Une bouffée d’espoir

images« Europe, il faut tout changer« . Tel est le titre du livre que Laurent Wauquiez vient de publier sur l’Europe aux éditions Odile Jacob. L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy et François Fillon écrit: « Oui, nous avons besoin d’Europe, mais pas de cette Europe-là. Encore faut-il ouvrir le débat. Cela suppose de l’audace et du courage, juste ce minimum de volonté pour secouer les tabous solidement établis, depuis Schengen jusqu’à l’Europe à 28, en passant par le protectionnisme et la liberté de circulation. Aujourd’hui, soit on est pro-européen et sommé de défendre tout ce que fait Bruxelles, soit on est anti-européen, et l’Europe devient porteuse de tous les vices.Au fond, on a renoncé à toute forme de liberté de pensée. Je réclame ce sursaut de lucidité qui doit permettre à des pro-européens de dire que ce n’est plus possible. Europe, oui, tout doit changer. » Cet ouvrage marque une prise de conscience, de la part d’un homme politique important du camp des Républicains modéré, d’une réalité essentielle pour l’avenir. Il ne comporte pas une once d’idéologie anti-européenne. Il est tout en pragmatisme, en rejet des tabous et des dogmes, fondé sur la simple observation des faits et la dénonciation des échecs. Ce qu’il dit sur Schengen et la politique européenne  de l’immigration est frappé au sceau du bon sens. Ses observations ne sont pas contre l’Europe mais bien au contraire, dans son intérêt à long terme… D’ailleurs, quitte à manquer à la modestie, il faut dire que  j’écrivais à peu près la même chose, 13 ans auparavant, dans mon livre « Le grand bazar ou l’Europe face à l’immigration » (L’Harmattan, 2001), mais à l’époque dans l’indifférence ou l’ironie de mes rares lecteurs… Les temps changent, et parfois en bien. Bravo à Laurent Wauquiez donc, en espérant que sa clairvoyance ne sera pas perdue, que l’intelligence de son livre  fera des émules et débouchera sur des suites dans le sphère du réel, de la politique! 

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Une bouffée d’espoir

  1. Benty dit :

    Je n’avais pas vu (lu ?) l’intégralité de votre réponse et pardon pour la faute de Français.
    Je disais donc que je ne parle que de ceux qui font le système et de ceux qui en profitent.
    Et oui, ils sont l’arbre qui cache la forêt, vous avez complètement raison. Et c’est bien pour cela que je parle de « mentalité ».
    Depuis 4 ans j’habite un petit paradis dans le Sud-Ouest où vivent énormément de « Nouveaux Babacools ». C’est un choix. Ils ont CHOISI de vivre avec un minimum, sans travailler, mais en profitant du système. J’en côtoie plusieurs, souvent. Ils sont très intelligent. Vraiment! Ils se disent eux-mêmes être des « parasites profittant d’un système d’aides très généreux »qui profitent de la générosité de la France et de son « fabuleux » système d’aides au maximum. Des formations, aussi. Payées par différents organismes (donc gratuites)… « Même le RSA, c’est trop quand on ne fou rien et qu’on l’a décidé » (je cite l’un d’eux).

    Mentalité !?
    Il y a quelques jours j’emmenais une cliente à l’aéroport de Toulouse (j’ai 1 heure de route tout juste). A cause d’un énorme « bouchon » nous avons mis 1 heure 45. Nous pension qu’elle allait rater son avion pour l’Allemagne.
    Accident ?
    Non !
    Juste un élagage de la végétation entre les voies.
    Quand j’ai vu cela, je me suis mis à bouillir car elle a failli rater son avion à cause de personnes qui n’en ont rien à fiche de la gêne qu’elles peuvent causer.
    En fait, j’ai appris qu’ils ont les mêmes horaires que leurs collègues de bureau.
    Je connais des pays où les travaux importants dans les villes et sur les autoroutes se font de nuit pour ne pas trop gêner la circulation puis, avant de partir, ils s’arrangent pour ouvrir au minimum une voie pour qu’un minimum de circulation puisse se faire.
    Quand je parle de mentalité…

