L’Europe, l’Europe, l’Europe!

imagesCi joint mon article sur l’Europe de Laurent Wauquiez que vient de publier le Figaro Vox.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/30/31001-20140430ARTFIG00214-changer-l-europe-wauquiez-fait-le-bon-constat-sans-avoir-les-bonnes-solutions.php

Je trouve la démarche de l’ancien ministre intelligente, courageuse, novatrice, salutaire. En revanche, je suis en désaccord total sur la solution qu’il propose, notamment celle d’un retour de l’Europe à 6 Etats-membres, sans le Royaume-Uni, la Pologne et les pays d’Europe orientale, que je trouve irréaliste et incompatible avec les intérêts de l’Europe et de la France. Je crois davantage à une réforme radicale de l’organisation et du fonctionnement de l’Europe, à périmètre égal, pour y introduire davantage de démocratie et de clarté dans la répartition entre les compétences nationale et européenne. Je crois aussi que cette question, comme beaucoup d’autres, est gangrenée par l’hypocrisie. La course effrénée aux mandats européens, de la part de politiciens écervelés qui ne songent qu’à se partager des fromages, c’est à mes yeux l’image même d’un détournement de l’Europe.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour L’Europe, l’Europe, l’Europe!

  1. MICHAUD Alex dit :

    Forum de discussion sur lemonde.fr à partir du 5 Mai 2014 sur ce sujet: que vous apporte l’Europe? Stop ou encore? Choisissez qui vous voulez, mais choisissez! (slogan du Centre d’Information Civique). CIDEM.ORG

  2. Duff dit :

    @René

    Je vous donne raison sur un seul point : Il y a des sujets sur lesquels le FN est malheureusement le seul parti à faire la promotion d’idées saines. Exemple : Le fait que les communes, les départements, les régions et l’état subventionnent tout un tas d’associations plus ou moins bidons dans le but d’établir du clientélisme électoral s’apparente à de la corruption. Les mairies FN qui comme par le passé couperont les vivres à ses associations qui gaspillent l’argent des contribuables pour dire comment penser, ce qui est juste et moral etc. seront balayées encore une fois car les causes n’auront pas été traitées comme par le passé.

    Votre commentaire me conforte dans l’idée que les français confondent allègrement les causes avec les conséquences. Sur la sécurité sociale communiste et ses dérives inéluctables en termes de corruption et trafics d’influence encouragés par tout monopole étatique traitant avec des conglomérats privés, j’avais écrit ceci:

    http://leblogduduff.wordpress.com/2014/04/20/aquilino-morelle-prend-une-balle-dans-la-tete-la-france-socialiste-confond-les-causes-avec-les-consequences/

    Le FN distille l’idée que la sortie de l’euro permettrait à elle seule de remettre les comptes publics et la compétitivité des entreprises dans le vert sans réformes structurelles. C’est un mensonge scandaleux. Et Dieu sait que je n’aime pas l’euro et que j’aimerais tant qu’on fasse les réformes pour le supporter ou être bien plus forts que nous ne le sommes si nous devions revenir en arrière. Le vote FN c’est un bon moyen de faire perdre du temps à la France face aux enjeux et aux réformes indispensables.

    N’étant pas homme politique le prix Nobel Milton Friedman avait deux formules chocs qui doivent nous faire réfléchir :

    1) Si vous payez des gens à ne rien faire, ne soyez pas étonné qu’il y ait du chômage.
    2) L’immigration de masse est une très bonne chose : En mettant dans le rouge les systèmes de redistribution et d’aides sociales, elle force les gouvernants à prendre des réformes libérales.

    Nous ne sommes plus en 1975 et le regroupement familial a été fait par conséquent il faut en assumer maintenant les conséquences. Oui à des filets de sécurité financés par la générosité nationale non à l’assistanat qui a créé une pompe à fric qui fait fuir les talents, les riches et a rendu l’économie incapable de croître du fait de l’écrasante pression fiscale. Les français le sentent et c’est parce qu’il est devenu impossible d’affirmer que les aides vont bien vers ceux qui en ont besoin qu’il y a une telle animosité et un tel pessimisme dans la société. Le FN ne dit rien là dessus, son analyse est insignifiante voire mensongère.

