4 août 1914, de l’union sacrée à l’apocalypse

imagesY9KMD53ZLe 4 août 1914 marquait, un siècle auparavant, l’entrée de la France dans ce qui allait devenir la Grande Guerre ou la première guerre mondiale. Un discours du président de la République, Raymond Poincaré, prononcé à la Chambre des Députés et au Sénat par le président du Conseil, René Viviani, proclamait « l’union sacrée » pour la défense de la patrie. Cet évènement nous inspire les sentiments les plus contradictoires. Face à l’invasion préparée de longue date par l’état major militaire de Guillaume II et la déclaration de guerre allemande de la veille, la France qui avait multiplié les gestes d’apaisement – par exemple le retrait de ses forces à 20 kilomètres de la frontière – n’avait bien entendu plus d’autre choix que de défendre son territoire. Nous sommes éternellement redevables à nos grands ancêtres qui ont fait le sacrifice de leur vie. Mais en même temps, on se dit que rien dans l’histoire de l’humanité ne fut plus criminel que ce conflit à l’origine du sans-titremassacre de la jeunesse européenne – 17 millions de morts, dont 1,5 million de Français, et autant de mutilés à vie -, l’effondrement de l’Europe, le point de départ d’un siècle de tragédies et de barbarie: le triomphe du marxisme léninisme, le fascisme et le national-socialisme, la deuxième guerre mondiale, les camps d’extermination… Lointain souvenir d’enfance, celui d’une très vieille tante unijambiste tout en bonté et générosité. Son histoire fait froid dans le dos. Après avoir perdu ses quatre frères et son fiancé dans cette abominable tragédie, elle avait tenté de mettre fin à jours en se jetant sous un train. Elle n’a pas réussi à trouver la mort mais elle y a perdu sa jambe. Attention: la cruauté de l’histoire et la folie humaine ne sont qu’un éternel recommencement.

Maxime TANDONNET

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour 4 août 1914, de l’union sacrée à l’apocalypse

  1. Coriolan dit :

    Pour la genèse des préparatifs de guerre, précise et circonstanciée:

    – Pierre-Yves HENIN. Le Plan Schlieffen. Un mois de guerre. Deux siècles de controverse. Economica

    J'aime

  2. Anonyme dit :

    Nicolas Sarkozy va t’il enfin se taire? Quand comprendra t’il qu’il fait plus de mal que de bien et qu’une grande partie des français n’a plus envie ni de le voir ni de l’entendre. Comment peut-on avoir un ego à ce point sur-dimensionné et penser qu’il est le sauveur que tous attendent.

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    Christophe si vous cherchez grippe de 1918 sur Wikipedia vous aurez déjà beaucoup d’informations. Des chercheurs américains ont cherché à reproduire le virus, ce qui n’est pas du goût de tous et qui peut présenter aussi un danger. Ceci a été vivement critiqué dans le monde scientifique.
    http://www.theguardian.com/science/2014/jun/11/crazy-dangerous-creation-deadly-airborne-flu-virus

    J'aime

  4. Coriolan dit :

    Désolé pour le doublon, mais WordPress avait refusé le premier jet, qui est parti avec le second.
    J’en profite pour signaler d’autres ouvrages sur cette déflagtation européenne:

    – aux éditions Complexe: de Jean RABAUT. Jaurès assassiné, et de Michel LAUNAY. Versailles, une paix baclée? Le 20éme siècle est mal partie.

    – Manuel DURAND-BARTHEZ. De Sedan à Sarajevo 1870-1914: mésalliances cordiales. Lharmattan.

    J'aime

  5. Coriolan dit :

    Ce billet reflète la version communément admise en France sur la responsabilité quasi-unique de l’Empire allemand dans le déclenchement du conflit. Il convient de nuancer cette assertion en précisant que l’esprit revanchard et l’illusion d’une guerre courte étaient dominants depuis la guerre franco-prussienne de 1870. Il est vrai que le plan d’état-major SCHLIEFFEN datait de 1905 et que le protectorat français au Maroc fut bruyamment contesté par le navire de guerre allemand « Panther » au large de Tanger, et que le pire fut évité par Joseph CAILLAUX, le Président du Conseil, à l’été 1911. Cette nouvelle possession étant tacitement reconnue par l’Angleterre, pour sceller l’Entente Cordiale de 1904.

