Séisme politique ou claque méritée?

images (1)Depuis ce soir, beaucoup de mots grandiloquents se font entendre: « séisme », « honte planétaire », « drame absolu », « événement majeur », « crise effroyable ». La panique des uns comme la jubilation des autres ne m’inspirent qu’un sentiment de profond ridicule. Le fuite en avant dans l’exagération me semble bien être (comme prévu), une manière commode de fuir les vraies questions et les responsabilités… Il serait utile de rappeler quelques vérités:

  • 25% des suffrages en faveur du fn, avec un taux de participation dérisoire de 43%, cela représente à peine 10% du corps électoral ce qui ne marque évidemment pas un phénomène massif d’adhésion populaire, mais plutôt un effet d’optique lié à l’effondrement des autres.
  • Le monde politique fait face à une contradiction évidente: droite comme gauche crient à la catastrophe, au désastre, à l’apocalypse mais n’envisagent pas un instant de bouger d’un iota et tout continue comme avant. Le président de l’UMP ne semble pas concevoir une seconde d’engager sa responsabilité et de laisser la place; le Premier ministre glorifie sans vergogne l’action du gouvernement; et le seul véritable problème de l’Europe, c’est que le peuple n’a pas compris ses bienfaits… Ils donnent le sentiment de n’avoir rien entendu, rien compris, comme enfermés dans une bulle. Aveuglement ou mépris?
  • Il est plus facile de crier au loup que de se remettre en question et d’en tirer des conséquences en assumant ses responsabilités. Le corps électoral, par son abstention gigantesque et la poussée (toute relative) du vote protestataire a pourtant fait passer un double message, d’indifférence, de désespoir et de colère mélangés,  que nul ne semble avoir entendu:

* une terrible sanction envers les partis dits de gouvernement: nullité et cynisme des socialistes au pouvoir; naufrage sans fin de l’UMP marqué par un vide idéologique abyssal et une certaine tendance au népotisme qui s’est incarnée dans le choix des têtes de liste, destiné à recaser des politiciens au rancard parfois même précédemment battus aux élections nationales! Les Français ont aussi sanctionné ce détournement d’une élection à des fins privatives et exprimé leur dégoût face à ces pratiques.

*Un profond désarroi du corps électoral déboussolé par la décomposition de la vie politique, la disparition des grandes figures républicaines, de voix de la raison – à l’image d’un Philippe Séguin qui manque cruellement – et l’absence criante d’alternative politique aujourd’hui crédible.

Le vote d’aujourd’hui exprime sur le plan électoral le dépit populaire dont le fameux sondage CEVIPOF de janvier dernier portait déjà la trace: 88% des Français pensent que les politiques n’attachent pas d’importance à ce que pensent les gens comme eux. Si l’on en croit les commentaires indigents de ce soir, ils ne sont pas près de changer…

Maxime TANDONNET

 

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Séisme politique ou claque méritée?

  1. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    L’UMP est pour une UE fédérale. M. Lamassoure est la caricature de ces politiques qui nous parlent d’une Europe des Bisounours (la paix, les droits de l’homme, le bien et la prospérité des citoyens, un accord transatlantique dans lequel les Américains se plieraient aux exigences européennes -mort de rire…jaune–, etc…). Les gens voient bien que ce n’est que du blabla. Il faut un parti qui soit pour l’Euro et la coopération économique et autre, mais contre l’intégration fédérale. Parce qu’on veut rester la France et que celle-ci reste souveraine. Or, il n’y a personne pour porter un tel projet. Personne.

  2. Stéphane B dit :

    Bonjour
    Tout le monde parle du FN mais il faudrait aussi mettre en comparaison la claque de la pastèque rouge ainsi que celle de FDG. Ces 3 entités sont des extrémistes, ayant un discours économique qui se rejoint par moment. Or, seule l’une d’elle s’en sort. Pourquoi ? Personne ne se pose la question. Pourtant, si économiquement il y a des points communs, leur résultat devrait se rejoindre. C’est donc que le discours sécuritaire du FN est plus séduisant que « ouvrez ouvrez la porte aux oiseaux », euh aux immigrés plutôt.