    Nulle envie de vous dissuader de voter FN, ne vous étonnez pas en revanche que plus le FN sera haut plus la France perdra du temps précieux pour se réformer.

    Cordialement

  3. Willy dit :

    Bonjour Maxime,
    UN GRAND PAS DE PLUS VERS LA DÉSINTÉGRATION DE LA MONNAIE EUROPÉENNE

    La déclaration fracassante de la ministre finlandaise des Finances constitue un événement historique car c’est la toute première fois qu’un ministre des finances en exercice de la zone euro :

    – annonce que son pays envisage de sortir de l’euro,
    – et révèle que la sortie de l’euro est synonyme de sauvetage et non pas d’Apocalypse.
    Le bobard de « l’Apocalypse en cas de sortie de l’euro » s’effondre.

    Par une déclaration fracassante – qui sera probablement cachée elle aussi à nos compatriotes par les médias à la botte des « euro-fascistes » -, la ministre finlandaise des Finances en personne, Mme Jutta Urpilainen, vient d’annoncer ce matin, dans le quotidien financier Kauppalehti, que :

    « La Finlande ne s’accrochera pas à l’euro à n’importe quel prix et nous sommes prêts à tous les scénarios, y compris à abandonner la monnaie commune européenne ».

    Et elle enfonce le clou :

    « La responsabilité collective pour les dettes (…) et les risques d’autres pays n’est pas ce à quoi nous devons nous préparer. Nous sommes constructifs et nous voulons résoudre la crise, mais pas à n’importe quelles conditions ».

    La Finlande, qui est l’un des derniers pays de la zone euro à bénéficier d’une note de crédit triple A, entend se battre pour la conserver.

    À LA DIFFÉRENCE DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS, LE GOUVERNEMENT FINLANDAIS DÉFEND LES INTÉRÊTS DU PEUPLE FINLANDAIS FACE AU DÉLIRE EUROPÉISTE

    Ce n’est à vrai dire pas tout à fait nouveau de constater que le gouvernement finlandais a à cœur de défendre les intérêts… du peuple qui l’a élu !

    Vu de France, cela paraît incroyable, non ?

    Ce petit pays de 6 millions d’habitants ne possède guère de richesses naturelles, à part des milliers de km² de toundra et de lacs. Et le peuple finlandais ne voit pas pour quelles raisons il devrait se saigner aux quatre veines pour aller rembourser les dettes d’autres pays, dont le patrimoine national est bien plus important que le sien.

    Bien à vous

  4. michel43 dit :

    France France France…tu a des millions de chômeurs, tu n’a pas de logements, et tu laisse rentres , tout les ANS, 235 000 « étrangers, dont 83% sont des Musulmans, ;plus les réfugies politiques, ceux des pays de l » EST; et du MONDE, entiers , grâce a cette Europe merdique et a l » ONU..on nous impose,de prendre notre cota de réfugier ;;Europe -Europe – Europe ,échec dans tout les domaines, faute ,a la Droite et la Gauche ,Française, qui se sont assis sur le NON du référendum. TOUT comme, la suppressions de la proportionnelle de Mitterrand , pour éliminer le FN ? c’est cela…LA démocratie a la FRANCAISE ?.LA SEULE solution : voter pour les droites National, dans tout les pays de cette mauvaise Europe, qui détruit les pays, il faut, une réforme radical de l’intérieur, tenant compte des populations de chaque pays..cars, nous somme tous différent, Voyez les listes UMP..PS. des gens qui on échouer en FRANCE..qui on RUINER ,leurs pays..la liste de Guaino-Wauquier et les 45 députes Frondeur ? COPE s’en fout royalement.il les mêmes du doigts… Pour la Majorité des politiciens et de leurs conseillers qui « n’ose pas, regarder la vérité, les peuples ne veulent, plus de cette dictature Européenne ;..il faut savoir, revenir en arrière, dans certains, domaines, .le 1 MAI; les gens disait QUOI ? on voudrait du travail ? la bonne réponse est simple :IMPOSSIBLE camarades; on créer 10 emploies,et vu que rentre la misère du MONDE, faudrait en créer 10 000 ;et une croissance a deux chiffres.:.dés, le départ, nous étions pas prêt a lutter ,contre nos voisins, nos prix, notre social, nos taxes et impôts, était supérieur a nos concurrents, Les politiciens voulait faire cette Europe a tout prix? votons Pour que FRANCOIS la magouille ,démissionne de l »UMP;;second, il sera obliger, de présenter sa démissions, PS :: la MAFIA a pris en mains, le trafics, vers l’Europe et c’est pauvres bougres ,doivent rembourser, le prêt souvent, plus de 2000 euros,.MA Solutions, les renvoyer dans leurs pays, en avions et bateaux pars nos militaires, pour que leurs famille, cesse de se ruiner, les deux navire arriver vers l’Italie 1600 personnes, que font les politiciens de leurs pays ? RIEN..mieux, laisse faire pars intérêt,,,; QUE font les politiciens EUROPEENS ? RIEN. Ils laisse, grimper Mme LE PEN ? …..

