Les non-dits d’une descente aux enfers

Coypel-A-nD’après Opinion way du Figaro magazine, « 3% des Français souhaitent que François Hollande se représente en 2017« . 3%! La descente aux enfers de l’impopularité atteint un niveau vertigineux, annonciateur peut-être d’une grave secousse politique. Attention: je ne cherche pas à le défendre ni à l’accabler davantage, j’essaye uniquement de comprendre... La « chute » du président Hollande me semble avoir trois dimensions: s’il est responsable de la première, les deux autres lui échappent.

  • Par ses choix politiques,  le président s’est mis l’ensemble du pays  à dos: la droite avec le « mariage pour tous » et la politique « Taubira« ; la gauche, avec son « pacte de responsabilité« ; et tout le monde, indistinctement avec ses engagements hasardeux et non tenus sur l’emploi et une politique de matraquage fiscal qui a plombé l’économie française.
  • Son impopularité a pris en outre une dimension irrationnelle, relevant de la « psychologie des foules », qui dépasse largement la critique de sa politique: le président est devenu une sorte de « tête de turc » de la société française, ou « bouc émissaire » au sens biblique de l’expression, auquel on fait porter tout le poids du péché collectif et de la souffrance physique et morale d’un pays. Il incarne, par son image même, son apparence, les complexes d’une France qui perd pied à tous les niveaux.
  • Elle prend également une connotation stratégique: il me paraît assez clair que la France « de gauche » est en train de le lâcher, de retourner sa veste et de jouer la carte « Valls » espérant ainsi conserver le pouvoir politique en 2017.

Il me semble légitime de se poser une question simple: quel piège recèle la passion antiCouv. Histoire présidents-Hollande devenue un véritable phénomène de société, une mode idéologique véhiculée par le monde médiatique, y compris désormais la presse de gauche?  La cote de popularité de Valls est elle, bien au contraire, au zénith. Or, nul ne voit en quoi les orientations et les choix de ce dernier ni ses résultats ne se différencient de ceux du chef de l’Etat. Serait-ce une simple affaire de physique et de communication? Pareille hypothèse, si elle était avérée,  en dirait long sur l’état de déliquescence de la conscience politique de notre pays… Dans la conclusion de mon livre, « Histoire des présidents de la République » (Perrin 2013), j’explique pourquoi depuis une trentaine d’années, le chef de l’Etat de la Ve République n’est plus aussi puissant ni influent que jadis. Faire porter à Hollande tous les maux de la France est une manière d’en blanchir les autres responsables, le peuple qui le maudit après avoir voté pour lui à 52% en toute connaissance de cause (Hollande n’a fait qu’appliquer le programme pour lequel il a été élu, y compris sur la fiscalité), les officines idéologiques qui ont travaillé à son succès, le monde médiatique, journalistique, universitaire, associatif qui tient les leviers de l’opinion et s’est embrasé en sa faveur avant de le lâcher. La chute de Hollande? Et après? Pour installer à l’Elysée Valls ou Juppé? Et le reste inchangé, intégralement préservé, figé, dans une France conservatrice qui refuse les profondes et douloureuses réformes indispensables à son avenir, ainsi apurée de son souffre-douleur, coupable idéal, bouc émissaire, où tout pourra continuer comme avant, dans la bonne conscience générale… La France se prépare, de toute évidence, à lui faire porter le chapeau de son mal-être présent. Et après?

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Les non-dits d’une descente aux enfers

  1. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Je ne résiste pas au plaisir de vous copier un extrait du dernier article de Charles gave, tant il est savoureux et explique cette descente aux enfers :

    Piqûre de Rappel pour les Oints du seigneur.

    D’après ce que je crois comprendre, le Président Hollande ne semble pas donner satisfaction aux Français qui l’ont élu.Jamais un Président de la Vème République n’a été aussi impopulaire et les socialistes du coup se ramassent raclée électorale après raclée électorale.Voila qui n’est guère surprenant quand on sait que le Président Mitterrand avait toujours refusé de faire de monsieur Hollande un ministre tant il le jugeait incompétent.

    Après tout, et comme le disait Chateaubriand (je cite de mémoire): « il n’y a pas de plus grande faute pour un homme politique que de prétendre à une position quand il n’en a pas les capacités ».A l’évidence, monsieur Hollande n’a pas les capacités requises pour être Président, et cela, tout le monde au parti socialiste le savait.

