La panique

peurLa référence aux « années 1930 » est une constante des socialistes dans les moments de panique, de même que les accusations de fascisme et d’extrémisme de droite portées à leurs adversaires politiques. Sur le plan historique, il est évident que l’extrême droite raciste et antisémite empoisonne périodiquement la vie politique française et sévit aujourd’hui, même parfois sous des dehors policés. Mais les socialistes sont mal placés pour donner des leçons de vertu démocratique car ils eurent largement leur part, avec d’autres, dans le pourrissement du climat idéologique des années 1930 et sous l’Occupation, comme le montre l’ouvrage de Simon Epstein – historien franco-israélien – Un paradoxe français (Albin Michel): « Que dire du RNP (le parti collaborateur pro hitlérien)? Il est dirigé par une commission permanente comprenant, outre Déat, lui-même néo-socialiste, 14 membres. Sur les 14, cinq sont des néo-socialistes (Benedetti, favier, Lafaye, Levillain, Paul Montagnon), six viennent de la SFIO, l’ancien nom du parti socialiste (Albertini, Desphelippon, Dumoulin, Guionnet, Silly, Zoretti). Barbé, venu du PPF, est un ancien communiste. Deux leaders du RNP, et deux seulement viennent de la droite. »

Pourquoi les socialistes ont-ils donc paniqué devant la « manif pour tous » de dimanche dernier, au point de ressortir leurs vieilles lunes sur une histoire des années 1930 qu’ils ne connaissent pas ou avec laquelle ils biaisent en occultant la part de responsabilité de leur propre courant historique? J’y vois trois raisons, par ordre d’importance:

  • La rue incarne d’une certaine façon le peuple et ils ont horreur de sentir qu’elle leur échappe voire se retourne contre eux;
  • La possibilité d’un « mai 1968 » à l’envers, d’un printemps brûlant, qui heurterait de plein fouet un gouvernement et une majorité déjà fragilisés;
  • La perspective de la naissance d’un mouvement d’opposition nouveau, né de la base sur le thème de l’enfant, transcendant la fragmentation partisane (fn, ump, udi, modem) sur laquelle repose le pouvoir des socialistes et leur domination électorale, tant ils sont minoritaires dans le pays. Soyons clair, si un tel scénario venait à se produire, il signifierait la fin du parti socialiste dans sa configuration présente. Ne rêvons pas mais il est permis d’espérer enfin un renouvellement de la vie politique française.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour La panique

  1. koufra dit :

    Il semble que l’unité de la gauche ne puisse plus tenir longtemps.

    Les députés soces sont frondeurs et veulent proposer des projets de lois contre l’avis du gouvernement…. du jamais vu dans une majorité.

    La gauche va se déchirer sur le fait de faire dans l’urgence les lois sociétales dont ils revent.

    Il veulent les faire passer en urgence car après les municipales, ce ne sera plus possible, le président devra gouverner avec ce qu’il lui reste de députés à gauche et le centre, ou il devra dissoudre.

    La plupart des ministres actuels devront partir et n’auront probablement plus aucune responsabilité nationales…. grand bien fasse à la France…

    La panique est perceptible et ils veulent tout faire passer dans l’urgence.

    Bientôt, ce sera la Chute… Dans la défaite, ils risquent d’être très dangereux et vouloir faire tapis pour prouver ad mordicus qu’ils avaient raison envers et contre tous.

    La chute parait inéluctable, le pouvoir est très isolé même dans son propre camps. Il ne peut plus conduire la moindre réforme et au moindre accoup économique, la notation française sera abaissé, ce qui impliquera la baisse de la notation du fonds structurel européen et par la même un problème quasi insoluble pour les dettes des pays latins, qui entrainerait la fin de l’euro en l’absence de solution.

    La chute de ce gouvernement est inéluctable, peut être pas celle du président mais il faut espérer que son naufrage ne se confonde pas avec celui de la France….

    Cordialement

    Koufra

  2. Duff dit :

    Ajoutez une moustache bien taillée et un costard Hugo Boss à qui vous savez et vous comprendrez les craintes que m’inspirent cet homme.

    Rien de plus à dire, je ne me sens pas plus caricatural que lui, il appartient bien à un gouvernement qui veut fabriquer un homme nouveau? Faut-il plus de références historiques et d’éléments de réflexion?

