Les idées avant tout

imagesEn politique, chaque jour qui passe nous confirme le déclin du débat des idées politiques au profit de la grande comédie humaine et de la personnalisation des enjeux, un phénomène qui confine au grotesque et au mépris des citoyens. Si j’étais un responsable politique, je proposerais aux Français un programme de réforme axé sur six piliers, parfaitement réalistes et de bon sens:

  1. Restaurer la capacité de gouverner. Pour sortir de l’impuissance publique – aujourd’hui à peu près totale – il faut rendre au gouvernement les moyens de gouverner, d’effectuer des choix et de les faire respecter et changer profondément les institutions. A cet égard, j’ai la conviction profonde qu’il importe de réhabiliter le rôle du gouvernement et du Parlement vis-à-vis des juridictions, notamment du Conseil Constitutionnel, en facilitant les révisions de la Constitution (vote à la majorité absolue dans les deux chambres). Il est également vital de favoriser le recours au référendum.
  2. Libérer les énergies. Une profonde transformation de l’économie française est la priorité absolue, à l’image de ce qu’ont fait en leur temps Mme Thatcher en Grande Bretagne, Ronald Reagan aux Etats-Unis: laisser aux négociations d’entreprises la détermination des régimes horaires, d’embauche et de licenciement, réduire d’un cinquième au moins en cinq ans le poids de la fonction publique d’Etat et territoriale, réduire à 15% l’impôt sur les société et d’un tiers les charges qui pèsent sur l’entreprise pour assurer leur compétitivité.
  3. Réhabiliter l’autorité Il faut respecter un principe simple qui est le fondement de toute démocratie, de la République, et pourtant largement négligé en France: la loi, pilier de la vie sociale, émanant du suffrage universel, doit être strictement appliquée et respectée. Cela vaut en matière de sécurité, de politique migratoire, de justice. Les peines prononcées par les tribunaux doivent être mises en oeuvre. Un délit de forfaiture serait créé, par lequel tout responsable public qui s’écarte volontairement de la loi et néglige de la faire appliquer, ou la détourne dans un intérêt privé, trahit sa mission et s’expose à de lourdes sanctions.
  4. Assurer l’indivisibilité de la France. Ce principe doit être au coeur de toutes les politiques. Il implique la préservation de l’unité du pays et donc le rejet des idéologies communautaristes ou fédéralistes. Le séjour en France de personnes étrangère doit être conditionné à l’acceptation sans réserve de la Constitution, des valeurs, des règles et des principes qui régissent la vie collective nationale.
  5. Valoriser l’intelligence. En matière d’éducation, l’école, le collège et le lycée n’ont qu’une seule mission impérieuse: celle de la transmission du savoir et de l’intelligence autour des grands piliers de la connaissance, le français, les mathématiques, l’histoire, les langues, la créativité. L’intelligence manuelle et l’intelligence sociale doivent être reconnues comme tout aussi dignes que l’intelligence abstraite.  Je crois par ailleurs à l’interventionnisme sinon au devoir d’ingérence de l’Etat dans la vie des médias. Il faut interdire les émissions qui poussent à l’abêtissement (télé-réalité, feuilletons imbéciles et donneurs de leçon, débats crétins entre pitres gueulards) et imposer l’intelligence aux heures de grande écoute: histoire, voyages, livres, musique…
  6. Ouvrir le grand chantier de la réforme européenne. A 28 pays, la France ne va pas d’un seul coup décréter seule la transformation de l’Union européenne, ni évidemment en sortir au risque de s’éloigner les lieux de décisions et d’abandonner son destin à d’autres. Elle doit réapprendre à savoir dire non, à se battre sur ses positions (comme savent le faire les Britanniques) et à exiger l’ouverture d’un débat sur la réforme profonde de l’Europe pour assurer la représentation authentique des peuples, une amélioration de son efficacité, et un équilibre entre compétences nationales et européennes.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Les idées avant tout

  1. georges dit :

    Vous l’avez approchée de tellement près qu’il en reste tout de même quelque chose.