    Voila qui n’a cependant pas empêché une série toute à fait remarquable d’Oints du Seigneur, tous compagnons de route du PS ou du PC depuis toujours, (voir la liste ci dessous) de nous adjurer de voter pour un homme dont ils savaient tous qu’il était incompétent et je veux parler bien sur du fameux appel des « Economistes pour François Hollande » paru dans le monde en Avril 2012.

    Cet appel commençait par « Nous sommes économistes« , ce qui était déjà un abus sémantique. Un professeur d’économie n’est pas un économiste.Ils étaient en fait tous PROFESSEURS d’économie , payés par nos impôts et AUCUN d’entre eux N’A JAMAIS travaillé dans le secteur privé.

    Un professeur d’économie n’est pas plus un économiste, qu’un professeur de philosophie n’est automatiquement un philosophe.Il y a la même différence entre un professeur de musique au lycée et un concertiste qu’entre un professeur d’économie et un économiste..Le premier vit d’une rente, le deuxième de ses prises de risque.

    Ensuite , affirmer d’emblée que « nous sommes économistes » c’est faire appel à l’argument d’autorité , « croyez moi, disent ils au bon peuple, parce que moi je sais puisque j’ai fait des études » dont Thomas d’Aquin disait qu’il était irrecevable dans un débat.. Il revient en effet à dire au peuple: « faites nous confiance parce que nous, nous savons, et que vous , vous ne savez pas », ce qui veut dire que la Démocratie n’est pas une solution et que seule la technocratie fonctionne, comme l’URSS l’a amplement démontré .

    C’est ce genre de raisonnement qui donne envie aux Français de voter Front National…Dès le départ donc, le texte était profondément vicié.La fin de la lettre n’était guère meilleure et je ne peux pas m’empêcher de citer « in extenso » la conclusion de cette remarquable pétition tant elle était remarquable.

    La voici.

    « …Pour toutes ces raisons, nous appelons à voter pour François Hollande….

    …François Hollande a présenté un agenda de réformes qui dessinent à nos yeux la voie souhaitable.

    La crédibilité, l’ambition et la cohérence sont de son côté… »

    Deux ans après, on ne peut s’empêcher de sourire, voir de rire aux éclats devant tant de prescience et d’intelligence.La question suivante est bien sur , mais qui étaient ces génies profonds ?
    En voici la liste…

    La suite : http://institutdeslibertes.org/si-nous-reparlions-des-economistes-atterants-un-instant/

    « bouc émissaire » au sens biblique de l’expression,
    Maxime, le bouc émissaire au sens biblique, c’est faire le sacré (sacrifice) à l’extérieur parce que le travail intérieur (le sacré) n’est pas fait.
    L’épée à double tranchant non utilisée pour ce travail intérieur, tue à l’extérieur et le sang innocent coule. Maladies mortelles, accidents, attentats, meurtres, etc, sont le fait de notre inconscience, de notre ignorance de cette loi ontologique incontournable.

    Hollande est-il innocent ? Non ! Il lui manque la Rigueur de la Sagesse.

    Bien à vous,

  2. noop dit :

    Bonjour Maxime,
    oui il s’agit de communication ! Comme avant pour Nicolas Sarkozy.
    La main mise de la comm sur la politique donne ça. Elle fait des hommes politiques des produits et des électeurs des consommateurs (forcément déçus). La comm c’est le mennsonge, la ruse, c’est une relation faussée. Problème, comment faire aujourd’hui sans passer par elle ?

  3. Koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Hollande n’a pas de personnalité ni dd convictions propres fortes, il fait au grès du vent selon les synthèses qu’il réussit à trouver dans son camps.

    Il porte la responsabilité de l’incohérence globale, voir contradictoire et de laisser libre-court aux mouvements les plus doctrinaires qui prétendent changer l’Homme, sa sexualité, sa manière de se reproduire, de considérer sa responsabilité légal, son apport à la société. Tout ces mouvements qui ont une vision du Père et de l’Homme blanc complètement délirante. Leur vision de l’histoire vide à justifier leur haine de toutes formes d’autorité, le père, la nation, … À n’accepter aucune contrainte. « J’ai le droit de consommer comme les autres mêmes si je n’en ai pas les moyens »

    Bref, les mouvements gauchistes sont des ados qui ont pris le pouvoir. Leur vision est noir ou blanche.