    De même, le discours du FN se rapproche au niveau européen de celui du DLR du Nicolas Dupont Aignant. Or celui-ci est inaudible sur les ondes. Pourquoi ? Est ce simplement car c’est une personne sensée, qui ne rentre pas dans la provocation ou bien est ce tout simplement parce qu’il est moins présent médiatiquement ? Délit de belle gueule comme dit mon épouse ?

    Maintenant, comme tous, j’ai entendu Valls dire que sa ligne ne changerait pas. Il est tel un mouton qui suit le troupeau vers le précipice et qui va se jeter. Se remettre en question est dur, pour lui et ses amis PS et gauche mais aussi pour Copé et les têtes UMP (hormis Gaineau mais qu’attend il pour rejoindre DLR car lui, les médias le chouchoutent car il passe à l’antenne). Un crédit toutefois pour Copé avec une de ses phrases hier soir quand il a dit et c’est malheureusement vrai que le FN faisait ses meilleurs scores uniquement quand le PS était au pouvoir. Enfin ne pas oublier que le peuple a tort (pour les politiques) mais le peuple a souvent raison (sur le fond).

  3. Freddie dit :

    Certes, les abstentionnistes en soutiennent pas le FN, ce qui minimise le taux de sympathisants actifs dans le pays, mais n’oublions pas qu’ils désavouent également les autres partis. Aucune tendance politique ne peut se servir de l’abstention pour minimiser le score du FN, car toutes les tendances sont mises en accusation. Les seuls qui comptent sont ceux qui choisissent. Je vois très bien cela dans ma grosse copropriété de plusieurs centaines de personnes où plus du tiers des gens ne viennent pas aux AG et ne donnent même pas mandat. En définitive la copro est gérée sans eux. Quant au vote FN, une cata ? Cela dépend de qui on s’imagine que les sympathisants sont composés. J’en connais pas mal : beaucoup de gens sympas ou ordinaires, certainement pas des fascistes, et qui ont simplement l’impression qu’on leur enlève « le droit d’un peuple à disposer de lui-même » et le droit d’avoir un territoire où ils peuvent s’autodéterminer. Et c’est quand même gonflé de la part des partis européistes qui soutiennent un mode de gouvernance qui se fait sans les peuples, d’accuser le FN d’être anti-démocratique. La paille et la poutre… Ceci dit, perso, j’aime bien Dupont-Aignan.

  4. Jean95 dit :

    Je viens de lire le dernier billet de Mr. Rioufol: les « populistes » au secours de l’Europe
    http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2014/05/bloc-notes-les-populistes-au-s.html

  5. sartene dit :

    Certains titres de journaux accusent Hollande et le PS d’avoir fait le lit du FN.

    Je pense que ce n’est certainement pas la faute d’hollande et consort si le FN est devenu le premier parti de FRANCE mais la faute de tout un système politique,sous l’emprise des état unis d’Amérique,a, depuis 30 ans menés la FRANCE dans une direction vers laquelle elle ne voulait et ne veut plus aller.

    Dans le privé l’on appelle cela, un schéma directeur.

    Le Fn a obtenu un vote d’adhésion massif et à travers ce parti les “Patriotes français” ont marqués ce refus d’autonomie , d’indépendance et de gestion de son destin qu’on leur refusait par la soumission voulu à cette EU et par ses thuriféraires de’UMP/PS/VERT/UDI/MODEM/FG/COCO

    Ce matin je me suis réveillé avec un sentiment de fierté dans un corps apaisé celui certainement qu’avaient nos soldats aprés une bataille gagné face à une adversité supérieure en nombre.

    La prochaine étape sera la PRESIDENTIELLE.

    Vive la FRANCE et la mémoire de nos anciens qui se sont battus et morts pour elle.

