Suite inattendue d’une chronique

11509936-misty-hills-montagne-et-silhouette-hommeA mon retour de vacances, j’ai consacré une chronique dans le Figaro vox (ci-dessous) à la question du renouvellement de la classe politique, inspirée par la déclaration de candidature d’Alain Juppé aux présidentielles de 2017. A la suite de ce papier, qui évoquait les noms de plusieurs responsables publics, j’ai eu la surprise de recevoir un appel d’un homme politique de tout premier plan, de la génération Juppé, que je ne connaissais ni d’Adam ni d’Eve, sur mon téléphone portable. Geste simple et sympathique, me suis-je dis, de la part d’un haut dirigeant politique, de prendre son téléphone pour échanger avec un modeste auteur de ma catégorie… En fait, il m’identifiait visiblement comme un ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy et me soupçonnait de rouler pour ce dernier. (Ce n’est pas le cas, je m’exprime à titre personnel, sans arrière-pensée politique). Sur le ton le plus courtois, il me faisait remarquer que dans une société politique libérale, il incombait à la jeune génération politique de faire ses preuves en s’imposant à l’ancienne (à laquelle il appartenait) par le jeu de la concurrence. J’en suis convenu mais lui ai fait remarquer que dans une société libérale, justement, en tant que citoyen, j’étais en droit de me prononcer en faveur de ce  renouveau de la classe politique française et de l’écrire.  Il m’a suggéré, en gros, de me présenter au suffrage universel plutôt que de donner les leçons (en termes bien plus courtois que ceux-là). Je lui ai répondu que je ne me sentais pas une vocation de candidat mais que cela ne m’empêchait pas de réfléchir à l’avenir de mon pays. J’ai bien senti qu’il n’était pas du tout convaincu… Ensuite, nos points de vue ont complètement divergé. Il m’a expliqué qu’il convenait d’interpréter l’annonce de candidature d’Alain Juppé, qu’il soutenait, comme  faisant partie d’une « équation politique personnelle« . Je lui ai dit que justement, selon moi, de mon point de vue de citoyen aussi légitime qu’un autre, « les Français en avaient marre des équations politiques personnelles » et attendaient des politiques uniquement qu’ils se penchent sur leurs problèmes d’emploi, de chômage, de pouvoir d’achat, etc. avant de songer à leurs carrière. Enfin, stupidement, je l’ai prié « de m’excuser si je l’avais blessé« . Il m’a répondu gentiment « que je ne l’avais pas blessé et qu’il avait le cuir plus épais que je ne semblais le croire... » Etrange et vivace impression, inquiétante, malgré la sympathie et la courtoisie évidentes de mon interlocuteur, de ne pas appartenir tout à fait au même monde, celui des hauts politiques et celui du commun des mortel dont je suis.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/08/21/31001-20140821ARTFIG00174-alain-juppe-le-dramatique-manque-de-renouvellement-de-la-classe-politique-francaise.php

NB: Je ne donne pas son nom pour ne pas trahir la confidentialité d’une discussion privée… Quant à l’image, elle n’a aucun rapport avec le papier; elle me fait penser à la tristesse de mes vacances finies, c’est tout!

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

59 commentaires pour Suite inattendue d’une chronique

  1. Mich dit :

    Très intéressant cette anecdote Maxime. Et merci d’avoir le courage d’attaquer Juppé et de publier le compte rendu de cet appel: on en sait ainsi un peu plus sur l’état mental de nos ‘élites’.
    Personnellement, j’ai la même position que Phillipot (FN)> en avant Juppé !
    Et oui il vaut mieux un type franchement centriste, qu’un Sarko qui fait illusion à droite et qui en réalité applique (à défaut) une politique de gauche en ne faisant aucune réforme substantielle.
    Au moins les choses seront claires dès le départ, les militants de l’aile droite seront désabusés (on l’espère), l’éclatement de l’UMP se rapprochera, et la refondation d’un grand parti de droite avec le FN sera plus que jamais d’actualité. C’est triste à dire mais sans doute qu’en encourageant cette raclure égocentrique bien pensante, on fait les intérêts de notre pays.
    Je peux me tromper mais la bassesse de notre classe politique nous force à des calculs hasardeux et poussés.