    Tout propos en nuance sera classifié tel que cela et on jettera sur la personne le soupçon de duplicité.

    Regardez simplement l’opprobre jetée sur M. Wauquiez ou M. Guaino récemment…

    Ua société actuelle considère toute interdiction comme une atteinte inacceptable à la liberté et parallèlement est horrifiée par l’incivilité et la montée de la violence.

    Le responsable mais pas coupable est devenu la norme.

    Oui le peuple est responsable, il a voté majoritairement pour hollande. Pourtant, il n’y avait aucun doute sur ce qu’il ferait … Il l’avait annoncé. On est en pleine contradiction. On reproche aux autres hommes politiques de ne pas faire ce qu’ils disent, lui ce qu’il dit est tellement affligeant qu’on préférait qu’il ne le fasse pas… Pourtant il le fait… Nous étions au courrant, pourquoi l’avoir élu?

    Un peuple avec des aspirations adolescentes a élu un président qui se comporte comme tel, le tout aidé par des journalistes qui ont oublié les mérites qu’ils lui trouvaient pendant la campagne.

    La situation est irrationnelle, c’est de l’ordre de la psychiatrie et il est difficile de ne pas adopter soit même un point de vue extrême par réaction, le point de vue équilibré étant ridiculisé.

    C’est le syndrome du cycliste parisien, il ne pollue pas et considère donc qu’il n’est plus soumis au droit commun, il peut rouler sur les trottoirs, griller les feux rouges et prendre des contre-sens mais en soirée il vous vendra son art de vivre, sa qualité de vie retrouvé, se valorisera par son acte héroïque de guérillero écologiste. Il enchaînera en traitant de salop tous les politiciens qui bien sûr s’en mette plein les poches puis vous conseillera dans la foulée son cabinet de défiscalisation qui lui a permis de ne pas payer l’isf malgré de très belle plus value en bourse sur les valeurs pétrolières… (Certainement le père de Martin ! 🙂 )

    Face à une solution irrationnelle, faute de pouvoir exprimer une solution rationnelle, il ne peut sortir de cela qu’une solution qui tranchera le nœud gordien.

    Une solution démocratique est elle simplement possible ? Des choix impliquant l’avenir du pays doivent être faits.

    Cordialement

    Koufra

  4. michel43 dit :

    NON. Contrairement a VOUS…c »est la REALITE ? et vous essayez, toujours de l’éliminer, alors que Mme LE PEN est la;;;;et bien LA…et incontournable désormais. Quand a son PROGRAMME; je le connais part COEUR et je l’approuve ,dans de nombreux domaines, surtout, pour NOUS les classes moyennes,et les petits entrepreneurs, et ceux ;d »en bas? vos AMIS de droite, dont je fais parti, et ceux de GAUCHE, on UTILISER, une chanson des INCONNUS : RAPT TOUT..sur notre DOX..bien sur ;;;

  5. Excellent article, bravo ! Et là encore cette gauche qui l’a porté au pinacle, et qui savait son incapacité à occuper la fonction (son bilan déplorable à la tête du PS, en Corrèze, tout est parfaitement documenté, pour qui sait lire et fouiller) devrait avoir honte et faire son auto-critique. Quid des primaires qui ont amené Hollande, que l’UMP sanctifie, et que PS s’apprête à réorganiser pour faire sortir le sortant ? Et que dire de cette classe jacquassante de journaleux qui nous nuisent ? Ils ont parfaitement contribué eux aussi à son élection. Les économistes de salon qui ont publié une tribune pour appeler à voter Hollande.
    Une partie de l’électorat FN, Bayrou … certains à l’UMP adeptes du coup de poignard dans le dos. Chacun devrait faire son examen de conscience, chez ses partisans qui le lâchent, chez ses votants.
    Au lieu de ça, on s’en sert comme d’un paillasson, et on fait monter Valls qui est du même accabi et sans doute plus dangereux.
    Les ennemis de la France ce sont eux, et c’est le peuple qui paiera la facture. L’addition sera salée et se paiera comptant !

    • Propane Nightmare, ah, Bayrou, Bayrou… c’est vrai, qui en appelle plus ou moins aujourd’hui au départ de Hollande, je n’y pensais même pas en écrivant mon billet à celui-ci… Comment des trucs pareils sont-ils possibles?????

