L’enfumage

sans-titreLes commentaires de presse et de radio se livrent à une extraordinaire campagne de désinformation sur les résultats des municipales. Un seul constat revient partout : « percée du FN ». Or, si ce mouvement obtient des succès évidents dans une poignée de ville, son score global est de 4,65%. Au-delà de quelques communes, peut-on vraiment parler d’une percée ou d’un raz de marée? Aux élections municipales de novembre 1947, le RPF, mouvement créé quelques mois auparavant par le général de Gaulle (le parti lepéniste existe lui depuis 40 ans), obtenait 35% des suffrages provoquant un séisme dans la classe politique française. Voilà ce qu’on peut appeler une percée, un raz de marée d’un mouvement gaulliste qui sur le fond était d’ailleurs à l’opposé du FN anti-gaulliste de toujours. Aujourd’hui, nous assistons plutôt à une « poussée » du FN,  mais ce n’est pas la première, loin de là (1988, 1997, 2002). Le matraquage excessif sur ce parti est l’arbre destiné à cacher la forêt. Etrange silence du monde médiatique sur le résultat global du scrutin d’hier : 47% pour l’UMP et se alliés, 38% pour le PS et affiliés qui s’effondrent. Faut-il pour autant triompher ? Se dire que l’alternance est en marche ? Peut-être, espérons-le, mais le véritable enseignement de ce scrutin, c’est un taux d’abstention phénoménal pour une élection municipale : 38,1%.  Il marque une fois de plus la cassure entre le monde politique dans son ensemble et la population, ainsi que la lassitude des Français. Je discutais hier avec l’un de mes amis qui s’était abstenu pour la première fois de sa vie : par dégoût général. Les Français ont pris acte depuis longtemps de l’incapacité des dirigeants à régler leurs problèmes de chômage, d’insécurité, de pouvoir d’achat. Ce n’est pas tellement cela qui les pousse à s’abstenir. Mais ce qu’ils ne supportent plus, c’est le mépris qu’ils ressentent de la part des dirigeants et des élites. Nous en avions une belle illustration hier soir sur TF1 quand un ministre a osé affirmer devant des millions de spectateurs que le chômage des jeunes était en voie d’amélioration. Quelle insulte pour les parents qui voient leurs jeunes, même diplômés, errer des années de stage en stage pour des rémunérations 3 fois inférieures au SMIC et interdits d’avenir. Mensonges, sectarisme fanatisé, mauvaise foi, haine tous azimuts, mépris généralisé,  violence des polémiques, négation des faits, fuite devant la réalité, morgue prétentieuse, l’invraisemblable obsession de s’accrocher aux places,  esprit totalitaire. D’où l’abstention sanction, l’abstention dégoût…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour L’enfumage

  1. Alexandre dit :

    dissident tenez pour mieux comprendre sur quoi repose la méthode de calcul

  2. dissident dit :

    Alexandre, je ne comprends pas ce que vous voulez dire par rapport a mon message, je ne confonds rien, c est mr Tandonnet qui melange pourcentage par rapport aux exprimes et pourcentage par rapport aux inscrits alors je le repete que le fn n etait present que dans 600 communes, quant a la place du fn dans les debats post electoraux, si ca amuse les journaleux de jouer a faire peur ca les regarde, mais ca marchera de mmoins en moins a mon sens

  3. Alexandre dit :

    @dissident ne confondez vous pas le % de voix obtenus avec autre autre chose ?

    Et puis de toute façon le score du FN moi m’indiffere, nous sommes dans une élection locale et chacun est libre de choisis son maire ( encore heureux ) il est pénible de voir le débat s’articuler qu’autour du FN .

    La gauche n’a rien d’autre à dire .. le FN, serait il responsable de tous les mots de la sté ? mais n’oubliions pas qui gouvernent par ailleurs cet acharnement a lutter contre le FN sous entends que les électeurs sont inconscient, cons, idiots et seules les politiques dans les chapelle savent ?

    Il faut arrêter, le problème n’est ni le FN ni les Francais .. le Problème est Ces hommes politiques, observez les débats dans les médais , pas un seul instant on a pu imaginer que Marseille c’est Mennucci qui est rejeté ( la personne ) ou même Béziers …la faute elle est ailleurs, la faute elle serait dans le mauvais choix des Francais …convenez qu’il serait plus juste d’oublier les chiffres et de leurs demander de CESSER de nous prendre pour des débiles

  4. Anonyme dit :

    Maxime,

    Effectivement, je comprends cette statistique alors, elle sort de la meme calculette qui compte moins de délinquence en France.

