L’immonde manip

imagesIMXYV45SDans la vie, rien de m’exaspère davantage que de  me sentir pris pour un con. D’où ma réaction de ce soir. En prenant le métro Madeleine, je passe devant le kiosque à journaux et découvre la une du Monde: « 34% des Français adhèrent aux idées du fn. » Tous les ans depuis fort longtemps, nous avons d’ailleurs droit à la même première page du Monde, en gros caractères sensationnels. Je m’intéresse aux détails de ce sondage de la SOFRES. Qu’est-ce qui apparaît au titre des « idées du fn »?

  • « On ne défend pas assez les valeurs traditionnelles en France« , 71% des Français le pensent. Bien sûr, pour le grand quotidien du soir, soutenir les valeurs traditionnelles, c’est partager les idées du fn…
  • « La justice n’est pas assez sévère avec les petits délinquants« , 68% le pensent, bien entendu, marquant ainsi leur adhésion aux idées du fn…

Qui peut être assez stupide ou d’assez mauvaise foi pour considérer que la défense des valeurs traditionnelles ou le souhait d’une justice plus sévère sont les caractéristiques des idées du fn? L’objectif de cet article est donc à l’évidence de faire du fn le pilier de la vie politique française, lui donner une importance gigantesque. Or, tout le sondage repose sur une manipulation grossière car les idées qui sont définies comme étant siennes ne lui appartiennent en aucun cas et sont partagées par des dizaines de millions de Français qui n’ont aucune sympathie pour lui. Bien sûr, quand on interroge les sondés sur les véritables idées ou slogans propres au fn, le taux d’adhésion s’effondre: 24 % en faveur de la préférence nationale, c’est à dire le fait d’obliger l’entreprise à recruter un ressortissant français avant un étranger en situation régulière. [Nous y sommes hostiles estimant que la responsabilité d’un Etat est en amont d’accorder ou de refuser un visa et titre de séjour, mais que par la suite, le choix d’un salarié est de la seule compétence de l’entreprise]. Pourquoi cette manipulation sordide destinée à porter le fn sur un piédestal? L’objectif est double: d’abord interdire le pluralisme des idées et des sensibilités, celui qui ne marche pas dans le « droit chemin », dans la ligne, étant assimilé au fn et ce qu’il incarne; ensuite imposer le fn comme première force d’opposition afin d’assurer un règne d’au moins 100  ans au parti socialiste… Quand la propagande et l’idéologie prennent le pas sur l’information…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour L’immonde manip

  1. Marc Pinto dit :

    Maxime

    Il ne faut pas oublier que l’electorat du FN est en pleine mutation comme le montre bien Jacques Sapir dans cette etude. http://russeurope.hypotheses.org/1880. Ce n’est plus la France des pieds noirs et harkis mais progressivement toute la France de l’industrie. Le discours de FN change aussi – il y a une nouvelle ligne adapte a ce nouvel electorat, des anciens de Seguin/Chevenement.
    Bien entendu il y a un melange entre l’ancienne ligne et la nouvelle qui donnent des choses detonnantes et contradictoires. Cette vieille rengaine de preference nationale appliquee aux personnes, c’est clairement l’ancien discours qui est naif et irrealisable comme vous le dites.
    Mais la preference nationale appliquee aux biens et services, c’est le nouveau discours. On y arrive en faisant en sorte que le prix des biens francais soit en francs et celui des biens etrangers soit en devises et en ajustant le cours du franc pour rendre les produits francais bien plus attractifs. Et si ces produits francais n’existent pas, c’est une incitation puissante pour les industriels de les fabriquer…en francs bien entendu et donc en France.
    Pourquoi croit on que les deux superpuissances, USA et Chine, laissent filer leur monnaie? C’est une arme de guerre economique. Evidemment tout le monde ne peut pas baisser sa monnaie, il faut un couillon pour que ce systeme marche. Les couillons, c’est nous dans la zone euro et on est volontaires en plus, avec un melange de raideur et d’orthodoxie toute germanique (devaluation/inflation =heresie, ce qui est vrai dans l’absolu mais pas dans le monde reel) et de lachete toute latine (il faut etre aussi bon que les allemands).

    Il faut vous mefier des caricatures dans la presse officielle moribonde qui survit (mal) a coups de subventions, il y a toute une presse sur internet qui diffuse tres largement de nouvelles idees et qui est tres suivie. Pour ces gens, les journaux, la tele, c’est juste pour rigoler des conneries que l’on y trouve. Vous le savez, c’est sans doute ce qui motive votre excellent blog.