    Bonn e semaine,
    Cordialement

  3. Mich dit :

    @Stephane94
    Excellente analyse. Ces contradictions internes à la gauche dans ce domaine conjuguées à la débâcle du quinquennat Hollande vont à mon avis entrainer à terme une perte du vote communautaire pour le PS. Et a fortiori un effondrement électoral de celui-ci. Reste à savoir qui captera cet électorat et comment il s’organisera.
    -Le Front de gauche ?
    -Un parti nouveau dirigé par des énergumènes tels que Dieudonné ou Soral ou encore T.Ramadan ?
    -Des islamistes de banlieues sponsorisés par le Quatar ?

    Bref la question est ouverte. L’électorat des banlieues est en pleine ‘gestation’ sur la scène politique et est sujet à toutes les concurrences. D’où la rage de Valls face à Dieudonné et Soral (terra nova a du lui dire que Dieudo risquait de rameuter une partie des banlieues au FN).

    Si ils pouvaient faire vite dans l’arrivée d’un parti politique.. Ca ferait du bien de voir la gauche dégagée au premier tour en 2017 grâce à ça. Bon bien sûr, cela va sans dire que ce sera un pas de plus dans la communautarisation de ce pays.

  4. Annick Danjou dit :

    Il faudrait aussi peut-être faire très attention à ce qui se joue derrière. Quand certains français arborent une énorme banderole « les français musulmans sont contre le mariage homosexuel » on devrait sans doute être un peu plus vigilant. Car le prétexte est bon, et je ne pense pas que ces français musulmans aient la même notion de la famille que les français gaulois. Personnellement, je ne marche pas dans cet amalgame et je ne tiens pas à ce que ces français musulmans nous imposent (entre autres choses que nous subissons déjà) leur manière de voir la famille, la femme, la fille. Là je dis stop, danger. D’ailleurs, pourquoi mettre en avant leur religion? Sont-ils musulmans avant d’être français? Défendre la famille c’est bien, à condition de rester ouvert aux autres qui peuvent être différents et que la religion, qu’elle soit catholique ou musulmane d’ailleurs, ne vienne pas prendre le pas sur tout le reste. N’est ce pas cela qui a fait reculer Hollande plutôt? il voit son électorat musulman lui filer entre les doigts et pour lui il n’y a que cela qui compte…. son électorat….

  5. Stéphane du 94 dit :

    Je voudrais ajouter un commentaire à votre excellente analyse.
    Entre cette « Manif pour tous » et l’affaire Dieudonné, la gauche est en train de découvrir que les « gentilles » populations issues de l’immigration maghrébine et sub-saharienne – la génération des « potes » -, sont en train de leur échapper. Comment cela ? Ils viennent applaudir Dieudonné et voilà à présent qu’ils participent à une manifestation pour les valeurs traditionnelles de la famille ? Il y a là un problème nouveau pour la gauche qui croyait cet électorat acquis. On n’en a pas assez parlé, mais il se pourrait que si la gauche continue à jouer avec le feu avec les valeurs familiales, elle ne finisse par s’aliéner un électorat qui, quoi qu’on en dise, a conservé ses cultures traditionnelles (par ailleurs reflet de l’échec de l’assimilation, soit dit en passant). Et qui ne tolèrera pas que l’on s’amuse à déguiser les petites filles en petits garçons à l’école. Une autre raison pour la gauche d’être embarrassée…

  6. Frederic_N dit :

    Le PS a effectivement peur de quelque chose qui ressemble à un mouvement social, surtout parce qu’il ne l’a pas prévu, et qu’il rentre mal dans ses cadres d’analyse. C’est un fait nouveau pour lui
    Mais je voudrais insister sur un point. Cette référence aux années 30 et au fascisme a été très bien expliquée par Furet dans le cas du PCF, mais c’est en fait la même chose qui se joue pour le PS. Elle est le fruit de deux phénomènes idéologiques et je voudrais insister sur le premier
    ==> Le premier est l’ancrage dans la pensée rousseauiste et le souverainisme qui lui est lié. Le PS comme le PCF sont in fine les produits de cette vision de la révolution française qui la comprend comme la pure volonté du peuple (et d’un peuple bon par définition) . C’est une vision qui s’oppose à la vision traditionnelle qui fait de notre révolution le produit les lumières ( et de la bourgeoisie libérale) et ne voyait les années 93 que comme une dérive conjoncturelle
    ==> La fin de l’idéologie marxiste au sens où l’avenir correspondrait au pouvoir de la classe ouvrière
    Si vous vous mettez dans la peau de la gauche et si vous voulez « sauver votre identité » face au désastre du socialisme réel, vous êtes obligés d’inventer une raison d’être qui permette de sauver la base de votre idéologie ( rousseauiste) . C’est ce rôle que joue la référence au fascisme qui serait forcément réactionnaire ( ce qui est faux comme l’explique Nolte). Car sans ce repoussoir fantasmé , on ne peut plus rien justifier, et notamment la fameuse souveraineté absolue du peuple ( comment expliquer que Hitler ait gagné les élections .. )
    C’est la raison pour laquelle le PS a toujours besoin de cette référence au fascisme aux années 30 pour exister. C’est consubstanciel à son identité
    Par contre ce qui l’a profondément surpris dans la manif pour tous, ce n’est pas tant le nombre – il y a toujours moyen de le justifier par cette idée que l’on se bat contre la réaction – c’est sa maturité et son caractère pacifique. Car cela ne rentre pas dans son cadre d’analyse. Le PS et Valls étaient totalement convaincus que l’extrême droite allait s’imposer dans la manif pour tous, et qu’il y aurait de la casse
    Que la manif ait été si bien contrôlée et si calme est un signal pour eux . Cela veut dire – alerte ; nous sommes facs à un vrai mouvement social imprévu ( donc on recule au moins dans un premier temps) . N’oubliez jamais que le PS et à la différence de l’UMP sait lire les manifestations
    amitiés