    J'aime

    • michel43 dit :

      NON L »UMP si SARKOZY y reviens, se videra des TRAITES, point barre et de toute façons, LA : LE PEN est désormais incontournable, Beaucoup a notre droite la plus béte du MONDE, le savent

      J'aime

  2. michel43 dit :

    la VALSE de WALS SECOND round… KO des constestataires, le plus dur ARRIVE, pas pour EUX…Mais pour le PEUPLE car pour la DROITE…c »est PAS MIEUX…..RESTE la LE PEN ? qui attend :QUOI? une disolutions vu le FOUTOIR A Gauche et a DROITE…OU FRANCHEMENT,je me MARRE…se sont les COCUS de la Gauche UNIS..de la DROITE ? et du Centre qui ON SOUTENU hollande LE MAUVAIS cheval HONTE A VOUS

    J'aime

  3. koufra dit :

    le jeu politique n’est plus que la somme equations personnelles qu’on pourra ensuite soustraire aux intérêts nationnaux.

    J'aime

  4. Frederic_N dit :

    @maxime
    Je me permets de vous reprendre car les choses commencent à devenir très sérieuses, et que vous venez de reproduire ici TRES EXACTEMENT ce que vous reprochez aux médias. Il n’y a aucune posture dans le texte de M Juppé. Un texte politique est toujours un texte politique – le reste est procès d’intention. « Pire » si je puis dire, M Juppé reprend deux thématiques de fond que vous avez largement développées dans ce blog : la confiance et le rôle de la France. Mais il y a les médias qui ne veulent pas du débat de fond en France et qui vont tout faire pour parler de posture dans le cas Juppé ( bla, bla bla, centriste, Bayrou, contre ou pour Sarkozy, bla bla bla,) Nous connaissons tous.
    En parlant de posture pour Juppé vous avez manqué une occasion de lancer le débat sur les véritables enjeux. Et vous risquez fort de vous discréditer si Sarkozy se déclare. Car s’il y a un que l’on peut accuser de cultiver la posture c’est bien lui !! Qu’allez vous faire ? Approuver la posture de Sarkozy ? Saluer sa contribution au débat de fond – lui qui fait tout pour l’étouffer ?
    Je précise que je suis contre la manière dont M Juppé parle de confiance , parce que je pense qu’il n’y a aucune unité nationale possible sur ce thème, sans un véritable passage à la Churchill avec du sang et des larmes chez ceux qui ont bénéficié de l’Etat.
    Mais cela c’est un débat de fond

    J'aime

    • Frederic N, merci pour cette réaction; encore une fois, je n’ai rien contre lui, mais ce qui m’exaspère, comme les autres politiques d’ailleurs, c’est sa manière de se faire valoir en mettant le FN en avant comme adversaire n° 1 (voir sa déclaration). Je supporte mal cette attitude qui en réalité fait le lit d’une droite extrême que l’on ne peut combattre efficacement qu’en montrant aux Français que l’on est conscient de leurs difficultés et que la seule chose qui compte est de les régler. Et puis je trouve choquant cette annonce de candidature 3 ans à l’avance et je vous dirais de même à propos de NS si le cas se présentait…
      Maxime

      J'aime

  5. Duff dit :

    Bonjour Maxime,

    Je suis bien de votre avis, je ne cesse de dire que 2017, c’est trop loin pour oser se dévoiler déjà et qu’en plus le risque que des événements dramatiques sur le plan économique et social surviennent et changent la donne est très élevé.

    Je maintiens juste que Juppé servira de bon sparing partner à un candidat offrant plus de gages de volonté d’agir, enfin.