    J’apprécie vos analyses…
    Je vous souhaite un très beau week-end.
    Ben

  2. Benty dit :

    La France, l’Europe…
    Hispano-Français ayant grandi en France et habité longtemps en Suisse,
    A l’entrée du département du LOT : « Le plus beau département de France ».
    Ce qu’en disent les Tarn-et-Garonnais : « C’est beau, le LOT, dommage que ce soit mal habité ».
    C’est exactement que que je pense (et constate) de la France.
    Rien ne peut changer en France ; question de mentalité. Que ce soit la classe politique (déconnectée du peuple), les fonctionnaires, ou les autres « classes », tous sont Français et tous (en général) ont donc la même mentalité : « Toujours plus » , « Quand j’y suis, j’essaie d’y rester » et « Moi d’abord les autres ensuite ».
    De toute manière les politiques et les hautes fonctionnaires ont mis en place un système qui serait extrêmement difficile et long à modifier. C’est tellement bien verrouillé qu’il est juste impossible de faire changer les choses rapidement.
    Les milliers de lois et les dizaines de milliers de règlementations en place qui nous entravent, nous sucent jusqu’au sang, ce n’est pas en changeant quelques personnes qu’elles vont changer. Ces dizaines de milliers de fonctionnaires-parasites qui vivent sur notre dos seront toujours là. Même après avoir changé de gouvernement. Le système, lui n’est pas prêt de changer. Ni en quelques semaines ou mois et pas même en quelques années.
    Et c’est très exactement la même chose pour « l’Europe ».
    Dans les deux cas la seule solution pour un changement rapide c’est de casser le système. D’es sortir pour autre chose de radicalement différent. Le reste, n’est que bla-bla et utopie.

    • Benty, « fonctionnaires parasites » vous pensez aux enseignants, aux policiers, aux infirmières qui sont sur le terrain dans les quartiers sensibles? non, je pense que vous pensez à ceux qui font parler d’eux en ce moment mais ne sont-ils pas l’arbre qui cache la forêt?
      MT

    • Benty dit :

      Bonjour Maxime.
      Ma fille est Infirmière, mon meilleur ami est gendarme et j’ai la plus haute estime pour ceux qui essaient de rendre le monde meilleur.
      Vous savez très bien que je parle-pas de ceux-là.

    • Benty, oui, j’avais compris, d’où mon rajout, mais mieux valait le préciser dans votre texte!
      Maxime

  3. François dit :

    Bonjour M. Tandonnet,

    Dans mon premier post, je vous faisais part de mon interrogation quant au poids de Laurent Wauquiez au sein de l’UMP. Questionnement qui a très vite trouvé sa réponse :
    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ump/trop-euro-critique-wauquiez-vit-un-grand-moment-de-solitude-a-l-ump_1509359.html
    Qui sont les vrais irresponsables (doux qualificatif employé par MAM à l’encontre de L. W.) ? Les centristes qui tiennent les leviers du parti ou ceux qui, conscients du désamour profond et durable des Français vis-à-vis de la politique européenne telle qu’elle est pratiquée, cherchent une autre voie ?
    L’heure de vérité est venue : l’UMP et le PS exploseront sur cette question (même si pour la gauche se pose un autre problème : faut-il abandonner le vieux fond de marxisme ?). Ces 2 partis ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, leur seule raison d’être étant la course à la présidentielle. Cela ne fait pas une politique …
    Vae victis !

  4. UneVoix dit :

    « Oui, nous avons besoin d’Europe, mais pas de cette Europe-là »

    C’est un peu enfoncer des portes grandes ouvertes depuis un moment et par nombre d’autres.