    Bonne journée

    Willy

  5. michel43 dit :

    UNE fois de plus, les irresponsables de la droite Molle et son hypocrites ,Magouilleur en chef..a la Mémoire courte, LUI qui a participé au FRONT REPUBLICAIN a HENNIN, nous fait le coup du NI..NI ? les derniers sondages, PROUVE que les adhérents, sympathisants, ,sont pour un accord avec ce parti REPUBLICAIN ,qui est le FRONT NATIONAL. Que cela ,plaise ou NON; se ne sont pas les élites ou conseillers, qui décide pour le PEUPLE, qui ne les écoutes plus ? pour qu' » une entreprise tourne, il faut que le personnelle adhère et sois derrière, celui qui la dirige. Les politiciens, de tout bords, font tout le contraire? voyez leurs adhérents, il les quitte de plus en plus, PAS grave, puisque l’État les subventionne, tout comme les syndicats ,subventions, la presse, subventions, LE vote de Dimanche, va servir, COPE–FILLON, vont continuer a se planter des laguiole dans le dos , .HOLLANDE va Remanier le gouvernement, Pour Rien ,;puis les Européenne, LA SERA le changement ,A moins que la RUE en décide autrement

  6. dissident dit :

    plus c est gros plus ca passe! comment pouvez vous citer un chiffre pareil pour le fn alors que ce parti n etiait present que dans 600 communes sur 36000, calculez le score dans les 600 COMMUNES ET VOUS NE TROUVEREZ SUREMENT PAS 4 POUR CENT : ! c est un peu indigne de vous ce genre de calcul tordu

  7. fleur dit :

    La seule chose que je constate:
    – des gens ayant dû fuir les colonies et pour le moins méfiants vis-à-vis de l’islam
    – des poujadistes anti-impôts, anti-charges sociales et anti-état
    – une minorité de cathos réacs tradis détestant la république anti-chrétienne
    bref, des « fascistes » ont monté un parti décrié par l’ensemble de la classe politique. Or ce parti ramène de plus en plus de monde, ou du moins semble se trouver « au centre du débat ». Pourquoi? Le discours du FN a-t-il vraiment changé? Ou bien est-ce juste l’époque, le « paradigme » qui ont changé: 1°) il se trouve qu’en 40 ans, l’islam est devenu une force politique supérieure qui impose ses règles de vie à la société Française 2°) il se trouve qu’en 40 ans, les impôts et les charges (et même les dettes) sont devenues excessives comme le dit souvent BFM 3°) il se trouve qu’en 40 ans, la république s’est mise à mépriser souverainement les chrétiens, (indifférence aux dégradations devenues quotidiennes, subvention de Femen, soutien du jihad en Syrie etc.) (L’insécurité est devenu entre temps un thème du FN, que toutes autres les forces politiques en présence ont voulu nier. Les farceurs. De même pour le chômage. Et ils nient aussi! Ou prétendent que ça s’arrange!)
    Alors pourquoi a-t-on envie de dire que le FN est « au centre »? Ben parce qu’il draine des gens de toute sorte, droite et gauche, qui trouvent que les sujets historiques du FN sont justement ceux qui sont importants aujourd’hui. Il est au centre des débats!!
    A l’opposé, on a le « centre normal » genre UDI ou Bayrou, « vive l’Europe, vive l’humanisme, tout le monde il est beau il est gentil (sauf les gens qui ont un caractère emporté, ceux-là on les déteste, c’est physique), et il n’y a pas de hiérarchie de valeurs, ça n’existe pas, car tout se vaut et on croit, très fort, en l’homme ».
    Voilà pourquoi l’UMP ne peut pas gagner. On nous serine que les élections Françaises se gagnent au centre. Mais au centre de quoi?
    Maintenant tout le monde ressent bien un malaise parce que certains thèmes qui étaient censés rester dans les poubelles de l’histoire, ressortent, tel le squelette bondissant d’un placard.
    Les solutions ne peuvent être trouvées dans des clans poussiéreux mais il faut bien se mettre à avoir une vision commune des problèmes posés et surtout, en parler.
    En tous cas, il y a eu du succès pour des listes indépendantes.

  8. Ribus dit :

    Votre papier, M. Tandonnet est paradoxal et je dois admettre que je ne vous suis pas très bien. On sent une sorte de soulagement dans la poussée que vous estimez relative du FN, ce que contestent plusieurs personnes sur le blog.

    Dans une démocratie « normale », une bonne performance du FN, qui est un parti politique légal aux municipales devrait être un non-événement. Dans un pays « normal » ce parti devrait donc avoir des maires mais aussi un groupe parlementaire à l’Assemblée et au Sénat, comme EELV et même le Front de gauche.