  7. Freddie dit :

    @Anonyme. Bravo, beau résumé.
    Je mets un lien vers un article dont les deux commentaires, à la fin, m’ont amusée :
    http://www.lejdd.fr/Politique/PMA-les-socialistes-se-justifient-les-ecologistes-en-colere-651517
    Quant à l’extrême-droite antisémite, c’est aujourd’hui un épiphénomène. En revanche les universités sont bourrées d’enseignants de gauche qui passent leur temps à endoctriner les jeunes pour qu’ils considèrent les Israéliens comme les nouveaux nazis, avec force propagande et déformation des faits historiques à l’appui. Il y en a même qui souhaitent une bombe définitive sur ce pays, et qu’un nouvel holocauste n’effraierait pas. Et la télé va dans le même sens (de façon plus voilée, si j’ose dire…). C’est chouette, les pétro-dollars…

  8. Marc Pinto dit :

    Je crois que c’etait une recommendation du camarade Staline aux partis communistes etrangers de traiter tout opposant au regime de fasciste (en URSS on avait des methodes plus radicales pour traiter les opposants!).
    Ainsi de Gaulle a ete traite regulierement de fasciste par les intellectuels de gauche (notamment lors d’une visite a ‘lENS Ulm restee celebre), ce qui est quand meme un comble!

    Les donneurs de lecons a gauche ferait bien de se rappeller qui est le personnage qui a servi Vichy avec tant de zele que cela lui a valu la francisque…

  9. « transcendant la fragmentation partisane (fn, ump, udi, modem)  »
    Pire, le peuple en révolte ne se limite pas à ce qu’il est convenu d’appeler la « droite ».
    Les prétendus « socialistes » n’étant évidemment pas socialistes, ils ne représentent plus le monde traditionnellement socialiste. Ils ne sont plus que les hérauts de la post modernité et n’ont d’autre but que de « déconstruire » le monde qui les a enfantés (pas seulement le christianisme).
    Comme les bolchevistes, ils veulent créer un monde nouveau (le discours de Peillon, est à cet égard significatif) et ne doutons pas que leur fin est proche.
    Un socialiste chrétien.

  10. François dit :

    À propos du RNP, vous auriez pu développer les similitudes qui existent avec notre époque. En effet, d’où viennent les Soral, Dieudonné, Belghoul, etc. ?
    – Soral, lui-même l’avoue bien volontiers, fut un ancien compagnon du PCF ;
    – Dieudonné fut candidat à Dreux, allié aux écologistes en 2001 ;
    – Belghoul fut l’ancienne porte-parole de Convergence (marche des Beurs au début des années 80).
    Mais, chut ! Ce n’est pas politiquement correct que de rappeler cela …

    Concernant les raisons qui ont poussé le gouvernement à reculer, il y a aussi et surtout le vote issu de l’immigration. En effet, ce n’est pas insulter les musulmans que de rappeler leur attachement à la famille. Alors, avec les élections qui se rapprochent, il ne faut surtout pas les pousser à l’abstention, car le risque est grand pour la gauche de connaître une déroute sans précédent.

    Par contre, je suis moins optimiste que vous sur l’issue de ce mécontentement généralisé. François Hollande, ou plutôt Tullius Détritus (La Zizanie – Uderzo & Goscinny), aura réussi le tour de force de créer un « Grand Fossé » entre les Gaulois, d’origine ou d’adoption, que nous sommes. Qui sera en mesure de le combler ? Nos députés de l’opposition qui sont tout aussi lâches que leurs collègues socialistes ?
    Or, le remplacement complet d’une classe politique est long et difficile et le moins que l’on puisse dire c’est que la maison France est en feu à tous les étages (société, économie, etc.) ! Aura-t-on le temps nécessaire pour former des pompiers efficaces, même si les bonnes volontés ne manquent pas ? J’en doute … Selon moi, on s’oriente plutôt vers un déflagration généralisée, hélas !