    Joseph CAILLAUX sera inquiété en 1917 pour « correspondance avec l’ennemi », car il soutint la démarche de l’Archiduc Charles d’Autriche, souhaitant cesser les combats dès son intronisation en 1916, à la mort de François-Joseph. Tout comme Jean JAURES voulut prévenir cette tragédie en 1914. Le Kaiser tenta de dissuader l’Autriche de déclarer la guerre à la Serbie en 1914, qui avait acceptée les conditions draconiennes de Vienne suite à l’assassinat du Prince héritier à Sarajevo. Tout comme il voulut empecher son cousin, le Tsar de Russie, d’entrer précipitamment en guerre, et pas seulement pour éviter la guerre sur deux fronts!

    Il préparait si peu les hostilités, qu’il effectuait des fouilles archéologiques en Grèce à cette période. L’intransigeance obstinée de Clémenceau et de Poincaré menèrent à Rethondes et aux exigences démesurées et confiscatoires de Versailles. On connait la suite…

    Un article traite de ce contexte sur le site HERODOTE et deux biographies sont consacrées à J. CAILLAUX:

    – Jean-Denis BREDIN. Joseph CAILLAUX. Hachette
    – Manuel GOMEZ. Joseph CAILLAUX. Traitre ou visionnaire. Dualpha.

    J'aime

  6. Coriolan dit :

    Ce billet reflète la version officielle répandue en France et consistant à attribuer l’entière responsabilité du déclenchement de ce conflit à l’Empire allemand. S’il est vrai que le plan d’état-major du général SCHLIEFFEN date de 1905 et que le litige larvé concernant le protectorat français au Maroc eut un épisode retentissant avec la survenue du navire de guerre allemand « Panther » au large de Tanger en 1911, il faut se souvenir des circonstances précises de l’obtention de cette possession, par tacite accord de la Grande-Bretagne voulant sceller l’Entente Cordiale de 1904.

    A l’été 1911, le pire fut évité par Joseph CAILLAUX, alors Président du Conseil et qui sera inquiété pour « correspondance avec l’ennemi » en 1917, car il tenta de mettre un terme à cet abominable conflit, tout comme Jean JAURES avait voulu le prévenir en 1914. La fameuse revanche de la guerre de 1870, et l’illusion d’une guerre courte étant répandues à cette époque.

    Le Kaiser fit son possible pour dissuader l’Autriche de déclarer la guerre à la Serbie, qui avait acceptée les conditions draconiennes de Vienne suite à l’assassinat du Prince Héritier, et essaya vainement de dissuader son cousin, le Tsar de Russie, d’entrer précipitamment en guerre, et pas seulement pour éviter d’avoir à combattre sur deux fronts! Il préparait d’ailleurs si peu les hostilités, que Guillaume II effectuait des fouilles archéologiques en Grèce à l’été 1914.

    Le site HERODOTE consacre un article à cette période de tensions européennes et deux biographies de Joseph CAILLAUX ont été publiés:

    – Jean-Denis BREDIN. Joseph CAILLAUX. Hachette
    – Manuel GOMEZ. Joseph CAILLAUX. Traitre ou visionnaire. Dualpha.

    L’Archiduc Charles, succédant à François-Joseph d’Autriche en 1916, essaya dès son intronisation de mettre fin au carnage, notamment avec J. CAILLAUX, mais l’intransigeance bornée de Clémenceau et de Poincaré, aboutit à Rethondes et Versailles, avec son cortège d’exigences démesurées et confiscatoires. On connait la suite…

    J'aime

  7. berdepas dit :

    Commémorons…
    Manifestement notre « Grand Président » s’est montré plus motivé pour commémorer l’entrée en guerre de la France le 4 Août 1914, que pour célébrer l’anniversaire de la « Nuit du 4 Août 1789 » où fut décidée, sous la pression des évènements, « l’abolition des privilèges » à l’heure où il annonce qu’il passera ses vacances aristocratiques « à la Lanterne ». Ah!!! ça ira, ça ira, ça ira…..
    Car les Français excédés ont compris qu’à l’aristocratie de l’Ancien Régime, a succédé une nouvelle oligarchie d’ENArques, une « BOBOcratie »,coupée du peuple, assise sur les privilèges qu’elle a extorqué, au fil des années, à une République exsangue.

