Petit témoignage sans importance

imagesComme le savent certains visiteurs réguliers de ce blog, j’ai travaillé à l’Elysée pendant 4 ans et demi comme conseiller pour les affaires intérieures du président Sarkozy. Le monde médiatique et politique tend aujourd’hui à réduire cette période à des affaires de caniveau. J’ai participé à une centaine de réunions au moins, parmi les plus sensibles, avec le président et les ministres, des dizaines de déplacements sur le terrain ou à l’étranger, entre mai 2007 et août 2011 autour du chef de l’Etat. Ma parole d’honneur, j’ai vu M. Patrick Buisson une fois, par hasard dans la cour d’honneur de l’Elysée; nous nous sommes croisés et avons échangé deux ou trois mots. J’ai le souvenir, déja lointain, d’une équipe au pouvoir autour du chef de l’Etat et du Premier ministre, obnubilée par la volonté de réussir, de « sortir la France de la crise », acharnée à réussir ses réformes, dans un climat excessivement fébrile en interne et un environnement extrêmement hostile, entre une droite protestataire haineuse et une opposition socialiste tout aussi furieuse. Les réussites et les progrès accomplis, que seuls les gens sectaires peuvent nier, se mêlent aux erreurs de cette époque, les nôtres, aux échecs et aux déceptions. C’est normal, cela fait partie du jeu du pouvoir. Rien n’est plus idiot que de croire qu’on peut changer d’un coup les choses autrement que par le travail intense et l’effort, par un remède miracle, un slogan, ou une baguette magique. Je garde en mémoire un mélange de grandes joies, de satisfactions et de vives souffrances aussi, que je ne revivrais pour rien au monde. Bien entendu des épisodes ont pu m’échapper, notamment après mon départ en août 2011. Pour autant, en 4 ans et demi, témoin privilégié, je n’ai jamais observé autre chose qu’une détermination de fer à faire avancer la France, dans un climat de pression intense et de travail, de jour, de nuit, le dimanche et toute l’année, comme je n’en ai jamais connu ni imaginé dans aucun milieu.  

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Petit témoignage sans importance

  1. Mich dit :

    @realitedeguisee1

    C’est avec grand plaisir que je vous laisse mettre ce commentaire sur votre blog.
    Je vous envoie ça par mail donc 🙂

    Cordialement,

    MF

  2. Mich dit :

    Maxime,

    Je vous crois sincèrement lorsque vous dite « je n’ai jamais observé autre chose qu’une détermination de fer à faire avancer la France, dans un climat de pression intense et de travail, de jour, de nuit, le dimanche et toute l’année, comme je n’en ai jamais connu ni imaginé dans aucun milieu ».

    Mais j’avoue me poser des questions…. Non quant à votre détermination à vous tous aux gouvernements et dans l’entourage de Sarkozy, mais quant à un certain nombre de vos résultats qui semblent en décalage total avec votre détermination à faire bien avancer les choses..
    Au point qu’on se demande si vous percevez encore totalement le réel (oui c’est un brin provocant mais je l’assume).

    Je me pose ces questions tout d’abord quand j’observe que Sarkozy n’a pas été réélu. Si vous aviez fait quelque chose de tellement substantielle dans certain domaine (et cela ne peut être autre chose que substantielle au vu de la gravité des tendances, sinon alors ça ne peut être positif), alors pourquoi ? pourquoi un peuple si ingrat ?

    Deuxièmement j’aimerai reprendre ici le commentaire que j’ai adressé en réponse à l’article de Henri Guaino sur Union Républicaine qui synthétise, je pense, très bien ma pensée.

    « Mr Guaino, ça ne sert à rien de s’attrister des divisions de notre pays si on ne va pas au fond des choses. C’est à dire si on ne va pas voir quelles les causes profondes des maux que vous décrivez : effondrement de la nation, renonciation à l’assimilation au profit du multi-culturalisme, absence de service militaire, communautarisme, chute du niveau à l’école, acculturation, oublie des grandes figures de notre passé dans les programmes d’Histoire, absence d’autorité des profs, explosion du cercle familial etc. etc. Tout cela entraine échec, exclusion, incompréhension, baisse de la cohésion nationale, appauvrissement économique, ghettoïsation, concurrence communautaire et donc concurrence victimaire. Cela entraine aussi la naissance d’une société individualiste, hédoniste, repliée sur l’entre soi, les amis de trente ans, qui oublie, comme vous le dites si bien Mr Guaino, ses devoirs et s’indiffère du sort de la Nation. En effet, il n’y a plus aucune institution pour servir de moule commun aux populations. Il n’y a plus que la consommation, le divertissement, l’ ‘entertainement’ comme disent les américains. Et chacun devient un parfait étranger pour l’autre.