  2. Frederic_N dit :

    Bonjour maxime .
    Tout d’abord merci pour cet effort. Car il y a là une véritable matière à discussion. Car vous prenez le risque de lier deux choses : des propositions positives – mais qui en tant que telles sont des vœux pieux – à des propositions visant à se donner les moyens de les obtenir ( chose que tout le monde élude à droite). Bref vous mettez le doigt où cela fait mal
    Maintenant , j’ai justement un point de désaccord, qui porte sur le renouveau de la démocratie et notamment ce que vous dites de la constitution et des référendums. Je comprends que vous voulez réhabiliter une sorte de volonté du peuple qui donnerait un vrai mandat politique à ses élus pour les forcer à faire une vraie politique. Mais je ne partage pas votre position pour deux raisons.
    ==> la première est que vous donnez le bâton pour vous faire battre . Vous prônez l’abandon des 35 heures, et un véritable relance de l’économie PRIVEE : 100 % d’accord. Mais si tel est la démarche et si vous le favorisez, vous allez bien vite vous rendre compte qu’un référendum va être proposé et qui se soldera ispo facto par ..le maintien encore plus fort des 35 heures ( demandez autour de vous vous verrez). Idem pour toute mesure de relance du secteur privé. Votre référendum vous donnera bien vite l’indication contraire: pour la simple raison que plus de la majorité en France sont dépendant de l’Etat .
    En fait le référendum découpe en tranche des mesures économiques qui n’ont de sens que prises globalement et sur lesquelles un parti de droite peut obtenir la majorité à condition d’avoir du temps pour le déployer
    ==> la deuxième raison est historique. La démocratie est née contre les abus de pouvoirs des monarchies, mais ces abus concernaient souvent l’argent qu’on prenait  » aux riches » sans leur demander. Mais très rapidement on s’est aperçu que « le peuple » était aussi favorable à cette démarche. C’est pourquoi les droits de l’homme et les constitutions ont fait du droit de propriété un droit constitutionnel : c’est la garantie pour chacun de développer son activité économique sans craindre qu’un mouvement de sans culottes viennent lui prendre son capital au nom de toutes les belles idées que l’on connait
    Avec votre démarche c’est le retour en arrière assuré. N’oubliez pas que la taxe à 75 % qui est de la véritable spoliation, et au-delà toutes les mesures fiscales punitives qu’on a inventées depuis 10 ans se sont faites avec l’appui de l’opinion.
    Abandonner ce principe constitutionnel c’est aujourd’hui lâcher les chiens avec la conséquence que l’on connaît : la fuite de tous ceux qui entreprennent vers l’étranger

  3. fleur dit :