  6. François dit :

    M. Tandonnet,

    J’ai du mal à adhérer totalement à la théorie du bouc émissaire, puisqu’il présuppose que la victime est innocente, au moins en partie, des fautes reprochées. Or, si l’on regarde le cas de M. Hollande, il est évident que celui-ci porte une lourde responsabilité dans ce qui nous arrive, tout comme M. Sarkozy en son temps.

    Il est néanmoins évident qu’il n’est pas le seul fautif, la responsabilité est collective, puisqu’elle englobe, certes à des degrés divers, tous les segments de notre société : de nos « élites » à nous-mêmes, électeurs.

    Alors, je parlerai plus volontiers de démissions, individuelles et collectives, pour caractériser notre situation. La volonté est en panne sèche et tout le monde fait le dos rond en attendant une éventuelle reprise, qui, comme un fait exprès, tarde à se manifester. Mais aucune réflexion de fond sur ce qu’il conviendrait de faire. Un seul exemple : qui peut croire un seul instant que la question des rythmes scolaires résoudra la crise de notre éducation nationale ? Absolument personne, tout le monde sait bien que le mal est ailleurs. Mais qui, à droite comme à gauche, propose quelque chose d’autre ? Là encore, personne !

    Et je ne parle même pas du sens des responsabilités ! Qui a le courage de dire qu’il s’est trompé ? À part quelques rares hurluberlus, personne à ma connaissance n’a battu sa coulpe ! Dans ces conditions, comment voulez-vous avancer, repartir du bon pied ? Pourtant, il faudra bien trancher le nœud gordien. Plus le temps passe et plus je suis persuadé que tout cela finira mal …

  7. michel43 dit :

    une fois de plus, Maxime , n’ose pas envisager, la troisième SOLUTIONS ? LA MARINE LE PEN…et c’est fort possible, :les irresponsables de se désastre :LA DROITE MOLLE. si il est LA..c’est grâce a ELLE ? notre pays est rester socialo–communiste depuis DE GAULLE. .Aucun président a OSER toucher a ses structures, tenu pars des lobbys de fonctionnaires et syndicats, et comme la majorité des élues, en son ISSUS, on ne bouge RIEN ? les entreprises priver, petites ou grandes, sont OBLIGER de s’adapter ou CREVER, pas l » ETAT qui détiens le pouvoir , dans tout les domaines, voyez Renault, il y a 30 ANS. de nombreuses usines, peu être plus de 80 000 ouvriers, un productions Artisanal, A ce jours, des USINES entièrement automatiser, qui produise jours et nuit ,avec très peu de TRAVAILLEURS, puis la Mondialisation, une Aubaine, pour les Multinationale, on fait TOUT produire ,dans les pays a bas coup, et on importe, et le bénéfice est multiplier, pars DIX. notre pays est scléroser , il vie sous le code Napoléon, des structures d’arriérer, pas adapter a la vie moderne, Exemple, tout les jours, des milliers de Gendarmes sont obliger d’amener ,les prisonniers au Tribunal, sous escorte, et leurs enlever les menottes, Alors que nous, on se voie, se parle avec internet, avec la famille a l’autre bout du monde? on fait nos déclaration sur internet, mais le nombre de Fonctionnaire augmente, les politiciens et haut fonctionnaires, n »on pas vu arriver, une véritable ,bombe, INTERNET. .tout le monde peu tout savoir, se faire photographie, Hollande n’est pas en cause, comme TOUT les autres, il ne peu rien faire ? c’est l » ETAT qu’il faut adapter au MONDE Moderne. Pars référendum. ON sait tous, que plus tu modernise , une entreprise, moins tu a besoin de personnelle, fallait donc, arrêter l’immigration massive, se PAYS a besoin d’un tsunami, avec ,la GAUCHE ou la DROITE: c’est impossible, Avec, la LE PEN, a tort ou a raison, c’est l’unique solution, la bonne question a se poser :QUI EN A PEUR ? pas NOUS, on ne risque RIEN..la classe moyenne ,celle d’en bas ,PAREIL.. Mais les politiciens, issus de la fonctions publics, les hauts fonctionnaires, les syndicats ,Associations ,LOBBYS, qui tienne le pays? Hollande, sera LA…et finira son Mandat; l »UMP..PS ne voterons jamais une motion de censure…cars se serait la victoire ASSURER de Mme LE PEN ? Maxime, ne doit pas se rendre compte ;que se SONT TOUS LES POLITICIENS, qui dégoute les FRANCAIS..l’affaire UMP , députer et SENATEUR qui Magouillais pour de l’argent, plus celle des SOCIALISTES, le livre: LA MAFIA ROSE..et ANDRIEU a Marseille, font les affaires du FN..

