Les chemins de l’apocalypse

imagesL’histoire s’écoule comme un grand fleuve qui ne remonte jamais son cours, mais les hommes qui la font ou la subissent ne changent pas beaucoup d’un siècle à l’autre. Le 2 mars 1914, tout juste, commençait l’un des pires scandales de l’histoire politique française, avec le début de la campagne de dénigrement de Joseph Caillaux par le  directeur du Figaro, Gaston Calmette, qui finira assassiné dans son bureau de plusieurs balles de revolver par la femme de l’homme politique. Pendant que le pays se passionnait220px-Henriette_Caillaux pour ce fait divers, une guerre qui devait saigner toute une génération, ruiner l’Europe et bouleverser le cours de l’histoire, se tramait dans les coulisses.

Pourtant, jamais plus qu’aujourd’hui la vie politique française n’a atteint un tel niveau de médiocrité. Elle n’est plus que scandales, indignations, jappements hargneux, menaces, coups de théâtre, démagogie, supputations débilitantes et annonces stériles, haine, impuissance et gesticulations cyniques. Des évènements d’une gravité inouïe se déroulent en ce moment à l’Est de l’Europe, en Ukraine, peut-être annonciateurs d’une déstabilisation générale, mais cela ne semble en aucun cas troubler le traintrain minable de la classe politico-médiatique française. Un jour, même lointain, des événements titanesques vont se produire et nous exploser à la figure;  n’étant pas devin, pas plus que nos anciens de 1914 qui n’ont rien vu venir, nous ne savons pas ni d’où, ni quand, mais ils se produiront un jour, même lointain, cela ne fait guère de doute. Les aboyeurs, les démagogues, les pantins de la télévision, des cabinets et des états-majors politiciens partiront alors se planquer. Et voulez-vous parier, ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer, d’une manière ou d’une autre, la chair à canon, les jeunes, la majorité silencieuse qui n’avait rien demandé à personne, sinon vivre et travailler en paix, comme y a cent ans. Et tout cela paraîtra du plus grand normal…images[3]

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Les chemins de l’apocalypse

  1. georges dit :

    Tellement vrai Maxime,
    Cela conforte ma précédente analyse :Ah les cons s’ils savaient (Munich,Daladier)
    Nous pensons pareillement mais avec une sensibilité parfois différente,question d’expériences personnelles sans doute.

  2. François dit :

    Bruits de bottes en Crimée, mais la France s’extasie sur « Les garçons et Guillaume à table ! ». Est-il possible d’être aussi frivole ? Cela me fait penser à la chute de Constantinople en 1453. Pendant que les Ottomans assiégeaient la ville, dans la basilique Sainte Sophie, on y discutait du sexe des anges !
    Tout comme vous, je ne sais pas ce qui va en résulter. Mais, on ne réveille pas impunément un ours qui dort …

  3. Duff dit :

    Bonjour à tous,

    @Jacques de guise : Vous le savez, nos pensées sont proches : Je me demandais ce que je ferais en 2017 si au second tour de la présidentielle il m’était donné de « choisir » entre Marine Le Pen et François Hollande. Front national contre « front républicain » (comme si le FN ne jouait pas le jeu des institutions depuis 40 ans! quelle farce médiatico-politique parisienne!)… Dans mon esprit les choses se sont éclaircies comme jamais au point que ma position à tous les autres scrutins, municipales et européennes incluses sont claires désormais : Je ne prendrai part aux prochains votes que si une personnalité incarne d’assez près mes opinions de sorte que je vote pour elle. Hors de question d’accorder ma voix et donc faire croire que j’accorde la moindre légitimité à quelqu’un de mal élu. Imaginez Hollande réélu à 60% contre Marine Le Pen avec moins de 70% de participation… Pensez-vous qu’il s’amuserait avec nonchalance imposer au peuple majoritairement défiant des mesures clientélistes au lieu de réformer enfin le pays?

    Voilà pourquoi je ne prendrai plus part aux prochains scrutins avant d’avoir entendu quelqu’un dire des choses intéressantes et laissant penser qu’il a bien la motivation de les mettre en oeuvre, et j’assume tous les pseudos risques, comme si la république était menacée, par qui? par quoi? Ce n’est pas l’abstention qui met en danger la république, ce sont les politiciens carriéristes qui se moquent de l’avis et de l’intérêt des français, il ne faut pas confondre!