    Bon courage. Tout le monde sera d’accord avec vous et par référendum, sauf entre autres: les juges, certains fonctionnaires, l’administration de l’EN, et les journalistes. Entre parenthèses on constate que supprimer le statut de la fonction publique est la première chose à faire, puis supprimer les subventions aux médias. Ca fait suffisamment de monde pour mettre la révolution.
    Tout a déjà été dit par les Français. Le rétablissement de la justice: que faire quand les juges jugent déjà avec 2 poids 2 mesures selon l’origine ethnique ou sociale de la personne mise en examen? (et cela vous serait confirmé par les policiers) Celui de l’Education Nationale: que faire quand les plus grands professeurs en sciences cognitives ont déjà, et depuis plus de 10 ans, condamné sans appel (mais avec les formes, par des articles proprement écrits dans le Monde), les méthodes charlatanesques de nos « pédagogues » rémunérés par l’EN? Que faire pour renégocier nos quotas d’immigration alors que l’UMP et le PS sont financés par des réseaux africains, ou des entreprises qui prospèrent en afrique? Que faire pour remettre l’islam à sa place alors que tous les journalistes professent que l’islam et le christianisme, c’est la même chose, une horreur quand on compare le message d’amour du Christ et l’endoctrinement des musulmans tels qu’il est dénoncé par tous les pays ayant souffert de la montée de l’islam.
    Il faut reconnaître qu’aujourd’hui nous ne sommes pas en démocratie. Y revenir nécessite des moyens exceptionnels.
    Votre programme est donc un peu trop « langue de bois », ce n’est pas assez précis. Je vous propose des projets concrets sur lesquels demander aux français de se prononcer par référendum. Sur lesquels nous pouvons discuter plus précisément.
    1. Suppression du statut des fonctionnaires et des subventions aux médias. Transparence des subventions publiques, publication obligatoire des comptes sur Internet dès que le budget d’une commune, d’un EPAD, de tout établissement public/ ou public-privé dépasse un certain seuil. Programme de suppression progressif des subventions aux médias, avec ouverture à des repreneurs privés libres de la ligne éditoriale.
    2. Extension progressive à tous les statuts, du principe des prélèvements de charges proportionnels tel qu’il est mis en oeuvre pour l’autoentrepreneur, en pourcentage du chiffre d’affaires. Suppression de l’ISF. Simplification des charges sociales. Augmentation de la TVA. (Il va falloir prendre la calculette). Statut permettant une juste cotisation aux retraites pour les temps partiels en fonction du revenu. Suppression du RSA. Possibilité accrue de virer les salariés inefficaces ou nuisibles, surtout pour les petites entreprises.
    3. Rétablissement des peines planchers. Construction dans les pays d’origine (Maghreb, Europe de l’Est) de prisons destinées aux personnes ayant la double nationalité. Redéfinition de l’accession à la nationalité française, déchéance pour les personnes ayant la double nationalité à définir. Serment sur le coran ou la bible, ou la torah en cas de prise de nationalité, de fidélité à la France.
    4. Restaurer le christianisme comme religion officielle de la France. Programme de restauration, de promotion et de sécurisation de nos anciennes églises, qui participent économiquement au tourisme (quand elles peuvent être ouvertes sans être pillées!) (alors qu’on construit tout un tas de salles communales/régionales stupides qui n’attirent aucun touriste et sont super moches, tandis que les églises disposent des espaces suffisants)
    5. Education. Refinancer profondément l’université, possibilité pour les professeurs/directeurs d’établissement d’exclure les élèves trop mauvais ou perturbateurs de l’université et des écoles. Renommer l' »éducation nationale » en « instruction nationale ». Les parents restent seuls responsables de l’éducation de leurs enfants, l’école leur assure l’instruction. Remise en place de programmes ayant fonctionné en leur temps, méthode de lecture syllabique, calcul répétitif à l’école primaire (ex. compter jusqu’à 10 en petites sections jusqu’à réciter tous les matins les tables de multiplication), méthodes de grammaire etc. Priorité donnée aux matières telles que Français, Mathématiques, Histoire, Sciences Naturelles. Ces matières doivent fournir aux enseignants le temps de faire l’éducation civique: propreté (lutte contre les poux! Brossage des cheveux et des dents, cheveux longs coiffés), alimentation, pollution, sans qu’un temps considérable soit perdu dans ce domaine. Le reste si les enseignants ont encore le temps avec dans l’ordre: musique, chant, danse, langues étrangères, autres sport. Interdiction des vêtements trop court, talons pour les filles, capuches, +chemisier obligatoire et vouvoiement des enseignants. Laisser plus de responsabilités aux professeurs, qui doivent être juges des enfants mais avoir officiellement le devoir de les instruire au maximum pour gravir l’échelle sociale: ce sont eux qui peuvent changer le destin des gosses, là ils en sont complètement privés et se vengent méchamment quand les classes deviennent ingérables parce qu’on leur impose des élèves impossibles. Davantage financer et assouplir la gestion des enfants à problèmes: notamment autistes, handicapés (problème des assistants scolaires)
    6. Renégocier les principaux accords internationaux, y compris OTAN, Lisbonne, Schengen, Tafta. Faire voter une loi banque, à l’islandaise, pour aller chercher les dizaines de milliards chez les banques qui nous escroquées, Dexia, JP Morgan et compagnie.

    Bon voilà, ça c’est du concret. Je ne crois pas du tout que ça mette notre économie en danger… Il suffit de débattre sur ce qu’on fait ou pas, mais parler d’abord de concret, pas de « libérer les énergies »…

  4. Gérard1 dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Ce que vous proposer la Maxime hormis le bon sens évident devrait être sur la table de chevet de tous les français. Rien à retrancher rien à retirer à part peut-être s’éloigner de Bruxelles pour Restaurer NOTRE capacité de gouverner.

    PS: Faites parvenir l’adresse de votre blog aux gens de l’UMP ça les rendrait peut-être intelligents.

    Bien à vous et bonne journée à tous.