  5. MICHAUD Alex dit :

    Pour ne pas avoir la mémoire courte, et pour compléter la parution de ce pamphlet de circonstances, un extrait de la fine analyse de Guillaume BERNARD, dans Figaro-Vox du 15 Avril 2014 intitulé, de façon prémonitoire: La question européenne va t-elle faire exploser l’UMP?
    Mr BAROIN estimant que N. SARKOZY aurait du etre le recours pour ce scrutin, des rappels s’imposent, qui valent aussi, et surtout, pour 2017:
     » Pour les européennes, il n’est pas certain que la figure de N.S. soit la meilleure pour cette élection. La liste qu’il avait conduite en 1999 n’avait pas atteint les 13% et était arrivée derrière celle de Philippe de Villiers et Charles PASQUA.(Conduite avec Alain MADELIN). Il est aussi l’homme qui a ratifié le traité de Lisbonne malgré le référendum de 2005 rejetant le TCE. Enfin, il a fait supprimer, lors de la révision de la constitution en 2008, l’obligation de recourir à un référendum pour les élargissements de l’UE. »

    Après les mensonges de J.CHIRAC promettant une consultation populaire sur l’Euro et la Turquie. Alors, N.S. est-il toujours l’homme de la situation? Son comportement européen ne suit pas vraiment une ligne Droite, et ne peut correspondre à une position Souverainiste. Encore un partage commun favorisant l’UMPS et la défiance qu’elle inspire.

  6. le chouan dit :

    Oser comparer la vision Européenne actuelle de Laurent Wauquiez et les approches politiques du front de gauche ou du front national semble bien ubuesque !
    que des idéalistes mettent 20 ans à changer d’avis, rien de nouveau à l’Ouest !
    il a manqué 15 jours de campagne contre Maastricht….c’est fait il faut assumer et s’en sortir le moins mal possible. Wauquiez et d’autres doivent quitter l’ump pour une nouvelle offe claire et lisible, Coppé ayant déjà considéré le bouquin en question sans intérêt et hors de la ligne politique de l’ump !

  7. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Même si je suis d’accord avec ses propos, j’ai toutefois une question: C’est seulement maintenant qu’il se réveille ?
    Pour le reste, Maxime, je ne peux qu’abonder dans vos dires et il n’y a pas de fausse modestie à avoir. Dans ce que je lis dans votre blogue, vous paraissez être une personne lucide et proche des gens. Ce n’est malheureusement pas leur cas, eux qui sont enfermés dans leur tour d’ivoire !

  8. Koufra dit :

    Après cette Europe, y a t il encore de la place pour une autre Europe ?

    Quel peuple européen prendra, à tord ou a raison le risque de se faire duper une seconde fois mettant en risque sa survie?

    Quand cette Europe s’écroulera les tensions entre peuples européens vont s’exacerber, il faudra alors d’estimer heureux si nous ne rentrons pas en guerre ou si la France réussit à maintenir sa propre unité territoriale.

    J’apprécie M. Wauquiez mais j’ai bien peur qu’il soit déjà trop tard pour préparer hier…

    En juin, courageusement, après les élections européennes, la France ne pourra plus demander de report aux exigences européennes qui deviendront alors des diktats brutaux ( même si ce sont de bonnes mesures, elles seront imposées brutales et avec de graves conséquences et viendront de l’étranger).

    Plus le temps passe et plus les options de la France se restreignent.

    Il serait temps de se poser la question de ce que sont les intérêts vitaux de la France pour poser des lignes rouges.

    L’absence totale de crédit de la classe poilitique et sa qualité médiocre n’augure rien de bon quand a la défense de des intérêts.

    Tout cela est écrit affirmativement mais ce sont là mes interrogations, mes doutes quand a l’avenir du pays.