  5. Annick dit :

    Bonsoir Annick Danjou,

    La Commission européenne tout comme l’ONU mais aussi L’ONG américaine Human Rights Watch (HRW) reprochent à la Bulgarie mais aussi à la Grèce de repousser les Syriens qui pénètrent massivement et illégalement sur leur sol.

    …Après la catastrophe de Lampedusa, le Haut-Commissariat de l’ONU veut que les frontières restent ouvertes.

    En France, sans compter les clandestins, ce sont des populations supérieures aux habitants de la ville de Bordeaux qui arrivent chaque année.
    Vous en avez vu une partie qui essaient -et réussissent à s’imposer en commençant par violer nos lois.
    A Lampedusa, c’est tous les jours qu’ils arrivent par bateaux entiers. La catastrophe continue donc, il n’y a pas d’après. C’est un flux continu, et des vagues successives de plus en plus grosses.
    A Mayotte, il y a longtemps qu’ils sont submergés et ça déborde sur La Réunion.

    Alors, je vais dire bien clair ce que je pense. Nous sommes un peuple indépendant et souverain.
    La souveraineté, il n’y en a qu’une et non plusieurs comme le déclarent ces idiots de l’UDI.
    Elle ne se partage pas.
    Plusieurs souverainetés revient, dans les faits, à ne plus avoir aucune souveraineté.

    Au nom de notre indépendance et de notre souveraineté inaliénables, que la Commission, L’ONU et toutes les ONG aillent se faire f….. !

    C’est la seule réponse possible et parfaitement légale que tous les pays d’Europe ont l’obligation d’opposer à tous ces fous furieux.

    Amicalement,

  6. annick Danjou dit :

    Juste après avoir posté mon commentaire, je reçois cet article….
    Par Caroline Parmentier

    Va-t-on voir des soldats de L’ONU escorter les clandestins pour les faire entrer en force dans les pays de L’Union européenne ? La Commission européenne tout comme l’ONU mais aussi L’ONG américaine Human Rights Watch (HRW) reprochent à la Bulgarie mais aussi à la Grèce de repousser les Syriens qui pénètrent massivement et illégalement sur leur sol. En 2013, la Bulgarie a dû faire face à l’arrivée de 11 000 réfugiés, un nombre qui dépassait largement les capacités d’accueil du pays le plus pauvre de l’Union européenne. Et l’afflux est croissant.

