« France unie », version Figaro-vox

Voici la version longue de mon billet sur « la France unie », publiée par le Figaro vox. http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/03/26/31001-20140326ARTFIG00352-de-francois-mitterrand-a-francois-hollande-que-reste-t-il-de-la-france-unie.php

Elle tient compte des observations qui m’ont été faites par vos commentaires et je tiens à en remercier les auteurs!

Maxime TANDONNETimages

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour « France unie », version Figaro-vox

  1. Mich dit :

    @ Annick
    Un grand merci pour apporter ces extraits ici! J’en avais entendu parler des dizaines de fois, mais je n’avais jamais lu directement le texte ! Impressionnant de voir à quel point le discours a changé entre 1990 et les années 2000..
    Ce qu’il serait maintenant intéressant de savoir, c’est qui sont les individus au sein du RPR et de l’UDF qui ont le plus contribué à la diabolisation des valeurs patriotiques et au changement de discours. Et donc lesquels ont permis aux PS de connaitre un triomphe idéologique.

    Maxime, n’auriez vous pas une petite idée sur ces individualités ?

  2. MICHAUD Alex dit :

    A l’occasion du Centenaire de la Grande Guerre et pour évoquer l’Union Sacrée, une exposition va se tenir du 9 Avril au 31 Aout 2014, au Musée des Lettres et Manuscrits, 222 Bd Saint-Germain dans le 7ème à Paris: Entre lignes et tranchées, les vrais mobiles de la Grande Guerre, avec des rapports de tranchée du Capitaine de Gaulle.

    – Pierre RENOUVIN. La Première Guerre mondiale. PUF/Que sais-je?
    – Christophe PROCHASSON. Introduction à l’histoire de la France au 20ème siècle. Repères/La Découverte
    – André BOURACHOT. Joffre. De la préparation de la guerre à la disgrace, 1911-1916. Bernard GIOVANANGELI
    – Roger FRAENKEL. Joffre, l’ane qui commandait des lions. Été 1914: 300.000 morts en trois semaines. ITALIQUES.

  3. Frederic_N dit :

    Votre tribune est excellente . Car l’argument qui dit
    « : Quelques sujets qui concernent l’avenir de la Nation pourraient être placés au-dessus des alternances et faire comme dans d’autres grandes nations européennes – le Royaume-Uni par exemple – l’objet d’une entente ou au moins d’une discussion entre les divers courants politiques: l’avenir de l’école, la maîtrise de l’immigration, la réussite de l’intégration, la sécurité ».
    Cet argument peut vraiment être entendu au-delà de la seule UMP

  4. Ribus dit :

    C’est un beau texte d’un patriote qui aime sa Patrie. Merci maxime. Maintenant, il faut convaincre vos amis que ce mot de « patriote » n’est pas ridicule et qu’il est absolument nécessaire de mettre « com  » devant pour parler aux électeurs qui sont premièrement des citoyens et souvent des patriotes ….

    Je sens, confusément, qu’on avance.

  5. michel43 dit :

    Félicitations Maxime c’est vraiment bien lisser? SI…SI

  6. fleur dit :

    Je ne sais pas quel sera l’écho de votre tribune mais je la trouve importante… Nous avons besoin de nous regrouper, voilà ce que cela dit! Au-delà des idéologies, retrouver nos valeurs communes. Merci.

  7. Annick dit :

    Je reviens vers vous juste pour un petit rappel des « valeurs » du RPR :

    “Valeurs actuelles” a retrouvé les propositions chocs des états généraux de l’opposition RPR-UDF sur l’immigration. Pour la plupart “oubliées”.

    « La France ne peut plus être un pays d’immigration », elle « n’est pas en mesure d’accueillir de nouveaux immigrants »… Voilà, entre autres, ce à quoi s’engageaient la droite et le centre, en cas de retour au pouvoir, à l’occasion de ses “états généraux de l’opposition” (RPR et UDF, transformés en UMP) consacrés à l’immigration, des 31 mars et 1er avril 1990 à Villepinte.

    Parmi les participants : Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Michèle Alliot-Marie, Roselyne Bachelot, Alain Juppé, Gérard Longuet, mais aussi… François Bayrou. Co­responsable, au nom du RPR, de cette convention, c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui a cosigné (avec Alain Ma­delin) la préface du compte rendu de 39 pages publié à cette occasion.

