Le grand déballage et la honte

téléchargement Les révélations sur la vie de l’ump tombent de partout à un rythme vertigineux : frais de déplacement et de voyage sans aucune justification, factures de téléphone à 10 000 euros, argent public détourné, conjoints salariés… A vrai dire, ces informations donnent tout simplement envie de vomir. Oh, ce n’est évidemment pas mieux chez les donneurs de leçon du ps, des verts ou du fn et même peut-être pire. Mais quand même, cette avalanche d’informations qui dénotent d’une vaste entreprise de détournement de moyens publics à des fins privés nous blesse dans notre confiance et nous nous sentons humiliés, trahis, méprisés. Bien entendu, le grand déballage est voulu, délibéré, organisé, correspondant à une stratégie. La nouvelle équipe, le triumvirat, règle ses comptes. Hier, j’ai échangé avec l’un de mes amis, 92 ans, ancien résistant, mis à l’honneur dans mon livre 1940, un autre 11 novembre  (Tallandier). Il m’a dit : « quel climat épouvantable, cela rappelle les heures sombre de la délation sous l’occupation allemande, quand on dénonçait son voisin en glissant une enveloppe anonyme dans une boîte aux lettres ». J’en suis à me demander ce qu’il y a de plus abject dans ce grand déballage infernal : la corruption ou la délation.  En tout cas, la crise de la morale publique atteint son paroxysme. Les partis politiques actuels sont discrédités, tous autant les uns que les autres, et nous l’espérons, voués à disparaître pour reconstruire la démocratie sur de nouvelles bases.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Le grand déballage et la honte

  1. georges dit :

    Ribus,
    Maxime a raison ,le fayotage est un état d’esprit ,une seconde nature et je suis même convaincu de son caractère congénital .Malheureusement ce comportement bizarre mène à la délation et en temps de guerre à la collaboration .Un défaut majeur qui devrait-être considéré comme un péché capital.

  2. alexandre dit :

    @maxime le terme aristo voulait dire : ceux qui ne se préoccupent pas du peuple et qui se passent le relais du pouvoir et des avantages ( privilèges ) comme en héritage … mais oui bien sure Oligarque..est aussi adéquate

  3. François dit :

    La crise de la morale publique est commune à beaucoup d’époques. Sans remonter à Mathusalem, souvenons-nous de Colbert, grand ministre mais aussi concussionnaire exceptionnel, tout comme son rival malheureux Fouquet. Plus près de nous, on peut aussi citer le scandale de Panama, celui des décorations (Jules Grévy), etc., etc. Ce sont les périodes de notre histoire où il ne se passe rien sur le front de la corruption qui sont l’exception (et encore, est-ce parce qu’il ne se passe rien ou est-ce simplement parce que nous ne savons pas ?).

    Cela ne veut bien évidemment pas dire qu’il faut rester les bras croisés, mais un monde sans corruption est une parfaite utopie. Ce qui rend celle-ci plus insupportable que les autres c’est qu’elle émane de personnalités qui n’arrêtent pas de demander des efforts aux Français, mais surtout sans s’appliquer la moindre rigueur. C’est le classique « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». À force de tirer sur la corde, elle finit invariablement par rompre.

  4. michel43 dit :

    MOI..tout cela me fait sourire, et OUI ? je préfère ; ma famille ma famille ;aux autres; a conditions qu’il soit compétent, bien sur il y a toujours eu des traites, des envieux, surtout chez les incompétents, les arrivistes et lèches – bottes; donc RIEN de nouveau…ou Maxime ,me fait sourire, les partis politiques sont discrédités ? et la JUSTICE, les Syndicats, le grand patronat, la haute administrations, c’est la chienlit a tout les niveaux, voila la vérité…POUVEZ me dire, se que veut dire : la délations? doit t « on couvrir ,un menteur, un voleur, un magouilleur; BIEN SUR QUE :NON le problème vient surtout, de la décadence MORAL; partout elle est fausser et ce..dans tout les domaines. tout le monde , prêt a tout, pour flinguer l » autre, en POLITIQUE, ailleurs.. pour de l’argent ou une promotion; beaucoup, sont près a tout et a n’importe quoi? tout les moyens sont bon? que vont penser la France d’en bas, lorsque s’affiche sur les journaux, que la fortune de certaines personne a Augmenter, alors que le pays s’enfonce, dans la misère et pauvreté. SEUL le Front National propose le changement, vu l’échec de la droite et de la gauche, c »est le moment pour les Français de faire le BON CHOIX: de toute façons; on ne risque RIEN, puisque le PAYS est RUINER…

    • michel43, la délation fait partie de la déchéance morale!c’est le fait par exemple de dénoncer à la police par une lettre anonyme son voisin qui suspend du linge à la fenêtre plutôt que de lui faire une observation en face!
      MT

  5. sartene dit :