  11. dissident dit :

    vous dites  » il est vrai que periodiquement l extreme droite raciste et anti semite , c est tout? empoisonne notre vie politique  » ben dis donc on dirait du Valls voire du Taubira ou un papier de l Immonde, ah fausse droite quand tu nous tiens

  12. koltchak91120 dit :

    A reblogué ceci sur Le Petit Conservateur Palaisien.

  13. Anonyme dit :

    Qui est extrémiste ? Penser que l’appellation « école maternelle » est réactionnaire, est-ce modéré, mettre pour la première fois de l’histoire l’homosexualité sur le même plan que l’hétérosexualité, est-ce modéré, disqualifier l’adversaire politique en les traitant de populiste ou de néo-con est-ce modéré , penser que les enfants n’appartiennent pas à la famille mais à l’état émancipateur, est-ce modéré, faire que l’égalité ne soit plus au service des hommes, mais que les hommes soient au service de l’égalité, est-ce modéré, croire que la démocratie est le règne de l’opinion, est-ce modéré, faire du sociétal parce qu’on est impuissant à faire de l’économique, est-ce modéré, insinuer que celui qui a une pensée divergente est au mieux un nostalgique de la France Vichy est-ce modéré…

  14. Mich dit :

    Cette référence aux années 30 est effectivement une constante. C’est une arme hautement symbolique, politique qui vise à réduire toute pensée à ‘fascisme/nazisme/chambre à gaz’. Et donc à la faire taire. c’est radical.

    Il est intéressant de noter (je ne suis pas un adepte des complots pourtant) que de manière concomitante, les programmes scolaires (et particulièrement ceux du lycée!) insistent sur cette période de l’Histoire.
    Je me rappel les programmes de mon lycée et collège. Aucune période de l’Histoire ne revenait plus que celle des années 30 et des chambres à gaz. On en parle en 3ème puis à nouveau en Première et enfin en Terminale. Sans compter que dans mon livre de Terminale 4 pages entières étaient dédiées à la Shoah. Et un simple paragraphe (sans évaluation du nombre de morts si je me souviens bien) l’était pour le Goulag, les horribles famines provoquées par Staline en Ukraine et les 40 millions de morts de Mao lors du ‘grand bond en avant’.

    Je trouve cela malsain. Surtout qu’in fine, on l’a vu avec l’affaire Dieudonné, on finit par accuser les juifs de monopoliser la souffrance. Alors que c’est les socialistes qui font de l’instrumentalisation politique des crimes d’un totalitarisme.
    Les notions acquises en Seconde par exemple sur la renaissance ou l’antiquité (j’ai eu l’occasion de relire mon cahier d’Histoire récemment que j’avais conservé ) portent sur des périodes beaucoup trop vastes et sont traitées conséquemment de manière bien trop superficielle pour constituer un corpus de connaissance solides pour le futur citoyen.
    Oui jamais une autre période historique ne fut autant traitée durant mes années d’enseignement. Jamais par exemple je n’ai eu l’occasion d’entendre parler trois fois des francs, ou trois fois des victoires de Napoléon (en fait je n’en ai jamais entendu parlé à l’école: mon enseignant passa d’une traite du code civil à Waterloo). Et je ne pense pas que mon lycée était un cas isolé. Il suffit de discuter, vivre avec des jeunes de ma génération pour voir que les souvenirs historiques les plus précis qu’ils ont portent sur cette période. Ils ne connaissent pas ou très peu les grands hommes et femmes de l’Histoire de France. Clovis ? les capétiens, les mérovingiens, Phillipe le Bel, Saint Louis? Les massacres du grand bond en avant ? Cela ne veut pas dire grand chose voir rien du tout pour eux. SS, chambre à gaz, aryen ? Cela sonne tout de suite plus familier chez eux.
    Voilà comment, consciemment ou inconsciemment, on manipule les peuples.

    Je ne dis pas qu’il s’agit d’un projet concerté de la part des socialistes et de quelques hauts fonctionnaires décidant des programmes de l’Education Nationale et des livres d’enseignement. Mais j’avoue avoir des doutes..

  15. Koufra dit :

    Une autre raison que j’y vois est la communautarisation visible de la France. La manifestation de dimanche allait bien au delà des cercles catholiques traditionalistes. Néanmoins, elle était très majoritairement « gauloise ».