    Affirmant que « la France ne doit pas être considérée comme un simple espace géographique sur lequel plusieurs civilisations pourraient coexister » et dénonçant le « faux antiracisme militant », ce qui est depuis devenu l’UMP en appelait alors clairement à « la fermeture des frontières » et à la « suspension de l’immigration ». Loin, très loin, du “contrôle régulé” et de “l’immigration choisie” aujourd’hui défendus…

    Pas question non plus de « régularisation au cas par cas » pour les « clandestins » (on ne parlait pas alors de “sans-papiers”). Seule solution envisagée : une politique assumée d’expulsions : « On ne peut tolérer que des clandestins puissent rester en France. […] Il faut tout mettre en œuvre pour que les décisions de reconduite à la frontière soient effectives. » Vingt ans après, en 2010, Éric Besson, alors ministre de l’Immigration, reconnaissait pourtant que près de 80 % d’entre elles n’étaient pas exécutés…

    La suite ici :
    http://www.valeursactuelles.com/politique/immigration%E2%80%86-quand-droite-%C3%A9tait-tr%C3%A8s-droite20121026.html

    Où est l’UMP aujourd’hui ? Fagocitée par les (mauvaises) idées de Gauche.
    Ils ont perdu leur vertu, leur noblesse. Ils sont déconnectés de la réalité, et donc des Français.

  8. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Je reprends un extrait de votre article du Figaro, vous dites :

    Quelques sujets qui concernent l’avenir de la Nation pourraient être placés au-dessus des alternances et faire comme dans d’autres grandes nations européennes – le Royaume-Uni par exemple – l’objet d’une entente ou au moins d’une discussion entre les divers courants politiques: l’avenir de l’école, la maîtrise de l’immigration, la réussite de l’intégration, la sécurité. Bref, la «France unie» ne doit pas être seulement un mythe mais donner lieu à des réalisations concrètes.

    Oui, mais vous oubliez une chose, fondamentale :
    se sentir « chez soi » en France, et non pas bafoués au profit d’individus à la double, voire triple nationalité qui viennent nous donner, eux aussi, des leçons de morale.

    Quant au gouvernement d’union nationale, c’est la fin de la démocratie, la captation de la souveraineté du peuple au profit d’apparatchiks qui ne songent qu’à sauver leur fromage.

    Bien à vous,

    • Annick, comme vous l’avez vu je ne plaide pas pour un gvt d’union nationale qui n’aurait aucun sens, mais une règle du jeu, ce qui est très différent.
      Maxime

  9. MICHAUD Alex dit :

    Pour ma part, je me retrouve parfaitement dans le constat idéologique fait par Paul-Marie COUTEAUX, sur FigaroVox du 3 Février 2014: A la recherche d’une vraie droite. Son bilan est le bon! Sa pensée féconde détaillée dans ses ouvrages:
    – avec Nicolas DUPONT-AIGNAN: Ne laissons pas mourir la France. Albin MICHEL
    – De Gaulle philosophe: le génie de la France, tome 1, et La colère du peuple, tome 2, Jean-Claude LATTES
    – De Gaulle, espérer contre tout. Lettre ouverte à Régis DEBRAY. XENIA.

  10. MICHAUD Alex dit :

    Votre analyse est fouillée, meme si le rappel du passé historique ne suffira pas à faire changer les mentalités et à transformer le pays. Si l’association centriste d’ouverture créée lors de la réélection de F.M. n’existe plus, votre démarche rejoint celle de l’ex-élu RPR, Marc FRAYSSE, qui est le fondateur d’une association de réflexion homonyme, que vous pouvez placer en lien. Il est aussi l’auteur d’un livre-programme: De Gaulle: l’homme de 2012? Le Cherche-Midi.
    Sa devise: Pour un nouveau gaullisme social et solidaire. FRANCE-UNIE.FR

    Comme pour GAULLISME.FR, vous pouvez ajouter GAULLISME.NET de Mr Laurent de BOISSIEU, qui est unanimement reconnu comme un site de référence en la matière. Il a publié un livre d’entretien avec un gaulliste historique: Jean CHARBONNEL.
    – Pour l’honneur du gaullisme, contre-enquete sur un héritage. RIVENEUVE.
    – Jean-Christian PETITFILS. Le gaullisme. PUF/Que sais-je?
    – Collectif. Le moment 1940. L’HARMATTAN.

  11. le chouan dit :

    exvcellent !

  12. François dit :

    Si je peux me permettre, M. Tandonnet, je vous conseille de :

    1 Mettre les liens non sous la forme d’adresse d’une adresse complète, mais associé à un texte (vous pouvez même placer une infobulle au survol de la souris) ;
    2 faire en sorte que vos liens externes s’ouvrent dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre. Cela permet de retourner plus facilement vers votre blog.

    Ne sachant pas sous quel logiciel vous utilisez et si le langage HTML 5 ne vous rebute pas trop, je vous donne un lien qui explicite tout cela :

    http://fr.openclassrooms.com/informatique/cours/apprenez-a-creer-votre-site-web-avec-html5-et-css3/cas-pratiques-d-utilisation-des-liens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s