    La Bulgarie refuse de se laisser engloutir par cette véritable submersion façon « Camps des Saints » mais c’est elle qui est mise aux piloris des grandes autorités et consciences internationales : « Des gens ont été forcés de repartir en violation des procédures appropriées et sans avoir l’occasion de déposer une demande d’asile », s’indigne l’ONG : « La Bulgarie doit arrêter les expulsions massives à la frontière turque, arrêter le recours excessif à la force de ses gardes-frontières. »

    La situation est tellement grave que la Grèce et la Bulgarie ont commencé à construire de véritables remparts le long de leur frontière avec la Turquie. Athènes a érigé un mur de 12,5 kilomètres de long, Sofia a, quant à elle, annoncé un projet de construction similaire de 30 kilomètres de long près de la ville d’Elkhovo. Mesures dénoncées avec des hauts cris par le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) et par la Commission européenne : « Le renvoi des demandeurs d’asile est contraire au droit international et au droit européen. »

    Après la catastrophe de Lampedusa, le Haut-Commissariat de l’ONU veut que les frontières restent ouvertes. Priorité à la diplomatie de l’émotion, la plus dangereuse et la moins adaptée à la situation.

  7. annick Danjou dit :

    Les africains arrivent par milliers, l’Italie ne sait plus quoi en faire, ils prennent le train pour arriver en France. On en prend quelques uns comme l’autre jour, une quinzaine sur le quai de la gare, descendus par la police, avertie sans doute, juste après la frontière. Et ensuite, on en fait quoi? il y a parmi eux, en plus des femmes, de jeunes mineurs qui, une fois ici, sont pris en charge et ne repartent plus. Je les ai vus, j’étais dans le train, je ne raconte pas d’histoire. Cela va continuer combien de temps?

  8. Duff dit :

    Bonjour Maxime,

    Votre article pose les bonnes questions, les esquisses de solutions sont intéressantes mais voilà trop longtemps qu’on entend que l’Europe doit changer et que rien ne se passe, pire, l’élargissement à des pays au développement économique et aux systèmes sociaux de plus en plus éloignés des 6 originels se poursuit gaiement.

    Comme souvent, je partage entièrement le point de vue d’Annick. D’ailleurs nous pouvons examiner ce que les libéraux pensent du texte signés par les Wauquiez et Gaino :

    http://www.contrepoints.org/2014/04/27/164299-leurope-et-lump-quen-penser

    Etant plus conservateur que l’auteur, je ne partage pas toutes ses critiques (humm Schengen, je donne raison à Wauquiez) mais certaines tapent dans le mille :

    L’UE nous a imposé de démanteler des monopoles étatiques pour installer la concurrence, on a essayé de me faire pleurer sur le sort des malheureux de France Telecom victimes du management idiot et pervers qui s’est mis en place au cours de la transition entre monopole publique et ouverture au marché. Peine perdue, en tant que consommateur, je n’y ai vu que du bon, tout comme à mes yeux La Poste, SNCF et la RATP n’ont rien à faire dans le giron publique, ce n’est qu’une question de temps semble-t-il.

    Annick l’a dit, il y a l’euro : Soit on veut le sauver et alors on dit la vérité aux français. Pour restaurer notre compétitivité et profiter ainsi autant que les allemands des bienfaits indiscutables d’une monnaie commune, alors il faut accepter les sacrifices indispensables. L’Allemagne ddépense 44% de son PIB en dépenses publiques, le vieillissement de sa population et des spécificités comme un tourisme moins attrayant, moins d’atouts géographiques voire géopolitiques n’imposent pas aux français de réduire de 13 points sa dépense publique rapportée au PIB. Mais 5% ne suffiront jamais surtout quand on voit les résultats calamiteux affichés par l’état dans l’état qu’est devenue l’école publique… 10% c’est déjà 200 milliards de vraies économies structurelles! Je pense que les 130 milliards de l’UMP sont déjà loin du compte alors imaginez ce que je pense des 50 milliards de moindre dépenses d’Hollande/Valls…

    Enfin, autre critique libérale/conservatrice cette fois-ci de la profession de foi fédéraliste de l’UDI :

    http://institutdeslibertes.org/leurope-du-vase-de-soissons-selon-l-udi-ou-souriez-vous-etes-mythifies/

    Il est clair que le fédéralisme ne l’emportera jamais, mieux vaut cultiver nos différences et de s’en enrichir plutôt que de croire à l’émergence d’un sentiment européen au dessus des Nations. On ne balaie pas 2000 ans d’histoire en 3 ou 4 traités et une expérimentation monétaire hasardeuse.