    Cordialement,
    Bon dimanche

  4. MICHAUD Alex dit :

    @Tailhades. Je sélectionne les auteurs en fonction du sujet qu’ils traitent et la spécialité présentée par leur ouvrage. En l’occurrence, les prodromes nationaux ayant conduits aux déflagrations guerrières sur le continent le siècle dernier à partir du 19ème siècle et au début du 20ème. L’orientation idéologique de l’auteur est accessoire, tous le deux étant historiens, cela permet d’avoir une vue croisée sur les phénomènes étudiés. Sachant que D. VENNER ne fut pas nazi, ce qui est un raccourci commode et lapidaire visant à le disqualifier à peu de frais, sans renier son passé d’activiste nationaliste, auquel il avait renoncé depuis longtemps, pour se consacrer à ses travaux historiographiques. Ces livres pouvant éclairer en détails le thème du billet de Mr TANDONNET. Le rapport se situe au niveau des écrits, ponctuellement ciblés sur cette période charnière, pas sur le parcours respectif des prosateurs cités.

    Si la réaction est un reproche, je tiens à préciser que je n’ai jamais caché mes références idéologiques, ni mon appartenance à l’UDN. Je n’ai jamais eu honte de mes convictions et quand on a un drapeau, ce n’est pas pour le mettre dans sa poche, notamment sur un blog d’inspiration politique, au sens noble du terme.

    – Autobiographie de D. VENNER. Le cœur rebelle. Les Belles Lettres.

  5. fleur dit :

    Bonjour à tous, je ne sais pas si c’est « L’Apocalypse » ou « une apocalypse ». De plus en plus -peut-être que cela ne fait que témoigner de ma faiblesse d’esprit- je vois l’Empire qui a passé la démesure, l’hybris. Cet empire est celui de l’argent, du sexe, de la puissance: tout ce qui a toujours été considéré comme le mal dans notre civilisation. Il prospère sur l’esclavage des humains: délocalisations en Chine, afro-américains relégués dans les bidons villes, mères porteuses…
    La Nouvelle Rome fomente coups d’état et révolutions partout dans le monde, le chaos pour établir un nouvel ordre basé sur un homme transformé en « particule élémentaire » et un Etat tout-puissant. Le pire est cet accord secret conclus entre l’europe et l’empire et qui nous interdira de manger ce que nous voulons manger, de professer ce à quoi nous croyons, de protéger nos sites remarquables, de défendre nos traditions, d’être réellement libres. Ils prévoient déjà de nous badger avec des puces électroniques, comme des animaux de compagnie.
    L’ennemi de cet empire, c’est le Dieu des chrétiens, à qui a été substitué un dieu humain qui a soit-disant tous les droits. Mais au-dessus de lui, l’ordre implacable veut le contraindre à n’être qu’un atome, qui ne peut vivre qu’en passant par les banques et les systèmes d’assurance construits par le dieu argent et le dieu technologie, obéissant à leurs règles. Ces dieux (l’individualisme, le plaisir, l’argent, la technique…) sont les têtes de la bête.
    Tout cela finira par s’effondrer (mais il n’est plus possible de soutenir nos dirigeants actuels, esclaves de la bête en question). Le début de la fin sera l’effondrement financier. Savoir quand il aura lieu, ça? Dans 10 ans ou pour demain?
    Parmi tous les récits de catastrophe apocalyptique que je connais, seule l’apocalypse de Saint Jean mentionne un « crash économique ». Les autres s’en tiennent aux catastrophes naturelles de base, tremblements de terre, guerres, disparition d’espèces…

  6. Bonjour Maxime,
    J’ai entendu mon grand-père dire que cela allait mal..nous étions dans les années 50, puis 60. Ensuite il y a eu mai 68..le ciel devait nous tomber sur la tétè…Puis il y a eu Berlin et le Mur..et j’en passe….Je ne suis pas aussi pessimiste que vous…mais c’est quand même alarmant de voir le nombre de gens qui utilise la possibilité d’un cataclysme général pour leur fin politique ou personnel, qui parle et parle seulement en attendant un soi-disant Messie.
    Cordialement,
    JdG

    • Jacques de Guise, oui, je sais, mais enfin, qu’est-ce qui permet de croire à la paix et la stabilité éternelles dans un monde aussi chaotique?
      MT