    J'aime

  8. michel43 dit :

    sans langue de bois? spectacle,lamentable , de deux président , qui en on,TROP FAIT… deux, mauvais acteurs; j »arréte LA… je suis dégouter;;;

    J'aime

  9. Ribus dit :

    La pensée première que devrait nous inspirer le souvenir de la guerre de 14 est que la guerre peut se produire dans notre pays, sur notre sol. On nous a inculqué l’idée que cette hypothèse était devenue impossible depuis la Libération.

    Or, c’est faux, bien évidemment mais on n’ose pas se l’imaginer. Lorsque quelqu’un envisage cela, on le suspecte tout de suite de vouloir la guerre, de la désirer, de conspirer pour qu’elle advienne.

    Je ne crois pas que l’Histoire va se répéter en 2014 comme elle s’est déroulée en 1914. Je pense davantage au contexte de l’Empire romain finissant, les invasions barbares ; une gigantesque décomposition civilisationnelle peut se produire et ce ne sera 4 années de conflit mais peut être 40 années.

    Mais ce qu’il y a de constant dans tout cela tient en la rareté des esprits capables de deviner les catastrophes à venir, le plus objectivement et le plus sûrement possible. Et la plus grande rareté encore à laisser parler ces penseurs et à les entendre. En clair, souvent des hommes et des femmes ont vu venir les choses et ils ont prêché dans le désert.

    Il n’est pas exigé de ceux qui se trouvent en position de décision d’avoir cette lucidité et cette clairvoyance. On leur demande avant tout de reconnaître les erreurs de stratégie et les fausses routes ; cela pourrait permettre d’éviter quelques tragédies. Mais par orgueil, ils en sont souvent incapables ; c’est sans doute leur plus gros défaut.

    J'aime

  10. Mich dit :

    C’est pour eux que je me bats politiquement. Le reste je m’en fiche ou presque. c’est pour tous ces morts, tous ces sacrifiés, tous ces héros. Des combats des Francs contre les Alamans, contre l’invasion des Huns, des Sarrasins jusqu’aux morts de 14-18 et de 39-45, de l’Algérie, de l’Indochine, en passant par les combats de Napoléon, la guerre de Cent-ans, Bouvine..la liste est tellement longue, interminable..
    Leurs sacrifices nous lèguent un devoir moral énorme, colossal qui est aussi une source inépuisable de combativité et d’inspiration.

    Non parce que c’est pas le Cgtiste râleur borné libidineux, bloqueur de réforme et anti-capitaliste, ou les 52 % de moutons qui votèrent Hollande qui sont une source d’inspiration inépuisable…
    Ca donne plutôt envie de se barrer de ce pays et de le laisser à la dérive..

    J'aime

  11. georges dit :

    Ce conflit ne fut-il pas une disputaille des monarchies européennes qui sorti du cadre de ces « nobles » lignées .Le linge sale se lave en famille…

    J'aime

  12. Stéphane B dit :

    Bonjour
    J’ai malheureusement bien peur que le siècle qui arrive sera plus « saignant, bestial » que cette grande guerre. La religion est remise à l’ordre du jour, les gens sont perdus et errent sans État, la globalisation fait qu’il n’y a plus de patron. De facto, de grands vides sont présents un peu partout dans notre pays mais aussi en Europe ou dans le Monde. Or la nature ayant horreur du vide, certains voudront le combler, entrainant des lors l’ouverture de la boite de Pandore, créant une spirale destructrice.

    J'aime

  13. Christophe dit :

    Bonjour Maxime
    Il y a une autre catastrophe qui n’est jamais évoquée pendant ces quatre années,il est vrai quelle s’est produite en 1917,il s’agit de la grippe dite espagnole,qui a fait ne l’oublions pas presque 20 millions de morts dans le monde! J’ai entendu dire que cette pandémie était une peste d’origine porcine.A ce sujet j’ai toujours eu l’impression qu’il y a un tabou.Avez-vous,Maxime des informations précises sur cette pandémie?
    Merci.

    J'aime

    • Christophe, non, je n’ai pas d’information précise, mais je trouve que c’est en effet un beau sujet, j’ignore s’il y a eu des ouvrages sur cette question, mais c’est vraiment un sujet intéressant en effet…
      Maxime

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.