  2. Frederic_N dit :

    Bonjour
    J’arrive en retard dans cette discussion, mais simplement pour appuyer ce que dit Maxime.
    Ce que Maxime révèle est une véritable stratégie intellectuelle, théorisée pour certains, qui vise à déplacer l’axe des « fondamentaux de la gauche » . Le Monde était à sa grande époque « catho de gauche » , avec certes le côté énervant que cela représente, mais ses références étaient positives : on se définissait pour quelque chose , et quand on parlait de progrès ( social, intellectuel) cela avait un sens. Sans le Monde il n’y aurait ni eu d’union de la gauche, ni de Parti socialiste
    Ce qui se passe aujourd’hui c’est qu’on veut se définir CONTRE quelque chose. Et le FN est un allié utile dans ce débat : on cherche à donner une identité au PS qui légitime non plus le social, mais un hyperindividualisme, où le sociétal serait le véritable liant de la gauche. Ce n’est pas étranger à la montée des minorités sexuelles dans le PS ; et il ne faut pas oublier le rôle de Bergé , dont Nietzsche dirait qu’il est entièrement mu par le ressentiment
    Mais ce sur quoi il faut insister, et que l’on ne voit pas bien ici, c’est sur ce que cela conduit à rejeter certaines des valeurs historiques de la gauche Remarquez bien les discours socialistes : même le super francmaçon en chef ( Peillon). Hier ils n’avaient que les mots lumière à la bouche, et la déclaration des drotis de l’homme trônait dans leur bureau.
    Tout cela disparaît aujourd’hui et ce n’est pas un hasard.
    Interdire et rééduquer est effectivement un objectif pour la minorité agissante
    C’est le moment pour la droite de se réapproprier ces idées !

  3. Koufra dit :

    Le pari me paraît risqué pour le moins.

    Pour faire monter le Fn et espérer gagner, ils vont devoir diviser la société à l’extrême.

    Si ils sont réélus la notion de peuple français deviendra un mythe… Le risque d’affrontement intercommunautaire deviendra réelle et la pyramide des âges n’est pas en notre faveur.

    Si le fn passe, les divergences seront tellement tranchées qu’il sera difficile également d’éviter une guerre civile.

    Seul un retour à un état défendant l’intérêt commun et la nation, usant de tous les pouvoirs régaliens avec parsimonie peut éviter cela.

    Nicolas Sarkozy disait à la fin de son mandat qu’un de ses succès était d’avoir réussi quelques réformes structurelles sans qu’il y ait eu de violence.

    Plus j’y pense et plus je crois qu’il s’agissait d’une mise en garde envers son successeur…

    Cordialement

    Koufra

  4. sartene dit :

    Mais Mr Tandonnet le seul vecteur qui considère que la défense des valeurs traditionnelles ou le souhait d’une justice plus sévère est bien le FN car les autres ne sont ni patriotes ni nationaliste.
    Quand vous dites qu’il n’y a que 24 % de Français qui sont pour la préférence nationale cela signifie que 76 % sont d’accord pour voir un des siens sans travail,sans logements…..cela me laisse perplexe quant aux sondages…..car moi je pense avant tout aux miens et ensuite si je peux je fais de l’altruisme…..mais si je peux seulement !!!! au niveau d’une NATION c’est pareille !!!!

    • Sartene, moi je pense que le fn n’est ni patriote ni national, et encore moins attaché aux valeurs, mais totalement démagogue et arriviste, peut-être pire que les autres, c’est toute la classe politique qui nous désespère…
      MT

  5. Philippe de Lestapis dit :

    j’ai pris connaissance de cette dernière chronique et je vois dans le titre du journal le monde la preuve que le régime de notre pays est à l’agonie et je crois que tout est possible car les français sont éxaspérés par nos dirigeants qui de droite ou de gauche sont incapables de redresser ce pays le pire est à redouter et la proximité des élections est en train de paniquer tous nos politiciens

  6. Vous êtes un peu trop sévère. Les sociétés évoluent en mal ou en bien. Et si vous réfléchissiez un peu plus à la manière de transmettre votre propre message pour qu’il soit compris.!