    Mais tout cela vous ne pouvez le dire franchement, directement. Car vous savez que votre parti porte une responsabilité colossale dans le désastre. De tout ce que j’ai décris, l’UMP et ses ancêtres (RPR et UDF) y ont toujours joué une part plus ou moins proactive: en versant des centaines de millions dans les banlieues avec le plan Borloo, en laissant 200 000 immigrés rentrés tous les ans durant les 10 ans de haute fonction de Sarkozy (2002-2012). En balayant le service militaire sous Chirac. En faisant aucune réforme vraiment importante de cette Etat-providence qui finance à tords et à travers l’assistanat, l’immigration de peuplement et une fonction publique pléthorique alors que la crise de 2008 constituait une occasion sans précédent! En vous faisant aussi dominer idéologiquement par la gauche sur les question identitaires. En étant responsable de la victoire de Hollande puisque les millions d’électeurs FN qui se sont abstenus le 6 mai 2012 l’ont fait parce que Sarko n’avait pas tenu sa promesse de kärcher. En retirant Louis XIV et Napoléon des programmes du collège pour le remplacer par l’étude de pseudo civilisations africaines en 2011 sous Luc Châtel.
    Enfin l’UMP ainsi que l’ex RPR et UDF portent une responsabilité extrêmement lourde avec le PS dans la diabolisation des questions identitaires. C’est en effet avec une complicité niaise, fourbe et lâche durant les années 90 et 2000 que la droite traditionnelle a délaissé toutes les thématiques identitaires au Front national, devenant sans sourciller, ce ‘rempart républicain’ qu’appelaient de leur voeux des socialistes avides de destruction nationale et de métissage des races.

    Dans les décennies qui ont pavé ce qui constitue et ce qui constituera plus encore dans le futur, les heures les plus noires de notre Histoire (et je ne mâche pas mes mots car il s’agit ni plus ni moins que de la disparition de la substance de notre civilisation par un double mouvement concomitant de remplacement démographique et d’ ‘anomisation’ sociologique) l’UMP a toujours joué un rôle complice si ce n’est ouvertement actif. Les réformes intelligentes et nombreuses que l’UMP a pu faire (diminution de la fonction publique, réforme de la retraite) sont quant à elle bien trop légères, timides, petites, face aux enjeux et son écrasées, oui c’est le mot, par le poids des erreurs: ce ne sont pas des réformes mais des micro-réformes face aux enjeux.

    Alors s’il vous plait, ne venez pas vous plaindre maintenant Mr Guaino. Mais faite nous plutôt le mea culpa de votre mouvement.

    • @Mich,
      J’aimerais vraiment mettre votre commentaire sur mon blog car je suis d’accord avec vous a 90%.
      Afin de pouvoir mettre vos commentaire sur mon blog, je dois pouvoir mettre votre nom…donc je vous demande de me l’envoyer sur mon mail, editorial@realitedeguisee.com. Merci.
      Cordialement,
      J. de Guise

  3. Annick Danjou dit :

    Quant on vit dans une bulle bien protégée, qu’on n’a jamais connu les problèmes de chômage, de fin de mois difficiles, de salaires trop faibles, quant on ne connait pas le peuple, celui qui travaille, qui se lève le matin pour aller au boulot afin de gagner son salaire à la fin du mois en sachant que ce sera ric rac, quant on ne connaît que les ovations et les poignées de mains de ceux qui pensent qu’en votant pour vous, ils auront ce qu’il attendent, on ne peut pas faire avancer la machine et accomplir ce qui doit redonner de l’espoir aux citoyens. Et si je vous crois aisément Maxime quand vous racontez ce qui se passait au sein de l’équipe Sarkozy, je crois aussi que CERTAINS, qui se trouvent actuellement dans le gouvernement PS (que je ne peux pas supporter), auront aussi la sensation d’avoir fait tout leur possible pour améliorer les choses. Car à droite comme à gauche il y a des personnes qui se donnent pour but de bien remplir leur mission et c’est je crois ce que vous ressentez. Cependant, quand le chef se sent tout poussant, incapable parfois de se remettre en question ou de déléguer parce qu’il a du mal à accepter que tout ne vienne pas de lui, on ne peut pas progresser aussi facilement et aussi vite. Je dénonce ce qui se passe actuellement avec les écoutes et tout le bataclan, il n’y a pas d’autre mot. Je déteste cette gauche hypocrite, menteuse et prête à tout pour son maintien au pouvoir au lieu de se con,centrer sur le bien du pays et des citoyens mais, quand je revois Sarkozy, pour qui j’ai voté, comme hier lorsqu’il était à Nice, je me dis, non, plus jamais ça! Alors Maxime, il faudra qu’un candidat se détache du lot mais on ne le voit pas venir et surtout personnellement j’en ai assez de voir N Sarkozy empêcher les gens de son camp se dévoiler. C’est une marque de son caractère qui l’empêche de faire un bon chef d’état. Et nous avons besoin d’un vrai chef, courageux, ambitieux et aimant ses concitoyens au point de ne pas les assommer de taxes et d’impôts comme cela se passe actuellement. Regardez les commentaires des retraités actuellement sur certains sites, on est en train de les assassiner!!! C’est odieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s