • Fredi maque, les « grosses sociétés internationales » se détournent de plus en plus de la France à cause de ses charges, réglementations, lourdeurs, etc, pour aller investir ailleurs! D’où l’effondrement des investissements étrangers en France! et elles ont bien raison tant que nous serons incapables de nous réformer sérieusement!
      Maxime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s