Le sens particulier des municipales 2014

imagesLa vie publique nationale ressemble chaque jour un peu plus à un trou noir où s’abîment nos idéaux, nos convictions, nos espérances. A quoi se résume-t-elle en effet ?

–          Une dictature des passions individuelles haineuses, le règne des règlements de compte, des détestations gratuites, de l’envie de tuer ;

–          Une personnalisation des enjeux qui frôle la bêtise quand les jeux de personnes et d’ambitions l’emportent sur tout le reste ;

–          Un monde sans foi ni loi, nihiliste, où absolument tous les coups sont permis, y compris les pires horreurs, non pas sanglantes (puisque notre époque a Dieu merci horreur du sang), mais au regard des valeurs et des principes démocratiques ou de la simple éthique et sens du respect d’autrui ;

–          Un néant politique total, l’absence de tout sens de l’avenir, du bien commun, d’idéal, de programme, de projet.

–          Un sectarisme sans précédent, une guerre civile froide qui touche à des niveaux d’absurdité jamais atteints dans la mesure où elle repose sur du vide ;

–          Un univers névrotique, franchouillard (au mauvais sens de l’expression)  replié sur lui-même, à courte vue, incapable de tout recul, de prendre de la perspective, d’ouvrir les yeux sur la vaste monde et sur l’histoire ;

–          L’absence de perspectives d’avenir : nulle personnalité nouvelle n’est là pour incarner l’espoir (M. Juppé et M. Fabius, en tête des sondages d’opinion, ne représentent pas vraiment la nouveauté…), nul courant, nulle équipe, nul programme ne semble émerger.

Est-ce le reflet global d’un pays qui s’effondre dans son ensemble, en particulier sur le plan intellectuel, celui de l’esprit critique ? Est-ce une grande illusion médiatique, un écran de fumée recouvrant un pays qui regorge de créativité, d’énergie et de dynamisme ? Pour tout dire, je n’en sais rien… Mais je trouve que les élections municipales offrent une respiration, une bouffée d’air frais – faute d’être forcément pur – dans ce climat morbide. imagesLes mairies sont un lieu où s’expriment l’engagement au service d’autrui, le sens des projets concrets et réalistes, la modération et le dialogue – en dehors des clivages partisans – l’ambition de se rendre utile.  Bref, la tentation de l’abstention aux municipales pour punir la classe politique (que je dénonce dans le Figaro du 21 mars) est à mes yeux un contresens. Je suis d’ailleurs de plus en plus convaincu qu’un éventuel renouveau du pays partira non pas du « star system« , mais de la base, du terrain, des citoyens qui s’engagent dans la discrétion et l’anonymat en faveur de l’intérêt général.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Le sens particulier des municipales 2014

  1. michel43 dit :

    si vous le permettez: Maxime, comme je ne suis plus le bienvenu, cars MOI, je n « ayant pas la langue de bois, Nous vous avions prévenu, .. Relisez TOUS se que j’écrivais, avant d’être exclut. .je n » en tire aucune gloire, étant de la droite Molle, qui est irresponsable, et n’ose pas regarder la vérité en face. n’acceptent pas d’écouter ,ceux qui sont de la FRANCE du MILIEU? MERCI a certains d’avoir eu le courage, de faire ,comme MOI. Dire la vérité sur la situations réel de notre pays; AU REVOIR

  2. MICHAUD Alex dit :

    Après les municipales, les européennes en Juin. Pour voter en connaissance de cause et réfléchir à notre avenir collectif: colloque sur l’Europe-marché ou Europe-puissance le Samedi 26 Avril 2014 à l’ASIEM, 6 rue Albert de Lapparent, Paris 7ème, de 15h00 à 19h00. Métro Ségur, entrée 8E.

  3. Duff dit :

    Maxime,

    Aujourd’hui je m’abstiens. Je n’ai pas voté depuis le second tour de l’élection présidentielle. Pour plusieurs raisons : Je ne politise pas autant que les opposants le souhaiteraient des élections locales, de fait, ma mairie UMP de Suresnes est mal gérée, les impôts y sont astronomiques, et je serais lyonnais je voterais probablement pour M. Colomb. Je serais habitant de Levallois Perret j’aurais du mal à voter pour Balkany… Tous les gens honnêtes savent que c’est une supercherie que de nationaliser les enjeux municipaux.

    En revanche je suivrai avec attention certains résultats : Les listes de Charles Beigbeder en particulier tout comme les quelques villes qui ont la chance d’avoir contrairement à chez moi, des listes estampillées « nous citoyens » de l’excellent Denis Payre.