    • Maxime: La Terre entière bouge, les peuples aussi. Les pays en voie de développement veulent leurs part du gâteau, un gâteau qui n’est pas complétement consommé mais qui va le devenir si ces peuples ne prennent pas leurs destins en main.
      Ce n’est pas le moment pour que la France s’isole ou même une partie de l’Europe. Si nous voulons que nos enfants et nos petits enfants vivent correctement, l’Europe doit faire le ménage dans sa maison.
      Il y a tellement de gens qui regarde la France, le pays, les gens en attendant quelque chose….un signe peut-être d’un changement car le changement si il est honnête en France, va faire changer les choses dans les autres pays. Le hic dans tous cela c’est que notre pays est rongé par un immobilisme, un comfort-ibilisme, et une corruption morale, politique et démagogique…les structures sont d’un autre age…je suis désolé de vous informé que les structures du pays ressemble fort bien a ceux que j’ai connus en ex-Union Soviétique…..et CELA DOIS changer si le pays veut encore exister dans 50 ans.
      SI le pays ne change pas son infrastructure, son mode de fonctionnement et sa façon de pensé rapidement, 1. nos enfants et nos petits enfants n’aurons pas de futur, 2. ils risquent de vivre sous un régime autoritaire ou chaotique venu d’ailleurs.
      Vous qui êtes historien….quand Rome n’as plus eu la volonté de se reformer et de battre, les barbares, les Huns sont arrivé…..C’est cela que nous voulons?

      Le blah-blah-blah des partis politiques est sidérant vu la nécessité des changements.
      Amicalement,
      JdG

    • Jacques de Guise, en fait vous êtes presque aussi pessimiste, non, réaliste, que moi!
      Maxime

    • Je vous avoue que je n’ai pas envie de sombrer dans le mélodrame ou la panique..mais j’avoue que l’immobilisme me sidérè…Le Peuple français attends quoi, de plus pouvoir manger a sa faim pour agir dans la rue? Arrivé un immobilisme pareille ou les partis sont corrompu de tout pars…on va encore voter pour des partis pour les municipales?

      J’espère franchement que les gens vont voter pour le meilleur candidat pour les municipale, le moins corrompu car il faut remettre de le honnêteté dans la vie.
      Merci
      JdG

  7. Tailhades dit :

    Tailhades aimerait que Michaud lui explique la raison pour laquelle il rapproche Patrick Cabannel, descendant d’Esprit Séguier, assassin de l’abbé du Chayla au Pont de Montvert (54 coups de couteau, à moins que ce ne soit 52) avec Dominique Venner néonazi, cofondateur, avec Alain de Benoist, de GRECE nouvelle Ecole ?

  8. un lecteur attentif dit :

    Cher Monsieur Tandonnet,
    Je partage entièrement votre impression que notre classe politique, nos media, nos  » élites » et beaucoup de nos concitoyens voient le monde par le petit bout de la lorgnette, il n’est que de regarder la place consacrée ce matin aux Oscars dans la presse par rapport à la gravissime affaire de Crimée pour le comprendre. J’ai connu un homme, professeur d’université de trés haut niveau mais quelque peu « bobo » qui affirmait avoir une confiance inébranlable en « l’intelligence humaine ». Ceci se passe de commentaire…

  9. Cher M. Tandonnet,

    Je ne sais pas si nous sommes à la veille de l’Apocalypse car toutes les générations ont pu croire qu’elles étaient les dernières et que les événements qu’elles vivaient étaient les signes annonciateurs de la fin des temps… On se demande même, après les carnages de la guerre de 14, les abominations des camps de concentrations, le joug de l’empire soviétique, comment l’Europe a pu se relever et continuer à construire son avenir. C’est pourtant ce que nos pères ont fait. Cela doit nous donner du courage et de l’espérance pour affronter les terribles événements qui arrivent. Car oui, comme vous, je suis sûr qu’ils arrivent et à très grande vitesse.

    Je crois cependant que nous vivons une période tout à fait singulière qui est marquée par une crise de civilisation qui ne se voit qu’une fois tous les millénaires et encore. Ce que nous allons vivre s’apparente plus à l’effondrement de l’Empire romain qu’à une guerre violente qui dure quatre ans ou une Révolution qui dure dix ans. Non, nous allons probablement assister à l’effondrement de la civilisation occidentale, de sa puissance, de sa richesse et de sa mainmise sur le monde. Cela ne concerne donc pas seulement la France mais bien toute l’Europe et l’Amérique.