    L’initiative de Wauquiez est intéressante car il fait partie de ceux à l’UMP qui ont compris que l’urgence c’est de ne plus s’interdire certains débats tandis que la gronde populaire montait. Il faut d’urgence que ce parti clarifie ses propositions et mieux les hommes qui porteraient des engagements enfin clarifiés. L’intermède de l’inaudible et déconsidéré Copé ferait mieux de s’achever si le FN venait à passer devant aux européennes.

    Cordialement

    • René de Sévérac dit :

      @Duff,
      « si le FN venait à passer devant aux européennes ».
      Ne vous trompez pas, le FN est le seul parti (aimé ou abhorré) à prendre la mesure de la situation. S’il n’atteint pas la première place ce sera grâce à la puissance médiatique.
      Plus généralement, l’UMPS fait semblant d’ignorer la situation.
      Notre problème vient du peuple (français de souche, mais aussi le peuple de remplacement) qui ne se comportera jamais comme le peuple Allemand : voyez à titre s’illustration la levée de boucliers des électeurs socialistes (fonctionnaires) au plan de Valls « les autres oui, mais pas nous » même si les petites retraités sont mis en couverture.
      E.U. est une organisation (surtout l’EURO) dont Hitler n’aurait pas oser rêver.
      (j’imagine que je vous ai horrifié; pardon).

  9. Philippe de Lestapis dit :

    je partage votre avis au sujet de la course effrénée aux candidatures pour ces elections de la part de la majorité et de l’opposition car ils manquent de pudeur et vont entrainer une énorme abstention et beaucoup d’écoeurement de la part de l’electorat avec la courte majorité obtenue par vals à l’assemblée je pense que nous allons vers des evenements graves tant au parlement qu’à la tete de notre pauvre pays….je partage tout à fait votre inquiétude cordialement philippe de lestapis

  10. Ribus dit :

    theotimedesavoie : Votre commentaire est très juste et les perspectives que vous tracez sont hélas plausibles. Comparé à ce qu’écrit Maxime et ce qu’a pu écrire Laurent Wauquiez, on voit bien que nous, les obscurs, les invisibles, nous osons regarder la réalité du présent et du futur en face.

    La suite de cette aventure européenne tourne à la catastrophe ; on nous proposait une croisière qui commençait plutôt bien et va se terminer en naufrage. La faute en revient aux politiques et à la caste du Siècle et autre club Bilderberg mais aussi à nous électeurs, dont la majorité a approuvé sans ciller tous les traités européens.

    Nos élites vont refuser jusqu’au bout d’admettre le fiasco et les dangers réels qui menacent cette Europe. C’est à nous, commun des mortels de leur ouvrir les yeux, ce qui est paradoxal compte tenu de l’estime que les membres de cette élite se porte.

    Quant aux propositions de Wauquiez, je pense qu’en fait il nous refait l’Histoire. L’évolution de l’Europe aurait pu être celle-là , c’eût été plus sage. Les suggestions de Maxime cherchent à sauver ce qui peut l’être. Mais, c’est trop tard.

    Je persiste à penser que les promoteurs du Traité de Maastricht ont détruit le travail de ceux qui ont écrit le Traité de Rome ; le fils a tué le père.

  11. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Le Royaume-Uni risque fort de… se débarrasser de l’Europe sans que personne ne l’y invite.
    Cameron a annoncé aujourd’hui qu’il ferait sans doute un référendum à cet effet.
    Bye bye fellows…

    Je suis dans l’ensemble d’accord avec vous. Sauf sur un point : l’euro. En cela aussi le projet de Wauquiez est bancale. Son seul mérite est de lancer un débat fort utile.

    Les économies des différents pays d’Europe sont bien trop divergentes pour avoir une même monnaie. Il est impossible, dans ce cas, qu’une Banque centrale puisse accorder un taux d’intérêt adapté à chacune des économies. Elle fait donc une moyenne -en général appuyée sur celle du pays le plus faible (ce ne fut pas toujours le cas, notamment avec Trichet qui a maintenu des taux trop hauts, trop longtemps – pour aligner l’euro sur le Mark- avec pour résultat de faire plonger les pays du Sud) et personne n’y trouve son compte, sauf les bulles déclenchées dans tel ou tel secteur selon les structures de chacun.
    La monnaie unique ne pourra jamais marcher. Les monétaristes expliquent ça très bien. Les bons économistes aussi. C’est une simple question de logique et de bon sens.