    • Cher M. Marcel Hordenneau, merci beaucoup pour votre message auquel je suis très sensible et pour vos précieux conseils sur Facebook également. Je reconnais que le ton de mes billets est parfois un peu polémique mais c’est inévitable pour retenir l’attention… Trop de nuances tuent l’intérêt que l’on souhaite susciter. Je fais toujours très attention à ne pas mettre en cause des personnes nominativement. Quant à la grossièreté au début de mon dernier « papier » elle correspond à un soucis d’instiller une pointe d’humour ou de décontraction dans le traitement de sujets austères…
      Bien cordialement
      Maxime Tandonnet

  7. François dit :

    Bonjour M. Tandonnet,

    Jean-François Khan (pas vraiment à droite) écrit dans son dernier livre « L’Horreur médiatique », dans lequel il analyse les raisons du divorce des Français et leurs médias :
    « Droitisation ? Même pas. Mais conformisation. Aussi bien, « nationaliste » est devenu une insulte et « patriote » une risible incongruité. « Souverainiste » une maladie. « Protectionnisme » une insupportable déviance. Étiqueté « populiste », Danton aurait le droit de ne participer qu’à son procès. Et Clemenceau passerait son temps à se dégager de l’accusation d’être « sécuritaire ».

    Trouvez-moi un journal dont la ligne éditoriale est défavorable à l’Europe ! En 2005, quel journaliste s’est déclaré en faveur du non ? Et pourtant, la réponse fut on ne peut plus claire : 54,87 % ! Les médias se sont déconsidérés eux-mêmes, parce que la pensée médiatique est devenue unique. Vous vous emportez sur cet article du Monde, mais il est repris par tous les journaux en ligne, avec les mêmes fautes de français 🙂 Aucune plus-value, aucune analyse des questions posées. Bref, nous lisons des moines copistes qui auraient perdus la foi (l’ont-ils d’ailleurs jamais eu ?) !

  8. Marc Pinto dit :

    Un autre sondage (*) indique que seulement 45% des francais pensent que l’appartenance a l’UE est une bonne chose (seulement 34% parmi les ouvriers) et que 33% des francais (52% des ouvriers) souhaitent sortir de l’euro. Considerant que le FN sera vraisemblablement le seul parti d’importance (disons >5%) a proposer une telle offre politique aux francais, je ne trouve pas deraisonnable l’analyse du journal l’Immonde (pardon le Monde) disant qu’environ 34% des francais envisagerait de voter FN.
    De plus on peut speculer que ce chiffre devrait augmenter considerablement d’ici 2017. En effet, avec la crise des dettes souveraines derriere nous pour l’instant et Mario Draghi calmant les marches de taux, l’euro va tranquillement monter par rapport au dollar (euro==deutsch mark en re-evaluation constante a cause des excedents commerciaux de l’economie allemande) d’ici 2017. C’est dans les previsions des banques, voir Patrick Artus chez NATIXIS. Or une hausse de 10% de ce taux de change conduit a une reduction des exportations francaises de 11% (contre seulement 3% pour l’Allemagne qui a un meilleur « pricing power »). Bref, quelques centaines de milliers de chomeurs en plus en France a prevoir et une industrie de plus en plus sinistree. C’est beau le liberalisme, a condition d’etre du bon cote….
    Sur le strict plan economique on voit donc que le pari du PS de battre le FN est donc plus risque que l’on pourrait croire. Il lui faut donc aussi sacrement diaboliser le FN et pour le PS tout est une question de dosage. Pas trop diaboliser pour d’abord faire monter le FN et casser l’UMP au premier tour, suffisamment diaboliser pour faire perdre le FN au deuxieme. Sur le debat economique, l’UMP est musele car le PS defend les memes positions liberales que lui. Sordide, pas d’autre mot.
    Pour les 34% des francais contre l’euro, le seul espoir reste donc que le FN soit sincere dans son nouveau discours sur l’economie.

    Un vrai francais doit se determiner dans le calme sur la question de l’euro sans perdre son temps avec tout le reste (societal, immigration, securite) qui est certes important mais du deuxieme ordre.
    (*)
    « Fractures Françaises – 2014 – vague 2 » est une enquête Ipsos/Steria réalisée pour Le Monde / France Inter / Cevipof / Fondation J. Jaurès.