    Au final je m’abstiens, je n’ai pas le temps de m’impliquer personnellement, réponse que je fais à ceux qui me reprochent mon positionnement et du coup à mon non-implication personnelle sachant que je suis un suiveur acharné de la vie politique, reproche que je trouve particulièrement juste. Je ne suis pas sûr qu les politiques élus se soucieront ou non du fait d’avoir recueilli un faible nombre de suffrage, c’est la limite à mon sens de ma démarche. Néanmoins il me semble que la tâche est rendue compliquée à un « élu » de faire passer une loi qui déchaîne les passions alors même qu’il a été élu sur le fil vis à vis d’une majorité défiante. S’il le fait quand même, il prend le risque d’être battu ce qui est la démocratie.

    Je me trompe peut être mais je crois qu’en 2014 la défense de ce système imparfait qu’est la démocratie m’oblige à rester chez moi.

    Cordialement

  4. le chouan dit :

    bonjour, pour moi il n’y a qu’une recette, vous connaissez le premier ingrédient, je me suis déjà exprimé la-dessus et il me semble qu’en une semaine les faits parlent d’eux-mêmes.
    le second est la disparition pure et simple de l’UMP !
    l’offre doit se recomposer non seulement avec des personnalités différentes et qui parfois font bien leur preuves en mandats locaux, gardons aussi celles qui, UMP à l’heure actuelle, sont reconnus pour leurs compétences et leur probité. En outre, il faut rompre totalement avec le manque de programme et de vision à long terme, dire la vérité aux Français avoir la force de la rupture avec toutes les pratiques qui ne correspondent pas ou plus avec nos idées et après cela les Français choisiront en toute connaissance de cause. Quand au tandem Juppé/Bayrou évoqué ces derniers jours, il fait rêver…. alors il me tarde de crier, l’UMP est morte, Vive……

  5. Tailhades dit :

    Cher Monsieur Tandonnet,
    Communiquer implique un langage commun, aussi la lecture de votre intéressant texte du 22 mars (quel anniversaire !) provoque-t-il chez moi une double interrogation. Avons nous un langage commun en France ? Vous nous dites « un trou noir où s’abîment nos idéaux, nos convictions, nos espérances… »Quels sont-ils ? Sont-ils les mêmes pour ceux qui restent attachés à Hollande (17%), ceux qui suivent l’UMP ou Marine Le Pen, pour ceux qui adhèrent au Front de Gauche ?
    Vous nous dites de voter le 23 : « je suis de plus en plus convaincu qu’un éventuel renouveau du pays partira non pas du Star System mais de la base, du terrain… »
    Je vois dans votre espoir une réminiscence de la thèse de Maurras qui opposait « le pays réel au pays légal ». Mais que reste-t-il aujourd’hui de ce pays réel, sur quoi peut-on espérer le voir se fédérer, sur quelles valeurs : la famille ? la nation?
    Bref si vous avez raison d’espérer, sur quoi, sinon sur qui ?
    bien respectueusement

  6. Frederic_N dit :

    Bonjour
    Il y a beaucoup de choses dont nous souffrons et qui ressemblent aux maladies qui frappaient les pays de l’est il y a trente ans. Et je vous encourage à relire les écrits des dissidents, de Havel notamment.
    Nous avons l’illusion , parce que nous vivons dans l’idéologie « jacobine » qu’un Etat hyper-développé est une garantie d’unité de la société. En fait c’est le contraire qu’on montré les pays de l’Est. L’état hyper-développé – même et surtout quand il est bien intentionné, atomise la société , détruit la cohésion des groupes, détruit l’espace public. Dans les pays de l’Est cela ressemblait tous les jours un peu plus à un monde sans foi ni loi.
    Comme disait BHL c’était la barbarie à visage humain..
    Pendant longtemps nous avons compensé cette situation grâce aux tensions sociales. Même sous le mode lutte de classe , elles introduisait des logiques de débat et de conflit qui concernaient la société et non l’Etat. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui . ..
    In fine c’est cela qui nous arrive

  7. Cher M. Tandonnet,

    Je suis extrêmement frappé par le fait que votre blog reste un havre de paix et de sérénité malgré son caractère politique. Les commentaires y sont toujours positifs et les commentateurs ne s’insultent pas entre eux… Mais peut-être que vous veillez au grain par une modération intelligente et mesurée.

    En effet, beaucoup de blogs ressemblent à la vie politique que vous décrivez et sont de véritables foires d’empoigne.
    Je viens de le vivre sur le blog d’un célèbre psychiatre où j’ai essayé de défendre, bien maladroitement il est vrai, et de manière un peu provocante, ma foi catholique.
    Simplement parce que je défendais une certaine rationalité de la foi, on m’a traité d’obscurantiste, on a essayé de forcer l’auteur du blog à me censurer, on a menacé de me dénoncer pour racisme et discrimination à l’encontre des personnes homosexuelles…

    Faire référence à St Thomas d’Aquin et citer une lettre de Jacques Maritain à Jean Cocteau fait désormais de vous un dangereux extrémiste catholique…

    Une violence quasi hystérique s’est cristallisé contre moi et mon catholicisme…L’Eglise pourra-t-elle encore librement exister en France dans quelques années? Faudra-t-il trouver normal que les chrétiens soient agressés et que les Eglises soit profanées comme récemment à Paris, la Basilique de Montmartre et l’église de la Madeleine?