    La première question à poser, me semble-t-il, est : qu’est-ce que l’Europe ?
    Histoire, racines, idéal, transcendance affirmés ou « un machin » sans passé, sans culture, juste bon à faire de ses peuples des serfs au service de la consommation.

    Les autres questions suivent logiquement : quels sont ses intérêts ? Ses objectifs ? Sont-ils vraiment entièrement communs ? Où sont les divergences et pourquoi ?
    La paix, les droits de l’homme et tout le tsoin-tsoin, je veux bien, mais tout ça n’est pas partagé universellement de la même manière et je ne vois pas pourquoi nous imposerions nos vues à tous. Personne ne détient La Vérité.

    En conclusion, je voudrais évoquer le mythe de la déesse Europe. Tout le monde connaît ce qui lui arriva et comment elle finit et où elle échoua.
    Quand on sait que les mythes ne sont pas de vieilles histoires, des contes pour enfants, mais qu’ils nous parlent du Principe (sur lequel nous avons échangé avec Theotimedesavoie) c’est à dire des causes profondes, intérieures, des évènements qui se réalisent à l’extérieur, il y a de quoi méditer longuement.

    Bien à vous,

  12. fleur dit :

    Voici ce que dit le philosophe Zizek sur l’Europe:
    http://inthesetimes.com/article/16526/what_europe_can_learn_from_ukraine
    To put it bluntly, if the emerging New World Order is the non-negotiable destiny for all of us, then Europe is lost. So the only solution for Europe is to take the risk and break this spell of our destiny.
    C’est ce qu’il appelle le « split sectaire » de l’Europe. Sinon, le nouvel ordre mondial, si je comprends bien ce qu’il dit, nous englobera et nous ne pourrons pas sauver notre modèle qu’il appelle l’égaliberté.
    A vrai dire, je crois qu’il nous faut un split sectaire, et vite.

  13. M. Tandonnet,

    Finalement la situation économique et politique actuelle est d’une clarté confondante :

    – les élites européennes, économiques, culturelles et politiques (par une haine de soi incompréhensible nourrie d’une mauvaise conscience due aux deux guerres mondiales et à la colonisation) ont trahi les peuples européens qu’elles auraient dû protéger au sein d’une UE dévouée à la défense de leurs intérêts.
    Au lieu de cela, elles ont défendu un libre-échangisme doctrinaire et un mercantilisme stupide, au moment même où la mondialisation et l’apparition de cette immense puissance qu’est la Chine aurait exigé la protection de nos industries, de nos savoir-faire et de nos cultures.

    Nous aurions dû réaffirmer nos identités européennes, la grandeur de nos réalisations et de notre histoire et mettre en place un protectionnisme intelligent donnant-donnant.
    Et qu’avons-nous fait? Nous avons ouvert les frontières de l’Europe aux produits chinois, tout en leur donnant accès à nos technologies les plus pointues. En même temps, nous avons permis à des populations sous-éduquées de l’Afrique et d’une partie de l’Asie d’envahir nos pays pour y toucher une rente sociale indue.

    – L’Allemagne exceptée, les pays européens se sont donc désindustrialisés et paupérisés sous le double choc de l’émergence de la Chine et de l’effondrement du continent Africain. Nous avons compensé, surtout en France, par des embauches massives de fonctionnaires afin de faire face à l’effondrement industriels et gérer l’afflux de ces populations étrangères. Mais tout ceci a un coût énorme. Comme nous ne produisons plus assez de richesses, nous nous sommes endettés, massivement, énormément, et enfin exponentiellement! La presque totalité des pays occidentaux, USA compris, sont en train de perdre la maîtrise de leur endettement pour la simple et bonne raison que le coût d’un intérêt est décrit par une loi mathématique exponentielle… Donc, nos élites polytechniciennes… savaient depuis le départ que tout cela allait mal finir…
    Afin de maintenir la paix, on a décidé de ne surtout rien décider, d’attendre, de toujours repousser à demain la résolution des problèmes. Ainsi donc, après la grande crise économique de 2007-20008, les Etats ont fait tourner la planche à billet, le QE aux Etats-Unis, des mécanismes beaucoup plus complexes en Europe mais qui reviennent au même puisque la BCE a désormais un passif supérieur à celui de la FED.