    • michel 43, mais enfin, le pen c’est une obsession chez vous! Ou bien de l’idolâtrie! Vous ramenez tout à le pen! En plus ce que vous dites est totalement absurde, lisez au moins son programme, il est encore plus socialo-communiste que les socialo-communistes eux-mêmes. A tout ramener tout le temps à ce personnage, vous me faites penser au sketch des Inconnus: « stéphanie de Monaco!!! »
      MT

  8. Jacques dit :

    Hollande a été élu par défaut, mais aussi par choix du peuple de France, engoncé dans son système social et les privilèges de son secteur public. Le seul but de cette partie notable des français étant que le système perdure, quitte à faire crever l’autre partie du pays.
    M. Tandonnet, avez-vous lu l’article suivant ?:
    http://lachute.over-blog.com/2014/05/zerohedge-envolee-la-consommation-de-gazoline.html
    S’il est vrai, cela démontre que la crise mondiale actuelle est sensiblement plus grave que toute les précédentes, et que l’ « amortisseur » social de la France qui a préservé en grande partie le pays jusqu’à maintenant risque bien de devenir une trappe d’où le pays ne sortira pas de si tôt, quelque soit son dirigeant… Alors l’échec de Hollande ne pourrait n’être qu’un symptôme.

  9. drazig dit :

    Je voudrais dire deux choses:
    – En 1984, quand Mitterrand a vu 1 million de personnes dans la rue (j’y étais), il a fait marche arrière pour sa réforme de l’enseignement; il a sacrifié ce pauvre Mauroy.
    En 2013 et 2014, des millions de personnes se retrouvent dans la rue pour protester contre les réformes sociétales et Hollande n’en tient aucun compte (sinon éliminer Ayrault de toutes façons inexistant). De ce simple fait, il a perdu toute considération.
    – Aujourd’hui, après la relative victoire du FN aux élections européennes, les caciques de l’UMPS se disent que le FN n’a personne pour gouverner ayant tous ses cadres élus. Et les voilà faisant le gros dos et se bornent à garder leurs places; rien ne doit bouger.
    Ces deux cas réunis, nous avons une « belle » révolution en perspective

  10. Frederic_N dit :

    Bravo pour cet article. Et j’imagine qu’avoir accompagné Sarkozy vous a appris à reconnaître ces phénomènes de rejet de type bouc émissaire. C’est vrai qu’il joue pour Hollande – même si c’est un peu mérité
    Maintenant, est-ce que la gauche est en train de jouer M Valls ? Je n’en suis pas sûr
    Je crois que les analystes prétendument sérieux ont manqué un aspect de l’évolution de la gauche. Car contrairement à ce qu’on dit, il n’a pas évolué à droite dans les années 2010, mais à gauche et profondément à gauche au moins pour la partie militante. Je connais des dizaines de professeurs du supérieur – ceux qui parlent dans les journaux – et pour qui la crise de 2008 était le début de la fin du libéralisme économique et ce sont eux qui ont poussé pour que le programme du PS puis de son candidat soit ce qu’il a été.
    Je crois qu’il y a toute une fraction de la gauche française qui a décidé de rejeter tout les appels à la raison ( qu’elle avait pourtant entendu du temps de Mitterrand) et décidé de rester coûte que coûte sur la ligne M Aubry voire u Mélenchon modéré ( cf la popularité de gauche grecque).
    Ces gens là ne soutiendront pas M Valls. Je crois même que beaucoup cherchent à le faire tomber , coûte que coûte . Reste bien sûr à connaître leur écho dans le parti. Mais vu l’impact de M Le Pen dans le peuple de gauche et notamment les fonctionnaires, je doute que cette gauche mette de l’eau dans son vie
    Avec bien sûr les conséquences dramatiques que cela aura pour le pays

  11. georges dit :

    FLEUR (crime raciste),
    Comme dans toute l’Europe ,malheureusement…

  12. Duff dit :

    Bonjour,

    Je crois que le combat se joue entre ceux qui veulent le changement et tous les rentiers du système socialiste qui ne veulent pas le moindre changement mais qui sentent que celui-ci se rapproche à grands pas. Comme la droite s’est montrée incapable ses 10 dernières années d’opérer un retour en arrière sur toutes les folies votées sous Mitterrand et Jospin, on nous a vendu un réformateur de gauche qui est finalement pris au piège de ses mensonges économiques.