    Cette fragmentation aujourd’hui visible de la société, c’est la gauche qui en porte une énorme responsabilité. Les conseils « judicieux » de terra nova, sont le malheurs de la France.

    Cette manifestation communautaire reflète la politique communautaire de la gauche.

    Par contre, l’électorat issu de l’immigration est plutôt traditionnaliste, le PS risque donc d’avoir du mal à faire la synthèse entre leurs électorats… Cela est inquiétant pour eux avec 9% de satisfaits.

    La communautarisation de la France sur des intérêts divergents rend impossible le maintien d’un électorat à Long terme. Par contre la France sera t elle encore gouvernable après leur passage?…

    J’ai bien peur qu’il n’en ait cure.

    Par ailleurs, ils semblent croire que les homosexuels sont massivement derrière quelques associations extrémistes, passé le temps de la passion et de la solidarité corporatiste, j’ose espérer que la grande majorité d’entre eux se rendra compte que cela est contre-productif pour eux et risquent de soulever des passions irraisonnées.

    Le PS risque donc de sussiter dans leurs propres électorats des antagonismes profonds.

    Il ne restera alors plus rien de ce parti mais que restera t il de la France.

    Cordialement

    Koufra

    PS : je me suis fait appeler gaulois par une collègue algérienne lors d’un échange amical. J’avoue avoir tiqué sans le montrer.

  16. MICHAUD Alex dit :

    Mme Christine BOUTIN rappelait ce soir sur Europe 1 que seuls vingt-sept députés de la droite molle ont votés contre la loi supprimant la notion de détresse prévalant jusqu’à présent pour l’avortement. Elle constate que cette complicité active de l’UMP avec la gauche, va faire aussi des ravages dans l’électorat de droite. L’UMP dénonce la volonté du pouvoir socialiste de lancer des réformes sociétales, pour la publicité que cela implique, mais n’y est pas opposée par principe (car elle n’en a plus). Comme sur l’économie, ils se rejoignent, pourquoi pas sur les thèmes de société? Bientôt le gouvernement d’Union Nationale, comme en Allemagne, en fusionnant des programmes interchangeables. Les modérés de droite et de gauche se retrouvant sur la défense du néo-capitalisme et le sacrifice de l’embryon (qui ne vote pas, comme nos amis les animaux).
    – Francis KAPLAN. L’embryon est-il un etre vivant? FELIN.

    La droite émasculée a déjà répondue, de concert avec la gauche libérale. Comme ce philosophe, qui dénie ce statut à la vie naissante de manière savante, alors que les parlementaires le font depuis 1975, de façon triviale, par pur calcul opportuniste.
    – Thomas LEGRAND. N. SARKOZY. Un président qui ne sert à rien. Ce n’est qu’un président qui nous fait perdre du temps. STOCK.

  17. Cyril45 dit :

    Sans oublier que nazisme et fascisme sont d’essence socialiste.

  18. Freddie dit :

    J’ajoute, pour un petit moment de détente, le mot drôle de la semaine. Je l’ai trouvé dans le métro, en lisant Direct Matin. Il parait que le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, dans un meeting à la Mutualité en vue des municipales, a dit à ses troupes que c’était le moment de se battre sur le terrain, et qu’il a appelé les socialistes à ne pas avoir honte de ce que la gauche a engagé au niveau national 😉
    On se demande vraiment pourquoi ils auraient honte, quelle idée…

  19. Freddie dit :

    La dernière fois (il n’y a guère !) que j’ai rencontré des propos antisémites, c’était dans la bouche d’un gauchiste… à part ça je suis venue de province, où pourtant la bataille pour les municipales bat son plein (ce qui m’occupe pas mal) pour aller à la manifpourtous. Quand on a vu la densité de la foule et quand on sait que des parcours dérivatifs ont dû être trouvés à la dernière minute, vu le monde, et qu’on entend la police dire que tout ceci était bien clairsemé et qu’il y avait tout au plus 80 000 personnes, on hallucine ! C’est très vilain, de la part du gouvernement, de transformer nos forces de l’ordre en Pinocchios, car comment avoir confiance en eux ensuite… Naturellement, j’ai tout de suite pensé (vous connaissez déjà mon peu d’illusions) comme Copé (zut, voilà que je pense comme Copé maintenant) que le recul sur la PMA dans la loi sur la famille était provisoire. S’ils sont laminés aux municipales, on pourra souffler, sinon…

  20. berdepas dit :

    Excellent !!! Et bien vu !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s