    • Marc Pinto, non, franchement je ne crois pas, le fn se nourrit certes de la médiocrité, de l’inintelligence et de la lâcheté des autres, mais il suscite une allergie viscérale de l’immense majorité des Français, entre le souvenir de ses provocations verbales et sa fuite en avant dans la démagogie; je suis persuadé que si les quelques politiques valables de l’ump faisaient scission, s’alliaient à nda et lançaient un appel à la nation, il y aurait un formidable appel d’air en leur faveur et le fn se dégonflerait comme une baudruche…
      Maxime

  9. Freddie dit :

    Et puis, prenez un petit porto et détendez-vous : Le Monde fait de moins en moins recette. Je me souviens des jours anciens… où ça faisait sérieux d’arriver au bureau avec Le Monde sous le bras. Maintenant, ce serait plutôt la honte…

    • Freddie, je n’aime pas du tout le Porto, trop sucré, mais si vous m’offrez un gin tonic, je ne dirais pas non… Le Monde sous le bras, oui c’est vrai, maintenant que vous le dites, cela ne se voit plus trop… Et Libé n’en parlons pas!
      Maxime

  10. Freddie dit :

    J’attends avec impatience que l’UMP s’indigne et rétorque que, mais non, mais non, la défense des valeurs et la sécurité font partie de ses priorités, à elle aussi, et même à elle d’abord, non mais 😉 !

  11. Freddie dit :

    Ce qui est aussi sous-entendu, par défaut, c’est que les valeurs traditionnelles et une justice moins laxiste ne sont pas désirées par les autres partis, quels qu’ils soient. Et pan, dans les dents de l’UMP et de Nicolas Dupont-Aignan (entre autres)…

  12. dissident dit :

    vous dites « la defense des valeurs traditionnelles n appartient pas au fn »! bien sur mais encore faut il que d autres s en prevalent et les defendent quand ils sont au pouvoir, demandez aux Kossiusko, Rama Yade et autre Dati si ces valeurs les interesent tant que ca, j imagine la reponse…quant ala preference nationale, je ne savais pas les francais si genereux donc prets a brader les emplois devenus rares a des etrangers au detriment d eux memes ou de leurs enfants

    • dissident, je le sais bien! Sur la PN, ce que je veux dire, c’est qu’il est de la responsabilité de l’Etat d’accorder ou non le droit au séjour à un étranger mais on ne peut pas obliger une entreprise à recruter un Français plutôt qu’un étranger (en situation régulière), ce n’est pas son rôle! Le thème de le PN est encore un slogan politicien débile pour fuir la réalité des enjeux!
      MT

  13. MICHAUD Alex dit :

    Le Monde de ce jour rappelle malicieusement, avec capture d’écran à l’appui, que le Pacte Républicain de l’UMP daté du 21 Juin 2011, préconisait l’introduction de l’étude des genres dès la maternelle, avec les memes formules que l’actuel ABCD de l’égalité. Mr CHATEL, ministre de l’Education, autorisera sa diffusion au lycée, et Mme MORANO se prononçait en 2007 pour la GPA gratuite. Ce sont ces contradictions sinueuses qui favorisent le FN, qui profite, et c’est de bonne guerre, de l’absence de détermination à tenir un cap et du manque de fiabilité d’une UMP, parlant de valeurs qu’elle foule aux pieds quand elle est au pouvoir. On ne peut avoir une chose et son contraire.. C’est bien ce hiatus, finissant par devenir un grand écart, qui détourne les électeurs des partis établis, ne pouvant plus satisfaire les votants par une offre éthérée et déconnectée de la réalité quotidienne, favorisant l’abstention et le recours aux partis anti-système. Les memes causes produisant les memes effets, il ne suffit plus de se référer au souvenir des années trente, pour tenter d’effrayer le corps électoral des formations concurrentes en constante progression. Cet anti-racisme moralisateur ne suffisant manifestement plus à détourner nos concitoyens du vote en faveur du FN, puisque le Front de Gauche n’arrive pas à capitaliser sur ce mécontentement, à cause des divergences stratégiques en matière d’alliance avec le PS, entre le Parti de Gauche et son partenaire du PCF. Sans parler des trotskystes hostiles à ces combinaisons politiciennes à visée clientéliste.