    Quand même Bayrou suggère qu’il ne tiendra pas 3 ans ainsi, on peut effectivement considérer une démission. C’est classe politique dans son ensemble qui paie ses mensonges et trahisons car nous n’avons pas 3 ans de croissance en vue : Au mieux 1% ce qui ne rembourse pas la dette ni réduit le chômage et les déficits, le tout avec une monnaie surévaluée par rapport à la faible compétitivité des entreprises française. L’orage approche, on voit déjà les éclairs au loin…

    Cordialement

  13. fleur dit :

    Tiens par exemple, un crime raciste qui suscite malheureusement moins de réactions que le terrible Fofana et pourtant c’est pareil, et là encore quotidien.

    http://www.leparisien.fr/grenoble-38000/echirolles-cinq-heures-de-calvaire-pour-un-adolescent-de-16-ans-27-05-2014-3876149.php

  14. fleur dit :

    Pendant longtemps, je me suis aussi étonnée que des opposants au gouvernement prévoient tranquillement de voter Juppé ou Valls. Puis j’ai compris qu’ils estiment que F Hollande est directement responsable des ennuis quotidiens dont j’ai parlé la dernière fois, en vrac: rythmes scolaires, vols et cambriolages, racisme, transports dysfonctionnels (on investit dans des profs illettrés plutôt que dans des trains qui marchent, et encore bientôt on aura de vrais problèmes dans l’énergie, EDF en vente etc), LGBT à l’école (déjà du temps de Sarko avec Chatel), montée du FN etc. Etant très « français », ils jugent le chef et pas la méthode, les institutions. Ils croient que le président dispose de plus de pouvoirs qu’il n’en a en réalité, je pense. Bref, beaucoup de gens sérieux croient qu’en changer améliorera les choses, ou du moins qu’on leur fichera la paix.
    Pour ma part, je continue de penser que FH est un vrai socialiste, c’est-à-dire une personne qui est un gérant et ne fait que prendre les décisions initiées par son parti, les satellites du parti (journaux et associations subventionnés) et les financeurs du parti. Lui ou un autre, ne peuvent que faire le mariage gay; financer les banlieues en leur donnant des faux jobs; ouvrir les prisons pour pas énerver les marlous; accuser le FN de tous les maux pour le faire monter et affaiblir l’UMP; agir avec les juges pour éliminer par tous les moyens les adversaires politiques.
    Si ça avait été l’UMP cela aurait été exactement la même chose sur le fond, en freinant des 4 fers sur certaines évolutions trop sensibles, et si je peux me permettre, avec une communication ad hoc visant à tranquilliser les électeurs…
    Pour moi Valls (et sans doute Juppé), ça ne sera pas fondamentalement mieux… Que faire alors que les banlieues vivent littéralement du trafic et des allocations, sur fond d’islamisme rampant? Ce sera toujours plus d’argent, plus ou moins discrètement, et plus de mosquées en espérant créer un Islam franco-compatible, comme chez Estrosi par exemple. L’immigration? Gérée par des accords bilatéraux non négociables (paraît-il). L’école? Moins on y touche mieux c’est, laissons-là s’enfoncer doucement, et fermons bien les yeux sur les tracas des enfants tabassés, qui ont toujours existé, ma bonne dame! Soyez pas naïve comme ça! (ben tiens) Quant à la politique économique, j’ai l’impression qu’on ne peut pas faire beaucoup mieux même si notre principal problème reste des charges et contraintes trop lourdes pour les entreprises, ce qu’une majorité de français, semble-t-il, refuse de toutes façons de comprendre (pour l’instant).
    Par exemple, l’UMP ou le PS prendront la même décision que conseillée par Bruxelles, de prendre en compte drogue et prostitution dans le calcul du PIB: si le PIB est plus grand, ça permet de s’endetter davantage! Magique!!!
    http://www.lesechos.fr/economie-france/0203532914813-calcul-du-pib-bruxelles-pousse-a-integrer-drogues-et-prostitution-674824.php

    En résumé, j’ai du mal à plaindre le président et les futurs candidats. Eyes wide shut, voilà notre devise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s