  6. Jean95 dit :

    Mais dites-moi, si le FN ne représente rien avec les calculs savants de certains intervenants qui ne retiennent que l’abstention pour mieux minimiser le FN, alors, que représente l’ump ? et le ps, les verts, les rouges, etc ? Je ne comprends pas du tout la réaction de certains.
    A longueur d’année vous vous plaignez de l’interventionnisme permanent de l’Europe, de son manque de démocratie, de son incohérence, de l’immigration non contrôlée et de je ne sais quoi encore Sans oublier la corruption, l’incompétence et le carriérisme de nos politique.
    Puis enfin, le jour où s’offre à vous une possibilité de faire bouger quelque chose en créant un séisme où si vous préférez : en donnant un grand coup de gueule, bref, crier son ras-le-bol haut et fort, que nenni, plus personne n’est d’accord.
    Pour faire simple c’est: Ma brave dame, nous on veut bien faire la révolution mais on veut pas monter les barricades 🙂
    Moi j’ai vu une chose sur les plateaux télé hier-soir: tout le monde parlait de réformer l’Europe !
    Des choses qui ne se disaient pas hier son dites aujourd’hui. C’est un début ! Sans trop d’illusions, mais c’est un début !

  7. Koufra dit :

    Bonjour,

    La réaction politique sera la même qu’après le référendum sur le traité européen:

    1) Diminuer l’ampleur du phénomène sur des critères plus ou moins juste

    A) compte tenu du taux de participation, le score n’est pas significatif ( ce qui revient à dire que l’on accepte pas le suffrage populaire en dessous d’un certain taux de participation, … Hollande est il légitime ? Étonnamment, on ne remet pas en cause sa propre légitimité)

    B) on va dire que le mouvement anti européen est divisé entre droite et gauche, que les extrêmes droites entre elles n’arriveront pas à s’entendre…. (C’est vrai que le PS et l’UMP sont des exemples d’unité)

    C) on va répéter qu’il n’y a pas d’adhésion sur le fond et pas sur les idées, bref un coup de colère du peuple, donc pourquoi en tenir compte….

    D) on répétera que le problème c’est le chômage et on niera donc que le problème est la perte de souveraineté.

    2) on dira avoir entendu le désespoir du peuple ( grand seigneur!) et qu’il faut faire des réformes : pour résoudre le chômage, il faut donc aller plus loin dans l’intégration européenne, aller plus vite, on aurait pêche par manque d’ambition européenne! …

    3) on va rappeler les yeux plein d’émotion les heures sombres de la seconde guerre mondiale

    4) on rappellera que le FN est proche de Poutine ( nouvel argument opportuniste de conjoncture)

    Bla-bla-bla bla-bla-bla

    Personnellement, j’ai une autre analyse qui est qu’une grosse partie de l’électorat FN voterait pour une autre offre politique défendant les valeurs gaullistes (ce que n’est pas le FN).

    Par ailleurs, il y a une cohérence du vote anti européen, si on considère FN + 50% de l’UMP + DLR ça fait 40% des votes. Il est probable qu’il y ait une grosse partie des abstentionnistes qui adhèrerait à un RPR sur la ligne de l’appel de Cochin.

    Il y a donc je pense un manque d’offre politique à ce niveau.

    Une scission de l’UMP permettrait probablement de résoudre ce problème.

    Sinon, ce sera le FN qui agrègera les voix des mécontents, ce qui est normal faute f´offre concurrente.

    Cordialement

    Koufra

  8. MBLAH dit :

    J’ai vu un super spectacle de Guignol hier soir sur les plateaux télés : aucune remise en cause de l’ambiance délétère qui prévaut dans le petit monde politico-médiatique, ni même de remise en cause personnelle (le seul à l’avoir timidement esquissé était JV Placé), auto-satisfecit du premier ministre (non mais il croyait vraiment à ce qu’il racontait ?), discours tellement prévisible de suffisance et de fatuité sur le «nous n’avons pas suffisamment expliqué aux Français ce qu’est l’Europe» … et le pompon dans la catégorie Zavata a été la venue de Marc Lévy sur le plateau de France 2 pour commenter les résultats. Non mais franchement, Marc Lévy !!