    • Gérard, ils le connaissent, ils sont trop stupides pour s’y intéresser! Des fois qu’ils y trouveraient quelques idées, ça fait peur les idées…
      Maxime

  5. Freddie dit :

    Ha ha ha, Maxime, je vous y prends à être anti-républicain ;-)… Valoriser l’intelligence, mais quelle idée ! C’est absolument contraire à l’espoir de chacun d’être plus égal que les autres… voyez la devise de la France…

    • Freddie il ne faut pas confondre les « républicains » pisseux d’aujourd’hui et les vrais, ceux du temps d’avant, qui vénéraient l’intelligence, au sens ou je l’entends…
      Maxime

  6. Cher M. Tandonnet,

    Bien sûr, tout ce que vous proposez est excellent…mais, il s’agit là du plan d’un énième rapport que vous n’écrirez sans doute jamais et qui de toute façon serait enterré.

    J’avoue être déprimé par la situation actuelle. Désormais, je me prépare à l’effondrement du pays.

    Dernière préparation en date : je viens de reprendre possession d’un petit chalet que je louais jusqu’à présent. La vie sera moins dure à la campagne, même en montagne, qu’en ville.

    Je me suis remis au jardinage, je vais remettre en fonctionnement le puit et installer des panneaux photovoltaïques afin d’être autonome.

    Savez-vous que le général en chef de l’armée suisse a encouragé ses compatriotes à avoir des stocks d’eau et de nourriture dans leurs chalets pour ceux qui le peuvent.

    Il faut se préparer à un effondrement d’une ampleur cataclysmique, j’espère que celui-ci n’aura pas lieu mais il est évident qu’une crise majeure arrive.

    • Cher Theotime de savoie, comme je vous envie du fond du coeur, un chalet perdu dans la montagne, parmi les marmottes et les chamois, l’air enivrant de l’altitude, le regard qui porte au loin sur les hautes cimes au manteau neigeux, et toujours, aller plus haut, en hiver à ski de rando et en été sur la roche et la caillasse jusqu’au bout de l’épuisement, au bout de soi-même, avant de boire le ciel qui coule partout autour de vous… Ah comme vous avez raison!
      Maxime

  7. georges dit :

    Excellent Maxime mais combien de générations sacrifiées avant d’y parvenir.Les mauvaises habitudes sont éternelles ,si vous n’apprenez pas à votre progéniture qu’il est inélégant de se fourrer les doigts dans le pif à quoi bon les bonnes manières .Vous évoquez la loi alors que la proposition Taubira vient d’être adoptée par une classe politique et médiatique qui devrait être pleine d’INTELLIGENCE et de justice (paradoxal n’est-il pas) ,le permis à point des actes de délinquance sans aucune considération pour les victimes mais c’est à dégueuler.L’indivisibilité de la France ?Le communautarisme explose et l’importation de celui-ci (avec l’appui d’instances internationales,faut croire qu’il s’agit d’une stratégie d’invasion ou de revanche ou les deux) débarque grâce à une multitude de réseaux aux frontières de l’Europe Occidentale .Quant à l’union européenne ,fait dodo ,le marchand de sable est déjà passé.Je sais que vous êtes un homme de bonne volonté Maxime et que ,chose rare en politique,vous êtes à l’écoute (malgré nos commentaires parfois corrosifs et souvent pleins d’inquiétudes) de citoyens lambda tels que nous, mais comment peut-on fédérer de si belles énergies face à cette multitude d’opportunistes égoïstes???

    • georges, merci pour ces paroles sympathiques. « vous êtes un homme de bonne volonté Maxime et que ,chose rare en politique » Justement, je ne suis pas en politique!
      Amitiés
      Maxime

  8. Annick dit :

    Bonjour Maxime,

    C’est une excellente trame de programme ouvrant les chantiers à travailler pour l’intérêt de notre pays et des Français.
    Je vous suis sur ces propositions. Mais nos « oints » seront-ils capables de faire éclater la bulle qui leur sert de cerveau et d’abattre tous les murs artificiels qu’ils ont soigneusement construits ?