    Amitiés

    Koufra

  9. François dit :

    En lisant votre billet, j’ai eu 2 réactions contradictoires :

    1 – la première fut négative : encore un livre écrit par un politique ! Pas très original, car, d’une façon générale, nos hommes et femmes politiques, ont la plume facile (ce qui est plutôt une bonne chose). Là où les choses se corsent, c’est dans la mise en œuvre de ce qu’ils écrivent. Une fois parvenu au pouvoir, ils oublient ce qu’ils avaient couché sur le papier et ils s’étonnent ensuite de leur perte totale de crédibilité. J’ai toujours voté à droite, mais à chaque fois que l’UMP et ses affidés sont parvenus au pouvoir, j’ai eu la désagréable sensation d’appartenir à l’opposition. Pourquoi ? Parce que l’UMP gouverne systématiquement au centre et non à droite !

    2 – la seconde fut plutôt positive. En effet, pour une fois qu’un membre de l’UMP trouve le courage de briser le tabou européen, c’est suffisamment rare pour être noté, voire applaudi. Néanmoins, je me pose une question, mais elle est capitale : quel est le poids de M. Wauquiez au sein du parti ? Faute de pouvoir y répondre, et pour la première fois de ma « carrière » d’électeur, je ne voterai pas UMP aux européennes. Je n’ai aucune envie de voir mon vote transformé en blanc-seing sur ce sujet crucial. En effet, bien plus que la traditionnelle scission entre droite et gauche, je pense que la question européenne sera (est déjà) la matrice de tous les schismes politiques.

    Bonne journée.

  10. michel43 dit :

    TOUS des hypocrites, et faux culs , les électeurs on compris cela depuis longtemps. il y a 13 ans..Mais le front national , osait le DIRE..LUI? plus de frontieres, c »est la porte ouverte au Monde entier,A la RACAILLES, au Mafieux qui sont partout, dans tout les pays Européens.UMP..PS furent MUET, lorsque le peuple de FRANCE a voter NON au référendum et se sont assis sur la volonté populaire, qui a le courage de dire que nous avons chez nous, des centaines de milliers de Roumains, Egytiens,Syriens, Lybiens, et ceux de Mayotte,, Merci Sarkozy,Iraquiens et ceux des pays Arabes,grace a cette EUROPE sans frontieres, ? le peuple est pour l »EUROPE, PAS CELLE..LA? a t »il soutenu, Baroin sur le droit du sang pour l »Outre-Mer, bien sur que NON, cars AUCUN politiciens n »ose parler de se qui se passe la bas? se n »est l »Europe qui est malade, Mais se sont les politiciens hypocrites ,genre Wauquiez qui sont en phase final,cars les urnes vont parler, les temps change,,MAIS ,ON SE FOUT DE QUI? voyez ceux de l »UMP ou du PS ? les mémes pantins qu »il faut casser quelque pars? genre MUSELIER ..et autres vieux chevaux de RETOUR, Comme pour NKM-l »UMP va encore se retrouver avec de sérieux problémes.. l »EUROPE est un foutoir volue pars des NULS, dés le début:nous étions pas pres a affronter la concurence des pays Européens et la Mondialisations a fait le reste? les Multinationales doivent remercier, c »est politiciens de tout bords, EUX, on fermer leurs usines, et on fait fabriquer AILLEURS,a Bas cout.. et le résultat ,,est formidable, le tirroir caisses est plein ,EUX n »on pas de PATRIE, seul l »argent est ROI? je pense que les droites National,vont rentre en FORCE a Bruxelles, pour remettre de l »ordre dans ce foutoir….ATTENDONS le résultat………..

  11. Ribus dit :

    Quel sens de l’anticipation ce Wauquiez! Il a surtout vu que Marine Le Pen sera peut être entre 25 et 30 % le 25 mai et çà commence déjà à lui faire mal où je pense. En somme, Wauquiez, c’est un peu le pyromane qui commence à crier « au feu » lorsqu’il s’aperçoit que sa voiture commence à brûler à côté de l’incendie qu’il a lui-même allumé.