  9. Frederic_N dit :

    Vous avez raison,
    Pour la première fois depuis longtemps j’ai laissé tomber les commentaires, tellement ils étaient faibles. Je vous conseille d’ailleurs l’éditorial de Libération : « Il y a, dans les résultats encore estimés du Front national, l’échec de la classe politique française bien sûr, mais aussi de ses médias, de ses enseignants et de ses clercs. »
    Sans rire, il écrit cela, sans se rendre compte une seule seconde qu’il se vise lui-même.
    Demain, on continuera de la sorte .. et on continuera à taire la situation économique, puisqu’on a bien compris que la majorité des lecteurs de la presse, comme des électeurs faisait partie de ceux qui dépendent de l’Etat quand seulement un tiers le financent. Il est donc urgent de taire la situation..
    Mais peut-être après tout que Copé va se faire sortir sur ce coup

  10. Cher M. Tandonnet,

    Vous vous trompez dans votre analyse. L’abstention ainsi que la nature des élections européenne ont toujours défavorisé le FN.

    Le résultat d’hier soir est donc une rupture majeure dans la vie démocratique du pays et non une simple péripétie.

    • theotimedesavoie, voyez mon billet, je ne dis pas du tout que c’est « une simple péripétie » mais je ne pense pas non plus que ce soit une « rupture majeure », avec un score qui ne dépasse guère 10% du corps électoral (30, 40, même 20 serait une « rupture majeure »). Plutôt que de « rupture majeure » je crois que cela s’inscrit bien au contraire dans un processus de décomposition de la vie politique française, qui ne fait que s’aggraver…
      MT

  11. michel43 dit :

    ce matin, je suis FIER de MA FRANCE ? de son peuple, qui se réveille ENFIN ? la Patrie est en DANGER..MOI..je ne critique ,JAMAIS les pourcentages, c’est le RESULTAT qui compte, et il est, telle que je l’écris depuis longtemps le vote d » aujourd’hui ,montre que le peuple ,ne veut PLUS de l »UMP..PS ? qui ne colle plus, a la réalité ? la base, comprend, très bien ceci :Aucune, croissance, des usines, ferme ou se délocalises, on préfère fabriquer a l’étranger, on importe presque TOUT, des pays a bas coup, nous avons des millions de chômeurs et RENTRE, tout les ANS, plus de 235 000 étrangers, dont 83% sont des Musulmans. .plus les clandestins, et autres. On en fait QUOI? des assister SOCIAL. Grâce a la CMU RSA AME cout plus du MILLIARD d’euros? on vide ,nos poches et en plus,la dette Augmente, Maxime, le cimetière, regorge de gens INDISPENSABLE..OUI..il y a des solutions, pour redresser notre pays, surement, pas celle des gens barder de magnifiques diplômes qui en 45 ans, on RUINER notre pays. .le priver, reprend des entreprises en faillite et les redresses, pour cela..il faut couper de nombreuses branches,, ,a cette instant ,je pense a un grand homme qui disait :cette entreprise, ne vaut pas UN FRANC ? Ceux qui sont déboussolé, se n’est PAS le peuple. MAIS les élites de la nation, Placé–Bayrou et autres, VEULENT? le retour de la proportionnelle de Mitterrand.. les vrais démocrates, l »on supprimer ,,,j »ai démissionner de l »UMP..courrier envoyer a FRANCOIS la Magouille, après 35 ans ,j’ai garder que deux cartes, une du bonnet frégien: RPR, et l’autre de l »UMP..pour MOI. telle quelle EST..l » UMP est morte; LE vote d  » aujourd » hui A UNE ENORME impotence, elle prouve, que le FN est une vrais force, et SI la proportionnelle avait pas été supprimer, pars l »UMP..PS, il aurait un groupe puissant a l’assemblée. Attendons, la suite…et gardons notre calme;;

  12. François dit :

    Notre classe politique appartient à une espèce menacée d’extinction : l’autruche ! Hier soir, en regardant les différents intervenants, j’ai eu, comme vous, la désagréable sensation que rien n’allait changer. Quand j’ai entendu M. Juppé déclarer : « Je ne suis pas sûr que ce vote pour le Front National soit une adhésion massive aux idées européennes du FN », je me suis dis que l’intelligence ou le simple bon sens étaient décidément les choses les moins bien répandues parmi la gent politique. Ont-ils simplement croisé un électeur FN ? Permettez-moi d’en douter fortement !