    Personne sur votre blog ne m’a reproché d’utiliser une certaine théologie politique et la Bible afin d’éclairer un peu les évènements que nous sommes en train de vivre. Même sans partager la foi catholique, il me semble qu’une approche théologique peut éclairer certaines choses. N’importe quel esprit libre le reconnaîtra.

    J’en conclus que la société française est dans un état de crispation proche de l’hystérie…Vous dites que notre époque a horreur du sang…mais elle peut très vite en retrouver le goût.
    Le lynchage publique de Nicolas Sarkozy s’apparente à un meurtre et à un lynchage publique…il en faut très peu pour que le sang coule réellement, j’en suis convaincu.

    Vous savez que je vais voter FN demain…et vous respectez mon choix, je vous en suis infiniment reconnaissant…vous ne m’insultez pas, vous essayez de comprendre et d’analyser.

    La France ne peut plus se permettre de continuer avec une immigration massive et invasive comme celle que nous vivons aujourd’hui. Je n’ose pas sortir de chez moi après 9h00 du soir, est-ce normal? Ma vielle mère de 88 ans s’est fait voler dans son appartement par de faux plombiers et policiers, arnaque classique paraît-il…

    L’Europe devient une tyrannie, l’euro étouffe les économies du Sud. Des lois, des mesures plus stupides les unes que les autres sont appliquées et mettent en grave péril les libertés fondamentales : liberté d’expression, propriété privée, liberté de circulation, liberté d’entreprendre…

    Pour toutes ces raisons, demain, je voterai pour un candidat FN, qui représente particulièrement bien la région où je vis puisqu’il possède une entreprise à Genève et en France, petit entrepreneur qui s’est fait tout seul et qui ose s’engager pour sa ville.

    • theotimedesavoie, en réalité, je vous assure, je ne modère presque jamais les commentaires… (au début lors de la création du blog, un peu, mais maintenant quasiment plus…) Je pense que mes billets donnent le ton et qu’au fond, les personnes qui s’y retrouvent ont envie de partager des idées et non de s’insulter!
      Amitiés
      Maxime

  8. Le 19 avril à Nantes. Manifestation pour la réunification de la Bretagne

    Elle se déroulera avant le débat parlementaire sur la décentralisation.
    L’appel à manifester a été lancé à Nantes par Jean-François Le Bihan (Bretagne Réunie), Jonathan Guillaume (44=BZH) et Amélie Barrely (Bonnets Rouges Loire-Atlantique). Il fait suite aux déclarations du Président de la République qui avait évoqué un redécoupage des régions lors de sa conférence de presse du 14 janvier. Il s’inscrit dans le débat de la décentralisation à venir au Parlement. « Dans ce moment crucial pour la Bretagne, nous appelons les citoyens, les partis politiques, les syndicats, les professionnels de la société civile et agricole ainsi que les acteurs de la culture et des langues à venir manifester en nombre. » 
    L’acte III de la décentralisation doit permettre le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne, affirment les collectifs, rappelant combien la revendication reste d’actualité. « Depuis 1972, la mobilisation ne s’est jamais démentie contre l’amputation de la Bretagne entérinée par la création des régions administratives »
    En février dernier, le conseil régional de Bretagne a encore voté un vœu en ce sens, qui s’ajoute à ceux adoptés par 540 communes. Un récent sondage donne, dans les cinq départements, une majorité à l’idée de réunification. « 23 députés sur 37, mais aussi 10 sénateurs et 5 000 élus apportent leur soutien. »
    A 15 heures, place Bretagne
     La manifestation se déroulera le samedi 19 avril à Nantes. Elle partira à 15 heures de la place Bretagne, où elle reviendra après un parcours dans le centre-ville. Les organisateurs espèrent en 5 000 et 10 000 participants. 
     A ce jour, la manifestation est soutenue par les formations politique UDB, EELV, Breizhistance, Parti breton, et Breizheuropa. Et par plusieurs fédérations culturelles: Kevre Breizh, Institut culturel de Bretagne, comité Anne de Bretagne, Breizh impacte. La réunification fait partie des doléances des Bonnets rouges, rappelle la coordinatrice pour la Loire-Atlantique.  
     Le rassemblement du 19 avril sera précédé, le matin, d’un débat (10h, ancienne gare d’Etat) qui réunira les parlementaires Ronan Dantec, Paul Molac, Jean-Jacques Urvoas, ainsi que Christian Troadec (maire de Carhaix). 

  9. Sceptique dit :

    Qui sème le vent, fétide, récoltera la tempête, et ce ne sera pas volé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s