    Dans une République « normale », des alliances devraient être possibles entre FN et UMP tout comme le pratique la Gauche morale quand le PS met le tapis rouge aux gauchistes de EELV. Dans cette même république, un président « normal » aurait dû proposer un référendum au peuple sur le mariage pour tous ou l’immigration.

    Mais non, la France n’est pas une démocratie vivante, normale mais une oligarchie verrouillée, étouffée qui est très malade et meurt à petit feu.

    Les politiques en place, les médias, l’intelligentsia ont une bonne part de responsabilité mais aussi une partie de la haute fonction publique de ce pays.

    La percée du FN comme vous dites dans ce régime politique à bout de souffle ouvre une période d’instabilité politique qui peut s’avérer dangereuse non pas parce que c’est le FN mais parce notre système politique dysfonctionne complètement.

    Les successeurs du Général De Gaulle ont fait n’importe quoi avec les institutions qu’il nous avait données et ont eu une pratique politique dénuée d’exigence morale, de réflexion philosophique et historique. Je ne suis pas certain que la Vè république puisse tenir encore très longtemps.

    • Ben… Je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas Ribus. J’essaye de dire ce que je pense, c’est-à-dire que les leçons essentielles du premier tour des municipales sont de 3 ordres: une défiance envers la politique marquée par un taux d’abstention hors norme pour ce type d’élection; un effondrement du PS au pouvoir; une vague des républicains modérés qui vont prendre de nombreuses mairies. Mais pour faire oublier ces réalités qui lui déplaisent, le monde médiatique ne parle que d’une percée du fn qui est en réalité ponctuelle, limitée (ce n’est évidemment pas un raz de marée) et qui n’a rien de nouveau (1986, 1988, 1997, 2002). C’est tout ce que j’essaye de dire tout en admettant parfaitement qu’on voie les choses autrement! J’ajoute que personne à mon avis ne peut se réjouir d’une situation aussi délétère.
      Maxime

  9. Alexandre dit :

    juste une info … Najat valaud belkacem entre en seduction et met en garde les musulmans disant : les Mairie FN obligeront vos enfants a manger du Jambon …. personne n’a pensé lui objecter et les végétariens feront comment ?

    Quel bassesse,je suis un scotché de l’info, mais elle je ne supporte plus cette …porte parole

  10. Duff dit :

    Bonsoir Maxime,

    J’ai lu quelques commentaires et certains qui ne partagent pas votre avis sont parfois sensés. Parler de listes UMP ou PS pour des villes de moins de 1000 habitants n’a aucun sens or c’est que depuis peu le préfet doit coller une étiquette politique à des listes (souvent en se trompant) sans étiquette politique. Cette farce est un subterfuge grossier pour masquer l’ampleur du désaveu des partis de gouvernement. Tout comme la satisfaction de Copé à 20h alors qu’il n’y a pas de quoi claironner avec une abstention de 40% qui dit juste que les politiques de droite sont un tout petit moins sanctionnés et désavoués que leurs homologues de gauche : J’y étais attentif puisque j’ai pris la décision de ne pas prendre part aux vote comme c’est le cas depuis le 6 mai 2012.

    Ma thèse c’est le FN ne prend plus de voix à droite d’où sa mutation à gauche et le fait que lorsque la droite parle à nouveau au peuple pour affirmer des valeurs de travail aux classes laborieuses, ça donne le score de 2007. Un discours mou qui se couche face au politiquement correct des médias français conduit à la défaite, NKM peut fanfaronner elle aussi, on a vu hier que dans un contexte atroce pour la gauche, elle va bien prendre la claque annoncée.

    Enfin géographiquement il y aurait des nuances à apporter. Hénin Beaumont est peut être une terre de gauche mais la liste de droite n’atteint même 4%! Au même moment l’UMP retrouve des couleurs dans des régions imperméable au FN. L’UMP paie son absence de résultats sur les classes moyennes, le périurbain, là où notre économie souffre de la mondialisation comme on dit c’est à dire la lourdeur de notre économie, l’effrayante et écrasante fiscalité secondée par un euro trop cher pour une économie non compétitive.

    Sur ces derniers sujets je n’ai encore rien entendu de probant de la part des partis de droite et du centre. Alors oui en endettant une ville à l’attractivité et à la démographie en hausse pour refaire magnifiquement les quai de la Garonne et se faire réélire triomphalement à 60% au premier tour dans une ville qui avait voté Hollande à près de 55%, les Juppé et affiliés savent faire. Pour le reste de la France je suis nettement plus réservé…

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s