    Maxime bonjour,

    Entre le grand déballage à l’UMP et l’invasion passive de la France,pour moi le plus important comme je vous l’ai déjà dit, est cette invasion de remplacement de peuple voulu par ceux dont vous défendez la politique
    Le combat est avant,tout, là !!!! pour le reste on s’arrangera entre « Français » du moins ce qu’il en reste….
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/11/97001-20140711FILWWW00419-l-ue-doit-accueillir-les-refugies-syriens-onu.php

    La filière porcine et celle du vin vont en prendre encore un coup …..mdr

    Bien à vous

    Dominique

  6. alexandre dit :

    Bonjour … le déballage est la conséquence de l’indifférence des politiques, de cette caste d’aristocrates du 21 eme siècle. ( des malfaiteurs )
    Et que font ils ? ils cherchent les coupables du déballage qui nous a livré des vérités. ( étrange non ? )

    Moi je me moque de qui a dit quoi , je veux juste savoir qui a fait quoi et ce qu’il va devenir …
    Exemple ; j’entendais y’a quelques semaines Bruno Lemaire dire ne pas avoir le temps de s’occuper de ses enfants et il se félicitait que ce soit son épouse qui s’en charge, mais voila qu’on apprends qu’elle était aussi collaboratrice parlementaire au frais de ..

    Il me semble qu’il est temps que tous disparaissent ….que celui qui a abusé, s’en aille, je ne lui demanderais rien, juste de disparaitre du paysage, car comment faire renaitre la confiance en ceux qui se propose de gérer la France quant on voit comment ils ont gérés leurs propre parti ?..

  7. Djefbernier dit :

    Tout comme les dettes , la honte reviendra au peuple en dernier ressort.

  8. fredi maque dit :

    nous blesse dans notre confiance et nous nous sentons humiliés, trahis, méprisés

    Vous n’étiez pas au courant ?
    Et ce « nous » inclusif comme on dit, comment doit-on le comprendre ?
    Que vient faire la résistance dans ce pataquès ?

  9. Ribus dit :

    « ..la délation existe aussi à l’école maternelle… » J’avoue que votre réponse me laisse perplexe. Cà, c’était à notre époque mais plus maintenant. Vous avez 56 ans et moi 54 ; on a connu cette école où, pour un élève, dénoncer un mauvais geste était encouragé et même récompensé. Mais cette école n’existe plus et ce type de délation existait au bénéfice de la discipline et pour un certain ordre moral.

    On incitait les enfants à reconnaître leurs fautes d’eux-mêmes ; est-ce immoral? Vous semblez convaincu que oui et moi je suis de plus en plus convaincu du contraire ; c’est peut être là que nos cheminements intellectuels se séparent…

  10. Ribus dit :

    « la corruption ou la délation… »L’une et l’autre sont liées à un moment ou un autre. Ceux qui sont corrompus ou se sont laissé corrompre commencent à balancer pour s’en sortir le derrière à peu près propre ( excusez l’expression). C’est le principe de fonctionnement des informateurs que l’on va recruter non pas à la sortie des écoles maternelles mais dans les squats et les bordels.

    Les partis politiques n’échappent pas à la règle. Comme beaucoup de monde a mis les doigts dans la confiture, lorsque le temps se couvre, on donne des informations à qui en veut. Le problème majeur à mon avis ce sont les chefs. Soit ils l’ignoraient et ce sont des incapables ou soit ils le savaient et ce ne sont pas des chefs.

    Dans le dernier cas, à l’évidence ils auraient laissé faire car eux-mêmes n’étaient pas irréprochables. Or, quand on veut être un grand chef, il faut être d’une parfaite intégrité. De plus, en France comme dans dans beaucoup de pays, la corruption est un sujet tabou ; c’est quasiment interdit d’en parler. Et il n’ y a pas que le politique qui s’oppose, les syndicats aussi. J’en ai fait personnellement l’expérience lorsqu’ on m’a reproché de « mettre en doute la probité » alors que je ne demandais qu’un minimum de vigilance.

    Aussi, tout le monde laisse filer et un beau jour une grosse affaire éclate comme pour le commissaire Nayret qui était peut être un bon flic mais que personne n’a arrêté à temps. La corruption est un vrai sujet, Maxime, un sujet central lié à la moralité, à la distinction morale.

    Encore une fois, on pense au Général qui payait ses factures d’électricité à l’Elysée et le goûter de ses petits-enfants ; ce n’est pas un autre temps ; c’est la morale et je vous fiche mon billet qu’en 2017, on en reparlera. Cordialement.

  11. georges dit :

    Ce déballage permet d’occulter les sujets qui fâchent ou l’Art majeur de la diversion.

  12. Le problème vient des hommes politiques eux-mêmes, ils ne s’intéressent qu’à eux, à leur petite carrière. On a fait de la politique un métier, au lieu d’en faire un devoir, où tous les citoyens devraient se sentir concernés. Voilà ce que devraient être notre démocratie et notre république.