    Cordialement;
    Bon we

    J'aime

  6. Stéphane B dit :

    Maxime,
    Nous sommes sur la même longueur sauf que nous n’employons pas les mêmes mots. Quand vous écrivez « un « homme fort », cela n’a pas beaucoup de sens dans la France d’aujourd’hui qui n’est plus celle de Bonaparte… Je dirais fermeté, intelligence, écoute, constance dans la volonté, capacité à s’entourer d’une équipe… », c’est ma définition justement d’un homme fort hormis que je rajouterai faire fi de demain et de sa non probable réélection, Savoir tenir les rênes et prendre des mesures courageuses mais vitales et de facto anti-sociales et qui ne plairont absolument pas, une personne qui voit sur le moyen et long terme et non pas à 3-5 ans, une personne qui pense France au lieu de penser parti et intérêts personnels et amicaux. Bref, pas Juppé !

    J'aime

  7. Frederic_N dit :

    @françois
    Je vous remercie de votre réponse, et je ne veux pas polémiquer.
    Je n’ai aucune position sur le centre ni d’amour ni de haine. Je veux répondre à votre PS qui me semble refléter -excusez moi de le dire comme cela – la légèreté avec laquelle on oublie les vrais problèmes du pays
    Aussi je vous répondrai par une anecdote, concernant un joueur de football . Il se trouve que ce joueur a récemment voulu se faire transférer à Bastia. Les conditions de toutes les parties prenantes sont remplies; il signe . Et que voilà ? au dernier moment son club de départ refuse, exhibant une facture d’un an impayée, mettez l’Etat et concernant une tout autre affaire
    Rigolade dans les milieux spécialisés. Bastia conteste la moitié de la facture (sic) Mais visiblement St Etienne – le club de départ – avait raison ; elle reçoit le paiement 72 heures après , libère le joueur. Silence dans les médias, silence chez tout le monde .
    Et pourtant cette anecdote en dit long sur la confiance. Bastia et St Etienne sont des entreprises avec pignon sur rue, une des principales entreprises de leurs départements respectifs ( eh oui) . Et pourtant pour se faire payer une facture non contestée on en vient à prendre des mesures de rétorsion illégales, sans que quiconque ne proteste ni ne trouve cela anormal. Et pire on obtient satisfaction C’est du jamais vu Car il y a en théorie des autorités compétentes , et qui jadis ont fonctionné
    Mesurez ce que cela veut dire
    Multipliez la chose par des millions , mettez l’Etat au milieu, vous avez la situation de la France.
    Et posez vous la question : cela peut-il arriver en Allemagne ou aux USA ? A ma connaissance, la justice aurait été saisie dès le départ et le payeur aurait payé dans la semaine
    C’est cela la confiance et l’absence de confiance .. et si M Juppé en parle c’est que tous les milieux économiques sont conscients qu’il y a un vrai problème en France et que cela pèse de plus en plus sur l’activité économique. Qu’il en fasse son thème majeur est une bonne chose
    Alors maintenant si on croit qu’on peut balayer cela d’un revers de la main, au prétexte que cela ne permet pas de faire des discours enflammés .. que c’est plus simple de taper sur Bruxelles, car cela permet d’exhiber le drapeau bleu blanc rouge comme d’autres le vert à croissant.
    Tant mieux , mais plus dure sera la chute

    Au j’oubliais. Aujourd’hui on parle en boucle du fameux joueur dans les médias. Cela s’appelle « l’affaire Brandao. ».. Mais la vraie affaire Brandao on n’en a pas parlé …

    J'aime

  8. lisa retter dit :