    Les conséquences de l’explosion de cette bulle ultime de la monnaie seront :
    – premièrement, la ruine de tous les épargnants européens (un conseil acheter de l’or tant que vous le pouvez encore)
    – deuxièmement, l’arrêt du déversement de la manne sociale, et par conséquent l’explosion sociale avec émeutes, pillages urbains, violences endémiques sur tout le continent européen.

    Le seul point d’interrogation demeure le timing qui se ramène à cette question : quand les taux d’intérêt vont-ils brutalement se mettre à augmenter?

  14. MICHAUD Alex dit :

    Cette désaffection pour l’Idéal Européen Fédéraliste est perçue par les européistes, avec les mouvements de contestation Populiste à travers le continent, mais trouvent encore de nombreux défenseurs, souvent partie prenante de sa construction. Je renvoie à plusieurs références dans ce domaine:
    – l’émission « Le Téléphone Sonne » sur France-Inter le lundi 28 Avril 2014, consacrée à la campagne des élections européennes,
    – Sylvie GOULARD, députée européenne Modem, auteur de : L’Europe pour les Nuls et La Mondialisation pour les Nuls chez First,
    – Catherine CHATIGNOUX et Renaud HONORE, journalistes aux Echos: L’Europe au banc des accusés. Pour en finir avec les idées reçues chez Plon.

  15. berdepas dit :

    La proposition de Wauquiez interpelle et dérange.
    Est-elle réaliste ???Je ne le crois pas.
    En tout cas, elle a le mérite de poser une vraie question: est-il tout aussi réaliste de concevoir une Europe à 27 pays, dont on ne sait plus quelles sont les frontières, qui s’élargit par la volonté d’une technocratie bruxelloise, sans demander l’avis des peuples qui la composent ???
    27 pays de taille, de niveau de développement, d’ambition, différentes, qui tous ont même voix au chapitre, – un pays, une voix – et dont la plupart sont un frein à la construction d’un ensemble européen cohérent ???

  16. René de Sévérac dit :

    Mon avis serait plutôt favorable à la thèse de Wauquiez. Elle me semble raisonnable.
    Mais elle reste une Europe Allemande … où les cinq autres n’en constitueraient que l’Hinterland
    Au stade de délabrement de l’Europe, ne confions à personne notre avenir !
    Ne faisons pas une nouvelle expérience et retournons à notre passé et à l’époque (1997 ?) où
    la France était Premier exportateur mondial par habitant.

  17. Cher M. Tandonnet,

    Pour ma part, je trouve que M. Wauquiez ne va pas assez loin.

    Cette nouvelle URSS qu’est l’UE ne mérite qu’une seule chose : un démantellement complet et l’abrogation de tous les traités internationaux depuis celui de Rome qui lient illégitimement les grans peuples d’Europe à ce monstre technocratique!

    Vive la Suisse qui nous montre le chemin dans ce refus total et radical de l’UE.

  18. Sceptique dit :

    Laurent Wauquier décrit une Europe telle qu’elle aurait du rester. On ne sait pas ce qu’il en serait aujourd’hui. Mais vous avez raison de dire qu’un tel retour en arrière ne serait pas possible.
    Il faut séparer les hommes de leurs idées. Les mauvaises idées peuvent être portées par des hommes intelligents….mais « passionnés ». Et les élus battus ne le sont pas forcément à cause de leur Q.I. . Que leur passion pour la politique les porte à la candidature aux européennes est compréhensible. Le scrutin proportionnel est bourré d’inconvénients. Mais quand il est massif, il a le même effet que l’uninominal (Législatives de 1986).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s