  13. Sceptique dit :

    On ne peut qu’approuver votre analyse et vos conclusions, en particulier que ce vote FN ne représente que 10% des électeurs inscrits. Ce qui apparait comme le seul rempart contre toute panique, ce sont nos institutions de la Vème République. On a frôlé des situations semblables sous la IVème. Les détenteurs du pouvoir se livraient à des manipulations honteuses pour annuler le vote déplaisant.
    Valls, dont j’ai apprécié le fond et la forme de son discours, dispose des moyens de gouverner, à condition que Hollande le soutienne sans faille. Copé doit cesser de l’attaquer, et devrait, lui, s’effacer comme chef vaincu.
    Les revendications du FN sont logiques, mais ne doivent pas être satisfaites. Hollande et les modérés de son parti ont le devoir institutionnel d’accomplir leur mandat, quel que soit devenu le niveau de confiance en eux.

  14. dissident dit :

    ah oui, je voudrais ajouter un enorme eclat de rire apres la declaration de la pintade du Poitou sur le « seisme planetaire » qu aurait engendre le vote d hier, croit elle que le monde entier a les yeux rives sur le « score » du ps Français, croit elle par exemple que les dizaines de millions d indiens qui viennent de mettre au pouvoir le parti nationaliste bjp soient navres du score fn ? pour une bourgeoise de gauche, dont les comptes en banque débordent affirmer son identite, son besoin de recouvrer sa souverainete ca ne veut pas dire grand chose mais pour les couches populaires de ce pays la reponse est claire, je remercie mr Sarkozy et ceux qui l ont faitr elire en 2007 de nous avoir epargne le « regne » de la susdite personne

  15. dissident dit :

    mr Tandonnet, c est vrai qu on a, tout comme vous, jamais tant parle de l abstention pour minimiser la victoire du fn, a ce compte le gouvernement « gouverne » avec CINQ pour cent des inscrits, ce qui est fort peu, mais j ai déjà dit que le syndicat des pecheurs a la ligne ne m inspire que le mepris et on ne peut tirer aucune consequence politique de l abstention, d ailleurs je ne crois pas qu avec 60 ou 70 pour cent de votants le resultat eut été different, depuis le 10 MAI 81, a chaque election, les Français chosissent une face, puis l autre d une meme medaille, ils commencent a trouver la farce un peu lassante, ils veulent essayer autre chose, au FN donc d etre credible, pedagogue et revoir certaines propositions dans le domaine economique notamment difficiles a mettre en œuvre, inutile de compter sur une reforme interne ou je ne sais quoi de l ump, l ump, c est le ps avec deux ans de retard donc exit

  16. colococo2 dit :

    J’ opterai pour la claque méritée ……..

  17. anna dit :

    Tout à fait d’accord, cher Maxime. Un fait supplémentaire : la disproportion entre l’impact psychologique de ce soir et le fait que concrètement rien ne va changer (ni en France où l’ Assemblée ne sera évidemment pas dissoute, ni au Parlement Européen dont les équilibres ne changent pas, ni donc la politique).
    Par cette disproportion croissante qui va apparaitre dans les prochains moins, le degré de frustration de ces « 25 % » va encore exploser exponentiellement.
    Peu encourageant.

  18. Anonyme dit :

    25% des suffrages en faveur du fn, avec un taux de participation dérisoire de 43%, cela représente à peine 10% du corps électoral

    C’est vrai.
    Vu comme ça le FN a de bonnes marges de manœuvre, un sacré réservoir…

  19. Lazare dit :

    BONJOUR, MERCI Mr TANDONNET,

    CE SOIR, J’AI PLUS QUE MAL A MA FRANCE ….!!!

    un vieux chibani de droite qui se sent trahi !!!

    ( chibani = vieux militaire )

  20. Alexandre dit :

    Moi je propose qu’on se constitue en groupe et qu’on integre massivement l’UMP dans nos département respectif .et qu’on mobilise dans notre entourage ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s