    On sent derrière Alain Juppé une forte espérance dans les rangs de ceux qui n’ont qu’une ambition, que rien ne change ! C’est transparent depuis l’élection d’Hollande ou du moins la descente aux enfers qui a suivi. Le système en est toujours au coup d’après…. Hollande a été le produit de substitution à DSK lui même prévu pour éliminer Sarkozy. Si Sarkozy n’a pas été élu contre le système, il a du faire un truc une fois élu qui n’a pas plu pour qu’il y ait eu contre lui une telle incitation à la haine orchestrée par les Torquemada de service et autre Plenel durant tout son mandat. Pour DSK ça a queuté, Hollande a raflé la mise. Mais dès qu’il fut évident que ce produit allait s’user trop vite, il fallait vite trouver en stock l’ersatz. D’abord, de gauche, ce fut Valls… Sondages frelatés, intox, photos avec maman….mais déjà il était évident qu’on gardait une poire pour la soif en magasin, de droite cette fois ou du moins en apparence et que c’était Juppé. Malgré la haine imbécile dont celui-ci fut d’abord l’objet naguère, on sentait qu’il était revenu en odeur de sainteté des médias à la façon dont ils en parlaient…. Et puis cette façon de donner la papatte aux esprits dits « républicains » en clamant « pas d’accords avec le FN » dès sa brillante élection à Bordeaux où personne ne lui demandait rien, prouvait assez la connivence….. C’est fou cette certitude qu’ont les politiques du centre, qui représentent les aspirations que de 10% à 15% environ des électeurs, d’avoir l’électorat de droite pour les élire en les trahissant comme un « droit acquis » …..

    J'aime

    • Lisa Retter, dans votre sens, j’ai lu un article je ne sais plus sur quel journal de gauche (le NO je crois): « Juppé pour nous sauver de Sarkozy ». Mais ce qui me frappe, c’est le décrochage généralisé de la classe politique au regard des préoccupations des citoyens.
      Maxime

      J'aime

  9. Duff dit :

    Bonsoir à tous,

    Annick, j’imagine à la teneur de votre commentaire ironique que vous n’ignorez pas qu’avec la publicité faite soudainement à son blog, la présence de seulement 35 maigres commentaires en quelques heures signifie évidemment une modération à la fois sévère et sélective…

    Comme candidat de second tour il est parfait, mais il lui arrivera la même bévue qu’à Lionel Jospin qui a voulu brûler les étapes en 2002 surtout quand Marine Le Pen semble installée dans un fauteuil aux alentours de 20% (à moins que la participation soit en hausse ce que l’enthousiasme autour d’Alain Juppé ne manquera pas de ne pas provoquer).

    Si primaire il y a, il la perdra face à Nicolas Sarkozy qui se serait abaissé en tant qu’ancien chef de l’état à s’y soumettre (Là dessus Henri Gaino, hostile à voir un ancien chef de l’état consentir à un retour partisan, a 100% raison) et il peut même la perdre face à un Bruno Le Maire auréolé du titre de président de l’UMP ou face un Wauquiez secouant le conformisme consensuel triste que risque d’agiter Juppé. Bref, sa candidature aura certainement une utilité tel un sparing partner pour dire presque un an avant l’élection, vous voyez, le candidat UMP a déjà triomphé des vieux démons de la droite, celle qui n’a pas su faire le droit d’inventaire des deux septennats de Mitterrand et dont la gauche ne saura jamais avant longtemps se défaire.

    J’espère sérieusement me tromper car selon la qualité de la crèmerie d’en face au centre droit, je pourrai fort bien ne pas voter au premier tour et pour la première fois ni feu-RPR ni UMP. Dès lors que les présidents de l’UDI et de l’UMP seront connus (novembre?) on commencera à pouvoir faire des plans sur la comète.