    A forçe de mépriser et de négliger l’idéologie, comme corpus doctrinal élaboré prégnant, la droite s’est condamnée à se réduire elle-même à un role de simple gestionnaire, sans aucune ambition messianique tendant à essayer de modifier le destin de la nation, par des initiatives fortes, marquantes et durables. La nature ayant horreur du vide, cette absence ne pouvait que servir le FN marinisée, reprenant les fondamentaux de droite laissés en déshérence, qui ne servaient que ponctuellement comme slogans pré-électoraux. Le présentéisme de la droite ne pouvant longtemps faire illusion, tant sa vacuité était flagrante. Meme l’union de la droite et du centre aura vécue, pourtant à l’origine de la création de l’UMP, devenue simple machine électorale au service d’une écurie présidentielle. Ce travail d’introspection n’ayant jamais été mené, si ce n’est superficiellement à l’occasion des échecs électoraux, aucune réforme de pensée n’a pu aboutir, faute de volonté et par conformisme intellectuel, confortablement renforcé par l’automatisme d’une Alternance régulière, prétendument et naivement acquise par le bipartisme érigé en institution républicaine. Ce fourvoiement ne pouvant que mener à cette impasse, avec les colères qui montent, sans qu’elles ne puissent etre canalisées par des partis UMPS fonctionnant en circuit interne. Il va de soi que cette remise en question, trop longtemps retardée et reportée, ne peut qu’etre douloureuse, car on apprend souvent (efficacement) à son propre détriment. Le FN ne pouvant prospérer qu’aux dépens de ceux qui occupent déjà les places, mais à mauvais escient et de façon stérile depuis des décennies, et sans grand résultat jusqu’à présent. Il est donc naturel que le choc en retour soit considérable, mais pouvait-il en etre autrement, vu les circonstances? Votre conscience aigue des errements de votre famille politique ne pouvant suffire à réorienter le débat qui prend des proportions qui échappent aux seules considérations d’état-major carriéristes.

    Votre veille est certes nécessaire, mais ne sera pas suffisante, pour inverser une tendance à la pusillanimité ancrée depuis des lustres, et qui montre ses limites fortement depuis la défaite de 2012. Certainement, la rançon des succès passés, actés mais gaspillés par les atermoiements successifs faisant le lit du ressentiment justifié par tous ces rendez-vous manqués. Mais à qui la faute? Poser la question, c’est déjà y répondre!

    Je suis ravi que votre blog de qualité soit fréquentée assidument et qu’il vous permette d’etre repris et reconnu par d’autres médias. Vos réflexions quotidiennes sont toujours aussi acérées et pertinentes, cette reconnaissance de votre esprit libre et critique, sans exclusive aucune, est amplement méritée. Bien que n’appartenant pas à votre famille de pensée, comme vous avez pu le constater, nos constats sur vos thématiques se rejoignent, meme si les solutions à y apporter diffèrent quelquefois. Je vous suggère d’ajouter à vos liens comme site ami, GAULLISME.NET, du journaliste Laurent de BOISSIEU, qui officie à La Croix. J’espère que ce travail de bénédictin portera ses fruits, afin que vos analyses permettent de structurer enfin une recomposition patriotique sincère au sein d’une droite multiple. Bien à vous.

    Il y a près d’un quart de siècle, paraissait en deux tomes, l’ouvrage collectif intitulé: Histoire des droites en France, qui constatait cette tendance lourde que vous regrettez dans votre billet, et qui se confirme magistralement aujourd’hui:
     » Les droites parlementaires pronant la fin des divisions idéologiques et l’union nationale autour d’un libéralisme tempéré, sont flanqués d’une EXD rejetant la tradition républicaine. » GALLIMARD.
    – Jean VAVASSEUR-DESPERRIERS. Les droites en France. PUF/Que sais-je?
    -Jacques LE BOHEC. Sociologie du phénomène Le Pen. Repères/La Découverte.

  14. UneVoix dit :

    Et si les canards de la presse appartenaient à leur propre journalistes… nan je déconne… quoique… Quand on regarde la liste des propriétaires de ces journaux on devine rapidement ce qu’on a y lire.

    Ce qui me fait tiquer c’est que c’est le même genre d’article qu’on a pu lire il y a quelques temps dans Libération (dont Rothchild a des parts). Le même genre de tour de passe passe sur les sondages, avec le même 30%. Sondage qui sont déjà manipulables dans leur structure interne (façon de poser la question etc.).

  15. René de Sévérac dit :

    Du fait de la présence de deux partis de gauche (au sens libertaire et surtout pas socialiste), il ne reste plus d’autre alternative que le FN, même si l’on sait que l’accession au pouvoir lui est interdit. La super-classe dominante libérale-libertaire ne l’acceptera pas !
    Et pourtant, c’est le seul parti qui propose une alternative socialiste.
    (notez qu’un parti à la fois national et socialiste, la conjonction de termes fait froid dans le dos).
    Alors, il n’y a plus de solution autre que le totalitarisme Hollande-Valls !

    • René de Séverac, froid dans le dos est la bonne expression… Gardons espoir, tout est possible en 3 ans et demi…Bravo pour cette photo rimbaldienne!
      Maxime

  16. Tailhades dit :

    Le FN est « l’enfant » du PS qui s’en est toujours servi comme voie de garage pour la droite nationale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s