    Bien à vous,

    • Annick, ma réponse est simple (je viens de perdre 6-3, 6-2 et je suis très énervé ce matin!): non, ils n’en sont pas capables, de faire éclater cette bulle qui leur tient lieu de cerveau, ils sont bêtes, se croient intelligents mais sont totalement stupides, incultes, bornés, ce qu’on appelle des cons, rien à en tirer…
      Maxime

  9. Suzanne dit :

    Si vous vous présentez, je vote pour vous!

    Voilà un début de programme qui me convient parfaitement.

    Ajoutez quelques lignes sur les redistributions « sociétales », du RSA à l’ARE en passant par les allocations familiales, la CMU, la CMUC l’AME et autres trucs machins payées par la moitié des français pour une autre moitié.

    Quelques lignes sur les subventions aux associations en tous genres.

    Quelques lignes sur votre façon de reconsidérer l’IR, l’ISF, les 35h…

    Et ce sera parfait.
    Encore Merci Monsieur

    • Suzanne, 35 heures, à supprimer, sans aucun délai ni mesures transitoire. Ces abrutis là ont eu 10 ans pour le faire…Et ils ne l’ont pas fait… Quant au reste, je suis sûr que je pense la même chose que vous.
      Maxime

  10. Duff dit :

    Très bon programme. Je vais vous faire plaisir Maxime, j’ai trouvé Laurent Wauquiez excellent dans cette vidéo récente :

    La question que je me pose c’est pourquoi faut-il être devant des étudiants d’HEC pour développer aussi lucidement des idées fondamentales et pourquoi, même dans des émissions télévisées ou on vous laisse le temps pour vous exprimer, on n’entend pas ce genre de réflexions? Le passage au cours duquel il s’explique sur le « cancer de l’assistanat » est excellentissime.

    Cordialement

  11. Bernard dit :

    Bonjour Maxime
    Et si vous lanciez.Je suis sur que vous auriez des suiveurs. L’avènement de la société civile.

  12. Ribus dit :

     » Restaurer la capacité de gouverner, libérer les énergies, réhabiliter l’autorité, assurer l’indivisibilité de la France, valoriser l’intelligence, ouvrir le grand chantier de la réforme européenne  » : votre programme en vaut bien un autre et après tout ce sont surtout des bonnes intentions presque des prières pour la France, le pays que vous aimez manifestement.

    Mon premier mouvement a été d’y répondre point par point. Mais à la réflexion, c’est la méthode qui à mon avis pose question. Je me suis demandé en combien de temps vous avez conçu dans votre esprit ce programme et si ce temps fut plus long ou plus court que l’écrire.

    Je crois que c’est la même méthode que Hollande a utilisée pour la réforme territoriale qui se résume au seul mot de « rapidité ». La haute fonction publique française est frappé de cette idée reçue que la rapidité est une vertu, une qualité essentielle propre à l’intelligence. A contrario, ce qui est lent est par définition laborieux, poussif et forcément de médiocre qualité ; c’est réservé aux pauvres gens.

    Par conséquent, si je devais créer moi aussi un programme fondateur ou prétendument tel, j’en serais incapable car mon esprit est lent. Je crois cependant que je mettrai à l’article 1 : Restaurer le temps de la réflexion ; en pensant à Spinoza qui a mis 13 annés pour écrire l’Ethique.

  13. daniel sachet dit :

    y a qu’a faut qu’on.
    cordialement

  14. Ds dit :

    La proposition 5 est un peu excessive. On pourrait se contenter de réorienter les chaines publiques dans le sens que vous indiquez.

  15. Benty dit :

    Utopie ?
    Le problème, c’est que, avant d’en arriver, ne serait-ce qu’au centième du dixième de ces idées, nous seront tous morts depuis bien longtemps.
    Ça. c’est la réalité et, comme aiment si bien le dire nombre de français « l’exception Française ».
    Déjà que les paroles n’ont pas plus de poids que le vent, alors les idées…
    Et pendant ce temps-là, avec des paroles on nous fait croire que…
    Et avec des actes on nous…

    BT

  16. Annick Danjou dit :

    Et bien Maxime, c’est un excellent début…..

  17. michel43 dit :

    alors la ,? les bras m’en TOMBE.. que se passe t « il chez maxime;;; a t »il tenu compte des interventions, des UNS et des AUTRES ? donc, OUI et OUI a c’est propositions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s