    Cordialement

    J'aime

    • Duff, il me semble que 3 ans à l’avance, les annonces liées à la courses à la présidentielles, voire les expressions voilées de cette ambition sont ridicules, cette classe politique se ridiculise. Plus le temps passe, plus je me dis que l’institution présidentielle tourne au désastre avec une classe politique aussi misérable, aussi inintelligente, aussi médiocre.
      Maxime

      J'aime

  10. Danjou annick dit :

    En discutant de tout cela avec mon mari ce soir, je suis assez décontenancée et à la fois en accord avec ce que je disais dans mon mail précédent: à quoi ça sert??? Lui est persuadé que nos discussions sont inutiles et ne changeront rien aux problèmes que nous soulevons. Il pense que les français, dans leur majorité, se fichent complètement de tout ce que vous évoquez dans vos articles ou de tout ce que nous discutons entre nous. Il me dit que ce sont des réflexions politiques qui n’apporteront rien et qui ne feront pas changer la mentalité des gens. Il pense que chacun s’occupe de ses problèmes personnels, que le bien du pays leur importe peu à partir du moment où ils béneficient de leur RTT, de leurs 35 heures, de leurs vacances, de leur petit bien être personnel et que ceux qui sont au plus bas de l’échelle n’attendent que de l’aide de l’état sans se soucier du reste. La France, la Nation ne les intéressent pas, il n’en n’ont que faire. Donc nous nous battons pour rien, c’est désolant mais au fond, il a sans doute raison.

    J'aime

    • Annick Danjou, je ne suis pas d’accord avec votre mari! Il me semble que les gens sont très inquiets pour l’avenir de leurs enfants et qu’ils sentent bien que cet avenir se joue par la politique au sens noble du terme. S’ils s’en détournent en ce moment, c’est à cause de l’image misérable donnée par les politiciens (j’entends, de l’extrême droite à l’extrême gauche).
      MT

      J'aime

  11. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Fin de vacances aussi pour moi , je me suis donné le temps de lire tous vos billets que j’avais manqués, sans PC ni télé, quel air pur ! mais heureuse de vous retrouver.

    « équation politique personnelle » Ah ! Ces vieux Raminagrobis, ils n’ont décidément rien compris, ce sont de piètres boiteux, d’incurables propagandistes, des frimeurs impénitents, et puis, tiens ! je ne vais pas me gêner : ils frisent tous la débilité. A ce niveau là il n’y a pas d’autre explication.
    Juppé peut toujours s’essayer à séduire, il ne convaincra pas tous ceux (ils sont foule) qui se souviennent fort bien de quoi il s’est déjà montré capable. Sans parler de ses petits soucis avec la Justice. Intégrité quand tu nous tiens !
    Non ! les repris de Justice n’ont plus leur place en politique, le désastre qui arrive appelle de vrais serviteurs du pays, irréprochables, pas des magouilleurs seulement soucieux de la continuité de leur carrière.
    Il faudrait être insensés pour accepter à nouveau de voter pour des gens qui nous ont accablés de leur inconséquence, de leur aveuglement, de leur incompétence à gouverner moultes fois démontrés. Leur obstination n’y changera rien, on ne voit que leurs ventres mous, leurs discours vides, aujourd’hui doublés de pièges d’une grossièreté confondante.

    En tout cas, je vous soutiens pour avoir refusé la « camisole » que votre sirupeux interlocuteur se proposait de vous faire enfiler. Quel culot !
    Merci de nous avoir fait partager ce succulent moment !

    Amicalement à tous,

    J'aime

  12. Koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Tout d’abord merci pour vos encouragements!

    J’aurais souhaité savoir si vous seriez libre un midi la semaine prochaine et si vous accepteriez de déjeuner ou prendre un café avec moi pour échanger de manière moins virtuelle.

    Je travaille au Trocadéro, la place beauvau n’est pas bien loin.

    Amitiés

    Koufra

    J'aime

  13. Annick Danjou dit :

    Grâce à Frédéric_N, j’ai cliqué sur le lien et sans lire le texte qui ne m’intéresse pas pour l’instant (je sais qu’il ne faut pas faire de procès d’intention!!!!), j’ai lu les 35 commentaires. Cela a conforté ce que je disais auparavant, aucun message négatif, que du positif, des heureux, des optimistes, des suiveurs, FORMIDABLE, tout le monde aime A.Juppé, on attend le messie, c’est écrit sur son blog! Méfiez vous alors des lendemains qui déchantent et des décisions autoritaires.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.