    Sans flagornerie, j’ai plus d’estime pour vous, Maxime, que pour lui qui se réveille bien tardivement. Etre très instruit et très intelligent n’est pas suffisant pour faire un grand politique.

    Vous écrivez : »Les temps changent, et parfois en bien » Exact, c’est la colère et la revanche du peuple.

  12. Cher M. Tandonnet,

    Je suis abasourdi par l’hommage national à M. Baudis.

    Pourquoi les fastes de la république pour un homme politique de troisième rang????

    Que cache toute cela?

    La mauvaise conscience de la classe politique suite aux rumeurs qui l’ont frappé?
    Ou bien des choses beaucoup, beaucoup plus sombres???

    Abasourdi! J’ai désormais la certitude que la classe politique de ce pays et les élites administratives, culturelles et médiatiques sont pourries jusqu’à la moelle.

  13. MICHAUD Alex dit :

    Mieux vaut tard que jamais, il aurait du le dénoncer quand il était au pouvoir, car c’est toujours plus facile dans l’opposition, quand on est minoritaire, et juste avant des élections européennes… Toujours dans la posture, qui ressemble à de l’imposture.
    S’il est sincère, il faut soutenir la tribune de Jean ARTHUIS, dans Figaro-Vox du 10 Avril 2014, qui relève Sept bonnes raisons de s’opposer au traité de libre-échange transatlantique, entre l’UE et les E-U.

    Tout comme, il convient de souligner que le préféré de l’UMPS, Alain JUPPE, vient de conclure un accord de direction avec le PS, pour la Communauté Urbaine de Bordeaux, qui réserve sept places de vice-présidents au PS, dont la première vice-présidence. N.SARKOZY aurait du le laisser dans son exil bordelais, comme CHABAN-DELMAS, après sa défaite à la présidentielle de 1974. Mais il est vrai que la droite molle est aussi une fausse droite!

  14. Frederic_N dit :

    J’ai bien aimé Wauquiez ce matin, notamment quand il s’est départi du jeu politicard de l’opposition systématique
    Mais si on veut débattre sincèrement de l’Europe, il faut le faire de façon sérieuse, et surtout informée sur le plan économique
    Et autant on peut comprendre que l’Europe ait à changer de politique en matière d’immigration – il n’y a aucun lien obligatoire entre la liberté du commerce et l’abandon des frontières ( c’est même le contraire qui s’est passé en Europe pendant des siècles), autant on peut imaginer un noyau dur plus intégré, autant je ne comprends pas les partisans du retour au protectionnisme. Pour deux raisons : la première est qu’on est toujours perdant à ce genre de choses. Mais la seconde est plus fondamentale : si on veut approfondir l’Europe alors il faut accepter l’idée que les intérêts de la communauté passent parfois avant les siens à court terme.
    Or aujourd’hui la zone Euro est gagnante dans la mondialisation ; car non seulement elle est excédentaire dans son commerce extérieur , et même largement, mais elle peut financer sa dette avec des taux extrêmement bas.
    Nous sommes le seul pays déficitaire et pour une raison que nous connaissons tous : ce n’est pas l’euro, ce n’est pas Maastricht, ce n’est pas Merkel, ce n’est pas Bruxelles le responsable de notre actuel déclin , mais nous mêmes, et seulement nous mêmes. C’est nous qui avons accepté ( malgré nous dans ce blog ) l’étatisme Français et son déni de la réalité. Et cet étatisme s’est financé grâce à la solidité de l’Euro soit dit en passant ( ce qui était ni plus ni moins que le projet de Mitterrand). Partant de là la pire des choses – sur le plan économique – serait une Europe qui nous protègerait nous et nous seuls et ne nous inciterait pas à faire les réformes que nous devons faire . Nous y perdrions sur tous les tableaux et notamment sur ce reste de crédibilité de notre pays…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s