    Je ne souhaite pas insister sur les signes particulièrement alarmants de corruption morale profonde de notre civilisation. Cependant, le mariage homosexuel est pour moi le signe apocalyptique au sens propre de cette corruption, c’est-à-dire un signe qui révèle le mal et nous permet de le voir face à face. Croyez bien que je ne condamne aucunement les personnes homosexuelles, bien au contraire, mais institutionnaliser un comportement qui ne débouche que sur la mort et le néant est évidemment un scandale. (discutez avec des homosexuels honnêtes comme M. Arino -voir son blog l’Araignée du désert- et vous verrez à quelle impasse humaine et morale conduit l’homosexualité)

    Mais finalement, peu importe cette dimension morale que certaines personnes, même de bonne volonté, ne voudront pas reconnaître. Il y a bien pire et personne n’y échappera.
    Je pense ici à l’immense crise monétaire qui arrive et qui va semer la misère et le chaos dans tout le monde occidental, nous avons du mal à imaginer les conséquences désastreuse et terribles qu’elle apportera avec elle car aucune génération, sauf peut-être celle de l’Allemagne de Weimar mais à petite échelle, n’a vécu un effondrement monétaire global et systémique.

    La volonté de puissance qui s’exprime dans la construction européenne actuelle n’est autre que celle de Babel. Et nous savons par la Révélation biblique que Babel conduit à la dispersion, la volonté de nier les identités, les différences entre les peuples et entre les hommes conduit à une division plus grande encore.
    L’euro est donc une véritable bombe à retardement au coeur de l’Europe et ceux qui l’ont mis en place pour des raisons de très basse politique et de gros sous, seront responsables de la fin de l’unité européenne qui aurait dû se construire sur la culture et sur le respect des identités nationales et provinciales.

    La crise que nous vivons a donc bien quelque chose d’ultime puisqu’elle s’origine dans la volonté démoniaque de nier les différences, volonté dénoncée au tout début de la Bible :
    – premièrement, négation de la différence entre homme et femme et entre étranger et citoyen : c’est le péché de Sodome, l’épisode biblique révèle bien ces deux dimensions.
    – deuxièmement, négation de la différence entre les peuples, et volonté de bâtir orgueilleusement une unité artificielle : c’est le péché de Babel qui conduit à une division encore plus grande.

    Alors, Je ne sais pas si les temps que nous vivons sont apocalyptique mais ils ont un caractère ultime et radical qui nous approche du terme. C’est une banalité de dire que chaque seconde, chaque jour, chaque siècle et millénaire qui passent nous rapprochent de la fin des temps… Mais en temps que chrétien, je sais aussi que le monde est sauvé et racheté, que rien des efforts des hommes n’est perdu, et qu’avec l’Apocalypse, ce sont la Terre nouvelle et les Cieux nouveaux qui apparaissent.

  10. MICHAUD Alex dit :

    Sur le cheminement qui a conduit au grand cataclysme:

    – Patrick CABANEL. La question nationale au 19ème siècle. Repères/La découverte,
    – Dominique VENNER. Le siècle de 1914: utopies, guerres et révolutions en Europe au 20ème siècle. Pygmalion.

  11. Sceptique dit :

    Je ne peux partager votre pessimisme ou votre fatalisme. La Grande Guerre a été meurtrière en raison d’un décalage entre la puissance de feu et la mobilité des troupes. La Seconde a, au contraire, changé de visage, grâce au gain de mobilité et au développement, entre autres, de l’arme aérienne. La guerre froide, qui semble reprendre, est contrainte à le rester en raison de l’existence de l’arme nucléaire, également répartie. Aucune puissance ne peut aller au delà du bras de fer. Qui finit toujours par un compromis.
    Certes, il faut montrer les muscles, sous formes d’images de chars ou d’hommes armés, passant en boucle. Mais personne, au sommet des états, n’est dupe. La guerre est réservée à ceux qui n’en sont pas encore guéris.
    Vous me direz: »et nos interventions, en Afghanistan, au Mali, en République Centrafricaine? » De notre côté, les victimes se comptent une par une. Ni par dizaines, par centaines, par milliers, ou dizaines de milliers, comme pour les engagements de 14-18, de 39-45, ou encore d’Indochine et d’Algérie (35.000 tués, environ).
    Le dicton « Si vis pacem, para bellum » est toujours valable.

  12. Tailhades dit :

    Cher Monsieur Tandonnet, vous avez entièrement raison. Mais on pourrait ajouter que la meurtrière fut acquittée parce que la boîte contenant le nom des jurés s’est ouverte en tombant dans les escaliers et qu’on a pu sélectionner « les bons ». Aussi je m’étonne, depuis que je fréquente votre site de n’y avoir jamais vu parmi les causes évoquées de nos malheurs l’existence de la maçonnerie. Pourtant dans le Figaro Magazine, à l’élection de Hollande et de son équipe désignés nommément comme francs maçons, le journaliste disait que « la maçonnerie pouvait en France à peu près tout ». C’était déjà le cas du temps de Caillaux mais nul n’en parlait…Aujourd’hui on en parle, même, il faut en parler …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s