    « Dès que ce parti sera en position favorable, les vautours s’en approcheront. » René de Sévérac, vous avez totalement raison, d’ailleurs, je crois que les vautours y sont déjà rentrés
    .
    J’ai d’ailleurs écrit deux articles sur la morale en politique – dont manque cruellement l’UMP comme le PS – pour ceux que ça intéresse suivre le lien.

    http://enfantdelapatrie.blog4ever.com/articles/tribune

  13. sartene dit :

    Lisez LOUIS XVI et non XIV

    Merci de me pardonner pour cette erreur de Frappe

  14. sartene dit :

    Maxime

    Avant 1789 une « nation » ce terme étant inapproprié pour une Royauté, s’agrégeait autour d’un roi et d’une reine, comme dans une ruche, tout était pour la reine et la survie de la ruche…..Toutes attaques extérieures déclenchait une réaction immédiate des composantes de cette royautés. Bien sur le roi se devait d’être vigilant afin de contrer tout complot et tout ceux qui voulaient le déstabiliser en voulant prendre sa place….Louis XIV en a payé le prix en y perdant sa tête…mais depuis la France est devenue un pays dont ceux qui en prennent la tête donne du tournis aux politiques et au peuple qui ne sait plus ou donner de la tête…

    Les politiciens de l’UMP et les autres, ont le syndrome Grouchis et ils risquent de manquer la Bataille…non pas de Waterloo mais celle de la sauvegarde de la France.

    Car le peuple de France élevé depuis 30 ans suivant les codes mondialistes, libéraux, multiculturelles, commencent à vouloir rejeter en masse cette politique et les politiciens peu scrupuleux qui sont censés les représenter et les protéger de toutes les agressions intérieures comme extérieures ….

    Les français ont besoin d’un vrai projet ils veulent quelque chose de grand, de beau et fort…. et sans hégémonie affirmer une certaine puissance afin d’obtenir de la part des autres nations une forme de respect, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui….

    Les idées 68 ‘t’arde’ c’est terminé, les Français veulent autres choses

    La priorité c’est que la France redevienne elle même, c’est dire qu’elle soit libre chez elle, que l’on fasse ce que l’on a envie de faire dans notre propre pays et que l’on reste nous même, dans notre identité… Finalement le problème de l’immigration, de l’Euro sont du même tenant en réalité, c’est celui de la perte totale de la France de sa liberté de sa souveraineté, de son indépendance et de sa propre nature.

    Evidemment je tiens à souligner que le pb le plus grave est bien celui de l’immigration par ce remplacement de peuple qui sape les fondations et l’âme de notre pays. Il est évident que le changement de peuple est beaucoup plus grave que les difficultés économiques.

    Mais qui saura nous donner du tempérament, du caractère, des valeurs, des principes, une certaine idée de la France et nous sortir de cette médiocrité dans laquelle nos politiques nous ont fait sombrer….

    Je n’ose le dire mais je pense à une femme…….

    Bien à vous

  15. René de Sévérac dit :

    Juste un mot pour dire que ma sympathie pour le FN n’est pas totale.
    Mais, je pense qu’il est fondamental que les jeunes l’investissent.
    Même si je ne doute pas que les rapaces y viendront dès que le putride se fera sentir.
    C’est un feune qui s’exprime … mais jeune depuis pas mal de temps !

    JARD a raison mais je ne dirais pas cela.
    Quant à la famille LE PEN, je comprends leur fierté ! Mais le FN ne s’y limite pas !

  16. jard dit :

    Etes-vous sûr que la déliquescence morale des partis politiques classiques ne reflète pas celle des citoyens? Dans ce cas, il serait impossible de reconstruire. L’intérêt du FN est qu’il propose du simple et du concret, le retour à la France. Je me dis qu’il sera moins difficile de faire n’importe quoi.

  17. René de Sévérac dit :

    Toute ma compassion : je comprends vos souffrances.
    Mais rassurez-vous, toute l’UMPS est dans la même barque.
    Vous ajoutez le FN, vous êtes dans l’erreur, et pas pour des raisons d’honnêteté, mais faute d’opportunités; dès que ce parti sera en position favorable, les vautours s’en approcheront.
    Oublions cette remarque, pour dire que tout parti sans projet (pardon) ne peut qu’attirer les prédateurs. J’ai connu un parti animé par des idéalistes (des cons dont moi) et un PROJET.
    Puis, après 1981, j’ai vu,arriver Manuel Valls (i.e.) en section ps d’Argenteuil; alors vous voyez !

    Quant au salaire (et valorisation) de l’épouse, il faut intégrer qu’outre l’argent, la révolte de la gent féminine a un effet particulier : comment résister à la pression du conjoint ?
    Vous n’imaginez pas que le célibat des prêtres n’était que pour faire chier les impétrants !

    • oh, René, vous savez, entre le père, la fille, le gendre, la petite fille qui se répartissent les postes, je ne suis pas bien sûr que ce soit bien mieux au fn qu’ailleurs…
      MT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s